Avertir le modérateur

I- Culture chinoise traditionnelle - Page 4

  • Proverbe chinois: Renverser le ciel et la terre (天翻地覆)

    dépression, changement de vie, Chine, culture chinoise, proverbe, poésie

    L’expression " renverser le ciel et la terre" est apparue pour la première fois dans le poème " Dix-huit chansons d’une flûte nomade " de Liu Shang durant la Dynastie des Tang (618–907 av. J.-C.).

    Liu Shang excellait dans la poésie et la peinture. Cependant, il aimait boire et était souvent déprimé. Il aimait boire au clair de lune et écrire des poèmes sur ses sentiments les plus profonds.

    En plus d’écrire des poèmes, il peignait des oiseaux, des poissons, des insectes et des paysages. Il a passé de nombreuses années de sa vie en reclus jusqu’à ce qu’un jour il disparaisse soudainement. Personne ne sût ce qu’il était advenu de lui.

    Le poème "Dix-huit chansons d’une flûte nomade" était à propos de Cai Wenji, une célèbre poétesse et musicienne de la Dynastie Han Orientale (av. J.-C. 25–220). Cai avait été capturée par les nomades Xiongnu (1) qui avaient envahi la capitale de la Chine vers 194 av. J.-C. et fut emmenée comme prisonnière dans les terres du nord.

    Durant sa captivité, Cai Wenji devint la femme de l’un des princes et lui donna deux fils. Cai passa 12 années en tant que prisonnière des Xiongnu jusqu’à ce que le seigneur de la guerre Cao Cao (2) paye une énorme rançon pour la faire revenir en Chine. Cai fut libérée et retourna sur sa terre natale mais laissa ses enfants sur le territoire des Xiongnu.

    Dans son poème, Liu Shang écrivit dans la chanson 6: "Blâmer le printemps écourté, ne trouver ni fleur ni saules dans le pays nomade. Qui sait renverser le ciel et la terre, pour rechercher l’Etoile du Nord quand il fait face au sud ? Nom et langage sont étranges, faire taire souvent la bouche toute l’année durant. Suivre toute chose par ordre, les gestes de mains semblent préférables aux mots. " Le passage exprime de manière précise les sentiments de solitude et de tristesse.

    $Plus tard l’expression poétique : "Renverser le ciel et la terre "est devenue un idiome. 天翻地覆 (tiān fān dì fù) (en chinois) est interprété pour signifier un immense changement.

    Note:

    1. Les Xiongnu (匈奴) étaient un très ancien peuple nomade localisé dans le nord de la Chine (qui est de nos jours la Mongolie).

    2. Cao Cao (曹操) (av. J.-C.) était le dernier premier ministre de la Dynastie des Han Orientaux. Il est devenu l’une des plus importantes figures de la période des Trois Royaumes et a établi les fondations pour ce qui allait devenir l’état de (Cao) Wei.

    Tiré de:http://fr.clearharmony.net/articles/a116295-Idiomes-chinois-Renverser-le-ciel-et-la-terre-%E5%A4%A9%E7%BF%BB%E5%9C%B0%E8%A6%86-Tian-Fan-De-Fu.html

  • Wu Daozi, homme sage et peintre chinois

    Chine, culture, dynastie Tang, poète,Bouddha, millénaire, mythe, légende Wu Daozi (environ 686-760) était le meilleur artiste de la dynastie Tang. Les peintures de Wu portaient sur des sujets variés y compris les personnages, les divinités, Bouddha, les oiseaux, les fleurs, les paysages, les moyens de locomotion et les armes, les ponts et les bâtiments, etc. Il était spécialement doué pour représenter les personnages et Bouddha. Par ailleurs, il a été considéré comme le «Sage de la peinture» en Chine pendant des millénaires.

    Wu Daozi était par nature direct et ses magnifiques tableaux se composaient de traits fluides, accentuant la force spirituelle intérieure plutôt que les détails insignifiants. La plupart des tableaux et des peintures murales de Wu Daozi étaient réalisés en une seule séance. On dit que pendant que Wu Daozi dessinait le halo autour de la tête de Bouddha, sur une fresque murale, il a tout de suite posé les dernières finitions à la brosse sans mesure préalable. L’empereur des Tang l’a envoyé observer le cours d’une rivière pour ensuite la représenter. Wu est revenu, a demandé un boulon de soie unie et, en un seul jour, il a représenté plus de 483 km de rivière sur la soie, sans esquisse préalable. Ce même travail aurait nécessité quelques mois pour les autres peintres de la cour.

    Une des histoires nous apprend, qu’une fois, il a dû préparer selon la coutume la dot pour le mariage de sa fille. Malgré sa renommée, il réalisait de nombreuses peintures  gracieusement et n’arrivait pas à fournir une riche dot pour sa fille. Donc, il exécuta assez rapidement, des peintures afin que ses œuvres puissent lui servir de dot.

    Le beau-fils était un homme avide et snob. Ne voyant pas d’or et de bijoux dans la dot, mais seulement quelques peintures qu’il ne savait pas apprécier, il a contenu sa rage. Un jour, tandis que la fille de Wu Daozi était de sortie, il a enlevé sans les regarder les peintures de la maison et a commencé à brûler tous les tableaux, un par un. La fille de Wu Daozi revint juste à temps pour sauver la dernière œuvre peinte, un dessin fait sur un boulon en soie. Après s’être querellée avec son époux, l’épouse a dormi seule dans un lit vide avec la peinture.

    Le lendemain matin, son mari se réveilla et vit sa femme recouverte d’une nouvelle couverture en soie. Lorsque sa femme déroula la couverture, elle révéla toute l’oeuvre. Étourdi par l’éclat de la peinture, le mari est resté sans voix en proie à un profond regret.

    Tous ces mythes légendaires reposent sur le haut niveau de réalisation artistique de Wu Daozi. Ses œuvres les plus célèbres furent des peintures bouddhistes où les vêtements et leurs caractéristiques sont représentés avec application. La focalisation sur les thèmes religieux a eu une énorme influence sur les générations futures. Dans l’histoire chinoise, aucun autre artiste ne fut en mesure de rivaliser avec Wu Daozi.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/14/8/20/n3510162/wu-daozi-homme-sage-et-peintre-chinois.htm

  • Les origines du Kung Fu chinois

    kung fu,chine,culture traditionnelle,art martial,karaté,amélioration de soi,recherche intérieure

    Un excellent documentaire en anglais sur le kung-fu et son principe de recherche intérieure. Réalisé par la chaîne d'info YouTube China Uncensored.

    Les arts martiaux chinois sont originaires de l'ancienne culture chinoise traditionnelle, ils ont donc un contenu et un sens intérieur très riche. Ils sont initialement dérivés du taoïsme, lui même étroitement lié à la cultivation personnelle (amélioration de soi). Ses composants de base comprennent de cultiver la vertu, les techniques artistiques, de nourrir sa santé et sa longévité, d’améliorer sa condition physique, de se défendre et de renoncer à la violence. Ainsi, le premier caractère dans les arts martiaux est le mot «Wu» (), qui est formé par la combinaison des caractères « Arrêter » () et «la Guerre» (). En savoir plus sur les arts traditionnels chinois .

    Tiré de: https://www.youtube.com/watch?v=2gvGebn11sk&list=UUgFP46yVT-GG4o1TgXn-04Q

  • Le caractère chinois pour Immortel: Xiān (仙)

    Chine, caractères chinois, signification, traduction, idéogramme, linguistiqueLe caractère chinois 仙 (xian) fait référence à un immortel, une fée, ou un être céleste ou surnaturel. Il est également utilisé pour désigner un génie ou un sage.

    仙 (Xian) a deux variantes: la forme la plus ancienne enregistrée 僊 (xian), et la forme rarement utilisée 仚 (xian). Ces trois caractères sont des composés-phono-sémantique constitués d'une composante sonore et d'une composante de sens. Dans les trois variantes, la composante de sens est 人 (rén) ou sa variante亻(rén), se référant à un être humain ou à l'humanité.

    Dans 仙 (xian) et 仚 (xian), la composante sonore est 山 (shan), ou la montagne. Dans 僊 (xian), la composante sonore est 䙴, une ancienne forme du caractère 遷 (qian), signifiant se déplacer ou changer. Le premier dictionnaire chinois "Shuo Wen Jie Zie (說文解字)," achevé en l'an 100 sous la dynastie des Han (206 avant JC-220 après JC), définit 僊 (xian) comme "vivre longtemps et s'éloigner," et 仚 (xiān) comme "un être humain sur une montagne."

    Ces définitions correspondent avec les caractéristiques communément associées aux immortels, comme la vie éternelle, la vie des ermites dans les montagnes, et l'ascension au ciel. Des exemples de combinaisons de caractère utilisant 仙 comprennent 仙人 (xiān rén), un immortel, une fée ou un sage; 仙女 (xiān nǚ) ou 仙姑 (xiān gu), une femme fée ou une jeune fille immortelle; 仙丹 (xiān dan), la pilule d'immortalité ou l'élixir de vie; 仙景 (xiān jǐng), un paysage enchanteur; 仙境 (xiān Jing), une féerie, le pays des merveilles ou le paradis; et 仙 國 (xiān guó), littéralement "pays des fées."

    成仙 (chéng xiān) signifie "devenir immortel", tandis que 神仙 (shén xian) est un autre terme pour divinité ou être céleste; 神 (shén) se réfère à ce qui est divin, spirituel, magique ou surnaturel.

    Li Bai (李白) est connu comme "le poète immortel" de la Chine ou 詩仙 (shi xian), où le caractère 詩 (shi) signifie poésie. La pêche est un symbole chinois d'immortalité, connu sous le nom de 仙桃 (xiantao). 水仙 (shuǐ xiān) est le beau narcisse ou la jonquille.

    Le cactus est appelé 仙人掌 (xiān rén zhǎng) en chinois, littéralement "paume de l'immortel", où 掌 (zhǎng) est le caractère pour palmier. Les feuilles de la plante exotique semblent être comme les mains d'un être surnaturel d'un autre monde.

    Lire la suite de l'article sur: http://fr.clearharmony.net/articles/a116200-Le-caractere-chinois-pour-Immortel-Xian-%E4%BB%99.html

  • Expression chinoise : Jouer du Qin à une vache

    expression chinoise,chine,culture,proverbe,dialogue,communication,confiture aux cochons

    L'expression chinoise "jouer du qin à une vache" ( 對牛彈琴, qui se prononce duì niú tán qín) décrit l'effort inutile d'essayer de parler à quelqu'un qui ne peut pas ou ne pourra pas comprendre.

    Tout comme l’expression française "donner de la confiture aux cochons," elle signifie essayer de raisonner des gens obstinés, ou parler par dessus la tête de quelqu'un—choisissant la mauvaise audience, des gens qui ne peuvent pas comprendre ce que vous dites.

    Il y a longtemps, Gong Mingyi, un maître du gu zheng (cithare chinoise), aussi appelée qin (琴), jouait de la cithare dans un champ lorsqu'il vit une vache brouter tout près de lui. Se demandant si la vache pouvait être touchée par sa musique, il s'approcha d'elle et commença à jouer sa musique de virutose.

    Cependant, bien que Gong Mingyi fût lui-même profondément touché par sa propre musique, la vache ne sembla pas y prêter la moindre attention et continua tranquilement à macher son herbe. Alors, Gong Mingyi réfléchit un moment avant de recommencer à jouer.

    Cette fois-ci, il joua les bruits du bourdonnement des moustiques et du mugissement des veaux. La vache leva le regard, remua sa queue, et bougea même ses oreilles comme pour chasser les moustiques.

    Gong Mingyi réalisa que jouer de la musique raffinée à une vache était une cause perdue car elle ne pouvait tout simplement pas apprécier la musique; et c'était seulement en lui jouant quelque chose qu'elle pouvait comprendre qu'il pouvait parvenir à la toucher.

    "Jouer du qin à une vache" en est ainsi venu à renvoyer au fait d'expliquer des principes de haut niveau à quelqu'un incapable de les comprendre, ou de parler avec quelqu'un de choses pour lesquelles il n'a aucun intérêt ou compréhension.

    L'expression est également utilisée pour conseiller aux gens de tenir compte de leurs interlocuteurs lorsqu'ils déterminent l'approche appropriée à avoir dans la résolution des affaires quotidiennes.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/a116067-Expression-chinoise-Jouer-du-Qin-a-une-vache.html

  • Du divin dans l’art chinois

    Chine, dynastie, Tang, Divin, art, Tibet, Taizong

    Yan Liben (601-673) était un célèbre artiste de la dynastie Tang. Ses peintures représentaient des histoires bouddhistes et taoïstes. Les personnages, dont les héros taoïstes et bouddhistes, mais aussi les paysages, les chevaux et les chariots, étaient présents dans ses œuvres les plus illustres.

    Il était aussi habile dans l’art du portrait. Les empereurs et chanceliers qu’il dessinait étaient vivants et réalistes. Il a effectué des tableaux de la silhouette grande et forte de l’empereur, dont les yeux peints exprimaient une ferme détermination. Par de simples croquis, il parvenait à capter le geste de la main ainsi que l’attitude de l’empereur. Quant aux portraits des chanceliers, il les peignait avec réalisme, chacun ayant ses propres caractéristiques, son allure, sa robe, son âge et l’expression du visage.

    Des valeurs élevées en termes d’art et d’histoire

    La peinture L’empereur Taizong donnant une audience à l’ambassadeur du Tibet est l’une des œuvres les plus importantes de Yan Liben. Le thème portait sur un roi de l’empire tibétain, qui, admirant le système administratif de la dynastie Tang, a dépêché des émissaires dans la capitale Chang’an pour proposer une alliance scellée, par le mariage, afin de maintenir une paix durable entre le Tibet et la dynastie Tang.

    L’empereur Taizong a grandement apprécié cette proposition. Le portrait dépeint la scène au cours de laquelle l’empereur Taizong reçoit les émissaires. Sur un côté, on voit le portrait de l’empereur assis dans la voiture impériale, entouré des dames de la Cour. De l’autre côté, les émissaires sont conduits en audience avec l’empereur par un maître de cérémonie. Le portrait dépeint avec fidélité la sagesse et la joie de l’empereur, ainsi que l’admiration des émissaires vis-à-vis de ce dernier.

    Il a également dessiné l’attitude exacte des personnages de haut rang, d’identité et de régions différentes. Il n’y a pas d’arrière-plan dans le portrait. Avec un dessin simple et direct, Yan Liben a enregistré l’événement historique important qui se déroulait entre les Chinois et les Tibétains. C’est une pièce très importante du travail portant sur les valeurs élevées en termes d’art et d’histoire.

    L’apothéose de la peinture

    D’autres peintures célèbres de Yan Liben, dont La véritable apparence de Taizong et Vingt-quatre fonctionnaires avec la contribution exceptionnelle du Cabinet Lingyan, dépeignent l’empereur Taizhong de la dynastie Tang et ses fonctionnaires. Elles ont été considérées comme l’apothéose de la peinture.

    Lire la suite sur: http://fr.clearharmony.net/articles/a116107-Yan-Liben-du-divin-dans-l%E2%80%99art-chinois.html

  • Zhang Guo Lao, le taoïste qui montait son âne à l’envers

    Chine, conte, philosophie, culture, Zhang Guo Lao, taoïste, tangZhang Guo l’ancien ou Zhang Guo Lao, était un ermite taoïste, sous la dynastie Tang, ainsi qu’un des Huit Immortels. Des documents historiques suggèrent qu’il a réellement existé. Il était connu pour son sens de l’humour et sa manière excentrique de chevaucher son âne à l’envers.

    Selon les légendes, il aurait été convoqué au palais impérial par plusieurs empereurs de la dynastie des Tang. L’un des empereurs était curieux d’en apprendre plus, à propos de sa façon de chevaucher son âne à l’envers, ainsi invita-t-il Zhang Guo l’ancien au jardin impérial. Zhang Guo chevaucha son âne à l’envers tout au long du chemin qui le menait au jardin impérial où il devait se rendre. L’empereur, amusé, donna du vin à l’âne pour le récompenser. Dès que l’âne but le vin, il tomba et se transforma en âne en papier.

    Zhang Guo Lao expliqua alors à l’empereur, étonné, que c’était bien tout simplement un âne en papier. Avec la magie, il prenait la forme d’un âne mais le vin lui redonnait sa forme originale. «La vérité se lève et le faux ne durera pas»,  précisa Zhang Guo. L’empereur se mit à rire et répondit que «c’était vraiment une bonne métaphore».

    Zhang Guo Lao a voyagé dans tout le pays, portant son instrument de musique – un tambour en peau de poisson souvent représenté dans les peintures par un cylindre de bambou avec deux tiges ou baguettes de fer au bout – et chantant des chansons issues de la philosophie taoïste. Les paroles racontaient que: «Les gens se sont perdus dans le monde en recherchant profit, célébrité, sentiments et désirs et que de tels comportements sont opposés au principe qui préconise de retourner à l’origine première, au véritable soi». Par conséquent, «aller de l’avant», dans la croyance de la plupart des personnes, équivaut à reculer. On croyait qu’il montait l’âne à l’envers pour rappeler ce principe aux gens.

    Dans une autre histoire, l’empereur tenta de savoir la quantité de vin que Zhang était capable d’ingurgiter. Zhang demanda d’avoir un de ses disciples à ses côtés pour boire le vin à sa place. L’empereur accéda à sa demande: un élégant et jeune taoïste descendit du Ciel comme un grand oiseau. Il but, sans difficulté, dix cruches de vin et quand dix cruches supplémentaires lui furent présentées, il les ingurgita rapidement. Malgré les protestations de Zhang Guo Lao, l’empereur insista et exigea davantage de vins. Soudain, le jeune taoïste tomba au sol et se transforma en une grande jarre qui contenait exactement la même quantité de vin que les vingt cruches.

    Plus tard, à la fin de son règne, alors que l’empereur Xuanzong de la dynastie Tang, plongé dans le vin et la luxure, se préoccupait moins des affaires de l’empire, Zhang Guo Lao prédit des catastrophes et le chaos à venir. Il parut souffrant et se retira du palais impérial. Il retourna dans sa ville natale et prêcha le taoïsme, à l’aide de ses chansons.

    Il décéda soudainement quand l’empereur Xuanzong lui enjoignit l’ordre de revenir au palais impérial, à nouveau. Les légendes racontent que sa tombe a été découverte vide quand ses élèves l’ouvrirent des années plus tard.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/14/8/14/n3510137/zhang-guo-lao-le-taoste-qui-montait-son-ane-a-lenvers.htm

  • Le pont du Vent et de la Pluie à Chengyang dans le Guangxi

    Chine, pont, Chengyang, Guangxi, voyage, architecture

    Le magnifique village Dong de Chengyang bordé par la rivière Lingxi abrite l’un des plus impressionnants ponts du Vent et de la Pluie (pont Yongji) du pays Dong, aujourd’hui classé monument historique. Selon les mythes chinois, il fut construit au début du XXe siècle, en l’honneur d’un Dragon qui aurait sauvé une femme tombée dans la rivière en voulant la traverser.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu