Avertir le modérateur

apprendre le chinois - Page 2

  • Les mystères des caractères chinois: Hao 好

    apprendre le chinois, chine, caractère, parler, langue, signification, idéogramme, lire, écrire, comprendre

    Si quelque chose est bon, le chinois le décrit comme 好 hao (bon). Par exemple, en Chine, les gens se saluent avec 你好嗎 nihao ma? «Comment allez-vous?» Une réponse possible pourrait être 我很好 wo henhao «Je vais (très) bien».

    Selon l’étude principale sur les caractères chinois 說文解字 Shuowen Jiezì, Explication des caractères simples et analyse des caractères composés, l’idéogramme 好 est constitué de 女 nu fille et de 子 zi fils. Comment l’utilisation des caractères filles et fils pour signifier bon ou beau peut-elle s’expliquer?

    Les parents aiment leurs enfants, parce que, dans la Chine antique, ils les considéraient comme leurs créations. Par conséquent, ils les aimaient sans tenir compte du fait que l’enfant soit obéissant ou rebelle, diligent ou fainéant, beau ou laid. Les parents trouvent leurs enfants inconditionnellement bons et beaux. Ils pensent aussi que leurs enfants ont bon cœur dès la seconde où ils naissent.

    Une autre explication implique qu’une famille est bien parce qu’il y a des fils et des filles, car les enfants incarnent la continuité de l’existence et la joie d’une famille. Depuis des temps immémoriaux, les Chinois insistent sur la valeur de la famille et de la proche parenté, cela est reflété dans les pratiques traditionnelles du culte des ancêtres.

    Du fait de cette croyance dans la famille, il est aisé de comprendre pourquoi la politique de l’enfant unique depuis 1975 n’a pas fait l’unanimité. De nombreux Chinois, spécialement ceux des régions rurales, considèrent cette obligation comme un fardeau. Dans une famille où l’on ne peut trouver qu’une 女 ou qu’un 子, certains pensent que leur vie ne peut plus être 好, c’est-à-dire «bonne».

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/7/17/n3508616.htm

  • Mystérieux caractères chinois : « De » - la vertu

    Chine, apprendre le chinois, Caractères chinois, écrire, Chinois, idéogramme,vertu, moralité, éthique, culture, traditionnel, significationLa partie gauche du caractère chinois qui désigne la vertu, la moralité et l'éthique, 德 (« de »), est formé par l'idéogramme ㄔ, un caractère qui a été dérivé depuis des milliers d'années du symbole désignant « la jambe et le pied. »

    Il représente un style bienséant de marche ou de comportement. La partie droite est composée d'une suite de quatre symboles différents 十目一心 (shímùyīxīn),  dans laquelle « 一 » (yī) représente le chiffre 1, qui reflète la genèse de l'univers à travers la séparation du Yin et du Yang.

    十 (« shí »), le symbole du chiffre 10, signifie la perfection et l'achèvementtout en suggérant que seules les Divinités sont réellement parfaites. 目 (« mù ») est le caractère désigant l'œil et 心 (« xīn ») le cœur humain. Ainsi, la série de caractères 十目一心 signifient que « les divinités observent le cœur humain. »

    Vu dans son ensemble, l'idéogramme 德 implique que les actes des êtres humains doivent se conformer aux lois divines, c'est-à-dire qu'ils doivent être vertueux.

    Dans la Chine ancienne, les gens parlaient souvent d'« accumuler des mérites » (« de »). Ceux qui possédaient beaucoup de mérite et agissaient avec moralité et éthique étaient assurés de se réincarner favorablement après leur mort. Les enseignements bouddhistes disaient que la vie de chaque personne était déterminée par la quantité de mérite 德 (« de ») qu'il ou elle avait accumulée ou par la quantité de bien ou de mal qu'il ou elle avait commis dans une vie antérieure.

    L'idéogramme 德 montre combien les enseignements bouddhistes et taoïstes ont autrefois influencé la culture chinoise. Malheureusement, la pensée chinoise moderne trouve parfois ces caractères « trop compliqués ».

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/7/4/n3508566.htm

  • Yi: Vertu, Justice, Loyauté

    caractère chinois, apprendre le chinois, Loyauté, Chine, Droiture, Justice, idéogramme, vertu

    Le symbole 義 a un sens profond riche, et il intègre des valeurs comme la justice, l’honnêteté, la loyauté, et la fiabilité. Prononcé Yi, il est composé de 羊 (le mouton) au-dessus et de 我 (je, moi-même) en dessous.

    Le mouton, 羊, est obéissant et gentil. Il est considéré comme un symbole de bonne fortune et de prospérité.

    Le caractère 我 fut originellement créé à partir de l’écriture ossécaille (une écriture chinoise du XVe siècle avant notre ère), dans laquelle il avait la signification d’un outil de combat fabriqué avec une dent tranchante, bien qu’il prit par la suite le sens de «je» ou «moi-même».

    羊 et 我 combinés pour donner 義 peut être littéralement interprété pour vouloir dire «je suis un mouton».

    Dans la Chine antique, un mouton ou un agneau était sacrifié pour honorer les dieux. La signification intrinsèque de ce caractère est que, selon ce rituel, quelqu’un peut faire un sacrifice au nom de la justice ou de la vertu.

    Le caractère chinois 義 rappelle aux gens comment ils devraient diriger leur vie: de manière altruiste.

    Yi (義) appartient à une catégorie particulière d’idéogrammes appelée huiyi (sens multiples fusionnés). Ils sont composés d’idéogrammes ayant différentes significations et leur contenu propre est une combinaison  de ces différentes significations.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/2/12/n3507913.htm

  • Mystérieux caractères chinois : 王 : Roi

    Chine, Culture chinoise, caractères chinois, apprendre le chinois, roi, trinitéLa forme du caractère simple 王 (Wang) qui signifie "roi" a peu changé à travers les âges. Composé du nombre trois (三, san) relié par une ligne verticale, il représente celui qui reliait la Grande-Trinité de 天 (tiān, le ciel), 地 (dì, la terre) et 人 (rén, l'humanité). Les érudits savent que c’était le symbolisme originel, parce Dong Zhongshu (179-104avant JC), qui, en tant que ministre en chef dans la dynastie des Han de l'Ouest (206-8 après JC), fût en partie responsable de l'établissement du confucianisme comme orthodoxie d'État, a déclaré dans son traité Comment la Voie du Roi rejoint la Trinité : “Ceux qui dans les temps anciens ont inventé l'écriture ont tiré trois lignes et les ont connectées par le milieu, appelant le caractère “roi ”. Les trois lignes sont le Ciel, la Terre et l'humanité et celui qui passe par le milieu rejoint le principe des trois. "

    Avant le 3ème siècle avant JC, la Chine était divisée en un certain nombre d'états rivaux gouvernés par des rois. Les rois de Shang, la plus ancienne dynastie historique, étaient essentiellement des prêtres, dont chaque acte était précédé par la divination et des sacrifices, offerts principalement aux ancêtres Shang. Ces ancêtres étaient considérés comme des divinités puissantes, qui seuls pouvaient intercéder auprès du dieu puissant Di ou Shang Di, au nom des humains. Ce sont ces rites de divination qui ont produit les grandes quantités d’"os oracle", où étaient inscrits les premiers caractères chinois existants.

    Les états de la Chine ont finalement été réunis sous le premier empereur, Qin Shi Huang, dont le règne a commencé en 221 avant JC. Ce nouveau rôle d’ "empereur", s'apparentait à un “grand roi” et l’idéogramme chinois qui signifie “empereur (皇, Huang)", était à l’origine composé du radical pour "roi" et de celui pour "début".

    On considérait que les dirigeants chinois gouvernaient l'humanité au nom des cieux, qui contrôlaient tous les phénomènes terrestres et célestes. Les catastrophes naturelles étaient, par conséquent, interprétées comme un jugement des dirigeants par les cieux. Dans le passé, les inondations, les tremblements de terre et les sécheresses pouvaient être considérés comme annonciateurs d'un changement de dynastie. Le fait que le terrible tremblement de terre de Tangshan en 1976 ait eu lieu la même année que la mort de trois dirigeants communistes a été largement considéré comme davantage qu'une coïncidence.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/

  • Le caractère chinois de la loyauté:Yi

    caractère chinois Justice, caractère chinois Honnêteté, caractère chinois Loyauté, caractère chinois Droiture, caractère chinois Fiabilité , caractère chinois, signification des caractères chinois, apprendre le chinois

    Yi – Justice, Honnêteté, Loyauté, Droiture, Fiabilité

    Le caractère 義 a un sens très large, qui inclut des valeurs telles que la justice, l'honnêteté, la loyauté et la fiabilité. Il est composé de 羊 (mouton) en haut et de 我 (Je, moi-même) en bas. Le mouton est obéissant et doux, sa viande a bon goût et est nutritive. De par ces caractéristiques, le mouton était considéré comme un symbole de chance et de prospérité. "我"(Je, moi-même) fut originellement développé à partir d'un signe trouvé sur les os divinatoires où il décrit un outil de combat avec une lame acérée. Le caractère chinois 義 rappelle aux gens comment ils doivent mener leurs vies, c'est-à-dire de façon altruiste. 義 appartient à une catégorie spéciale parmi les caractères, appelée « les caractères huìyì » (mis ensemble ils ont de multiples significations). Ils sont composés d'idéogrammes ayant différentes significations et leur sens fusionne plusieurs significations.

    義 est le thème qui court dans le premier roman historique chinois, avec des titres de chapitre en vers, qui s'appelle, « Le roman des Trois Royaumes » ,écrit par Lao Guanzhong sous la dynastie des Ming. Différents récits de la période des Trois Royaumes (220-280 ) sont utilisées pour illustrer les divers aspects du caractère 義. Par exemple, la première histoire du roman “桃園三結義” ("Taoyuan les trois nœuds de la justice") illustre ces aspects de 義 relatif à la loyauté entre amis et du respect de la parole donnée entre les trois personnages principaux, Liu Bei, Guan Yu et Zhang Fei. Les racines profondes de la justice dans la culture chinoise étaient mis en valeur durant la dynastie des Ming et ont été transmises pendant longtemps.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/200810/42241.html

  • Le caractère chinois pour Education

    Caractère chinois Education.jpg儒 (rú) est une partie du caractère pour “Confucianisme”, et est également utilisé pour “érudit confucéen”. La signification devient apparente en regardant sa composition. 亻, du côté gauche, symbolise l'homme ou une personne, tandis que 需 (xū) est le caractère pour “besoin” ou “désir”. Quand on relie ces deux caractères, alors 儒 signifie “le besoin d'un être humain.” Selon les anciennes croyances chinoises, les gens ont tout d'abord et avant tout besoin de se nourrir, et immédiatement après cela, vient l'éducation. C'était une croyance liée à leur compréhension de la nature. Par exemple, les nouveaux nés ont besoin des nutriments du lait de leur mère: (母乳 mŭrŭ), et l'éducation doit commencer alors que l'enfant est encore très jeune (孺子 rúzi). 儒 par conséquent reflète non seulement les besoins d'une personne, mais il est également prononcé de la même manière que 乳 (rŭ) – “le lait maternel.” Dans ce contexte, les Chinois considéraient l'éducation comme étant aussi vitale pour une jeune vie que le lait de la mère.

    儒 fait également référence aux enseignements de Confucius (551 BC – 479 BC), qu'on dit être le philosophe le plus célèbre et qui a le plus influencé la Chine antique. Le Confucianisme contient dans son essence les pensées de : 仁 (rén) l'humanité; 禮 (lĭ) le rituel; 中庸 (zhōngyōng) la voie du milieu; 教 (jiào) et 學 (xué), qui font référence à l'enseignement et à l'apprentissage, comprenant des sujets tels que la politique, l'éthique, la moralité et l'éducation. 仁, ou “humanité” est centre de l'enseignement du Confucianisme et qu'on retrouve dans toute la doctrine Confucéenne. Confucius disait: “仁 c'est simplement aimer les gens.” Spécifiquement, 仁 contient les cinq attributs, qui sont : “respect, tolérance, fiabilité, sensibilité, générosité.” 禮 (lĭ) rituel, selon Confucius, c'est le code de conduite que tout le monde doit suivre, depuis l'empereur jusqu'au fermier. Il consiste en un alignement spirituel intérieur, aussi bien qu'en une forme extérieure. 中庸 (zhōngyōng) voie du milieu, signifie reconnaître que dans la relation avec le monde et les choses qui le composent, on ne devrait pas aller aux extrêmes.

    Source: http://www.epochtimes.de/articles/2008/01/19/226557.html

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/200810/41825.html

  • Le caractère chinois 夫 (Fu) – Mari, époux, homme

    Caractères chinois FU Mari.jpg夫 (Fu) en Chinois est spécialement utilisé avec les caractères associés 丈夫 (zhangfu), mari, époux qui est composé de deux idéogrammes大 (da) et 一 (yi). 大 signifie grand, à cause du contraste avec une femme, un homme est toujours plus grand dans l'imaginaire du peuple chinois. Le caractère chinois 一 signifiait à l'origine le nombre 1, mais il symbolise la connexion picturale avec 大, l'épingle à cheveux, accessoire qui était traditionnellement porté par les hommes. Les cheveux longs dans la Chine antique, comme dans de nombreux autres pays, n'étaient pas inhabituels pour les hommes. Non seulement les femmes pensaient que les cheveux étaient une possession estimable, mais les hommes eux aussi prenaient soin de leur chevelure. En conséquence, il y avait de nombreux styles de coiffure. Souvent, sur la base du style de coiffure porté, on pouvait reconnaître la position sociale d'une personne. Les fermiers et les travailleurs relevaient souvent leurs cheveux à cause de leur travail physique pénible. Par conséquent, ils portaient souvent des chignons, lesquels étaient attachés avec une épingle à cheveux.

    Le second caractère丈 est une augmentation et une accentuation du masculin et correspond à l'unité de longueur équivalent à trois mètres et demi. Ainsi丈 montre la taille et la force du mari. Le caractère夫 reflète de manière basique l'attitude de la Chine antique et est l'équivalent du caractère actuellement utilisé 男 (nan). 男 est composé du signe 田 (tian) pour champs et de 力 (li) pour force. Un mari par conséquent se doit d'être grand et fort parce qu'il doit travailler dans les champs pour pouvoir nourrir sa famille.

    Portant à confusion pour les non chinois, 夫 est également très semblable à de nombreux caractères chinois tels que 天, 夭, 矢, 末, 未 et 失. Beaucoup d'entre eux ont pour base le caractère 大, mais tous ont leurs propres significations.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/200810/41844.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu