Avertir le modérateur

appel pacifique

  • Le 25 avril 1999, comment la Chine a changé


    Un film produit par NTD

    Dix ans après la Place Tienanmen, nous sommes à la veille du millénaire, et 10.000 personnes se sont silencieusement rassemblées devant les quartiers des dirigeants de la Chine. Ils sont venus tranquillement, et sont repartis tranquillement. Mais leurs voix ont été entendues.

    Trois mois plus tard ―la répression—des milliers de personnes sont arrêtées, torturées et tuées. Le début d'un génocide qui se poursuit aujourd'hui.

    Mais comment se fait-il que ces contestataires silencieux aient fait un appel pacifique en ce jour d'avril? Qu'est ce qui a déclenché la brutale répression qui s'en est suivie? Et pourquoi le monde est-il resté tant silencieux devant la détresse endurée par de si nombreux pratiquants de Falun Gong au cours des dix dernières années?

    En Chine, sous les yeux du monde entier, un drame à la vie à la mort est en train de se dérouler.

    Chine, 25 avril 1999, appel pacifique, manifestation, régime communiste, chinois, Zhongnanhai, Falun Gong,

    En 1999, le régime communiste chinois lançait sa campagne de répression visant la pratique spirituelle Falun Gong. Dix ans plus tard, cette campagne a détruit des dizaines de millions de vies par l'usage de la torture, des mauvais traitements, de la persécution politique et des prélèvements d'organes. Dix ans plus tard, les pratiquants de Falun Gong ont enduré des douleurs et des souffrances inimaginables et initié un mouvement planétaire pour mettre un terme à la persécution.

    À travers des entretiens exclusifs avec des réfugiés chinois et des experts sur la Chine, « Dix ans de courage » étudie quatre des périodes qui ont bouleversé la Chine moderne : le 25 avril 1999, jour où 10 000 pratiquants de Falun Gong se sont rassemblés près du Bureau national des plaintes et appels. Le 13 mai 1992, premier jour de l'enseignement public du Falun Gong. Le 10 juin 1999, jour de la création de l'agence de police secrète du régime chinois avec la mission de détruire Falun Gong. Le 20 juillet 1999, jour où des pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés dans tout le pays et début de la campagne contre Falun Gong.

  • Comment Falun Gong a changé la Chine depuis le 25 avril 1999

    25 avril 1999, Chine, appel pacifique, persécution Falun Gong, répression, totalitarisme, ZhongnanhaiLe 25 Avril 1999, lorsque des dizaines de milliers de pratiquants du Falun Gong se sont rassemblés pacifiquement à Pékin pour demander au parti communiste chinois de mettre fin au harcèlement qu'il faisait subir au mouvement, ils ont sans le savoir commencé le plus grand et le plus durable des mouvements de désobéissance civil de la Chine actuelle.

    Le 20 juillet 1999, le régime chinois a commencé une persécution brutale et systématique du mouvement bouddhiste Falun Gong; celui-ci, en répondant de manière uniquement pacifique comme il l'avait fait le 25 avril 1999, est devenu une source d'inspiration pour les activistes démocratiques et intellectuels chinois.

    M. Zhong Weiguang, un spécialiste du totalitarisme qui vit actuellement en Allemagne dit avoir «commencé à réfléchir sur la nature effrayante de la société chinoise.» après le rassemblement du 25 avril. «A l'image de tous les partis communistes» indique-t-il, «le Parti communiste chinois (PCC), gouverne le pays par le mensonge et la terreur.»

    M. Zhong qui précise ne pas pratiquer Falun Gong, est venu à «admirer» l'impact des membres du mouvement sur la Chine. Il dit trouver, onze ans après l'événement, que l'appel du 25 avril avait «une portée tellement plus profonde» que ce qu'il pensait initialement. «Il n'y a jamais eu parmi les mouvements de dissidence chinois un mouvement comparable au Falun Gong» analyse-t-il.

    M. Guo Guoting, avocat chinois des droits de l'homme en exil au Canada, trouve comme M. Zhong que le Falun Gong est unique dans la  société chinoise. «Sous le joug d'un PCC violent et totalitaire, il y a eu des vagues et des vagues de persécution terrible et des attaques, mais il n'y a jamais eu d'autre organisation ou de groupe qui se soit dressé ouvertement et qui ait protégé ses droits» explique M. Guo, qui comme Zhong Weiguang précise n'être pas lui-même membre du mouvement. Selon lui, l'appel du 25 avril incarne «tout simplement l'esprit de la résistance pacifique.»

    25 avril 1999, Chine, appel pacifique, persécution Falun Gong, répression, totalitarisme, ZhongnanhaiL'avocat rappelle que depuis sa prise de pouvoir en 1949 (et même avant cette date), le PCC a régulièrement lancé des campagnes politiques sur base de propagande, de lavage de cerveau, de slogans, de pression sociale, de violence, voire de pure terreur; pour se maintenir stable, l'existence d'un ennemi intérieur lui est indispensable, car il permet au parti de stigmatiser une partie minoritaire de la population et d'appeler au nom du patriotisme le reste de la population à entrer «en lutte» contre cette partie. C'est cette même méthode, dit Guo Guoting, qui a été utilisée pour stigmatiser, attaquer et essayer de briser le Falun Gong. 

    Jusqu'à présent, aucun groupe, ni aucune profession incriminée de cette façon n'avait osé, ni même su comment défendre ses droits, rappelle M. Guo.  «Aussi lorsque le Falun Gong a commencé à faire cela, tous les chinois ont été pris au dépourvu» poursuit-il. Pour lui, la volonté du Falun Gong de ne pas se laisser intimider par le PCC est l'un des aspects qui a rendu ses efforts si extraordinaires.

    «L'autre aspect d'importance est qu'il ne s'agit pas d'une résistance agitée qui s'éteint peu de temps après» déclare M. Guo. «Cela a été un long processus, un processus extraordinairement solide pour protéger leurs droits à leurs croyances, une démonstration de persévérance et d'audace.»


    «Un modèle»

    D'après Zhong Weiguang, les méthodes pacifiques utilisées le 25 avril ont donné aux activistes chinois un grand précédent à suivre, une référence et une source d'inspiration. En outre, croit-il, l'exemple du Falun Gong peut aider les militants démocrates à mieux cerner leur propre mouvement: Selon M. Zhong, «A cause du désordre au sein de nos propres troupes, des conflits internes et de notre incapacité à travailler durement sur le long terme vers un même but, le mouvement démocrate à l'étranger est petit à petit devenu inefficace.»

    Plus que tout autre aspect, c'est la persévérance des membres du Falun Gong qui doit être pris en exemple par le mouvement démocratique chinois, pense M. Zhong, qui considère que l'exemple du Falun Gong a "ouvert la voie" pour ce qui a suivi au cours des dix dernières années. «On peut dire que sous différents points de vue, s'il n'y avait pas eu la résistance du Falun Gong, il n'y aurait pas aujourd'hui de si nombreux Chinois défendant leurs droits, ni le mouvement actuel de défense des droits».  A l'image d'un Martin Luther King ou d'un Gandhi qui ont appliqué la résistance non-violente, d'après M. Guo, «C'est le Falun Gong qui représente aujourd'hui ce mouvement de désobéissance civile non-violente en Chine. Et cette désobéissance a commencé le 25 avril 1999. Je crois que cela a donné à tous les secteurs de la société chinoise une voie efficace et pleine de sens: l'appel et la manifestation pacifique, la non coopération pacifique».

    25 avril 1999, Chine, appel pacifique, persécution Falun Gong, répression, totalitarisme, Zhongnanhai, police Là serait donc l'espoir? «Ce mouvement… je crois, ce genre de chose est ce qui peut finalement mettre un terme au pouvoir violent du PCC. Et ça peut empêcher toute la société de sombrer dans le chaos, de tomber dans la barbarie, ou de sombrer dans la violence, ou le massacre, ou de faire 'couler des rivières de sang'.» Et pour M. Zhong, «avant que ne commence la résistance pacifique du Falun Gong, en tant qu'intellectuel chinois, je trouvais que nous étions très seuls» «En termes de culture communiste, tout ce truc du PCC, le mode de vie qu'il nous a imposé, je ne pouvais pas l'accepter. Et si vous n'acceptez pas ça dans la société chinoise, et bien vous êtes très seul.»

    Puis de poursuivre, «Mais avec l'apparition des pratiquants du Falun Gong, par leur croyance même, ils étaient à l'opposé du PCC, ils ont avec eux une sorte de nouvelle culture et en raison de son caractère inclusif et de sa signification intérieure, cela a donné à l'ensemble du mouvement dissident un énorme soutien». «Chaque chinois, tout le monde sait que dans la vie quotidienne au sein de la société chinoise, dans les rapports interpersonnels, l'éthique et la morale des gens ainsi que les valeurs morales de la société et l'éthique de ceux qui voyagent à l'étranger - tout est déjà pourri» d'après M. Zhong.

    «Le pouvoir du PCC n'est pas qu'une simple question de gouvernance par le PCC, mais cela à fait que chaque chinois s'est habitué aux mensonges et est devenu menteur. Or nous pouvons constater aujourd'hui, qu'il y'a de l'honnêteté et de la droiture dans la vie des pratiquants du Falun Gong dans la société chinoise, et qu'il y a des personnes avec des valeurs morales traditionnelles qui ont adopté ce mode de vie.».  

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/10/4/29/n3502918.htm

  • Rassemblement au Capitole à Washington D.C. : « Une vérité puissante et un appel à la conscience »

    Les pratiquants et les défenseurs du Falun Gong ont organisé un rassemblement devant le Capitole à Washington, D.C. le 16 juillet. Plus de 1000 pratiquants, neuf membres du Congrès des États-Unis et des représentants de plus de 10 organismes non gouvernementaux (O.N.G) étaient présents. Le rassemblement était en signe de protestation contre les dix ans de persécution du Falun Gong et en reconnaissance du dixième anniversaire du commencement de la persécution du 20 juillet. Burton Wides, un haut conseiller et avocat du Comité judiciaire de la Chambre, a dit que le rassemblement est « une vérité puissante et un appel à la conscience. »

     


    Le rassemblement


    Burton Wides

    Burton Wides, un haut conseiller et avocat du Comité judiciaire de la Chambre, a aidé beaucoup de pratiquants de Falun Gong, offrant gratuitement des conseils juridiques. Il est venu au rassemblement pour exprimer son soutien. Il a dit que la persécution du Falun Gong par le PCC est pire que la persécution des Chrétiens par l'empereur romain Néron. La persécution vise non seulement le Falun Gong, mais vise également à détruire les critères moraux et les principes humains de tout le monde. M. Wides a dit qu'il est disposé à aider les pratiquants parce que le comportement du PCC viole les droits fondamentaux de l'homme.

    M. Wides était heureux de voir tant de personnes au rassemblement tentant de mettre fin à la persécution. Il a dit que c'est « une vérité puissante et un appel à la conscience. »

    Le docteur Larmor et sa famille

    Faire les exercices devant le Capitole

    Le Dr. Larmor et sa famille viennent d'Allemagne et sont en vacances à Washington, D.C. Ils ont été attirés par les exercices paisibles et ont regardé longtemps. Ils ont été choqués quand ils ont appris les faits au sujet de la persécution.

    « Ils sont si paisibles. Nous pouvons sentir cette paix merveilleuse. Non seulement la méditation est paisible, mais également leur attitude et leur approche en résistant à la persécution sont paisibles. » Dr. Larmor a ajouté « Je ne comprends pas pourquoi le gouvernement chinois persécute un groupe si paisible ! Ils ne font de mal à personne. »

    L'épouse du Dr. Larmor est mathématicienne. Elle était d'accord avec son mari. « Nous avons eu la tragédie nazie en Allemagne. Nous sommes contre toute persécution. Tout le monde sur la planète devrait bénéficier des droits humains fondamentaux et de la liberté de croyance. »

    Dr. et Mme Larmor étaient heureux de rencontrer des pratiquants de Falun Gong. Ils ont demandé l’information du site Web sur le Falun Gong. Ils ont dit qu'ils essaieraient la méditation.

    Rappel

    Le Falun Gong, ou Falun Dafa, est une méthode de méditation et d’exercices avec un enseignement basé sur le principe universel d'« Authenticité Bienveillance Patience ». C’est une méthode qui a été enseignée en privé pendant des milliers d’années avant d’être rendue publique en 1992 par Me. Li Hongzhi. Le Falun Gong prend ses racines dans la culture chinoise traditionnelle, mais est différent du bouddhisme et du taoïsme. Depuis son introduction en 1992, la méthode s’est transmise rapidement de bouche à oreille à travers la Chine et on la pratique maintenant dans plus de 60 pays. Les principaux textes du Falun Gong sont disponibles dans plus de 30 langues.

    Le 20 juillet 1999, le Parti communiste chinois (PCC) a lancé une persécution brutale contre le Falun Gong. Depuis le début de la persécution, les pratiquants de Falun Gong à travers le monde entier ont constamment révélé la vérité au sujet du Falun Gong et ont exposé les crimes du PCC dans un effort inlassable de mettre fin à la persécution.

     

    Tiré de http://www.vraiesagesse.net traduction du site Minghui

  • Le Vice Président du Parlement européen : Il est temps de faire le procès du régime chinois pour génocide

    Le Vice-Président du Parlement européen, M. Edward McMIllan-Scott, a récemment organisé une conférence de presse "Le génocide silencieux" à l'Association de presse de Londres. Il a invité des experts sur la Chine, et une pratiquante de de Falun Gong ayant personnellement enduré la persécution, afin de dénoncer les crimes de type génocidaires de saisie d'organes sur des pratiquants de Falun Gong vivants par le régime chinois.

    À la conférence de presse, M. Scott a décrit sa mission d'inspection à Pékin il y a trois ans. A la fin de son discours, il a dit "Mon investigation, mes contacts et mon expérience, m'amènent tous à penser que le régime totalitaire communiste chinois a persécuté Falun Gong, ce groupe bienveillant et innocent, pendant dix ans. Je pense qu'il est temps de faire le procès du régime communiste chinois pour génocide. Je crois fermement que ce que nous faisons aujourd'hui devrait être fait dans chaque ville du monde jusqu'à ce que justice soit faite."

    Pour le dixième anniversaire de l'appel pacifique de dix mille pratiquants de Falun Gong à Pékin, le " April 25 " , cette conférence faisait partie d'une campagne du Parlement européen demandant que le régime communiste chinois mette fin à sa persécution du Falun Gong. Les intervenants invités à la conférence incluaient un expert de la Chine et l'auteur du livre Losing the New China, M. Ethan Gutmann, le célèbre chirugien cardiothoracique le Professeur Tom Treasure, M Tina Lambert de Christian Solidarity Worldwide et Anne Yang, une pratiquante de Falun Gong qui a été illégalement emprisonnée et torturée par le régime communiste chinois qui a dit : "Tout le monde doit aider à mettre fin à cette persécution perverse."

     

    2009-05-08-2009-5-4-eurohearings.jpg
    La Conférence de presse "Le génocide silencieux" à Londres

    Le Vice-Président du Parlement européen : Le régime communiste commet un génocide contre les pratiquants de Falun Gong

    Le Vice-Président du Parlement européen, M. Mc MIllan-Scott, a fait remarquer que le crime commis par le régime communiste chinois dans sa persécution de Falun Gong longue de dix ans, est un génocide. Il a dit : "L'atrocité de saisie d'organes sur des pratiquants de Falun Gong de leur vivant perpétrée par le régime chinois a été largement exposée, avec force détails, dans le rapport d'enquête commun de 2006 par l'ancien Secrétaire d'Etat canadien (région d'Asie-Pacifique) David Kilgour, et l'avocat des droits de l'homme David Matas. À présent, ce rapport a été traduit et publié dans seize langues."


    Ma campagne a débuté en mai 2006, lorsque j'ai visité la Chine en mission d'inspection, en préparation d'un rapport sur les droits humains et la démocratie pour le Comité des Affaires Etrangères du Parlement Européen. A Beijing, à leurs propres risques et péril, j'ai interrogé deux anciens prisonniers, pratiquants de Falun Gong, Cao Dong et Niu Jinping. Cao Dong a par la suite été arrêté et déclaré coupable de 'rencontre avec un étranger éminent'. Il a été envoyé à la prison de Tianshui, torturé pour lui faire abjurer ses convictions religieuses et dénoncer sa rencontre avec moi. Niu Jinping a fait appel à moi, au nom de son épouse, Zhang Lianying, qui se trouve au camp de travail forcé des femmes de Beijing depuis juin 2005, et si sévèrement torturée qu'elle a fait un coma en avril 2007. Ces derniers ont par la suite été emprisonnés à nouveau dans le contexte des rafles précédant les Jeux Olympiques.

    Cao Dong m'a dit qu'un de ses meilleurs amis a disparu de la cellule de prison. Lorsqu'il a vu son ami à nouveau, c'était à la morgue de la prison. Il y avait de multiples trous dans son corps et plusieurs de ses organes avaient été retirés."

    M. Scott a indiqué que le but de cette conférence de presse était aussi de susciter une prise de conscience sur la situation des droits de l'homme en Chine. Il a dit "Tous ceux avec qui j'ai été en contact à Pékin ont été par la suite arrêtés et emprisonnés. Certains ont même été torturés. Certains sont encore emprisonnés jusqu'à maintenant. Considérant cela nous tiendrons une série d'activités au Parlement européen ou dans d'autres endroits ."

    " J'ai déjà écrit une lettre au Secrétaire général des Nations Unies, pressant les NU de mener une investigation minutieuse sur la persécution endurée par Falun Gong en Chine.

    Selon la définition du génocide dans l'Article 2 du Traité des Droits de l'homme des NU, la persécution incessante de Falun Gong en Chine peut dores et déjà être qualifiée de génocide. C'est aussi la raison pour laquelle nous avons organisé cette conférence de presse aujourd'hui."

    Un expert de la Chine: le régime communiste chinois a déjà systématiquement vendu les organes de pratiquants de FlaunGong pouir des profits exorbitants via les marchés noirs

    L'expert de la Chine et auteur du livre Losing the New China, M Ethan Gutmann, fait des recherches sur la persécution en Chine depuis plusieurs années. Il prépare actuellement un livre spécial sur la persécution de Falun Gong basée sur sa propre recherche. Il a rapporté ses découvertes à la conférence de presse.

    Il a dit : "Les médias occidentaux ont sous-estimé dès le tout début l'échelle de la 'guerre' que le régime chinois a initié contre Falun Gong. Les médias occidentaux ont partagé la réflexion initiale du régime : cette guerre serait terminée en très peu de temps et Falun Gong "disparaîtrait". Mais au contraire, Falun Gong n'a pas disparu. Cependant, des milliers de pratiquants de Falun Gong sont morts en résultat de la persécution dans la guerre menée par le régime communiste chinois."

    M. Gutman a poursuivi : "Voici deux ans, j'ai commencé à enquêter et faire des recherches sur ce conflit entre le régime communiste chinois et Falun Gong. J'ai interviewé des centaines de personnes. A peu près la moitié étaient des pratiquants de Falun Gong qui ont personnellement été confrontés à l'emprisonnement dans les prisons et les camps de travail du régime communiste chinois. Ce qui m'a ébranlé c'est qu'environ trente pour cent des pratiquants de Falun Gong m'ont décrit leurs expériences d'avoir été soumis à des contrôles de santé peu conventionnels. Tous les examens se concentraient habituellement sur les reins, le foie, les yeux et quelquefois le cœur. Ces examens étaient habituellement inutiles et de plus vraiment coûteux. En comparant ces fait avec les dizaines de milliers de cas de transplantations exécutées ces dernières années en Chine dont les sources ne peuvent pas être expliquées et les prix très élevés des organes sur les marchés noirs internationaux, l'explication raisonnable est donc que le régime chinois a systématiquement fait commerce des organes des pratiquants de Falun Gong pour des prix exorbitants via les marchés noirs."

    "Combien de pratiquants de Falun Gong se sont vus voler leurs organes ? Le Bureau 610 de la Chine a estimé qu'il y avait 70 millions de pratiquants de Falun Gong . Selon la Laogai Research Foundation, le système de camps de travail du régime communiste a emprisonné environ quatre millions de personnes, dont un peu plus de la moitié sont des pratiquants de Falun Gong. Selon mon estimation, au moins 87 000 mille pratiquants de Falun Gong se sont vus prélever leurs organes par le régime communiste chinois au cours de ces années."

    "Lorsque l'atrocité de la saisie d'organes sur des personnes vivantes a été révélée en 20006, malheureusement, les médias occidentaux n'étaient pas près à aborder le sujet. Mais les faits sont là. N'importe qui peut mener une enquête. Mais il est troublant que personne ne veuille le faire. Je suis très étonné de découvrir que notre enquête, est la première dans le monde. Tous les pratiquants de Falun Gong que j'ai interviewé, en particulier les pratiquants de Falun Gong demandant des statuts de réfugiés en ThaÏlande - la grande majorité d'entre eux n'ont jamais été interviewés. C'est incontestablement une grande honte pour le monde occidental"

    Un célèbre chirurgien cardiothoracique : le rapport à propos de la saisie d'organes sur des personnes encore vivantes décrit un fait véritable et terrifiant

    Tom Treasure, un chirurgien cardiothoracique de renom a décrit, à la conférence de presse, ses points de vue sur la saisie d'organes sur personnes vivantes ayant cours en Chine

    Il a dit : "J'ai lu le rapport de Kilgour et Matas. Les descriptions dans le rapport sont vraiment terrifiantes. Mais en tant que chirurgien qui connaît bien la situation de la transplantation d'organes, après avoir lu le rapport, je trouve que de nombreux aspects sont similaires à ce que j'ai appris, comme le grand nombre de transplants d'organes. Il est très facile pour les patients de réserver leurs organes en Chine. De plus le nombre de transplantations d'organes et les sources des donneurs qui peuvent être produits dans des conditions normales ne sont pas accessibles en Chine . Donc on peut dire que leur rapport décrit un fait véritable et terrifiant."

    Ce qui m'a le plus impresionné est que le nombre de transplantations d'organes est de loin plus grand qu'il n'est raisonnable. De plus, ils peuvent satisfaire les besoins des patients et livrer les organes en temps et en heure. Enfin, à part le nombre, il y a aussi d'autres faits qui sont très convaincants et ne peuvent pas être négligés."

    J'en aborderai un aujourd'hui. Il y a quelques années, lorsque j'étais président de l'Association européenne des chirurgiens du cœur, j'ai souvent rencontré des collègues des Etats-Unis,d'Asie à des conférences internationales. Le sujet dont nous parlions était la démonstration chirurgicale, qu'elle soit éthique afin de montrer la véritable chirurgie dans les salles de classe. Un chirurgien américain m'a dit "Une fois, j'ai été invité à faire une démonstration de chirurgie du poumon en Chine." Faire une démonstration de chirurgie dans une conférence nécessite de fixer à l'avance l'heure de la chirurgie. toutefois, il n'est pas possible de fixer l'heure de la transplantation d'organes parce que la disponibilité de la source de l'organe n'est pas certaine. Il a donc répondu : "C'est impossible que vous fassiez ça," Mais le côté chinois a dit : "Nous pouvons assurément le faire." Le professeur Treasure a conclu : "Pour moi, il y a un fait solide qui peut finalement prouver la chose, très très convaincant."


    Le représentant de Christian Solidarity Worldwide (Solidarité chrétienne dans le monde ) : La politique de répression du régime communiste chinois ne réussira jamais

    Mme Tina Lambert de Christian Solidarity Worldwide a présenté à la conférence de presse la persécution de la religion et des droits de l'homme par le régime communiste chinois.

    Elle a dit : "Le régime communiste chinois a perpétré sans scrupules diverses formes de persécutions contre les croyances qu'il considère ne pas être sous son contrôle, des amendes financières au harcèlement, la destruction des biens, l'emprisonnement et la torture. Mais il n'a pas réussi."

    Elle a cité un exemple : "Par exemple, le régime a poursuivi une persécution impitoyable et brutale contre Falun Gong pendant dix ans. Mais Falun Gong ne s'est pas soumis à sa répression. Cela fait très peur au régime."

    Elle a conclu : 'Il est essentiel que la communauté internationale tienne cette sorte d'audition publique et exerce une pression continue sur le régime communiste chinois. Je remercie toutes les personnes impliquées dans l'organisation de cette conférence. En Chine, le communisme n'a aucun moyen de proposer des solutions à la crise sociale. Non seulement les croyances religieuses n'ont pas été exterminées en Chine mais elles ont été renforcées. La politique de répression du régime communiste ne réussira jamais."

    Tiré de Minghui


    Date de l'article original : 8/5/2009

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu