Avertir le modérateur

G- La Chine et le Tibet

  • L'Espagne lance un mandat d'arrêt contre Jiang Zemin

    Génocide, espagne, tibet, culturel, Jiang Zemin, Parti communiste chinois, Chine,place Tiananmen, justice, international

    Le Tribunal national espagnol a lancé un mandat d’arrêt le 18 novembre dernier contre l'ex-dirigeant du Parti communiste chinois, Jiang Zemin, et quatre autres ex-responsables du régime chinois dans le cadre d'une enquête sur le génocide au Tibet.

    L'avocat représentant les plaignants, Me Jose Elias Esteve, a applaudi la décision en la qualifiant de «victoire et en quelque sorte un soulagement pour les victimes tibétaines, mais aussi une victoire dans la lutte contre l'impunité et une manière de renforcer le droit international et les droits de la personne».

    Avec la décision du 18 novembre, les pays qui possèdent un traité d'extradition avec l'Espagne seront obligés d'arrêter les individus accusés par le tribunal espagnol. De plus, les ex-responsables chinois pourraient voir leurs comptes de banque gelés de manière préventive, selon le site Tibet Patria Libre.

    Outre Jiang Zemin, le mandat d’arrêt concerne Li Peng, qui était premier ministre durant la répression au Tibet à la fin des années 1980 et au début des années 1990, et qui a été également impliqué dans le massacre de la place Tiananmen; Qiao Shi, ex-chef de la sécurité et de la Police populaire armée durant la période de loi martiale au Tibet à la fin des années 1980; Chen Kuiyuan, secrétaire du Parti communiste au Tibet de 1992 à 2001, connu pour ses positions intransigeantes contre la religion et la culture tibétaines; et Peng Peilun, qui était ministre de la Planification familiale dans les années 1990.

    Bâtir un cas

    Pour Me Esteve, la décision de la cour est l'aboutissement de sept années passées à bâtir un cas démontrant qu'il y a un génocide au Tibet.

    L'avocat a déclaré à Époque Times que la décision est la somme de «tous les témoignages des victimes tibétaines qui sont passées devant le juge, des témoignages de première main qui affirment que ces massacres sont survenus au Tibet, et aussi de toutes les lettres interrogatoires qui ont été envoyées dans différents pays dans le monde pour sonder d'autres individus n'ayant pu se rendre en Espagne».

    Un rapport de Campagne internationale pour le Tibet (ICT), ratifié devant un juge à Madrid en décembre 2012, décrit en détail les gens qui étaientt aux commandes depuis l'imposition de la loi martiale au Tibet.

    Les dirigeants sont accusés d'avoir orchestré une campagne de torture et un climat de peur, en plus d'avoir institué «l'éducation patriotique pour systématiquement forcer les Tibétains à dénoncer leur dirigeant en exil, le dalaï-lama», selon Tibet Patria Libre.

    La décision du tribunal a été rendue en suivant le principe de juridiction universelle, qui donne le pouvoir à la cour d'entendre des cas d'une telle gravité que toute l'humanité peut être affectée par leur résultat, tels que les crimes contre l'humanité ou le génocide.

    Un des plaignants dans l'affaire est un Tibétain devenu maintenant citoyen espagnol. La loi espagnole a été révisée il y a quelques années pour assurer que les cas amenés devant les tribunaux aient une dimension locale.

    Autres cas

    Dans une autre décision annoncée le 18 novembre, le tribunal national a «ordonné que l'ex-dirigeant chinois Hu Jintao soit informé de sa mise en accusation [pour génocide] et qu'on lui envoie une lettre interrogatoire au sujet de ses politiques au Tibet, par l'entremise de l'ambassade chinoise», a rapporté Tibet Patria Libre. Hu Jintao a été reconnu coupable de génocide par le tribunal espagnol le 9 octobre dernier.

    Jiang Zemin a également un cas dans la troisième division de la Cour de cassation en Argentine qui a été réouvert en avril dernier, cette fois-ci pour le génocide du régime communiste contre les pratiquants de la discipline spirituelle Falun Gong.

    Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei, a répondu à la décision de la cour en disant espérer «que les parties concernées en Espagne prennent les plaintes de la Chine sérieusement et qu'elles ne causent pas de dommage à ce pays ou à la relation entre la Chine et l'Espagne».

    «Lorsque ce genre de violations a lieu, et dans ce cas elles surviennent en Chine contre les Tibétains et le Falun Gong, il ne fait aucun doute que la communauté internationale doit se mobiliser pour tenir pour responsables ceux qui sont coupables de tout cela», estime pour sa part Me Esteve.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/12/4/n3509101.htm

  • Le pic des auto-immolations tibétaines déclenche la colère des exilés

    Il y a eu un pic des auto-immolations de protestation tibétaine avec 22 cas rapportés pour ce seul mois, suscitant la colère des Tibétains en exil qui disent que les suicides sont en réponse aux tentatives des autorités communistes d'éradiquer la religion tibétaine et leur mode de vie.

    Tiré de: https://www.youtube.com/user/NTDFrench

  • Richard Gere soutient les grévistes de la faim tibétains devant les Nations unies

    Richard Gere, Tibetains, cause tibétaine,valeurs des Bouddhistes tibétains, grève de la faimRichard Gere, supporter mondialement reconnu de la cause tibétaine, a rencontré les trois grévistes de la faim tibétains, au 17è jour de leur manifestation devant les Nations unies. La visite de l’acteur est survenue une journée avant le 53ème anniversaire de l’insurrection de 1959, quand les Tibétains se sont rebellés contre les forces du parti communiste chinois. L’insurrection fut écrasée et le chef spirituel des Tibétains, le Dalaï Lama fut obligé de fuir vers l’Inde, où il vit encore en exil.

    Richard Gere a dit que la manifestation de la grève de la faim, représente réellement les valeurs des Bouddhistes tibétains.

    Richard Gere  a précisé: «C’est l’unique expression de la douleur et de la souffrance des Tibétains et un moyen de manifester bouddhiste. Le terrorisme n’est pas dans le sang des Tibétains et, comme ami et étudiant de longue date, je connais le sens profond de la responsabilité universelle des Tibétains et leur don de soi pour le bien de la communauté, pour le bien du monde et pour le bien de l’univers. C’est quelque chose de très puissant».

    Le Tibet est actuellement fermé à tous les medias et aux touristes étrangers. L’insurrection et le Nouvel An tibétain sont des dates sensibles pour le régime chinois. Toutes deux ont été accompagnées de manifestations au Tibet. L’ONG basée à Londres, Free Tibet a rapporté qu’il y avait des centaines de gens détenus et trois personnes furent tuées par balles, quelques jours avant leurs anniversaires.

    Richard Gere a ajouté: «Heureusement que cela se passe à New-York et qu’ils peuvent le faire, au Népal ce n’est pas permis. En Chine, ils seraient déjà en prison, ou pire encore...».

    Il a expliqué que le veto de la Chine aux Nations unies a rendu l’organisation impuissante pour faire quoi que ce soit pour changer la situation des droits humains au Tibet, même si le gouvernement chinois a signé la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme.

    L’acteur a précisé que: «Les Chinois ont signé la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, c’est un engagement solennel et il va de pair avec leur adhésion aux Nations unies et les Tibétains ne demandent rien de plus que ce qui est inscrit dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme».

    Les grévistes de la faim sont devant les Nations unies tous les jours depuis le 22 février 2012. Ils ont remis cinq demandes aux Nations unies afin d’envoyer une mission au Tibet pour enquêter et récolter des informations sur la situation des droits humains dans la région.

    NTD News, New York.

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Richard-Gere-soutient-les-grevistes-de-la-faim-tibetains-devant-les-Nations-unies.html

  • Tibet: le Parti communiste dément la répression

    À propos de : NTD en français

     

    New Tang Dynasty (NTD) Television est une chaîne de télévision indépendante, à but non lucratif, établie par des Chinois vivant à l'étranger.

    Originellement en chinois, NTD diffuse depuis 2004 en anglais des nouvelles au quotidien et une grande variété de programmes. Récemment l'espagnol, le français et le russe viennent compléter cette évolution.

    NTD est partenaire de la compagnie Shen Yun: http://www.shenyunperformingarts.org/ et organisateur des 9 compétitions internationales réparties sur toute l'année http://competitions.ntdtv.com

    Tiré de: http://www.youtube.com/user/NTDFrench/featured

  • Pékin ferme le Tibet aux touristes étrangers

    Pour la cinquième année consécutive, le régime chinois a prévu de fermer le Tibet aux touristes étrangers. Plusieurs agences de voyage de Lhasa ont été informées que les étrangers seraient interdits de rentrer au Tibet entre le 20 février et le 30 mars. Cette période comprenant le Nouvel An tibétain et l'anniversaire des manifestations de 2008 est considérée comme sensible par les autorités communistes.

    Tiré de:

    CHine, television, New Tang Dynasty Television, médias chinois, médias chinois indépendants

  • «L'Éducation patriotique» imposée aux moines tibétains

    éducation patriotique des moines tibétains, chine et Tibet, repression dans les monastères tibétains, tibet, immolation moine en chine, bouddhisme en chine

    Dans un monastère tibétain perché sur un plateau à 3 200 metres de haut, une nouvelle forme d'éducation est en cours. Pour le régime chinois il s'agit «d'une éducation patriotique» mais pour les moines qui la subissent, c'est plutôt une forme de persécution sévère.Dans une déclaration faite sur la Voix de l'Amérique, Dawa Tsering représentant du Parlement tibétain en exil à Taïwan a expliqué que «cette  éducation [dite] patriotique ne consiste qu'à diffamer le Dalaï Lama. Les moines sont obligés de signer une déclaration selon laquelle ils soutiennent le communisme et la direction du Parti communiste chinois».

    Le 16 Mars dernier, un jeune moine du monastère de Kirti de la Région Autonome du Tibet s'est immolé pour protester contre le régime représsif installé par les autorités chinoises au Tibet. Le 21 Mars suivant la police est envoyée dans le monastère pour commencer la dite éducation patriotique. Tous ceux qui s'y opposaient encouraient des passages à tabac des arrestations ou disparaissaient dans des prisons inconnues. Plus de 300 moines ont été arrêtés.
     
    La station Voix du Tibet révélait le 19 septembre que le régime avait  promis 20.000 yuans (2.338 €) à un moine expulsé si ce dernier acceptait de ne plus revenir au monastère. D'autre part, il pouvait obtenir un prêt de 50 000 yuans sans intérêt pendant les 3 premières années. Les moines qui accepteraient de quitter le monastère volontairement après le mois de Mars recevraient 10.000 yuan (1 169 €) et seraient éligible au prêt de 50.000 yuan (5.826 €) sans interet. Dans ce monastère fondé en 1472, sur les presque 2.500 moines aucun n'a accepté l'offre.

    The Epoch Times a demandé à Maître Yuanji qui vit à Chengdu dans la province du Sichuan: «Est-ce que les moines acceptent de revenir à une vie profane pour une telle contrepartie?». Il repond: «Ces 10.000 ou 20.000 yuan sont tellement dérisoires. Même tous les trésors du monde entier ne pourrait ébranler l'esprit d'un vrai moine. Qu'elle offre pitoyable pour un pays qui ne respecte pas le bouddhisme. Nous pouvons en prévoir les conséquences».


    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/LEducation-patriotique-imposee-aux-moines-tibetains.html

  • Le Tibet sous haute surveillance

    palais de potala à lhassa au tibet,tibet,tibet chine,palais à lhassa,palais bouddhiste au tibet,dalai lama,gouvernement tibétainLes dirigeants chinois prétendent avoir beaucoup d’événements à célébrer au Tibet. Selon eux, après 60 ans de règne du Parti communiste, la région est plus prospère qu’avant sa «libération». Mais ces célébrations semblent ne devoir concerner que le Parti.

    Un groupe de Tibétains en exil affirme que les habitants ont reçu l'ordre de se tenir à l'écart et que la capitale Lhassa se trouve sous haute surveillance militaire.

    Dawa Tsering, porte-parole du gouvernement tibétain en exil, a déclaré: «De nombreux médias ont décrit Lhassa comme une ville de terreur, parce que la police militaire se trouve partout. Beaucoup de tireurs cachés se positionnent dans les temples sacrés, comme le temple de Jokhang. Toutes les rues sont surveillées par l'armée et les policiers en civil. Les moines ont reçu l’ordre de rester dans les temples. Il n'y a pas du tout de touristes».

    Le gouvernement tibétain, en exil à Dharamsala dans le nord de l’Inde, affirme que la réalité de la situation de Lhassa est très différente de ce que le régime chinois essaie de montrer.

    Kelsang Gyaltsen, envoyé spécial du gouvernement tibétain en exil, a ajouté: «Les Tibétains disent qu’ils auraient dû se réjouir après la soi-disant «libération du Tibet» par le PCC. Mais réfléchissez, tout Lhassa au Tibet est occupé par la police militaire. Il y a des tireurs cachés partout dans Lhassa. Avec un contrôle militaire aussi strict, l'atmosphère n'est absolument pas à la joie ou aux célébrations».

    À l'inverse du succès proclamé par le gouvernement chinois, les Tibétains en exil affirment que les gens ont souffert sous le régime communiste.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Le-Tibet-sous-haute-surveillance.html

  • Le régime chinois condamne la rencontre entre Obama et le Dalaï-Lama

    obama et le Dalai Lama.jpegLe 16 juillet 2011, le président américain Barack Obama a accueilli à la Maison Blanche le chef spirituel tibétain en exil – le Dalaï-Lama – malgré les fortes objections du régime chinois. Dans un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères chinois, le régime chinois a mis en garde les États-Unis de cesser d'interférer dans les affaires intérieures de la Chine... une méthode souvent utilisée pour faire taire les critiques sur les piètres dossiers des droits de l’homme à Pékin.

    Dimanche 17 juillet, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Ma Zhaoxu , a déclaré: «Un tel acte a scandaleusement interféré dans les affaires intérieures de la Chine, blessé les sentiments du peuple chinois et endommagé les relations sino-américaines».

    Le régime chinois a réitéré qu'il s'oppose fermement à toute réunion de dirigeant étranger avec le Dalaï-Lama. Malgré ces vives réactions, M. Obama a passé près de 45 minutes avec le Dalaï-Lama dans une rencontre privée dans laquelle il a souligné l'importance de la sauvegarde des droits de l'homme pour les Tibétains.

    Selon un communiqué publié par la Maison Blanche, Barack Obama et le Dalaï-Lama reconnaissent le Tibet comme faisant partie de la Chine. La rencontre de samedi dernier est la deuxième entre Obama et le leader spirituel tibétain.

    Le Dalaï-Lama effectuait un voyage de 11 jours à Washington, DC. Il y a une semaine, il a donné une conférence sur la pelouse du Capitole américain le jour de son anniversaire... une cérémonie bouddhiste avec des milliers de participants.

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Le-regime-chinois-condamne-la-rencontre-entre-Obama-et-le-Dalai-Lama.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu