Avertir le modérateur

abandonner l'égo

  • Création d’un chef-d’œuvre

    Mme Ying Chen
    Mme Ying Chen (Dai Bing/The Epoch Times)

    Mme Ying Chen a grandi dans une famille de musiciens. Son père, Rutang Chen, violoncelliste de renom, était chef d’orchestre et directeur de l’Orchestre philharmonique central de Chine; il est actuellement chef d’orchestre avec Shen Yun Performing Arts Touring Company. Sa mère, Ningfang Chen, jouait de la flûte traversière dans l’Orchestre philharmonique central de Chine.

    Sa famille vivait dans un quartier où résidaient plusieurs autres membres de l’orchestre, ce qui a contribué à l’immersion musicale de Mme Chen depuis sa naissance. «Tous mes voisins étaient musiciens», dit-elle.

    Lorsqu’elle était enfant, elle suivait régulièrement ses parents lors de leurs nombreuses représentations et absorbait ce qu’elle voyait. «C’était toute une expérience. J’ai vu des orchestres symphoniques, des pièces de théâtre, des spectacles de ballet… tout ce que j’ai vu, toute mon expérience semble avoir été à la base de ce que je fais aujourd’hui.»

    Sous la supervision stricte de ses parents, à l’âge de 5 ans, Mme Chen a commencé à prendre des leçons de piano et pratiquait de nombreuses heures chaque jour. Influencée par sa mère, elle s’est spécialisée ensuite dans la flûte traversière. Après avoir obtenu son diplôme d’une école secondaire affiliée au Conservatoire de musique de Shanghai, elle a obtenu une bourse pour étudier au Boyer College of Music and Dance de Temple University sous le mentorat personnel de M. Murray Panitz, le premier flûtiste de l’Orchestre symphonique de Philadelphie.

    «J’ai appris à jouer plusieurs instruments et j’ai pris plusieurs cours, ce qui m’a aidé énormément dans ce que je fais aujourd’hui. Depuis le début, je me suis rendu compte que c’était ma destinée.»

    Après le décès de son mentor, Murray Panitz, en 1988, Mme Chen a changé de matière principale et a débuté des études en économie. Ce n’est que plus tard qu’elle a décidé de devenir chef d’orchestre, permettant ainsi au monde entier de découvrir la musique chinoise – une voie que ni elle ni sa famille n’avaient jamais envisagée.

    «Ne pas se limiter»

    Au cours des 60 dernières années, le régime communiste chinois a constamment manifesté son désir de supprimer tout ce qu'il ne peut pas contrôler. Une partie de ce qui a été perdu est l'art et la culture traditionnelle chinoise. Et c’est dans le but de faire renaître l’héritage traditionnel que la compagnie artistique Shen Yun Performing Arts a été créée.

    Lire la suite: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Arts-et-cultures/Creation-dun-chef-deuvre.html

    Pour plus de renseignements: http://www.shenyunperformingarts.org/

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu