Avertir le modérateur

proverbe - Page 2

  • Qu'est ce que le bonheur ?

    boudhha,être, soi même,bonheur,heureux,sens de la vie,citation,proverbe,chine

  • Proverbe du jour: être maître de soi même

    Chine, bouddha, citation, proverbe, philosophie de vie, sens de la vie, coaching personnel

  • «Mordre la main qui vous nourrit» 忘恩负义

    expression chinoise, Chine, culture, proverbe, érudit, politique, Han, respect, justice

    L’expression wàng ēn fù yì peut être traduite par «mordre la main de celui qui vous nourrit». Littéralement, cela signifie «oublier les faveurs et trahir la justice».

    Dans le volume 76 du Livre de l’Ancien Han(1), l’histoire de Zhang Chang(2), célèbre érudit et gouverneur pour l’empereur Xuan de la dynastie Han de l’Ouest, illustre ce propos.

    Après la mise en œuvre de nombreuses politiques qui avaient permis de réduire le crime et la rébellion dans la région du Shandong, Zhang Chang était devenu gouverneur dans le district métropolitain. Il participait à tous les conseils de l’État.

    L’empereur Xuan était très attaché à Zhang, parce qu’il avait non seulement réussi à amener la paix parmi le peuple dans de nombreux domaines, mais également parce que ses conseils étaient fondés sur sa grande connaissance de l’histoire.

    Zhang Chang avait un ami du nom de Yang Yun. Il était très arrogant et faisait souvent des commentaires désobligeants à propos du gouvernement de l’empereur. Un jour, Yang critiqua sévèrement l’empereur Xuan et fut condamné à mort.

    À cette époque, les parents et les amis de personnes condamnées étaient également plus ou moins stigmatisés. Elles en perdaient parfois leur position.

    Un jour, Zhang Chang demanda à l’un de ses assistants, Xu Shun, d’enquêter sur un vol. Pensant que Zhang pourrait bientôt perdre sa position, Xu refusa d’obtempérer et regagna son domicile.

    Xu Shun dit aux autres: «J’ai travaillé pour le gouverneur Zhang pendant des années. Maintenant il a des problèmes. Dans les cinq jours, il ne sera plus le gouverneur du district. Pourquoi devrions-nous l’écouter?»

    En apprenant cela, Zhang Chang fut tellement en colère et blessé qu’il tua Xu Shun. Beaucoup se sont demandés  si cette sanction n’était pas trop lourde.

    Les parents de Xu Shun firent appel à l’empereur Xuan et demandèrent que Zhang Chang soit condamné à mort pour avoir tué Xu Shun. L’empereur n’eut pas d’autre choix que de punir Zhang. Aussi le congédia-t-il de l’administration.

    Quelques mois après le départ de Zhang, le district était de nouveau dans le chaos. Personne ne savait comment ramener la paix dans la région. L’empereur Xuan envoya un messager à Zhang Chang, lui demandant de revenir et de reprendre son poste.

    En chemin vers le palais, Zhang écrivit une lettre à l’empereur clarifiant l’incident. Il décrivit de quelle manière il avait toujours été bienveillant envers Xu Shun et l’avait promu, mais que ce dernier s’était retourné contre lui en projetant que Zhang allait rencontrer des difficultés. Il fit part également de la manière dont Xu avait répandu des rumeurs à son propos.

    Parce que Xu Shun avait trahi la personne qui avait été bienveillante envers lui, ou «mordu la main de celui qui le nourrissait», Zhang dit qu’il avait tué Xu pour l’exemple dans le but d’endiguer cette sorte de comportement.

    Zhang Chan mit fin au chaos et le district fut de nouveau en paix.

    Les mots que Zhang Chan utilisa afin de décrire le comportement de Xu Shun – «mordre la main qui vous nourrit» – devinrent une expression largement employée par la suite pour décrire des personnes ingrates.

     

    Notes:

    (1) Le Livre de l’Ancien Han, également connu comme Histoire de l’Ancien Han, est une histoire classique chinoise, laquelle recouvre les Han de l’Ouest de 202 av. J.-C. à 9 ap. J.-C. Elle s’est terminée en 111 de notre ère, principalement avec les érudits de la famille Ban. Un autre texte historique classique chinois sur la dynastie des Han est le Livre des Han postérieurs, qui a été écrit par Fan Ye. Il recouvre la période des Han de l’Est de 25 av. J.-C. à 220 ap. J.-C.

    (2 ) Zhang Chang était un érudit distingué, ainsi qu’un gouverneur et un conseiller de l’empereur Xuan des Han. La date de sa naissance n’est pas enregistrée, mais il est décédé en 48 av. J.-C.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/10/28/n3508953.htm

  • Regarder une personne avec de nouveaux yeux: 刮目相看

    expression chinoise, proverbe, Chine, trois royaumes, vin, récit historique chinois, personnages historiques

    L’expression 刮目相看 guā mù xiāng kàn, qui signifie «regarder une personne avec de nouveaux yeux» est tirée d’une description de Lü Meng(1), remarquable général de l’État de Wu, dans le récit historique chinois Chroniques des Trois Royaumes(2).

    Lorsque Lü Meng était jeune, il n’aimait pas lire. Il préférait pratiquer les arts martiaux. Devenu général, il n’aimait toujours pas lire. Aussi ses pairs le considéraient-ils souvent comme un simple guerrier.

    Un jour, Sun Quan, le roi de l’État de Wu, lui dit: «En tant que général, vous devriez constamment enrichir vos connaissances».

    Lü Meng répondit: «Je suis trop occupé par les affaires militaires et je n’ai pas le temps de lire».

    «Je ne vous demande pas de devenir un érudit», l’encouragea le roi. «Lire davantage peut aider à étendre votre vision et à enrichir votre sagesse. Vous dites être trop occupé pour lire. En tant que roi, il y a toutes sortes d’affaires dont je dois m’occuper, comparé à vous. Pourtant, je trouve quand même le temps de lire et de m’améliorer.»

    Lü Meng fut inspiré par les propos du roi. Il commença à se mettre sincèrement à lire. Peu à peu, il enrichit ses connaissances et il devint un stratège militaire encore meilleur.

    Un jour, le commandant-en-chef de l’État de Wu vint à passer. Il ne voulait pas rendre visite à Lü Meng, pensant qu’il ne pourrait pas discuter d’affaires militaires avec celui qui avait la réputation d’être un illettré. Mais son assistant lui conseilla de rendre visite à Lü Meng, lui disant qu’il était devenu une personne très au fait.

    Ce fut chose faite. Détendus et buvant du vin, ils abordèrent la possibilité d’une bataille avec l’État de Shu. Lü Meng offrit un conseil et suggéra des stratégies à même de gagner une guerre.

    Le commandant-en-chef fut grandement surpris par l’incroyable progression de Lü Meng. Il commenta: «Je pensais que vous ne saviez rien faire d’autre que de vous battre sur un champ de bataille, mais je vois à présent que vous êtes informé et sage. Je dois dire que vous n’êtes plus la personne que je connaissais».

    Lü Meng répondit: «S’agissant d’un homme déterminé, si vous ne l’avez pas vu depuis trois jours, vous devriez le regarder avec de nouveaux yeux».

    «Regarder une personne avec de nouveaux yeux» signifiait à l’origine regarder quelqu’un sous un nouveau jour. Aujourd’hui, cette expression est utilisée pour faire l’éloge de quelqu’un ayant considérablement progressé.

    Note:

    (1) Lu Meng 吕蒙 (178-220 ap. J.-C.) était général des armées, au service de Sun Quan, roi de l’État de Wu, durant la période des Trois Royaumes (220-280 ap. J.-C.)

    (2) Le récit historique Chroniques des trois royaumes, également connu sous le nom de Romance des trois royaumes, couvre l’histoire de la fin des Han orientaux (184 av. J.-C.-ap. J.-C.) et la période des Trois royaumes (220-280 ap. J.C.). Il a été originellement écrit au IIIe siècle par Chen Shou. Luo Guanzhong l’a réécrit sous la forme du roman Romance des trois royaumes au XIVe siècle.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/10/15/n3508912.htm

  • Proverbe chinois sur la maîtrise de soi

    proverbe,chinois,bouddha,bouddhisme,maîtrise,soi,philosophie,vie,sagesse,citation,sens,univers,signification

    Celui qui est maître de lui même est plus grand que celui qui est maître du monde

    - Bouddha -

  • Proverbe chinois sur la vérité

    Shakyamuni, bouddha, vérité, proverbe, Chine, philosophie chinoise, sens de la vie, bouddhisme, taoisme, new tang dynasty,Siddhārtha,

    " Trois choses ne peuvent pas être cachées longtemps: le soleil, la lune, et la vérité "

    Bouddha Shakyamuni

  • Proverbe sur le savoir et l'action

    Proverbe, Chinois, citation, Bruce Lee, action, savoir, volonté, arts martiaux, philosophie, vie

    "Savoir n'est pas assez

    Vous devez aussi appliquer.

    Etre volontaire n'est pas assez,

    Vous devez faire."

    - Bruce Lee

  • Proverbe chinois sur le Tao

    Proverbe, chinois, Tao,Chine, Lao Tseu, nature, culture, philosophie, sens de la vie, qui suis-je ?, bouddhisme, taoisme

    " L'homme suit la terre.

    La terre suit le ciel.

    Le ciel suit le Tao.

    Le Tao suit la nature"

    Lao Tseu


Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu