Avertir le modérateur

évaluation du yuan en chine

  • La Chine derrière les attaques nord-coréennes ?

    Le 3 juin 2009 à Séoul, lors d’une manifestation contre les essais nucléaires de la Corée du Nord, un activiste sud-coréen tient une affiche montrant le leader nord-coréen Kim Jong-Il.(Philippe Lopez/AFP/Getty Images)
    Le 3 juin 2009 à Séoul, lors d’une manifestation contre les essais nucléaires de la Corée du Nord, un activiste sud-coréen tient une affiche montrant le leader nord-coréen Kim Jong-Il.(Philippe Lopez/AFP/Getty Images)

    Suite à l'attaque gratuite le 23 novembre 2010 de la Corée du Nord sur son voisin du Sud, voici un article de 2009, décrivant un contexte identique et les manipulations de la Chine pour détourner l'attention grâce à son allié communiste historique.

    La Chine derrière les essais nucléaires nord-coréens?

    La Corée du Nord a repris ses essais nucléaires et tirs de missile à l’heure précise où le Parti communiste chinois (PCC) est menacé dans sa stabilité par des crises intérieures ou internationales. Généralement interprétée comme un moyen pour Pyongyang de forcer la nouvelle administration américaine à la négociation, l’approche nord-coréenne pourrait en réalité, pensent plusieurs experts chinois, avoir été télécommandée par la Chine.

    Après avoir lancé un missile longue-portée au-dessus du Japon le 5 avril malgré plusieurs semaines de tentatives de dissuasion par la communauté internationale, la Corée du Nord a mené un nouvel essai nucléaire souterrain le 28 mai, suivi par plusieurs jours de lancement de missiles à courte et moyenne portée.

    Ces actions, condamnées par les Etats-Unis, le Japon, la Corée du Sud et les pays européens, ont conduit à la rédaction d’une résolution des Nations unies, qui devrait imposer de nouvelles sanctions financières à la Corée du Nord et ce malgré les appels à la « mesure » du régime communiste chinois.

    Cette position une nouvelle fois accommodante – alors que Pékin a officiellement été pris de court par l’essai nucléaire nord-coréen – poussent à s’interroger sur un éventuel «double jeu» du Parti communiste chinois vis-à-vis de la stratégie belliqueuse de la Corée du Nord.

    La Chine aux commandes ?

    Wang Jiarui (g), chef du département de liaison internationale du Parti communiste chinois, aux côtés de Kim Jong-II, le 23 janvier 2009 à Pyongyang.(Philippe Lopez/AFP/Getty Images)
    Wang Jiarui (g), chef du département de liaison internationale du Parti communiste chinois, aux côtés de Kim Jong-II, le 23 janvier 2009 à Pyongyang.(Philippe Lopez/AFP/Getty Images)

    Le premier élément qui pousse à ces soupçons est qu’avant le lancement en avril du missile longue-portée nord-coréen – que tous ont vu comme partie intégrante du programme nucléaire de Pyongyang – le Premier ministre nord-coréen était en visite à Pékin. Officiellement présent pour des négociations commerciales, il semble improbable à beaucoup que la rencontre n’ait pas été le moment de faire avaliser par le «grand frère chinois» la stratégie de lancement de missile et de reprise des essais nucléaires... voire de se la faire expressément recommander.

    Cai Yongmei, éditeur du Open Magazine de Hong Kong, rappelle ainsi que la Chine soutient de façon indéfectible la Corée du Nord pour deux raisons : la première est la solidarité entre pouvoirs communistes, et la seconde le fait que la Corée du Nord sert à Pékin d’arme pour menacer la communauté internationale – et en particulier les Etats-Unis.

    De plus, des sources au ministère du Nucléaire chinois affirment que des équipements et matériels chinois continuent d’être acheminés par des péniches vers la Corée du Nord, en empruntant le fleuve Yalu. Il est de connaissance commune que les spécialistes du nucléaire en Corée du Nord ont été formés en Chine, et que toute la technologie nucléaire nord-coréenne provient, de la même manière, de Chine. C’est la Chine qui contrôle l’approvisionnement de Pyongyang en matériaux, main d’œuvre et technologie nucléaire, et qui a permis la réalisation secrète d’essais nord-coréens sur le territoire chinois.

    Certains analystes pensent ... Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/La-Chine-derriere-les-essais-nucleaires-nord-coreens.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu