Avertir le modérateur

énergie renouvelable

  • Chine et Etats-Unis tournent à plein vent

    energie_champ_eoliennes.jpg
    Énergie. Malgré la crise, l’éolien a vu, l’année dernière, ses capacités croître de 31% dans le monde.

    Pendant que les Français s’empaillent sur les mérites esthétiques des éoliennes, la Chine plante des mâts sans se poser trop de questions. En 2009, c’est elle qui en a installées le plus dans le monde, selon les données de la fédération internationale professionnelle (GWEC), publiées mercredi. Avec 13 000 mégawatts mis en service en 2009, la Chine double son potentiel en un an et rattrape l’Allemagne. Ne restent devant que les Etats-Unis, où tournent 22% des pales mondiales, et qui ont augmenté leurs capacités de 40% en 2009.

    Chine et Etats-Unis sont sans conteste les moteurs de la croissance mondiale de l’an dernier (+ 31%). Un marché évalué par le GWEC à 45 milliards d’euros et un demi-million d’emplois. La crise financière n’a pas trop douché la croissance de cette énergie renouvelable pourtant gourmande en capitaux. Et les maigres résultats de la conférence de Copenhague n’ont pas atteint l’optimisme du secteur. Car les politiques publiques, elles, existent : «Beaucoup de gouvernements ont misé sur les renouvelables dans leurs plans de relance», commente le GWEC.

    «La Chine, comme les Etats-Unis, a compris les enjeux industriels, qu’il s’agissait d’emplois et d’activités dans leur pays, pas à l’export», analyse André Antolini, président du Syndicat français des énergies renouvelables. Qui s’avoue «pas complètement rassuré» par le climat qui règne en France. Pas tellement côté chiffres : avec 1 000 MW installés l’an dernier, l’Hexagone atteint une puissance de 4 500 MW (7e rang mondial). Le vent a contribué à 1,5% de la production électrique française en 2009. Mais si les objectifs sont ambitieux (25 000 MW en 2020, dont 6 000 en mer), certains amendements au projet de loi Grenelle 2, actuellement en commission à l’Assemblée, pourraient mettre des bâtons dans les pales de l’éolien. D’où les craintes d’André Antolini : «On ne peut pas appuyer en même temps sur l’accélérateur et sur le frein.»

    Tiré de: http://www.liberation.fr/terre/0101617571-chine-et-etats-unis-tournent-a-plein-vent

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu