Avertir le modérateur

akmal shaikha condamné à mort pour trafic de drogue

  • La Chine confirme avoir exécuté un ressortissant britannique

    Le Premier ministre britannique Gordon Brown a dénoncé l'exécution par injection d'Akmal Shaikha, condamné à mort pour trafic de drogue.

    Akmal Shaikh, le ressortissant britannique exécuté en Chine pour trafic de drogue. Sa famille a toujours clamé son innocence. (AFP)

    Akmal Shaikh, le ressortissant britannique exécuté en Chine pour trafic de drogue. Sa famille a toujours clamé son innocence. (AFP)

    La Chine a confirmé l'exécution, par injection, du ressortissant britannique Akmal Shaikh, condamné à mort pour trafic de drogue, a annoncé mardi 29 décembre l'agence officielle Chine Nouvelle. L'agence a annoncé que l'exécution avait eu lieu mardi à Urumqi, capitale du Xinjiang, par injection.
    L'exécution avait été annoncée plus tôt par le Premier ministre britannique, Gordon Brown, qui a condamné cette exécution dans les "termes les plus fermes". Il s'est dit "scandalisé et déçu que [les] demandes persistantes de clémence n'aient pas été exaucées".
    La Chine se défend des accusations de Londres, sans pour autant confirmer l'exécution du britannique. "La justice chinoise a géré [ce cas] en stricte conformité avec la loi", a déclaré un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, "la Chine a pleinement respecté les droits de recours de l'accusé".

    "Aucune évaluation de la santé mentale"


    Gordon Brown s'était dit "particulièrement préoccupé par le fait qu'aucune évaluation de la santé mentale [du condamné] n'ait été menée". Gordon Brown a présenté ses "condoléances" aux parents et amis du condamné, qui affirmaient que ce dernier souffrait de troubles mentaux.
    Pékin a fait savoir que la Cour suprême avait approuvé la condamnation à mort d'Akmal Shaikh, justifiant la sentence pas son caractère dissuasif, et considérant que "les éléments fournis par la partie britannique n'ont pas suffi à prouver qu'Akhmal souffre de maladie mentale". L'avis de la Cour suprême précède généralement de peu l'exécution de la peine elle-même.

    Vulnérabilité psychologique


    Selon Reprieve, une ONG d'aide juridique dont le siège est à Londres, Akmal Shaikh est le premier ressortissant européen exécuté en Chine depuis 50 ans. Ce Londonien de 53 ans avait été arrêté en septembre 2007 à Urumqi, capitale du Xinjiang, au nord-ouest, en possession de quatre kilos d'héroïne. La famille assure que des criminels ont profité de sa vulnérabilité psychologique pour lui faire transporter des stupéfiants. Le Royaume-Uni avait lundi demandé à la Chine d'empêcher l'exécution du Britannique. Deux de ses cousins l'avaient rencontré lundi, dans son lieu de rétention, et avaient déposé un ultime recours en grâce.

    Tiré de: http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20091229.OBS1943/la_chine_confirme_avoir_execute_un_ressortissant_britan.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu