Avertir le modérateur

V-Environnement et Ecologie - Page 2

  • Respecter la nature dans la Chine antique

    Respect nature.gif

    La paix et la stabilité viennent de la foi et du respect pour la nature

    Dans la culture chinoise traditionnelle, protéger les gens et respecter la nature sont des vertus bien établies. Dans la Chine ancienne, de l'empereur aux petites gens, le respect de la nature était largement accepté. On croyait que les gens bienveillants et moralement bons étaient protégés par la nature. "La voie de la nature ne dépend pas des relations. Elle protège souvent les personnes moralement bonnes." Si un danger survient, les bonnes personnes s'en sortiront saines et sauves. Si un homme viole la loi de la nature, il fera face à des calamités. Toutefois, si un homme retourne vite à la droiture, et s'amende pour ses erreurs, il pourra éviter ces calamités.


    D'où l'importance pour l 'homme de maintenir sa pensée sur une voie juste. L'histoire ne manque pas d'exemples pour illustrer ce point. En voici quelques uns survenus dans certaines des anciennes dynasties chinoises.


    Une histoire de la Dynastie Shang : Une année durant le règne de l'Empereur Chengtang, il y eut une sérieuse sécheresse. L'Empereur alla prier pour demander la pluie et se reprocha de ne pas avoir bien fait dans plusieurs domaines. Il dît :" La souffrance des gens est causée par les erreurs dans mon administration, et mon style de vie extravagant. Les omissions dans mon administration ont conduit à la corruption et au fait que des personnes non qualifiées deviennent fonctionnaires." Avant qu'il ait fini de prier, il commença à pleuvoir à des centaines de kilomètres à la ronde. Cette histoire illustre comment le style de vie des politiciens des anciens temps se reflétait sur l'environnement de tout le pays. Ce qui est important c'est qu'un empereur à l'esprit ouvert et éclairé soit capable de se faire des reproches et de prendre conseil d'autrui. Confucius parlait de telles personnes comme ayant "la moralité des fonctionnaires" Lorsque surgit un désastre naturel ou qu'arrive un phénomène inhabituel, l'empereur et ses ministres réfléchiront à leur propre conduite et feront les changements nécessaires afin de soulager une mauvaise situation.


    Une histoire de la Dynastie Han : Alors que Yuandi était empereur il y eut un tremblement de terre et une éclipse de soleil à Changan. Yuandi s'inquiéta et interrogea ses ministres sur les éventuels problèmes dans son administration. Un des ministres, Kuangheng dît...

    Lire la suite: http://fr.clearharmony.net/articles/200902/43987.htmlclearharmony_fr_a.jpg

  • Pollution de l’air: plus de 600 morts à Hong Kong en 2010

    pollution.jpg

    La pollution de l’air devrait cette année faire à Hong Kong deux fois plus de victimes que l’épidémie de SRAS en 2003. Les statistiques rendues publiques par le Département d’épidémiologie de l’Université de Hong Kong montre que depuis début janvier, 594 personnes sont mortes prématurement à cause de la pollution suffocante de cette ville de sept millions d’habitants. Par comparaison, le SRAS qui avait déclenché une panique internationale aurait tué 299 personnes à Hong Kong

    D’après l’Index Environmental Hedley (HEI), que publie en temps réel l’université de Hong Kong, la pollution a déjà coûté cette année à la région plus de  1,3 milliard de dollars hongkongais (soit environ 130 millions d’euros). Plus de 4,3 millions de consultations médicales liées à la pollution de l’air ont été enregistrées, qui ont conduit à 45.000 hospitalisations à ce jour.

    En l’absence de signes marquants d’une volonté de se donner les moyens de réduire le smog permanent de la ville, la pression grandit à l’encontre de l’administration de Donald Tsang pour que des mesures de protection de l’environnement drastiques soient prises.

    «Cela doit devenir la priorité du gouvernement», insiste Joanne Ooi, présidente du Clean Air Network. Le groupe associatif traverse régulièrement la ville dans une camion recouvert de ballons gonflables noirs pour attirer l’attention publique. «L’impact de la pollution de l’air sur la santé s’aggrave, et c’est extrêmement dangereux. Il n’y a pas de pire problème à Hong Kong.»

    Depuis le début de l’année, les responsables locaux des questions environnementales demandent au gouvernement de remettre sur la table des discussions une proposition de 2008 pour accroître la taxation sur les véhicules utilitaires de plus de 15 ans.

    En 2008, ... Lire la suite: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Pollution-de-lair-plus-de-600-morts-a-Hong-Kong-en-2010.html

  • Les plus grandes catastrophes naturelles sont-elles provoquées par l'homme?

    image.php.jpg

    8 août 2010 - Plus de 1.200 morts dans une coulée de boue dans la province de Gansu.

     

    Le Département de la Propagande chinois a diffusé un avis aux organes d'information généraux et en ligne au sujet de la récente catastrophe de Zhouqu. Pour le gouvernement chinois, l'heure est au deuil plutôt qu'à déterrer les erreurs humaines. Les journalistes ont donc été invités à quitter la zone du glissement de terrain. Or, sans reconnaître les erreurs humaines, comment empêcher les prochaines ?

    « La plus grande catastrophe naturelle est de ne jamais reconnaître les catastrophes nées de la main de l'homme. » Cette citation est l'un des textes de micro-blogs les plus actuels mis sur QQ par Lian Yue. « Aussi longtemps que la culpabilité de l'action humaine dans les ‘catastrophes naturelles’ sera ignorée et niée, nous continuerons à voir survenir la souffrance et la perte des vies humaines à travers le monde. Pour rester dans le cadre de ce billet traitant du monde chinois, si nous regardons les huit premiers mois de 2010, nous voyons une énorme perte de potentiel, d'énergies et de vies au travers de ‘catastrophes naturelles' dans lesquelles soit l'action humaine a joué un rôle de premier plan pour engendrer ces événements, soit une meilleure planification, prévoyance et reconnaissance de la réalité auraient pu éviter des conséquences aussi graves. »


    Quel est le rôle de l'homme dans le coût des catastrophes naturelles ?

    Au moment où était écrit ce billet, sur les dix premiers résultats de SOSO, cinq des titres se demandent précisément si ces « catastrophes naturelles » le sont vraiment. Huit sur les dix essaient de déterminer si la véritable responsabilité des graves conséquences humaines et économiques de la « catastrophe naturelle » est à chercher dans l'humanité et non dans la nature.

    Ecrivant le 20 juillet 2010 sur QQ, « Lutte » dit :

    « D'abord des tremblements de terre, ensuite à nouveau les inondations - chaque jour plus d'annonces : les pires inondations de l'histoire, même pires qu'en 98.

    Le barrage de Jiujiang s'est de nouveau rompu - là aussi pire qu'en 1998. Des crédits sont alloués chaque année, des digues sont bâties chaque année, on surveille les inondations chaque année - avec quels résultats ? Des enfants qui pleurent. Des zones supposées submergées sont rayées de la carte. Là où le barrage devrait résister, il cède. En 1998, un projet de construction a été mis en place, du nom scientifique de “fromage de soja” [nom d'un programme hâtivement monté de mauvaise qualité]. A l'examen des effets des tremblements de terre et des pluies diluviennes, ces projets, émaillant l'ensemble de la terre sacrée de Chine, font apparaître que même si Yu le Grand [un empereur chinois mythique du XXIe siècle avant J.-C. qui arrêta les flots] vivait encore, il ne pourrait pas retenir les eaux.

    Chaque fois que ces catastrophes naturelles se produisent, le gouvernement est prompt à réagir. Tout le monde met la main à la poche. Après quoi, la même catastrophe frappe. De nouveau ! En gardant à l'esprit que chacun est un génie après coup, on peut seulement dire que le gouvernement est raisonnablement compétent dans sa gestion de ces questions - mais quant au rapport avec la vie quotidienne des gens, à quoi servent donc ces programmes ? En cas de séisme les écoles et hôpitaux continuent à s'effondrer. Par grosses pluies les barrages continuent à céder. En cas de conflit l'armée est toujours dispersée. Pendant que les gens subissent des dommages il n'y a pas de problème. Il n'y a jamais d'enquête sur les responsabilités. Ne me dites pas que face aux catastrophes naturelles nous pouvons tout bonnement négliger le rôle des causes d'origine humaines. Chaque fois que nous voyons notre cher Premier ministre Wen, nous nous disons toujours “c'est un homme bon”, mais c'est son devoir. Chaque fois que nous voyons l'armée intervenir en urgence nous trouvons toujours cela émouvant - mais c'est son devoir. Faire face à ces problèmes, c'est le rôle du gouvernement - et non pousser par la ruse les gens ordinaires à faire des dons. Le peuple ne devrait pas payer la facture du gouvernement à sa place. »

    En faisant une recherche de blogs pour « catastrophe naturelle » sur 163.com, on trouve également le fil usuel des interrogations sur leur coût si élevé en termes de vies, production, économie et avenir. Au moment de ce billet, huit des dix titres obtenus sur la première page de résultats de 163.com interrogent directement l'implication de la « catastrophe causée par l'homme » dans les conséquences désastreuses de ces événements.

    L'utilisateur de 163.com « Bon Port » écrit :

    « L'irruption soudaine de catastrophes naturelles prend les gens au dépourvu, à regarder d'insupportables scènes de dévastation, qui leur brisent le coeur. Cela nous fait croire d'abord que la nature punit l'humanité. Il y avait des arbres hauts comme le ciel, des forêts touffues. Puis est venu le vrombissement des tronçonneuses, le craquement des chutes [d'arbres], transformés en toutes sortes de plaisants biens de consommation… les eaux claires de la rivière endiguée et la forêt de saules derrière étaient le paradis de mon enfance. Je ne sais plus quand, la forêt de saules a disparu, la digue est devenue un épais mur de sable et de pierre s'étirant sans interruption sur des milliers de mètres. Très spectaculaire - un changement total de décor. Dire que, face à une inondation dévastatrice, il n'a même pas su résister au premier coup ! la destruction imprudente de la forêt pour ouvrir des terres à l'agriculture a eu pour résultat la perte totale de la végétation et de la capacité des sols à absorber et retenir l'eau… Pour le bien du développement économique local, sans plan étudié par les services compétents, une vaste étendue de terrain forestier a été convertie en surface rase sans la moindre inspection de suivi. Les flancs des collines ont perdu leur couverture de forêt et de verdure de toujours. De la même manière, pour le bien du développement économique local et la promotion des investissements, un grand nombre de scieries non prévues ont été implantées à mesure de la production continue de maisons, en ce qui est devenu un soi-disant parc de développement industriel. La direction du gouvernement a barbouillé les rapports d'un trait de plume, mais qui a réfléchi aux conséquences ? On a du mal à croire qu'à l'époque les experts forestiers ne savaient pas ce qui résulterait de ces actes. L'exploitation forestière légale pouvait-elle réellement satisfaire une demande commerciale aussi élevée ? à part la question de qui [est fautif], au vu de cette catastrophe chacun devrait y réfléchir sincèrement. »

    Yoyo conclut un billet intitulé « Après les catastrophes » par cette pensée :

    « Une fois passées ces affaires de catastrophes actuelles, nous devons encore effectuer des enquêtes et recherches soigneuses sur place, absorber soigneusement toute l'expérience et les leçons, faire la synthèse des événements individuels, réfléchir et apprendre en tant que société. Mais tandis que nous faisons, en période de nécessité, un effort suprême pour inciter les autres à entrer dans une période de réflexion, nous faisons toujours des efforts acharnés pour éviter de faire notre propre examen de conscience profondément nécessaire sur ces points essentiels !   Alors que nous pensons et ressentons en individus, ces profondes réflexions, dans la direction appropriée d'avancement de notre nationalité elle-même, la route du développement, sont des enjeux extrêmement importants. Une fois encore en prenant en charge les sujets concernant le peuple, prenez un peu de responsabilité, parlez avec réalisme de projets faisables avec de véritables matériaux et dix millions de fois de plus ne recommencez plus ces ‘projets en fromage de soja', d'accord ? Parce qu'il n'y a aucune garantie que pendant le restant de nos jours ces projets ‘en fromage de soja' ne revoient pas à nouveau le jour, et d'une ; et de deux, dans les moments critiques ces projets ‘en fromage de soja' multiplient des dizaines, des centaines de fois, les pertes en vies humaines et en biens. »

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/International/Les-plus-grandes-catastrophes-naturelles-sont-elles-provoquees-par-lhomme.html

  • La Chine occupera le troisième rang mondial de la production d'énergie éolienne

    ALeqM5jfc_Z5bupw2G9gPKACyM6SB530rw.jpgLa Chine occupera le troisième rang mondial pour la production d'énergie éolienne à la fin de l'année, a déclaré un responsable de l'Administration nationale de l'Energie (ANE) mercredi à Beijing.

    La capacité installée de l'énergie éolienne atteindra 20 millions de kilowatts (kW) cette année, contre 764 000 kW fin 2004 et 12 millions de kW en 2008, a indiqué Shi Lishan, représentant du Bureau des énergies nouvelles et des énergies renouvelables de l'ANE.

    Ces estimations placent la Chine au 3e rang mondial pour la production d'énergie éolienne après les Etats-Unis et la Russie*.

    "La Chine possède une chaîne industrielle complète dans l'industrie de l'énergie éolienne", a-t-il indiqué. "Le pays n'était pas capable de produire entièrement des centrales éoliennes en 2003".

    Néanmoins, la technologie reste encore le maillon faible pour le développement de l'énergie éolienne en Chine, a souligné Shi Lishan.

    Tiré du Quotidien du Peuple: http://french.peopledaily.com.cn/Economie/6856685.html

    * Notons que d'après l'AFP, l'Allemagne est aussi devant la Chine dans la production d'energie éolienne

     

  • Pollution en Chine

    greenpeace chine.jpg
    Des activistes de Greenpeace en Chine étendent une banderole condamnant l'utilisation du charbon. (AFP PHOTO/Frederic J. BROWN)Pollution de la rivière des Perles: rapport accablant de Greenpeace

    D’après un rapport récent de Greenpeace, la célèbre rivière des Perles, la troisième plus longue en Chine, contient des taux de pollution très élevés. Des usines du sud de la Chine déversent des déchets industriels toxiques dans la rivière, qui est la principale source d’eau potable pour 4,7 millions d’habitants de son delta, notamment ceux de Hong Kong, Macao, et Guangzhou.

    L’organisation environnementale dit avoir analysé des échantillons durant sept mois, surveillant plus de 60 usines de huit villes dans la région et les zones en amont. «Une grande variété de substances toxiques» ont été décelées dans les échantillons, notamment de forts taux de béryllium, de cuivre et de manganèse. Le taux de béryllium est en moyenne 25 fois plus élevé que la norme locale et le taux de cuivre 12 fois plus.

    On a retrouvé également de nombreux composés organiques toxiques notamment un ignifugeur bromé qui perturbe le système hormonal et affecte le système nerveux ; du bisphénol-A qui réduit la fertilité; du dichlorométhane qui provoque des mutations génétiques et des cancers; et des phénols alkyl qui réduisent la production de sperme et provoquent des spermatozoïdes anormaux. Ces substances sont des poisons lents pour les hommes et l’environnement car ils sont difficiles à détruire et se concentrent au fil de la chaîne alimentaire.

    Quatre des cinq entreprises incriminées dans ces pollutions sont hongkongaises, et deux sont cotées en bourse à Hong Kong. «Nos découvertes ne sont que la pointe de l’iceberg», soupire un des membres de l’expédition de Greenpeace en Chine, Chan Yu-Hui.

    «La pollution de l’eau dans d’autres régions en Chine est également très alarmante. Une entreprise sur deux du delta de la rivière des Perles est hongkongaise, et beaucoup d’entre elles sont cotées en bourse. Ces grandes sociétés devraient montrer l’exemple en matière de protection de l’environnement, au lieu d’être les principaux pollueurs.»

    Les environnementalistes lancent un appel urgent pour réduire et éliminer des déchets industriels toxiques.

    La version complète du rapport de Greenpeace Empoisonner la Perle: Enquête sur la pollution industrielle de l’eau dans le delta de la rivière des Perles, est consultable à l’adresse www.greenpeace.org/poisoningthepearl

    Tiré de:

    http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Pollution-de-la-riviere-des-Perles-rapport-accablant-de-Greenpeace.html

  • Les fonderies de plomb de Henan continuent à tourner après une intoxication au plomb

    video.jpgZhang Jiahang du village de Shibin dans la ville de Jiyuan est un enfant âgé de quatre ans. Des tests sanguins ont dévoilé qu'il a le plus fort taux de plomb dans le sang parmi tous les autres enfants de la région.

    Selon la grand-mère de Jiahang, il a des difficultés d’apprentissage à l’école:

    «Il n'est pas obéissant et parfois il devient très grognon. Il tombe très souvent malade et met beaucoup de temps à récupérer malgré tous les traitements différents que nous avons essayés. Il a parfois de la fièvre et même des spasmes. Il ne peut toujours pas compter jusqu'à trois après plus d'un an de scolarité».

    Le père de Jiahang travaille dans une fonderie locale exploitée par Yuguang Gold and Lead. Ces usines ont été accusées de déverser des déchets de plomb dans les sources d'eau locales.

    Le mois dernier, des centaines de villageois ont manifesté à l’extérieur de Yuguang, exigeant que ces usines de plomb soient fermées. Mais au lieu de cela, China Daily a rapporté que les autorités allaient déplacer 15.000 habitants vivant à proximité des fonderies, afin que celles-ci puissent continuer à fonctionner.

    Huang Zhengmin,  un villageois témoigne:

    «Le gouvernement local a essayé de nous empêcher de faire des tests sanguins et de les rendre publics. Ils veulent simplement protéger l’usine qui paie beaucoup d'impôts chaque année. Ils ne se soucient pas le moins du monde de notre vie ou de notre mort. De ce fait, tout le village doit être déplacé pour laisser la place à l'usine et ainsi la pollution va continuer.»

    Les villageois de Shibin ont beaucoup de doutes quant au plan de réinstallation. Ils disent que seuls les enfants touchés ont été transférés en dehors du village et seulement pour un mois.

    Ces derniers mois, des rapports similaires de graves intoxications au plomb ont été faits dans le Yunnan, Fujian et dans la province du Shaanxi.   http://english.ntdtv.com/ntdtv_en/ns_french/2009-10-24/788449562656.html

     

  • 121 enfants gravement intoxiqués au plomb dans le Fujian

    pics_2009july_plombchine_307202787.jpgDes examens médicaux ont confirmé l’intoxication au plomb d’au moins 121 enfants sur 287 qui habitent près d’une usine de piles dans le comté de Shanghang, dans la province de Fujian au Sud-Est de la Chine.

    Selon une déclaration des autorités locales le 26 septembre, les examens réalisés dans deux hôpitaux locaux ont révélé que tous les enfants examinés présentaient des concentrations de plomb dans le sang supérieures à la normale.

    Les enfants vivent tous près de l’usine locale de piles de Huaqiang qui a ouvert en 2006. Ses déchets auraient affecté environ 3.000 habitants de trois villages environnants.

    Cette vague d’intoxication au plomb a été révélée grâce à un villageois qui a emmené son fils à l’hôpital provincial en juin. Trois autres enfants ont été examinés et diagnostiqués de la même façon. Inquiets, des habitants de la région ont emmené leurs enfants faire des 164253chinepolution_enfant.jpgexamens, confirmant des taux de plomb anormalement élevés.

    L’affaire a pris une dimension politique quand les parents ont remarqué que les examens effectués dans les hôpitaux locaux révélaient des taux de plomb très inférieurs à ceux annoncés, pour les mêmes prélèvements, par des hôpitaux d’autres provinces. Les habitants de la zone sont donc allés massivement à l’extérieur de la province faire examiner leurs enfants, jusqu’à ce qu’ils soient bloqués par la police locale, rapporte le journal d’Etat China Daily.

    La peur de l’intoxication au plomb a conduit de nombreux parents à garder leurs enfants à la maison plutôt que de les envoyer à l’école. Une crèche, située à 800 mètres de l’usine, a également rapporté un fort taux d’absentéisme

     

    Tiré de : http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Header/121-enfants-sont-morts-dune-intoxication-au-plomb-dans-le-Fujian.html

     

  • Chine: encore des enfants contaminés au plomb

    3973875bmajx.jpgDans le centre de la Chine, des taux anormalement élevés de plomb ont été détectés dans le sang de 968 enfants, âgés de moins de 14 ans, a rapporté mardi (13 octobre) l'agence Chine Nouvelle.

    Ces nouveaux cas de contamination ont été recensés dans la ville de Jiyuan (province du Henan).

    Tous les enfants, qui vivaient dans un périmètre d'un kilomètre autour de trois importantes fonderies, ont été évacués, a précisé Chine Nouvelle. Les autorités de la ville de Jiyuan ont déjà suspendu les activités de 32 des 35 usines d'électrolyse de plomb.

    Ces derniers mois, des centaines d'enfants chinois ont été contaminés au plomb, notamment dans la province du Shaanxi : 851 enfants touchés. L'ingestion de taux élevés de plomb peut entraîner de l'anémie, une faiblesse musculaire et des atteintes neurologiques.

    La croissance, en constante augmentation depuis trente ans, a provoqué des dégâts dans l'environnement chinois mais le gouvernement central voudrait maintenant rectifier le tir. Cependant, les autorités locales ferment souvent les yeux sur les atteintes à l'environnement surtout pour deux raisons : permettre à la corruption de perdurer ou préserver les emplois.

     

    Tiré de : http://www.ushuaia.com/ushuaia-terre/info-planete/actu-en-continu/sante/0,,4843492,00-chine-encore-des-enfants-contamines-au-plomb-.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu