Avertir le modérateur

K- Musique chinoise traditionnelle - Page 2

  • Tienanmen square: chant d'une cellule de prison

     

    La célèbre chanteuse d'opéra Jiansheng Yang chante "Song from a prison cell" (chant d'une cellule de prison), une chanson à propos des pratiquants de Falun Gong qui sont en train d'endurer et de subir les souffrances de la persécution du régime communiste chinois depuis le 20 juillet 1999. Comme le massacre de la Place Tienanmen, le Falun Gong est un mot tabou en Chine et près de 100 millions de chinois ce sont vus interdire d'exercer leur croyance spirtuelle dans le Falun Gong.

    Les paroles de la chanson parlent du souvenir de Tienanmen square, là où les rêves de liberté et de démocratie ont été réprimé par le sang, l'emprisonnement et la censure.

    Tiré de: https://www.youtube.com/watch?v=oQmtWRSJUTI

  • Musique chinoise "Un coeur inébranlable" au piano

    Tiré de: https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=9A11G4A1dDk

  • Une question d’histoire: pourquoi la musique ancienne procure-t-elle de la sérénité?

    musique ancienne, musique moderne, musicologie, disciple de Confucius, histoire chinoise, musique chinoise, musique traditionnelle

    Depuis la nuit des temps, les mœurs et la musique sont intimement liées. Parmi les récits extraits des livres d’histoire chinoise se trouve celui du Marquis Wen de Wei, connu pour avoir initié des réformes gouvernementales de grande envergure.

    Dans ce passage, le Marquis interroge Zi Xia, un célèbre professeur et disciple de Confucius, qui a vécu entre 507 et 420 av. J.-C., sur les propriétés de la musique.

    «Quand je porte ma robe de magistrat et que j’écoute de la musique ancienne, je m’allonge aussitôt et je m’assoupis. Mais quand j’écoute de la musique des royaumes de Zheng ou Wei, je me sens fringant. Je vous en prie expliquez-moi pourquoi la musique ancienne est source de quiétude chez les gens, contrairement à la nouvelle», interroge le Marquis Wen.

    «Quand la musique ancienne est jouée, elle se déplace lentement et majestueusement. Les instruments à cordes et à vent vont suivre le rythme du tambour. La musique commence toujours avec le tambour et se termine par les cymbales. Le Xiang (ou guimbarde, un instrument de musique ancien) a été conçu pour annoncer la fin d’un morceau et le Ya (une forme de structure de chant) est utilisé pour contrôler la vitesse de la musique. Les hommes possédant un caractère noble expriment des choses profondes, établissent l’éloge des réalisations des anciens empereurs sacrés, à travers la musique et la danse. Amener les personnes à se cultiver, organiser le foyer familial et la paix dans le monde, sont les thèmes de la musique ancienne», lui répond Zi Xia.

    «Quand la musique moderne est jouée, elle paraît chaotique et discordante. Le son de la musique est rempli d’éléments irréguliers amenant à devoir réellement s’y plonger très profondément avant de pouvoir en retirer quoi que ce soit. Elle est parfois associée à des représentations données par des chanteurs ou des acteurs, où l’on voit les hommes et les femmes se mélangeant sans que l’on puisse, dès lors, distinguer le père du fils. Quand la musique se termine, elle n’a ni expliqué toute la vérité, ni fait l’éloge des réalisations des anciens empereurs sacrés. C’est la caractéristique de la musique moderne. On parle de musique, mais ce qui attire est en fait un son. Musique et son sont des notions semblables mais différentes», continue Zi Xia.

    Le Marquis Wen de Wei demanda alors poliment: «S’il vous plaît, éclairez-moi sur la différence».

    Zi Xia lui répondit: «Dans les temps anciens, le ciel et la terre étaient en harmonie, les quatre saisons étaient bonnes et les gens cultivaient l’autodiscipline, la compassion et la vertu. Par conséquent, ils avaient des récoltes exceptionnelles, année après année. Les maladies ne s’étaient pas manifestées, les démons et les mauvais ne s’élevaient pas et le monde était pacifique. Plus tard, le Sage (cela fait référence à Confucius) a émergé et a établi des règles qui ont présidé à la bonne conduite entre les empereurs et les fonctionnaires de la Cour et entre les pères et les fils. Une fois  les règles fixées, le monde est devenu stable. Ensuite, les rythmes musicaux appropriés ont été mis en place, les cinq sons mélangés aux instruments de musique pour apparaître ensemble et accompagner le chant des poèmes. C’est ce que l’on appelle le son de la vertu. Seul le son de la vertu peut être appelé musique. Ce que vous aimez aujourd’hui est peut-être le son de l’indulgence».

    Le Marquis Wen de Wei demanda immédiatement: «S’il vous plaît, dites-moi d’où les sons apaisant sont venus».

    Zi Xia lui répondit: «La musique du royaume de Zheng est frivole et coquette. Elle suscite l’extravagance et l’immoralité. La musique des chansons du royaume est sentimentale et faible, elle insiste sur la volonté. La musique du royaume de Wei a un rythme rapide qui fatigue l’esprit. La musique du Royaume de Qi est arrogante et mauvaise. Elle rend arrogant. Ces quatre genres donnent libre court aux chants et aux femmes, ils sont nuisibles à l’intégrité morale et ne conviennent donc pas pour les cérémonies sacrificielles».

    «Le livre de poèmes dit: nos ancêtres n’étaient disposés à écouter que les morceaux austères et harmonieux. Être austère, c’est montrer du respect, être harmonieux rend aimable. Quand on est respectueux et aimable, que ne peut-on faire? Le monarque d’un pays doit faire attention à ses propres goûts. Les fonctionnaires feront tout ce que le roi aime. Les gens du peuple imiteront. Ce qu’il faut comprendre du livre des poèmes, c’est qu’il est extrêmement facile de mener le peuple dans l’erreur», poursuivit Zi Xia. C’est ainsi que Zi Xia expliqua au Marquis Wen de Wei ce qui avait provoqué la dégénérescence de la musique moderne à leur époque.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/1/1/n3507690.htm

  • Chine: La montagne jaune

    Les monts Huang, ou Huang Shan ou monts Jaunes (sinogrammes simplifiés 黄山  ; hanyu pinyin huángshān, littéralement « la montagne jaune ») sont un massif montagneux de l'Anhui méridional, province de l'est de la Chine. La région est connue pour sa beauté, qui repose sur la forme des pics de granite, sur celle tourmentée des conifères, et sur les nuages qui entourent fréquemment le massif. Cette montagne mythique change sans cesse de visage au gré des vents et des bruines... désespérant parfois les artistes qui désirent en fixer la beauté. La région abrite également des sources d'eau chaude, et des sources minérales qui alimentent des piscines naturelles. Ces montagnes sont un sujet privilégié pour la peinture et la littérature chinoises traditionnelles. (Wikipédia)

  • La musique traditionnelle au service de la médecine

  • La Fanfare Céleste Tianguo Marching Band


    La Fanfare Céleste Tianguo Marching Band par NTDTV

    Tiré de: http://www.dailymotion.com/video/x7hfiw_la-fanfare-celeste-tianguo-marching_news

    La « Fanfare Céleste » européenne est une fanfare qui a été créée fin 2006. Elle fait suite à la constitution de deux fanfares du même nom aux Etats-Unis et au Canada.

    Elle compte à l’heure actuelle 160 musiciens d’âges et d’horizons différents. Tous pratiquent le Falun Gong, une méthode traditionnelle de méditation chinoise connue également sous le nom de Falun Dafa. Enseignée depuis 1992, celle-ci est pratiquée par plusieurs dizaines de millions de personnes à travers le monde.

    En tant que méthode de cultivation, le Falun Gong est basé sur les principes d’ « Authenticité », de « Bonté » et de « Tolérance », des principes qui représentent la nature même de l'Univers et qui, par delà, renvoient aux valeurs de paix et de bienveillance. Le nom de « Fanfare Céleste » y fait directement référence.

    Ces principes positifs et non-violents contrastent singulièrement avec ceux prônés à l’heure actuelle par le régime communiste au pouvoir en Chine pour qui liberté de croyance et d’expression n’existe pas.

    Depuis 1999, les personnes qui pratiquent le Falun Gong en Chine font l’objet d’une persécution d’une extrême violence. Des centaines de milliers d’entre elles ont été jetées en prison ou internées dans des camps de travaux forcés: des milliers ont été torturées à mort, d’autres encore - comme cela a été révélé plus récemment - sont les victimes d’un vaste et très lucratif réseau de prélèvements d’organes organisé avec l’accord des autorités.

    Nombre de musiciens de la fanfare ont été personnellement victimes de tortures ou ont des proches, des amis ou des connaissances persécutées en ce moment même. Pour eux, participer à la fanfare est une manière non seulement de sensibiliser plus de gens à la situation du Falun Gong en Chine mais aussi de faire sentir à travers la musique la signification de ces principes du Falun Dafa qui leur tiennent à cœur: « Authenticité, Bonté et Tolérance ».

    Tiré de: http://www.tianguomarchingband.eu/fr/introduction.html

  • Le Erhu : Simple et pourtant divin

    erhu violon chinois.jpgPour les chinois, le erhu est l’équivalent du violon pour les occidentaux- il suffit d’en entendre le son pour éprouver la beauté, la tristesse, la douleur et le bonheur qu’il peut évoquer. En écoutant des mélodies de erhu, les Chinois peuvent entrer en contact avec tous les sentiments expérimentés par leur peuple, au cours de leur longue et tumultueuse histoire.

    Beaucoup de gens voyant pour la première fois un erhu sont frappés par la simplicité de sa construction et le fait qu’un déploiement de sonorités aussi riches peut être produit sur ses seules deux cordres

    L’histoire du erhu est profondément entrelacée dans celle de la culture chinoise. Le erhu a 1000 ans d’histoire en Chine. Durant la Dynastie Song, le erhu a emergé d’un autre instrument à cordes propre à un groupe minoritaire du nord de la Chine

    Le mot "er" signifie "deux" ou "deuxième,"renvoyant aux deux cordes de l’instrument ou à la deuxième plus haute tonalité de sons produite parmi d’autres instruments à cordes similaires. Le mot "hu " signifie "barbare,"allusion aux tribus, en particuliers celles du nord. Le erhu est originaire du groupe nomade septentrionnal appellé les Xi.

    Au cours du temps, le peuple chinois a rendu le erhu essentiellement chinois, montrant l’incroyable capacité de la culture chinoise à assimiler différents éléments culturels. La musique du erhu est devenue une partie importante de l’héritage culturel chinois.

    Lire la suite en anglais sur: http://www.theepochtimes.com/n2/china/the-erhu-simple-yet-divine-56600.html

  • Ecoutez la beauté du violon chinois: le erhu

    Erhu Performance - Yuan (Predestined Relationship)

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu