Avertir le modérateur

apprendre

  • Apprendre le chinois: Shì (世) le caractère chinois pour Monde

    Chine, apprendre, chinois, caractère, langue, monde, humanité, générations futures, tradition, bouddhisme, taoisme, peuple

    Le caractère chinois (Shì)世 signifie monde, un âge ou une époque ou encore une génération. On se réfère généralement au monde comme à 世界 (Shì Jie) en chinois, littéralement "la limite du monde", où 界 (Jie) signifie limite, portée ou étendue.

    Dans ce contexte, 全世界 (quán shì Jie) se réfère au monde entier, "tout le monde", ou dans le monde entier, où 全 (quán) signifie tout, entier ou ensemble. Un siècle est appelé 世紀 (shì jì), l’époque médiévale ou Moyen âge 中世紀 (zōng shì jì ).

    世上 (shì shàng) se réfère à être dans le monde, littéralement "sur le monde", où 上 (shàng) signifie dessus ou au-dessus, tandis que 世人 (shì rén) fait référence à l'humanité, littéralement "les gens du monde", où 人(rén ) signifie une personne ou des gens.

    現世現報 (xiàn shì xiàn bào) se réfère à recevoir une juste rétribution dans cette vie même, ce qui signifie que le malfaiteur ne tardera pas à être confronté à de mauvais retours.

    En chinois 出世 (chū shì) signifie être né, littéralement " venir dans le monde", tandis que 在世 (zài shì) signifie être en vie, littéralement "être dans le monde." 出 (chū) indique "sortir", et 在 (zài) être à l’intérieur, être situé, ou exister.

    À la fin de la vie,去世 (qù shì), on mourra ou décèdera, littéralement "s’éloigner du monde. " 去 (qù) signifie partir ou quitter. 世家 (shì jiā) fait référence à une ancienne et honorable famille, littéralement une famille (家, jiā) qui est influente pour des générations. "

    De même, 世交 (shì jiāo) se réfère à un ami de longue date, littéralement " un ami ou l'amitié (交, jiāo) de nombreuses générations." Il existe de nombreux idiomes et expressions qui contiennent le caractère (shì).

    世 世界 一家 (shì Jia yī jiè) déclare que "le monde est une famille", tandis que 世界 和平(shì jiè hé píng) représente la paix du monde, où 和平 (hé píng) signifie la paix.

    世 濟 其 美 (shì jì qí měi) énonce que les générations futures ont hérité ou bénéficient des vertus de la génération précédente, où 美 (měi) est synonyme de beauté et se réfère à la vertu (美德, měi dé) dans cette phrase.

    百世 之 師 (bǎi shì zhī shī), littéralement " enseignant d'une centaine de générations", décrit une personne de haute vertu et d’un immense savoir qui est honoré comme un modèle noble pour toutes les générations ultérieures. 百 (bǎi) se réfère à cent et 師 (shī) à un enseignant.

    Basé sur les traditions du bouddhisme et du taoïsme, le peuple chinois a une croyance de longue date que le bien sera récompensé par le bien et que le mal finira par rencontrer sa rétribution. L'expression 現世現報 (xiàn shì xiàn bào) se réfère à recevoir une juste rétribution dans cette vie même, ce qui signifie que le malfaiteur ne tardera pas à faire face à de mauvais retours.

    世上 無 難事, 只怕 有心人 (shì shàng wú nán shì, zhǐ pà yǒu xīn rén) affirme qu'il n'y a pas (無, wú) de difficultés (難事, nán shì) dans le monde; tout ce qui est nécessaire est une personne avec de la détermination et des aspirations, ou une personne (人, rén) qui a (有, yǒu) du cœur (心, xīn).

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/a116877-She-%E4%B8%96-le-caractere-chinois-pour-Monde.html

  • Caractères chinois: 斷Duàn (Juger, décider)

    Chine, caractères, chinois, apprendre, signification, traduction, écriture, décider, sigillaire

    La signification originelle du caractère 斷, duàn, est très claire dans l'écriture sigillaire, où la partie gauche du caractère décrit graphiquement des fils de soie coupés en deux, tandis que la partie droite est le symbole pour une hache ou une hachette. Tout comme l’indique la composition du caractère, il signifie littéralement couper les choses en deux avec une hache.

    Bien que la signification originelle du caractère subsiste, elle s’est également étendue à d’autres usages et significations en tant qu'autres parties du langage. Il peut vouloir dire arrêter ou faire une pause, utilisé par exemple dans 中斷 (zhōng duàn), se séparer, discontinuer ou interrompre et 斷粮 (duàn liáng), qui signifie être à court de nourriture.

    En tant que verbe, 斷 peut avoir un sens plus abstrait comme dans ‘décider’ ou ‘émettre un jugement’. Par exemple, 斷案 (duàn àn), juger une affaire ou 决斷 (jué duàn), prendre une décision ou se résoudre [à faire quelque chose].

    En tant qu’adjectif, le caractère 斷 signifie que quelque chose est cassée, comme dans 斷箭 (duàn jiàn), flèche brisée. Le caractère est parfois aussi utilisé en tant qu’adverbe, tel que dans 斷不能信, (duàn bù néng xìn), signifiant ‘absolument incroyable’, ou dans 斷無消息 (duàn wú xiāo xi) ‘aucunes nouvelles’

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/a115495-Caracteres-chinois-%E6%96%B7Duan-Juger-decider.html

  • Prendre un nouveau départ

    chercher son chemin, tao, voie, chine, culture, traditionnelle, qui suis-je ? , pourquoi?, philsophie de vie, nouveau départ, apprendre

    Dans l'ancien temps, être capable de reconnaître et de corriger ses erreurs était une vertu qu’une personne noble se devait de posséder. Ceux qui ont le courage de faire face à leurs imperfections et de prendre la résolution de mieux se comporter sont largement admirés. Comme l'énonce le dicton : " Qui ne fait pas d’erreurs ? Bravo à ceux qui sont capables de reconnaître leurs fautes et de faire marche arrière. "
    Voici plusieurs histoires sur la façon dont de grands personnages de l'Histoire ont tourné une nouvelle page et atteint de grandes réalisations.


    Huangfu Mi: Un célèbre érudit

    Huangfu Mi (215-282) était un ancien érudit connu pour ses accomplissements et son influence dans les domaines de la littérature, de l’histoire et de la médecine. En tant qu’écrivain prolifique, ses œuvres couvraient un grand nombre de thèmes, dont l’histoire, l’éthique, la littérature et la médecine. En particulier, son livre, intitulé Enseignements sur l’acupuncture est la toute première recherche monographique discutant de théories et de pratique de l’acupuncture.


    Un adolescent qui traînait

    La vie de Huangfu Mi couvre trois dynasties. Né sous la dynastie des Han de l’Est (25-220), il a grandi sous la période des Trois Royaumes (220-265) et est décédé sous la dynastie Jin de l’Ouest (265-317)

    Sa mère mourut alors qu’il était très jeune, ainsi, son oncle et sa tante l’adoptèrent. A l’âge de 15 ans, ses parents adoptifs déménagèrent avec toute la famille du canton Lingtai, province de Gansu au canton Yingchi dans la province du Henan.

    Durant son adolescence, Huangfu Mi passait son temps à traîner avec ses camarades de quartier. A l’âge de 20 ans, il était toujours inculte en histoire, philosophie, littérature, éthique et religion, tous les sujets que des jeunes gens décents de son âge maîtrisent habituellement.

    Un jour, il trouva des melons sucrés qu’il voulut offrir à sa mère. Lorsqu’il le fît, elle se mit à pleurer : " Tu as déjà 20 ans mais tu n'es toujours pas éduqué. Cela me peine de voir que tu as gaspillé tant de temps si précieux. Si tu veux être réellement un bon fils, tu dois étudier dur et devenir versé en histoire, en littérature et dans d'autres sujets que les jeunes gens de ton âge devraient connaître. Dans les anciens temps, la mère de Mencius déménagea trois fois pour offrir un bon environnement à son fils. Se pourrait-il que j’ai échoué à choisir un bon endroit avec de bons voisins qui aient une bonne influence sur toi ? Pourquoi n’as-tu toujours aucun intérêt pour apprendre des livres et cultiver tes valeurs morales ?

    Huangfu fut ému aux larmes et promit à sa mère qu’il prendrait un nouveau départ et ne perdrait plus jamais de temps. Dès lors il se mit à lire constamment, sans s'arrêter un seul jour. Tout en travaillant dans les champs, il lisait dès qu’il avait une pause. Plus il lisait, plus sa volonté se renforçait et plus il devenait calme.

    Un écrivain prolifique s'efforçant d’avoir une influence positive sur la société.

    Lorsque Huangfu Mi atteint sa 26eme année, il décida de devenir écrivain, parce qu’il voulait écrire des livres qui aient une bonne influence sur la société. Du fait de ses vastes intérêts, les œuvres de Huangfu Mi couvraient de nombreux sujets différents. Une catégorie de ses livres se focalisait sur la hiérarchie sociale. Ils étaient considérés comme étant d’une grande valeur éducative.

    Son second sujet était l’histoire. Lorsqu’il remarqua qu’il y avait peu de littérature sur les événements de la période précédant la dynastie Han, il décida de compiler Siècle Impérial, une oeuvre magistrale couvrant des événements historiques allant du début de "l’Ère des Trois Empereurs " à sa dynastie actuelle. De plus, il écrivit plusieurs autres livres sur différentes périodes historiques.

    Enfin, il écrivit des livres qui chantaient les louanges d'anciennes personnes nobles qui tenaient fermement à leur système de valeur et ne cédaient jamais au pouvoir ou à la recherche de la renommée ou de la richesse. Biographie de 91 ermites, Biographie d’un reclus et Biographie de femmes qui restaient loyales envers leurs époux en sont quelques exemples.

    Huangfu Mi vivant en un temps de passation de pouvoir alors qu'une nouvelle dynastie prenait forme, il voyait de nombreuses personnes séduites par le pouvoir dans leur recherche de la renommée et de la richesse. Il détestait ceux qui retournaient leurs vestes et compromettaient leurs valeurs morales pour plaire à ceux au pouvoir et éprouvait une grande admiration pour ceux qui n’étaient pas touchés par la richesse, la pauvreté, la destitution ou le pouvoir. Il écrivit des livres sur ce thème afin d’encourager ses concitoyens à tenir à leurs valeurs morales et accumuler davantage de vertu.

    Le quatrième sujet sur lequel il écrivit était la médecine. Après être lui-même tombé malade, Huangfu Mi commença à percevoir l’importance de la médecine. Il écrivit : " Peu importe combien nous sommes loyaux envers l’Empereur ou filiaux envers nos parents, nous ne sommes d’aucune utilité lorsque nous tombons malade. Ainsi, il est important que nous connaissions la médecine. "

    Il compila un livre appelé Enseignements sur l’Acupuncture dans lequel il triait et répertoriait un total de 349 points d’acupunctures et donnait des descriptions détaillées sur leurs endroits et liens avec les canaux d’énergie à l’intérieur du corps humain. Il abordait aussi la façon dont la musique et l’état mental affectent les fonctions des organes internes d'une personne. Ce livre fût considéré comme un incontournable pour les anciens élèves en médecine et lui valût d'ête appelé " le père fondateur de l’acupuncture. "

    Par dessus tout, Huangfu Mi insista sur le fait que les écrivains devaient s’assurer que leurs œuvres aient un impact positif sur les gens et la société. Il était contre l’exagération, et les mots creux.

    Un homme noble qui restait fidèle à lui-même

    Bien que devenu célèbre, Huangfu Mi restait discret et n’avait aucun intérêt pour la gloire. Lorsqu’on l’incitait à étendre son cercle d’amis et à améliorer sa réputation, il exprimait son désir de rechercher plutôt une vie simple.

    En fait, il déclina de nombreuses invitations à servir à la cour royale. Lorsque l’Empereur Wudi chercha à lui octroyer le titre d" " Érudit Royal ", il déclina l’honneur et demanda à être excusé. Dans sa lettre à l’Empereur, il écrivit : " J’ai entendu dire qu’un empereur sage sera entouré par des fonctionnaires suffisamment courageux pour dire la vérité et qu’une politique de clémence incitera les gens à exprimer leurs inquiétudes. Avec un dirigeant aussi sage que votre majesté, je demande à être autorisé à me concentrer sur mes écrits et la pratique de la médecine. " Wudi accéda à son souhait et lui donna un chariot entier de livres à lire.

    Lisant et écrivant sans cesse, Huangfu Mi était trop diligent aux yeux des autres. Quand on lui disait que trop de travail pourrait raccourcir sa vie, il répondait : " Si j’obtiens le Tao le matin, je n'aurai pas de regret si je dois mourir le soir. La durée d’une vie est déterminée par le Ciel."

    Il indiquait aussi que ce n'était qu'en prenant légèrement la renommée et l’intérêt personnel qu'une personne pouvait prolonger sa vie et seulement en fuyant la richesse et le pouvoir, qu'on pouvait obtenir le véritable Tao (la vérité de l’univers). Il écrivit même un article pour exprimer son désir de vivre une vie simple sans le fardeau des intérêts matériels et de la renommée. Il révérait plutôt l’harmonie entre le Ciel et la Terre. (Livre de la Dynastie Jin)

     Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/a115244-Histoires-sur-la-facon-dont-les-gens-des-temps-anciens-se-repentaient-et-prenaient-un-nouveau-depart-2eme-partie.html

  • Caractères chinois, Étudier Xué 學

    Chine, caractère, Confucius, étudier, étymologie, apprendre, chinois, écrire, idéogramme

    Le caractère 學 xué signifie étudier ou apprendre. Il tire son origine des premiers écrits sur des os divinatoires, très pictographiques. La première composition du caractère 學 indiquait sa signification originelle – une salle d’étude ou un endroit où les enfants peuvent apprendre.

    La partie située tout en haut semblable à un «X» symbolise les mathématiques. Les deux parties qui les enferment ressemblaient à l’origine à des griffes et des mains avec, d’un côté, 爪 zhǎo, pour attraper, et de l’autre, 手 shǒu, main, pour traduire le fait que l’enseignement est transmis de l’un à l’autre. Le milieu symbolise le toit d’une structure. Finalement, la partie du bas, 子 zǐ, enfant, indique à qui est transmis la connaissance.

    En tant que nom, le caractère 學 signifie connaissance où l’étude d’une discipline, comme dans 學識 xué shí, savoir ou bourse d’études, ou 社會學 shè huì xué, sociologie.

    En tant que verbe, 學 signifie l’action d’acquérir la connaissance ou des compétences. Par exemple, 學藝 xué yì signifie acquérir la connaissance ou une compétence; 學習 xué xí signifie étudier; et 學以致用 xué yǐ zhì yòng, précise étudier avec pour objectif la mise en application.

    L’étude ou l’apprentissage est très important dans la culture chinoise et les grands philosophes dans l’histoire chinoise, tels que Kong Zi (Confucius), Zeng Zi, et d’autres y font souvent référence.

    Selon une célèbre citation de Kong Zi, «celui qui apprend sans réfléchir est perdu, mais celui qui réfléchit sans apprendre est en grand danger».

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/10/29/n3508960.htm

  • Le caractère chinois pour sagesse : Zhì (智)

    Chine, Caractères, chinois, apprendre, sagesse, signification, traduction, apprentissage, dialoguer, intelligence, savoir

    智 (zhì) est le caractère chinois pour sagesse, intelligence, et savoir.


    Il est constitué de trois composants. En haut à gauche, 矢 (shǐ) est le radical/character pour flèche et fait également allusion à un serment ou un voeu. En haut à droite, 口 (kǒu) est le radical/caracter pour bouche. Ensemble, ils constituent le caractère 知 (zhī), connaître.


    知 (zhī) donne la prononciation pour 智 (zhì). Il communique aussi le sens de parler de manière juste ou pécise, d'avoir la connaissance de dire ce qui est vrai.


    En bas 智 (zhì) est le radical/caracter 日 (rì), qui signifie soleil, jour, ou journée.


    Par conséquent, la combinaison de 知 et de 日 exprime la capacité à parler correctement chaque jour, symbolisant une vie de sagesse, d'intelligence, d'apprentissage et de bon jugement.


    Dans la pensée confucianiste 智 est de toutes les vertus une des plus fondamentales et une des qualités les plus importantes du caractère humain idéal, de même que 仁 (rén), humanité ou bienveillance; 義 (yì), droiture; 禮 (lǐ), bienséance; et 信 (xìn), fidélité et sincérité .


    智 仁勇 (zhì rén yǒng), qui évoque la sagesse, la bienveillance et le courage, sont les trois attributs essentiels d'un homme de bien comme défini par Confucius dans un premier code de l'éthique.


    D'autres termes contenant 智 comprennent 智力 (zhì lì), intellect ou capacité intellectuelle; 智慧 (zhì huì), sagesse, intelligence, or sagacité; 智能 (zhì néng), sagesse et capacité ; 智謀 (zhì móu), ressource, ou intelligence combiné avec stratégie ; et 智齒 (zhì chǐ), dent de sagesse.


    智勇雙全 (zhì yǒng shuāng quán) décrit une personne qui est à la fois sage et courageuse .

    Tiré de: http://www.theepochtimes.com/n3/321054-chinese-character-for-wisdom-zhi-%E6%99%BA/

  • Vidéo sur l'école de danse Feitian en Californie

    Plus d'informations sur: http://www.feitian-california.org/

  • Caractères chinois : Papier (紙) Zhǐ

    apprendre, Chinois, caractère, signification, parler, langage, idéogramme

    La composition du caractère 紙 (zhǐ), qui signifie papier, suit le développement du “papier” dans l'ancienne Chine. Il y a environ 2000 ans, avant que Cai Lun n'ait amélioré la technique de la fabrication du papier et significativement diminué le coût de la production de papier, les gens écrivaient sur des feuilles de soie et d'autres matériaux comme le bambou. Le côté gauche du caractère est (sī), le radical de la soie, lequel indique la catégorie et un des matériaux originellement utilisé en Chine pour écrire dessus.

    Cai Lun utilisait des chiffons, du chanvre, des filets à poisson, et de l'écorce d'arbre pour obtenir une sorte de papier assez proche de celui que nous utilisons aujourd'hui. Le mélange de matériaux bon marché qu'il utiliait pour fabriquer le papier est également représenté dans la composition du caractère en partant du côté droit 氏 (zhī), qui signifie qualité ou niveau inférieur. Le côté droit du caractère indique également la prononciation.

    Le caractère 紙 est utilisé comme un nom. Il est combiné à d'autres caractères pour former des mots associés au papier, tels que 紙幣 (zhǐ bì), papier monnaie, et 白紙 (bái zhǐ), papier vierge, ou blanc.

    Il est également utilisé dans des expressions comme “一紙空文” (yī zhǐ kōng wén), signifiant une politique ou un loi n'existant que sur le papier (qui n'est pas mise en application ) et “洛陽紙貴” (Luò yáng -zhǐ guì), qui suggère la popularité d'un nouveau livre .

    Tiré de: fr.clearharmony.net/articles/201308/113868.html

  • Caractères chinois : Rêve (夢)

    Caractères chinois, Rêve, Chine, divin, apprendre, Chinois, signification, définition, étymologie, idéogramme

    夢 (mèng), le caractère chinois pour rêve, est constitué de quatre parties et est idéographique. Les deux parties supérieures, (艹) et ( 罒 ) ensemble ressemblent à la forme d’un sourcil au-dessus de l’oeil d’une personne. La partie du milieu ( 冖 ) peut être interprétée soit comme un lit où le toît d’une maison; et la partie du bas 夕 est le caractère xī, qui signifie soir.

    Le caractère dans son ensemble suggère une personne allant dormir le soir, et évoque le rêve qui se produit alors. Le caractère offre deux possibilités d’interprétation. L’une est basée sur sa prononciation qui est similaire au caractère瞢 (méng), qui peut signifier avoir une vision obscurcie, ou être borné.Dans les textes anciens, il y a une autre signification qui évoque un endroit où le divin et les humains communiquent. Cette interprétation particulière révèle la compréhension que les anciens chinois avaient des multiples réalités et de la relation entre l’homme et les divinités.

    Dans la langue chinoise moderne, le caractère 夢 est utilisé à la fois comme un nom et comme un verbe. Il est combiné avec d’autres caractères pour former des mots qui renvoient à quelque chose soit de fantastique soit d’irréel, et ils peuvent avoir à la fois des significations positives et négatives.

    Par exemple mèng huà (夢話), littéralement conversation de rêve, peut signifier un rêve éveillé ou une absurdité. Le mot mèng xiǎng (夢 想) signifie rêver de ou espérer vainement quelque chose. Il peut aussi signifier un rêve affectueux ou un souhait sincère. La phrase mèng huàn pào yǐng (夢幻泡影) évoque une illusion, ou un mirage.Pour les Chinois, comme dans de nombreuses autres cultures à travers le monde, les rêves peuvent avoir d’importantes significations mystiques ou existentielles.

    On peut les considérer comme un moyen de communication avec le supranormal, ou ils peuvent donner de profonds aperçus d’évènements passés, ou encore à venir. Quoiqu'il en soit, dans la culture chinoise, les rêves sont rarement négligés.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201307/113584.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu