Avertir le modérateur

I- Culture chinoise traditionnelle - Page 9

  • Le Palais Taoïste de la Montagne du Phoenix Chantant

    palais taoïste,montagne du phoenix,chantant,piété filiale,histoire,légende,morale,lü dongbin,chineOn raconte que sous la Dynastie Ming, un boucher du nom de Zhao vivait à l'extérieur de la porte Sud de Kunming. Un jour, Zhao décida de tuer une vache, mais il ne trouvait nulle part son couteau de boucher. Il y avait, non loin un veau couché et qui gémissait tristement. Zhao le fouetta à plusieurs reprises. Le veau se leva, révélant la présence du couteau à l'emplacement où il était couché. Zhao comprit que le veau avait peut-être pressenti la mise à mort de sa mère et qu'il avait caché le couteau sous son propre corps en gémissant tristement.
    La piété filiale du veau toucha Zhao. Il renonça à son projet, et emmena la mère et son petit dans les Montagnes de l'Ouest, où il vécut une vie de reclus.


    Zhao était une personne qui s'emportait très facilement. Il savait qu'on pouvait facilement le mettre en colère, si bien qu'il récitait souvent ces paroles : “Eteint le feu dans ton cœur, pour ainsi rencontrer Lü Dongbin.” Lü Dongbin est un sage Taoïste célèbre.


    Un jour, un vieux Taoïste arriva à son domicile. Zhao accueillit le Taoïste en préparant du thé chaud. Il versa même le thé pour le Taoïste dans une précieuse tasse en porcelaine qu'il utilisait seulement pour les occasions spéciales. Le Taoïste se saisit de la tasse et, délibérément, la laissa tomber. Zhao regarda médusé sa tasse en porcelaine à présent réduite en morceaux, la colère se reflétant sur son visage.

    Se retournant pour regarder le Taoïste, Zhao remarqua qu'il avait disparu. La tasse brisée était à présent intacte et posée sur la table. Sous la tasse, il y avait un morceau de papier ou il lut : “Dongbin était là, mais le feu dans le cœur s'est embrasé une fois de plus.”


    Zhao comprit que le Taoïste n'était autre que Lü Dongbin. Zhao eut profondément honte d'avoir encore en lui une telle colère. Zhao mourut peu de temps après.


    Quelques années plus tard, Yongbin Chen un fonctionnaire du gouvernement arriva à Kunming pour prendre ses fonctions. Un jour qu'il visitait les Montagnes de l'Ouest, il eut une sensation intérieure de familiarité avec les lieux environnants. Chen découvrit l'histoire de Zhao gravée sur une stèle en pierre et fut surpris de constater que la date du décès de Zhao était exactement la même que sa propre date de naissance. Chen commença à imaginer qu'il était la réincarnation de Zhao.


    En y repensant, Chen se souvint que lorsqu'il était en poste dans la Province du Fujian, un Taoïste était venu le voir et lui avait demandé : “As-tu éteint le feu dans ton coeur?” La question l'avait rendu perplexe. Après une brève discussion, le Taoïste repartit, mais avant son départ, il invita Chen à une nouvelle rencontre dans le futur dans la Montagne du Phoenix Chantant.


    Après son arrivée à Yunnan, Chen entendit dire qu'il y avait dans cette localité la Montagne du Phoenix Chantant et décida de s'y rendre. Il vit un Taoïste fou assis sur une pile de pierres, tenant deux bouteilles avec les goulots se faisant face. Le Taoïste sourit et demanda à Chen : “Ca fait un moment, monsieur. Vous avez bonne mine. Cette fois-ci, de quel côté allez vous sauter?”


    Les serviteurs de Chen se mirent à crier sur le Taoïste qui disparut soudainement . Chen comprit immédiatement que les deux bouteilles avec les goulots se faisant face représentaient le caractère chinois signifiant “Lu”, et debout sur la pile de pierres représentait le caractère chinois pour “Yan”. “Yan Lu” était le nom usuel de Lü Dongbin, ce qui signifiait que le Taoïste était Lü Dongbin.


    Les légendes populaires racontent que Chen rencontra Lü Dongbin à trois reprises dans la Montagne du Phoenix Chantant. Lü révéla à Chen que la montagne était un lieu béni. Ainsi, durant les trois années où Chen gouverna la localité, il ordonna la construction du “Palais de l'Anneau de Jade” pour vénérer le sage Lü Dongbin. De nos jours, le palais est une célèbre attraction touristique.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201009/52870.html

  • Chéngyǔ-成语 Expressions chinoises –Le papier devient cher dans la ville de Luoyang (洛陽紙貴)

    expression chinoise, Chine, papier, ancien, Trois Royaumes, médias chinois, popularité,  Harry Potter, Seigneur des Anneaux

    Luoyang (洛陽) fût jadis la capitale de la Dynastie Jin de l’Ouest (265 Av. J.C–316) en Chine. Cette expression est une allusion classique, ou diǎn gù (典故), et tire son origine du Livre de Jin: Biographies de Zuo. Écrivain et poète, Zuo Si (250 Av.J.C–305) était issu d’humbles origines, mais il travaillait dur et passa dix ans à écrire et à achever L’Ode aux trois capitales. Cette œuvre célèbre décrit les coutumes, habitudes, et vies quotidiennes dans les trois capitales établies durant la période des Trois Royaumes. Elle inclut la Rhapsodie de la capitale “Shu (蜀),” la Rhapsodie de la capitale “Wu (吴)” et la Rhapsodie de la capitale “Wei (魏).”
    Le thème principal du livre aborde comment la bonne manière de gouverner un état est d’encourager la vertu, et non pas l’usage de la force. Une fois préfacé et commenté par de notables érudits d’alors, le livre devint rapidement populaire au sein de la cour royale et des gens de haut rang.
    Nombre d’entre eux étaient impatients de lire le livre et d’en faire des copies pour le garder. En raison de l’intense demande, le prix du papier à Luoyang augmenta soudain. D’où l’expression "le papier devient cher dans la ville de Luoyang " qui dépeint de façon vivante la popularité des écrits de quelqu’un.
    L’expression “Luò yáng -zhǐ guì” (洛陽紙貴) est encore largement utilisée de nos jours pour décrire la popularité remarquable de livres nouvellement publiés et très demandés. Lorsque les médias de langue chinoise rendent compte des bestsellers, ils utilisent souvent cette expression.
    On peut en trouver des exemples dans la couverture des medias chinois à propos de livres populaires tels que la trilogie du Seigneur des Anneaux, les séries Harry Potter, et autres bestsellers.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201308/113924.html

  • Caractères chinois : Papier (紙) Zhǐ

    apprendre, Chinois, caractère, signification, parler, langage, idéogramme

    La composition du caractère 紙 (zhǐ), qui signifie papier, suit le développement du “papier” dans l'ancienne Chine. Il y a environ 2000 ans, avant que Cai Lun n'ait amélioré la technique de la fabrication du papier et significativement diminué le coût de la production de papier, les gens écrivaient sur des feuilles de soie et d'autres matériaux comme le bambou. Le côté gauche du caractère est (sī), le radical de la soie, lequel indique la catégorie et un des matériaux originellement utilisé en Chine pour écrire dessus.

    Cai Lun utilisait des chiffons, du chanvre, des filets à poisson, et de l'écorce d'arbre pour obtenir une sorte de papier assez proche de celui que nous utilisons aujourd'hui. Le mélange de matériaux bon marché qu'il utiliait pour fabriquer le papier est également représenté dans la composition du caractère en partant du côté droit 氏 (zhī), qui signifie qualité ou niveau inférieur. Le côté droit du caractère indique également la prononciation.

    Le caractère 紙 est utilisé comme un nom. Il est combiné à d'autres caractères pour former des mots associés au papier, tels que 紙幣 (zhǐ bì), papier monnaie, et 白紙 (bái zhǐ), papier vierge, ou blanc.

    Il est également utilisé dans des expressions comme “一紙空文” (yī zhǐ kōng wén), signifiant une politique ou un loi n'existant que sur le papier (qui n'est pas mise en application ) et “洛陽紙貴” (Luò yáng -zhǐ guì), qui suggère la popularité d'un nouveau livre .

    Tiré de: fr.clearharmony.net/articles/201308/113868.html

  • 化干戈為玉帛 Transformer les épées en socs de charrues

    CHine, conte chinois, légende, histoire, traditionnel, inondation, héros, morale化干戈為玉帛 “Transformer les épées en socs charrues” est une expression qui remonte à il y a 4000 ans, et provient d’une histoire à propos du dirigeant légendaire Xia Yu, également connu sous le nom “Yu le Grand.”

    Il y a quelques 4000 ans, il y avait de nombreuses tribus qui vivaient près du Fleuve Jaune et les inondations affligeaient fréquemment la Chine, l’Empereur Yao appointa Gun, le père de Xia Yu, pour mettre fin aux inondations. Gun ordonna la construction de murs de 2,4 mètres de haut tout autour de la ville pour arrêter les eaux. Craignant pour la sécurité de la ville, il creusa aussi des douves autour des fortifications.

    La tentative de Gun d’arrêter les inondations dura neuf ans, mais alors les gens perdirent confiance en lui et les autres tribus y virent une opportunité d’attaquer la Tribu de Xia. Gun fût plus tard exécuté par le successeur de l’empereur Yao, Shun. Cependant, l’empereur avait une grande confiance en Xia Yu et l'appointa pour poursuivre le travail de son père.

    Xia Yu avait beaucoup appris des échecs de son père. Gun avait perdu la confiance des dirigeants et le soutien du peuple en construisant de hauts murs de protection. Xia Yu ordonna que les murs soient démolis et que les douves soient comblées, et il partagea les trésors qui lui étaient donnés avec le peuple.

    Avec un caractère moral droit, Xia Yun unifia les peuples des différentes tribus et leur ordonna de l’aider à construire des canaux dans tous les principaux fleuves responsable des inondations afin d’évacuer les eaux vers la mer. Il fît cela jour et nuit sans retourner dans son village natal 13 années durant. La légende dit que pendant ces 13 ans, il passa trois fois devant sa maison sans y entrer, signe de sa persévérance dans son travail. Finalement, il réussît à stopper les inondations, ce qui amena la paix et le contentement parmi la population.

    Le caractère désintéressé de Xia Yu gagna les cœurs. Sous sa gouvernance, ils travaillaient dur et diligemment, avec très peu d’incidents de vol. La tribu Xia devint par conséquent forte et prospère. Les autres tribus voyant les vies paisibles et heureuses des gens de la tribu Xia, voulurent aussi devenir les sujets de Xia Yu. Lorsque Xia Yu tint sa première rencontre avec tous les chefs des états à Tushan, dix mille personnes vinrent avec des trésors qui lui étaient destinés. En conséquence, l’Empereur Shun nomma Xia comme successeur.

    Telle est l’origine de l’expression “transformer les épées en socs de charrues ”. Gouverner un pays nécessite de la sagesse et un dirigeant désintéressé avec un caractère moral droit. C’est la fondation de la paix et de la prospérité.

    [Interprétation: Transformer des épées en socs de charrues]

    Les “Epées” évoquent les armes et représentent la guerre; les “socs de charrues” peuvent également signifier des instruments de paix (tels que le jade et les soies précieuses) et représentent l’amitié et la paix.
    “Transformer les épées en socs de charrues” signifie par conséquent le fait de se tourner vers des buts pacifiques et se détourner de la guerre.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201307/113839.html

  • À propos de la tranquillité: signification en chinois

    Chine, tang, paix, tranquillité, intérieur,temple, lotus, méditation, caractères, explication, signification

    En lisant le poème Tang “Lire les classiques bouddhistes avec Chao à son temple, au petit matin " de Liu Zongyuan, une phrase a attiré mon attention "Dans la tranquillité de la cour du temple taoïste, la mousse ajoute de la couleur au vert du bambou. " En considérant le mot " tranquillité" me sont venues quelques pensées qui m'ont donné envie d’écrire un essai " À propos de tranquillité. "

    Le mot jing (tranquillité) se compose de deux caractères”vert” et “dispute”. Il est facile d’expliquer le mot "vert," comme les pentes vertes des collines, mais comment " dispute" devrait-il être expliqué ? Je pense que cela vient de 'ne pas avoir de dispute avec le monde' ! La tranquillité ne réfère pas à un environnement silencieux avec un air propre et frais. Il y a des différences de degré de tranquillité. Un environnement paisible n’est pas égal à la pureté de coeur, où au fait de résister à l’influence du mal extérieur. Pourtant il n’est pas facile de résister à l’interférence extérieure. Si une personne a été bonne et bienveillante toute sa vie, alors il y a une relation prédestinée avec le monde, et le mal extérieur n’a pas de place pour interférer avec cet être. Il y aura dans cette vie paix et tranquillité. Cependant, ceux avec peu de compassion auront de la difficulté à atteindre la tranquillité. Non seulement la tranquillité sera difficile à atteindre, mais il y aura aussi beaucoup d’interférences extérieures et d’obstructions.

    Les mots “Dans la tranquillité de la cour du temple taoïste" n’ont pas été écrits au hasard. Il n’est pas possible pour une personne ordinaire d’atteindre le degré de tranquillité que peut avoir un taoïste. Le champ d'un tel pratiquant est complètement pur ! Les pratiquants diligents peuvent purifier leurs environnements où qu’ils se trouvent. Ils peuvent accomplir de tels résultats sans lever le petit doigt, sans rien dire, ni n’utiliser aucune pensée. Ce type de tranquillité est d’un ordre très élevé. Ils sont capables de faire que toutes les vies autour d’eux s’apaisent.

    À ce point, j’ai commencé à réflêchir, écrire et à lire des essais, à propos des couleurs, des sons et des saveurs des différentes choses. Je suis en contact avec le quotidien. Un essai ou une composition est une complète effusion du cœur de l’auteur. C’est une complète représentation de l’état de cultivation de l’auteur. Il contient les convictions de l’auteur. En fait chaque objet contient toutes les représentations de lui-même. Si on devait être en contact continu avec des choses impures, on deviendrait impur et incapable d’atteindre la tranquillité.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/200506/20623.html

  • Les mystères des caractères chinois: Hao 好

    apprendre le chinois, chine, caractère, parler, langue, signification, idéogramme, lire, écrire, comprendre

    Si quelque chose est bon, le chinois le décrit comme 好 hao (bon). Par exemple, en Chine, les gens se saluent avec 你好嗎 nihao ma? «Comment allez-vous?» Une réponse possible pourrait être 我很好 wo henhao «Je vais (très) bien».

    Selon l’étude principale sur les caractères chinois 說文解字 Shuowen Jiezì, Explication des caractères simples et analyse des caractères composés, l’idéogramme 好 est constitué de 女 nu fille et de 子 zi fils. Comment l’utilisation des caractères filles et fils pour signifier bon ou beau peut-elle s’expliquer?

    Les parents aiment leurs enfants, parce que, dans la Chine antique, ils les considéraient comme leurs créations. Par conséquent, ils les aimaient sans tenir compte du fait que l’enfant soit obéissant ou rebelle, diligent ou fainéant, beau ou laid. Les parents trouvent leurs enfants inconditionnellement bons et beaux. Ils pensent aussi que leurs enfants ont bon cœur dès la seconde où ils naissent.

    Une autre explication implique qu’une famille est bien parce qu’il y a des fils et des filles, car les enfants incarnent la continuité de l’existence et la joie d’une famille. Depuis des temps immémoriaux, les Chinois insistent sur la valeur de la famille et de la proche parenté, cela est reflété dans les pratiques traditionnelles du culte des ancêtres.

    Du fait de cette croyance dans la famille, il est aisé de comprendre pourquoi la politique de l’enfant unique depuis 1975 n’a pas fait l’unanimité. De nombreux Chinois, spécialement ceux des régions rurales, considèrent cette obligation comme un fardeau. Dans une famille où l’on ne peut trouver qu’une 女 ou qu’un 子, certains pensent que leur vie ne peut plus être 好, c’est-à-dire «bonne».

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/7/17/n3508616.htm

  • Vertu des femmes dans la Chine ancienne

    vertu, femme, Chine, mari, mariage, homme, obligation, amour, sentimentLes anciens chinois croyaient que le "mariage" était une combinaison de moralité et d'obligations comprenant "l'élégance, le devoir, l'affection et l'amour." Le mariage est un contrat à vie dans lequel le mari et la femme placent leur confiance l'un dans l'autre. Les anciens chinois affirmaient que le mari était dans l'obligation de montrer de "l'élégance ainsi que de la moralité," pendant que la femme devait faire preuve de vertus telles que "les convenances dans le comportement, la parole, la conduite et le travail."

    Quelle est la signification derrière les "obligations du mari"? C'est que le mari devait accomplir ses obligations morales. Le mot chinois "Fu" (mari) se traduit littéralement par "soutien." L'homme est le soutien principal de la famille. Tous les membres de la famille comptent sur lui. Il a la responsabilité de ses parents, de sa femme et de ses enfants, et il a des obligations morales envers sa famille et la société.

    Depuis les temps anciens, il y a un dicton : "Cent ans d'endettement lient un mari et une épouse même s'ils ne sont ensemble que pour seulement une nuit."

      "'Quand tu es gentil avec moi, je suis content, et quand tu n'es plus gentil avec moi, le sentiment disparaît.' Alors est-ce fiable? Peut-on utiliser les liens sentimentaux pour maintenir un mariage? Chez les êtres humains, il n'y a pas seulement une obligation morale d'impliquée, mais aussi entre mari et femme, vous êtes redevables l'un envers l'autre. Alors s'agissant de la femme, lorsqu'elle a remis toute sa vie entre vos mains, l'homme doit réaliser: "Cette femme m'a confié sa vie entière. Je dois être responsable envers elle."'

    Depuis la Dynastie Zhou, la Chine a chéri quatre vertus des femmes: "Convenance dans le comportement, la parole, la conduite et le travail." Ces quatre vertus étaient les premières attentions dans Neizhai, Tianguan (Ministère du ciel), Zhouli (Rites de Zhou) et étaient les quatre caractéristiques qu'une femme exceptionnelle devait avoir. " Lienuzhuan " (biographies des femmes exceptionnelles) dans Houhanshu (le livre postérieur de la Dynastie Han) dit:

    " Maintenant ce qu'on appelle la vertu féminine n'a pas besoin d'être une capacité brillante, exceptionnellement différente des autres. Les mots féminins ne doivent être ni intelligents au cours de la discussion ni vifs dans la conversation. L'aspect féminin n'exige ni un joli ni un parfait visage et forme. Le travail féminin n'a pas besoin d'être un travail effectué plus habilement que les autres.

    "Garder soigneusement sa chasteté; contrôler avec circonspection son comportement; que chaque mouvement soit emprunt de modestie; et modeler chaque acte sur le meilleur usage, ceci est la vertu féminine. Choisir ses mots avec soin ; bannir le langage vulgaire; parler au bon moment; et non lasser les autres avec beaucoup de conversation, c'est ce qu'on peut appeler les caractéristiques de la parole féminine. Nettoyer et frotter la saleté ; conserver les vêtements et les parures frais et propres; se laver la tête et le corps régulièrement, et maintenir sa personne libre de saletés honteuses, c'est ce qu'on peut s'appeler les caractéristiques du maintien féminin. Avec l'ardeur sincère pour coudre et pour tisser; ne pas aimer le bavardage et le rire idiot, dans la propreté et l'ordre à préparer le vin et la nourriture pour servir aux invités, c'est ce qu'on peut appeler les caractéristiques du travail féminin.
    Ces quatre qualifications caractérisent la plus grande vertu d'une femme. Aucune femme ne peut s'en passer. "

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/200509/22078.html

    Photo: http://www.tianyundesign.com/

  • Caractères chinois : Rêve (夢)

    Caractères chinois, Rêve, Chine, divin, apprendre, Chinois, signification, définition, étymologie, idéogramme

    夢 (mèng), le caractère chinois pour rêve, est constitué de quatre parties et est idéographique. Les deux parties supérieures, (艹) et ( 罒 ) ensemble ressemblent à la forme d’un sourcil au-dessus de l’oeil d’une personne. La partie du milieu ( 冖 ) peut être interprétée soit comme un lit où le toît d’une maison; et la partie du bas 夕 est le caractère xī, qui signifie soir.

    Le caractère dans son ensemble suggère une personne allant dormir le soir, et évoque le rêve qui se produit alors. Le caractère offre deux possibilités d’interprétation. L’une est basée sur sa prononciation qui est similaire au caractère瞢 (méng), qui peut signifier avoir une vision obscurcie, ou être borné.Dans les textes anciens, il y a une autre signification qui évoque un endroit où le divin et les humains communiquent. Cette interprétation particulière révèle la compréhension que les anciens chinois avaient des multiples réalités et de la relation entre l’homme et les divinités.

    Dans la langue chinoise moderne, le caractère 夢 est utilisé à la fois comme un nom et comme un verbe. Il est combiné avec d’autres caractères pour former des mots qui renvoient à quelque chose soit de fantastique soit d’irréel, et ils peuvent avoir à la fois des significations positives et négatives.

    Par exemple mèng huà (夢話), littéralement conversation de rêve, peut signifier un rêve éveillé ou une absurdité. Le mot mèng xiǎng (夢 想) signifie rêver de ou espérer vainement quelque chose. Il peut aussi signifier un rêve affectueux ou un souhait sincère. La phrase mèng huàn pào yǐng (夢幻泡影) évoque une illusion, ou un mirage.Pour les Chinois, comme dans de nombreuses autres cultures à travers le monde, les rêves peuvent avoir d’importantes significations mystiques ou existentielles.

    On peut les considérer comme un moyen de communication avec le supranormal, ou ils peuvent donner de profonds aperçus d’évènements passés, ou encore à venir. Quoiqu'il en soit, dans la culture chinoise, les rêves sont rarement négligés.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201307/113584.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu