Avertir le modérateur

anniversaire du parti communiste chinois

  • La célébration de la révolution Xinhai de Chine, une stratégie pour remporter Taiwan

    célébration de la révolution Xinhai de Chine, manipuler l'histoire, l'histoire de Chine et de Taiwan, histoire de Taiwan, Taiwan, Chine, Sun Yat-sen, anniversaire du parti communiste chinois, parti nationaliste Kuomingtang Les commémorations à venir en Chine sur la révolution Xinhai de 1911 montrent la façon dont le régime communiste chinois déforme les faits historiques pour les adapter à ses nécessités politiques. Pour cette occasion, le parti communiste chinois (PCC) réhabilite le souvenir de Sun Yat-sen pour renforcer ses efforts de «Front Unifié» et amener Taiwan sous sa tutelle. Le 10 octobre 2011 marque le 100eme anniversaire de la révolution Xinhai, lorsque le peuple chinois sous la direction du Dr Sun Yat-sen, a renversé la dynastie Qing. Cette année, le PCC prépare des célébrations officielles à travers le pays, mettant Sun en lumière. Déjà, au 1er Octobre, lors des célébrations du 62eme anniversaire du PCC, un énorme portrait de Sun Yat-sen avait été érigé Place Tienanmen, avec des deux cotés, le drapeau et les bannières rouge aux cinq étoiles, le montrant comme un cher camarade communiste. Cependant, rien n’est plus éloigné de la vérité. Sun était un des cofondateurs du parti nationaliste Kuomingtang (KMT) en Chine, établi après la révolution de 1911, qui plus tard, a combattu les communistes. En 1949, il est aussi devenu un des cofondateurs de la République de Chine - Taiwan, où le KMT s’est réfugié après avoir été vaincu par l’armée rouge du PCC. Cependant, aucune mention de ces détails importants lors des récentes activités du PCC, et ils ne resurgiront probablement pas au cours des célébrations à venir, puisque Sun Yat-sen est maintenant supposé servir d’ambassadeur de la réunification entre Taïwan et le continent.

    Payer un prix élevé?

    Selon le Ming Pao de Hong Kong, les activités des commémorations se tiendront, entre autres, dans la province de Hubei, à Nanjing, province de Jiangsu, à Guangzhou et Zhongshan dans la province du Guangdong. L’événement majeur est prévu à Pékin, organisé par le comité national sur la conférence consultative politique du peuple chinois (CPPCC). Le but sera de «payer un prix élevé» pour les contributions de Sun Yat-sen à la révolution, mais d’éviter de mentionner Taiwan. Le professeur Hu Xingdou de l’Institut de technologie de Pékin considère ces cérémonies, principalement comme une stratégie de «Front Unifié». «Pour l’organisation de ce grand événement, le gouvernement chinois utilise le nom de CPPCC plutôt que celui du gouvernement, principalement pour promouvoir l’unification et unir les cœurs des gens de chaque coté du détroit. Ils tentent de ne pas lui donner de connotation politique», affirme Hu à Ming Pao.

    Cependant, c’est exactement pour ses propres raisons politiques que le PCC agit de la sorte, et il semble avoir trouvé une approche pour utiliser le statut de héros de Sun Yat-sen. Selon Xinhua News, alors qu’il rencontrait l’équipe de tournage du film «La révolution de Xinhai», le président Jia Qinglin du CPPCC a déclaré que le PCC est «le plus fidèle successeur de la carrière révolutionnaire de Sun Yat-sen» et «nous mettrons en avant l’esprit de la Révolution Xinhai».

    Tromper le peuple

    Alors que le régime chinois loue énormément Sun Yat-sen, la petite-fille de ce dernier, Lily Sui-fong Sun, a récemment déclaré que le PCC a déformé l’héritage de son grand-père et trompe le peuple. Sun a ajouté que dix ans plus tôt, lors du 90eme anniversaire de la révolution Xinhai, le secrétaire général d’alors du PCC, Jiang Zemin, avait déclaré que Sun Yat-sen avait proposé trois nouveaux principes pour le peuple: Travailler avec la Russie, travailler avec le parti communiste, soutenir les ouvriers et les paysans. «Mon grand-père n’a jamais dit quoi que ce soit de semblable au parti communiste», a-t-elle affirmé. En 2002, elle a même demandé au professeur de Jiang de transmettre une lettre à ce dernier au sujet de ses déclarations. L’année suivante, Jiang a répondu à Sun en lui offrant de l’argent pour qu’elle organise des activités commémorant la révolution Xinhai. En 2008, Jiang, à nouveau, a proposé de lui donner de l’argent, «même jusqu’à lui offrir l’équivalent de 10 millions de dollars (7,5 millions d’euros) mais elle a refusé», a-t-elle précisé. «Ils veulent faire des modifications. Mais c’est tromper le peuple et égratigner l’image révolutionnaire de mon grand-père. Je ne peux l’accepter. Cela consiste à déformer l’histoire».

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/La-celebration-de-la-revolution-Xinhai-de-Chine-une-strategie-pour-remporter-Taiwan.html

  • 90 ans du parti communiste chinois, 90 millions de démissions


    Hong Kong célébre les 90 millions de démissions... par NTDFrancais

     

    Actuellement: 97 839 461 chinois ont démissionné des 3 organes du parti communiste chinois

    Depuis six ans, un mouvement populaire invite les Chinois du monde entier à se défaire de leurs liens avec le parti communiste au pouvoir en Chine. Ainsi, selon les organisateurs, à ce jour, plus de 90 millions de personnes auraient renoncé à leur adhésion au parti. Cette étape importante a été célébrée dans le monde, jusqu'à Hong Kong, où les habitants bénéficient de plus de liberté politique qu’en Chine continentale placée sous le joug du parti communiste.

    Au cours du week-end dernier, les hauts responsables du parti communiste chinois ont débattu sur leur pouvoir lors d’une conférence annuelle à Pékin. Cependant, à Hong Kong, jouissant d'un gouvernement indépendant, s’est déroulé un événement très différent. Dimanche dernier, des résidents se sont rassemblés afin de soutenir les 90 millions de personnes ayant renoncé publiquement à leurs liens avec le parti communiste chinois. Il s’agit d’un mouvement initié il y a six ans. En 2004, l’édition chinoise du journal Epoch Times a publié cet éditorial intitulé « Neuf commentaires sur le Parti communiste. » Ce document propose une analyse en profondeur du PCC et de ses crimes à l’encontre du peuple chinois. Rapidement, cet éditorial a incité les personnes à démissionner du PCC et de ses organisations affiliées. Ce mouvement est connu sous le nom de Tuidang, ce qui signifie démissionner ou « quitter » le PCC. Dimanche, des personnalités politiques ont exprimé leur soutien aux participants.

    Tiré de: http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2011-03-24/570967491985.html

    Plus d'informations sur:

    Les 9 commentaires sur le Parti communiste:

    http://www.theepochtimes.com/n2/t/quitting-the-chinese-communist-party/

    http://www.lagrandeepoque.com/LGE/9-Commentaires-sur-le-Parti-communiste/

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu