Avertir le modérateur

- Page 2

  • "Inquiétude" de la France après la condamnation du dissident chinois Liu Xiaobo

    La France a exprimé samedi son "inquiétude" après la condamnation du dissident chinois Liu Xiaobo à 11 ans de prison pour avoir appelé à la réforme politique dans son pays et à la fin du monopole du PC en Chine.

    Dans un communiqué, le ministère français des Affaires étrangères a estimé que "son action résolue en faveur du respect des droits de l'Homme et de la liberté d'expression joue un rôle essentiel dans la promotion des valeurs démocratiques en Chine". La France, "attachée au respect de la liberté d'expression partout dans le monde, rappelle aux autorités chinoises leurs engagements dans le cadre du dialogue avec l'Union européenne sur les droits de l'Homme".

    Tiré de: http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/international/asiepacifique/20091226.FAP9852/inquietude_de_la_france_apres_la_condamnation_du_dissid.html

  • Liens Utiles

     

    Epoch Times, Chine, Actualités, Presse, International, France, Europe, Economie, Science, Santéhttp://www.epochtimes.fr

    Epoch Times est à l’origine le journal Da Ji Yuan, hebdomadaire en langue chinoise, créé en 2000 par des étudiants chinois à New York pour parler de l’information sur la Chine en toute liberté. Depuis, il est devenu l’une des premières sources d’information non censurées sur la Chine et est présent dans 33 pays et en 17 langues. L’édition française Epoch Times France, a été créée en 2004, également distribuée gratuitement au cœur de Paris, pour fournir en langue française des informations inédites sur la Chine et sur l’actualité internationale.

     

    images.jpghttp://ntdtv.com

    La Télévision New Tang Dynasty (NTDTV) est une télévision indépendante, à but non lucratif établie en 2001. Basée à New York, NTDTV possède des journalistes et des correspondants dans plus de 70 villes dans le monde entier.

     

    soh.jpghttp://www.soundofhope.org/

    La Radio Son de l'Espoir (Sound of Hope) est une radio indépendante, sans but lucratif, qui souhaite établir un pont entre les cultures de l'Orient et de l'Occident et qui diffuse une information objective défendant les valeurs de liberté, de démocratie et de respect des droits de l'homme.

    nng_images.php.jpghttp://blog.france2.fr/pascal-golomer/

    L’actualité chinoise et asiatique vue par le bureau permanent de la Rédaction de France 2 à Pékin.

    cropped_1233937675_qdl2502809_1233937340banner_perso.jpghttp://chinedesblogs.blog.lemonde.fr/

    Correspondant du Monde à Shanghai depuis 2004, Brice Pedroletti parle de la Chine virtuelle, celle qui blogue et qui déblogue, s’initie à la liberté d’expression et joue à cache-cache avec la censure

    resistance.jpghttp://www.infofalungong.net/

    Centre d’information du Falun Dafa. Information sur la répression du Falun Gong.


    clearharmony_fr.jpghttp://www.fr.clearharmony.net/

    Plateforme d’échanges sur l’actualité du Falun Dafa en Europe et dans le monde

    matas.jpghttp://www.organharvestinvestigation.net/

    Une investigation indépendante sur les cas de prélèvements d’organes sur les pratiquants de Falun Gong en Chine. David Matas est un avocat canadien éminent, spécialiste des droits internationaux de la personne et membre de l’Ordre du Canada 2008. David Kilgour est également avocat. Il a occupé les fonctions de député puis de secrétaire d’État du Canada pour la région Asie-Pacifique. Avant de devenir parlementaire, il était procureur de la Couronne.

    artwork-15-picture.jpghttp://falunart.org/

    L'Art de Zhen, Shan, Ren se compose d'œuvres réalisées par plus de douze artistes. Ces artistes proviennent de milieux  variés et divers en termes d'expérience professionnelle, de modèles artistiques et d'éducation culturelle.

    ad_shenyun_20090902.jpghttp://www.shenyunperformingarts.org/

    Site officiel de la première compagnie de danse chinoise classique chinoise au monde, Shen Yun Performings Arts. Mission, histoire et danses traditionnelles chinoises.

     

     

    rsf_pekin2008.jpghttp://www.rsf.org/

    Dans certains pays, un journaliste peut passer plusieurs années en prison pour un mot ou une photo. Parce que emprisonner ou tuer un journaliste, c’est éliminer un témoin essentiel et menacer le droit de chacun à l’information, Reporters sans frontières, fondée en 1985, œuvre au quotidien pour la liberté de la presse.


    mod_statements.pnghttp://www.lagrandeepoque.com/LGE/9-Commentaires-sur-le-Parti-communiste/

    L'ouvrage qui a permis à 65 millions de chinois de démissionner du parti communiste chinois (Au 25 12 09). Une dizaine d’années après l’effondrement de l’ex-Union Soviétique et des régimes communistes de l’Europe de l’Est, le mouvement communiste international est aujourd’hui rejeté dans le monde entier, et la fin du Parti communiste chinois (PCC) n’est qu’une question de temps.

     

  • Les lauréats du concours de peinture couronnés

    Des oeuvres d’art majeures révèlent une sinistre vérité

    NEW YORK—Des 19 peintres qui ont reçu une récompense au Concours International de Peinture de Portrait de cette année, deux des grands gagnants ont choisi de peindre le même sujet—un sujet cher à leur cœur.

    "J'ai commencé cette peinture avec l'espoir d'illustrer ce qui se passe en ce moment en Chine", a dit la médaillée d'or Michelle Chen du Canada. Son œuvre intitulée "Shake," décrit une scène dans une prison moderne en Chine, où une pratiquante de Falun Gong a été battue à cause de la campagne du régime chinois pour éradiquer la foi. Quoique le thème soit sombre, en fin de compte, le message du tableau reflète l'espoir.

    Lire la suite

  • Un activiste des Droits de l'homme à propos de la poursuite judiciaire espagnole contre Jiang Zemin : C'est un progrès très important

    M. Reed Brody est le porte-parole de Human Rights Watch et a représenté l'organisation internationale de droits de l'homme au procès contre l'ancien dictateur chilien Pinochet. En apprenant que la Cour nationale Espagnole avait récemment accepté les accusations de génocide et de torture dans le procès contre les cinq principaux coupables impliqués dans la persécution du Falun Gong (l'ancien Chef du Parti communiste Jiang Zemin, ainsi que Luo GanBo Xilai, Jia Qinglin et Wu Guanzheng), il a dit "C'est un progrès très important ."

     

    Le Porte-parole de Human Rights Watch, Reed Brody, à l'activité commémorative de la Journée internationale des Droits de l'homme

    Il a souligné : "Cette poursuite espagnole est basée sur la Juridiction universelle. C'est la loi internationale adaptée à une situation où justice n'a pas pu être rendu dans le pays d'origine. Manifestement pour la population chinoise, la Chine devrait être l'endroit où demander justice. Mais lorsqu'il est impossible d'y parvenir, alors cette loi peut être utilisée par n'importe quels tribunaux. Lorsque le crime est suffisamment sérieux, des mesures peuvent être prises. L'Espagne aura des pressions du régime communiste chinois. Mais les juges espagnols sont indépendants. Ils traiteront très rigoureusement le cas accepté. C'est un progrès très important."

    M. Red Brody s'est impliqué depuis longtemps à promouvoir les droits de l'homme et la justice judiciaire. Il a participé à de nombreuses motions judiciaires internationales. Il a été l'avocat principal pour les victimes du dictateur du Tchad Hissene Habre lorsque ce dernier a fait face à la justice au Sénégal. Quant au fait que les pratiquants de Falun Gong utilisent la loi internationale pour amener les principaux coupables du régime chinois communiste en justice, et faire cesser les violations des droits de l'homme, il a dit : "les victimes ont le droit de chercher justice par les moyens judiciaires. Malheureusement il y a trop d'injustices de parle monde et trop peu d'endroits pour les corriger. De nombreuses personnes, parmi lesquels Falun Gong, les victimes tibétaines et d'autres, sont exclues de la cour dans leur propre nation. Par conséquent, ils cherchent justice à l'étranger. Je pense que le cas espagnol a transmis un message très important. Non seulement il apporte un certain réconfort aux victimes, mais il leur fournit aussi un cour. Quelque chose d'impossible à trouver pour les victimes dans leur propre pays. Ils ont pu ouvertement exprimer leurs souffrances et demander justice."

    Tiré de: http://www.fr.clearharmony.net/articles/200912/48913.html

  • La chute du dernier dictateur communiste d’Europe

    Nicolae_Ceausescu.pngBeaucoup se rappellent la rediffusion du corps inanimé de Nicolae Ceauşescu au journal de 20h le 26 décembre 1989. Vision macabre d’une barbarie provoquée par les crimes d’un dictateur autrefois adulé. L’Europe a pu en tirer une leçon historique et dramatique du communisme à l’intérieur de ses frontières. Avant cette date la vie en Roumanie devenait de plus en plus insoutenable tant les restrictions étouffaient le peuple. Ce sont les répressions sanglantes du gouvernement dans la ville de Timisoara qui ont amené le Tribunal militaire de Roumanie à prononcer la sentence d’exécution du dictateur, le 25 décembre 1989.

    La vie quotidienne sous la dictature communiste

    Les victimes des régimes communistes disent souvent que seuls ceux qui ont vécu sous un tel régime peuvent réellement comprendre l’atrocité de cette politique. Voici quelques témoignages montrant dans un dé à coudre la vie quotidienne à l’intérieur de la dernière dictature de Roumanie.

    Un enfant participait aux grands défilés communistes, des spectacles montés de toute pièce à la gloire du dictateur et à celle du nationalisme en Roumanie. A la télévision et dans les journaux, on voit partout des milliers de personnes dans les rues applaudissant et scandant des slogans en faveur de Ceauşescu. Cet enfant maintenant adulte se souvient : « c’était une gigantesque mise en scène, qui ne manquait pas de qualité, avec 22 millions de personnes qui applaudissaient ». Derrière ce spectacle monté de toutes pièces pour glorifier l’idéologie socialiste et le culte de la personnalité de Nicolae Ceauşescu, il y avait une population prête à tout croire pour sortir de l’orbite soviétique.

    De cette histoire roumaine sombre, le prix Nobel de littérature 2009, Herta Müller, romancière allemande d’origine roumaine, en a aussi été le témoin. Herta Müller s’est toujours opposée au régime de Ceausescu et n’a eu de cesse de décrire les conditions de vie sous la dictature, avec leur cortège “de corruption, d’intolérance et d’oppression”. Ses œuvres d'une extraordinaire force poétique, qualifiée d’ « esthétique de la résistance », évoquent souvent la violence contre les plus faibles, l'injustice et les terreurs de la dictature. Ses deux premiers livres (Niederungen et Drückender Tango), parus à Bucarest avant la chute du régime furent censurés. Elle immigra en Allemagne en 1987.

    L'un des psychologues sociaux les plus connus de Roumanie, Adrian Neculau, décrit en ces termes dans « La vie quotidienne sous le communisme » le climat politique d’alors. « L’éducation idéologique et politique constituait une préoccupation majeure de la dictature communiste. La propagande marxiste-léniniste-staliniste débordait littéralement de tous les médias. […]. L’esprit de grande exigence scientifique était sapé par l’endoctrinement ininterrompu et grossier et le manque d’information de qualité [...]». L’oppression sous le régime se manifestait aussi par les manques de nourriture et de chauffage, et l’obligation des ménages à se plier tous les jours aux longues files d’attente pour se rationner. La peur, la faim et le froid prennait au fur et à mesure le pas sur l’espoir d’une nouvelle société. Cette peur était aussi alimentée par un climat d’oppression et de délation omniprésent, caractéristique des régimes communistes, et la menace constante de l’emprisonnement par le régime de Ceauşescu.

    L’exemple pris sur la Corée du Nord et la Chine

    En 1971, Ceauşescu se rend en visite officielle en république populaire de Chine puis en Corée du Nord. Il y manifesta un grand intérêt pour l'idée de la transformation nationale totale telle que développée dans le programme politique du parti des ouvriers coréens ou telle que l'avait mise en œuvre la Chine durant la Révolution culturelle. « Sa conception de l'"homme nouveau", empruntée à Mao Zedong, et que le Khmer rouge Pol Pot mettra en pratique à travers le génocide de son propre peuple, consistait à réduire en esclavage des millions de Roumains. Il les humilierait en les affamant, en les terrorisant, en les abêtissant, en détruisant leurs racines, en rasant leurs villages. En en faisant des robots soumis au seul et absolu pouvoir du clan Ceausescu. Sa chute ne pouvait être qu'atroce »(1). Peu après son retour en Roumanie, il commença à imiter la dictature nord-coréenne, influencé par la « philosophie du Juche » du président Kim Il-sung, faisant traduire en roumain, et largement distribuer dans le pays, divers ouvrages consacrés au Juche et à la création idéologique de l'Homme nouveau roumain façonné à la fois par le communisme et l'héritage national(2).

    La fin chaotique du régime

    Le pouvoir de Nicolae Ceauşescu en Roumanie dura 25 années pendant lesquelles il fut adulé puis détesté. Il a été estimé que 8.000 à 10.000 personnes ont été exécutées illégalement par la Securitate, la police de l’état, sans avoir été jugées. Le 15 décembre 1989, des manifestants commencent à se rassembler à Timisoara pour protester contre l'expulsion de pasteur Laszlo Tokes par les autorités communistes, puis à Bucarest. Le 17, l'armée roumaine sur ordre de Nicolae Ceausescu tire sur la foule. Devant la détermination et la pression de la rue pour en finir avec la dictature, c’est la fuite de Ceauşescu et de sa femme le 22 décembre, et leur exécution le 25, après un procès expéditif de moins d’une heure.

    Aujourd’hui, vingt ans après la chute de ce régime communiste, les Roumains tentent de comprendre leur passé et de tirer les leçons de l’histoire. Ils sont nombreux à regretter qu’aucun véritable procès public n’ait pu avoir lieu afin de donner des éclaircissements sur les différents niveaux de corruption au sein de l’appareil d’état. Cela aurait permis tout du moins de refermer complètement tous les volets de cette triste période historique.

    (1) Tiré de l’Express du 29/12/1989

    (2) Wikipédia

  • La Présidente de la Sous-commission Droits de l'homme au Parlement européen : "Le procès contre Jiang Zemin est encourageant"

    S'exprimant à propos de l'action de la Cour de justice d'Espagne à l'encontre de Luo Gan, Bo Xilai, Jia Qingling et Wu Guangsheng, hauts fonctionnaires du Parti communiste chinois ayant commis les crimes de torture et de génocide dans la persécution des pratiquants de Falun Gong, Mme Heidi Hautala, Présidente de la Sous-commission Droits de l'homme au Parlement européen, a dit "C'est une nouvelle encourageante"

    Ajoutant : "Notre tâche est de bâtir un tel monde, de sorte que ceux qui ont commis des crimes contre l'humanité, les criminels de guerre, et les auteurs de sérieuses violations des droits de l'homme n'aient nulle part où s'échapper. Certains pays ne les laisseront pas aller impunis même si les criminels ne sont pas leurs propres citoyens. L'Espagne et la Belgique sont de tels pays."

     

    Mme. Heidi Hautala, Présidente de la Sous-commission Droits de l'homme au Parlement européen

    Elle a également souligné : "Tel doit être notre but. Viendra un jour où nous aurons un système de justice international complet et rigoureux. Chaque violation des droits de l'homme doit faire l'objet d'une action en justice. Je peux voir que nous sommes en train d'avancer dans cette direction."

    Mme. Hautala a énuméré les accomplissements qui ont déjà été obtenus dans ce domaine, tels l'établissement de la Cour pénale internationale il y a dix ans, et la Cour européenne des droits de l'homme. Elle a fait remarquer que l'Asie est aussi en train de s'ouvrir à la justice internationale. Certains pays asiatiques ont déjà eus des procès régionaux de droits de l'homme. Bien que ça ne soit que le commencement, elle pense que d'ici quelques années, il sera plus facile de forcer les pays asiatiques à respecter les droits de leurs populations.

    Mme Hautala est l'ancien Chef du Parti des verts finlandais. Le 1er décembre 2009, elle a présidé une audition publique sur les droits de l'homme en Chine au Parlement européen. L'audition se focalisait sur la persécution cruelle qu'endurent les pratiquants de Falun Gong en Chine, comme être assassinés pour leurs organes.

    Tiré de: http://www.fr.clearharmony.net/articles/200912/48901.html

  • Les valeurs de l’Europe face aux pressions de coupure de la radio Erabaru en Indonésie

    Yue Chen à la station de radio Sound of Hope à Manhattan. Elle travaille à la radio depuis sa création en 2003. (Matthew Robertson/The Epoch Times)
    Yue Chen à la station de radio Sound of Hope à Manhattan. Elle travaille à la radio depuis sa création en 2003. (Matthew Robertson/The Epoch Times)

    Depuis le 14 novembre 2009, 106.5 fm radio Erabaru basée en Indonésie, partenaire de la radio libre Sound of Hope de langue chinoise, est menacée d’interruption suite à des pressions du régime chinois sur le gouvernement indonésien. Destinée à la très large communauté chinoise en Indonésie, la radio Sound of Hope (SOH) internationale et la radio Erabaru offrent la première et seule alternative aux médias officiels chinois pour cette communauté qui a beaucoup souffert de l'instabilité politique du pays.

    À la mi-décembre, la radio SOH est allée à la rencontre des députés du Parlement européen de Strasbourg pour connaître leurs positions face à ce nouveau cas de censure d’un média chinois libre.

    L’eurodéputée Astrid Lulling, du Parti chrétien social luxembourgeois, a déclaré: «C’est inacceptable. Le Parlement européen est vraiment attaché aux médias libres parce que ce sont les bases de la démocratie. C’est important que les gens soient correctement et objectivement informés. Je regrette beaucoup ce nouveau cas de censure en Chine contre les médias libres et contre une information objective pour la population. Car si un peuple est bien informé, il réagit bien car il a la capacité de juger. Même les politiciens, s’ils ne sont pas bien informés, ne peuvent pas juger et décider correctement». A la question qu’est ce que le gouvernement taïwanais peut faire dans cette affaire, l’eurodéputé répond avec enthousiasme: «Ils doivent résister à la pression de Pékin!»

    L’eurodéputé Wolf Klinz, du groupe Alliance des démocrates et des libéraux, explique que l’Union européenne est à la base une union de valeurs: «L’Union européenne ne souhaite que personne au nom d’intérêts commerciaux ou autre, n’interfère avec cette liberté de la presse». Il ajoute que le Parlement européen a une volonté très forte de voir, dans toutes les régions du monde, la liberté de la presse protégée et acceptée comme une valeur et comme un droit de la société.  En apprenant le cas de la radio SOH, Wolf Klinz a indiqué qu’il contacterait le gouvernement de Taïwan et d’Indonésie pour exprimer son souhait qu’ils respectent aussi la liberté d’expression.

    Pour l’eurodéputé conservateur roumain Csaba Sogor, la Chine fait partie maintenant des leaders économiques mondiaux et possède une longue histoire, comme l’Europe. Il nous explique que les Etats-Unis sont aussi un leader mondial et que leur histoire récente a été parsemée d’erreurs qui leur ont permis aujourd’hui de devenir un système très démocratique et très fort, référence au combat des noirs pour la liberté. Selon lui, le cas de la repression des Ouïghours, des Tibétains ou du Falun Gong, peut être résolue par une voie démocratique et humaine qui rendra la Chine plus forte. «Pour être un leader mondial ou pour gouverner vous n’avez pas à être effrayé par la liberté d’expression, par des cultures, des religions ou des traditions différentes. Il n’est pas nécessaire d’avoir peur des radios libres, internet, télévision et presse libres. Parce que cela est connu dans l’Histoire européenne, un empire puissant signe toujours son arrêt de mort dès qu’il essaye de censurer l’information, de contrôler la liberté d’expression et de penser.»

    Collaboration spéciale pour La Grande Epoque

  • Sept ans de prison pour un avocat chinois des droits de l’homme

    wang_yonghang01.jpg

    Un avocat des droits de l'homme, Wang Yonghang, a été condamné à sept ans de  prison par le tribunal chinois au motif qu'il aurait publié des articles sur des sites Internet basés hors de Chine.

    Le jugement de Wang a eu lieu le 27 octobre 2009 au tribunal du district de Shahekou dans la ville de Dalian. Deux avocats de Pékin, Lan Zhixue et Zhang Chuanli, le représentaient. Depuis qu'ils se sont saisis de l'affaire, il ne leur a pas été permis de rencontrer leur client. Les autorités communistes justifient cela en disant que le cas de Wang concerne des secrets d'État. Elles ont aussi essayé d'empêcher Lan et Zhang de participer à la procédure judiciaire, mais les avocats ont insisté pour être présents à l'audition.

    Lan confie: «J'ai demandé à être présent à l'audition en tant qu'avocat de Wang. Le juge m'a fait savoir que je ne pourrais qu'écouter. Ce n'est qu'à ce moment là que Wang s'est rendu compte que sa famille avaient engagé des avocats pour le représenter, et il a voulu en savoir davantage. Il était évident que le tribunal ne l'en avait pas informé à l'avance.»

    Le juge a condamné Wang à sept ans de prison, sous l'accusation d'« atteinte à l'application de la loi » pour avoir publier des articles sur un Site Internet situé hors de Chine. Wang, annonce Lan, a plaidé non coupable des charges. Après l'audition, Wang a signé une lettre d'autorisation, nommant les deux avocats pour sa défense.

    Wang est tombé sous le courroux du régime communiste parce qu'il a publiquement défendu les pratiquants du Falun Gong. En 2008, sur des sites étrangers, il avait publié une lettre ouverte au président du Parti Communiste chinois Hu Jintao et au Premier ministre Wen Jiabao. Dans la lettre, il disait qu'il était illégal pour le régime chinois de persécuter des gens à cause de leur croyance dans le Falun Gong.

    Après la publication de sa lettre, Wang s'est retrouvé sous surveillance policière. En juillet 2009, des fonctionnaires du Département de la Sécurité Intérieure de Dalian, l'ont enlevé et torturé, lui fracturant la cheville. Les autorités ont également harcelé sa femme, Yu Xiaoyan, ainsi que les deux avocats qui essayaient de le défendre.

    Lan a révélé à la télévision New Tang Dynasty qu'ils avaient été filmés par des gens à leur sortie du tribunal. D'après les avocats, ces gens se montraient grossiers, et ce même devant les policiers et le juge, laissant penser que ce n'était pas de simples citoyens.

    Lorsque Zhang leur a demandé leur identité et pourquoi ils les filmaient, ces gens ont répondu: «Nous trouvons que vous avez bonne mine».

    Après être partis du tribunal, Yu, Lan et Zhang ont été suivis. Quand ils ont déposé Yu à son travail, ils ont aperçu un fonctionnaire du Département de la Sécurité Intérieure. Yu a révélé que le fonctionnaire la suivait depuis déjà un bon moment.

    Depuis l'enlèvement de son mari, Yu dit avoir été l'objet de harcèlements téléphoniques, de menaces verbales, et sa maison a subi des intrusions.

    Selon les propos de l'avocat de Wang, le tribunal du district de Shahekou a tenu l'audition de Wang à la mi-octobre sans en informer ses avocats, ni sa famille. Lorsque la femme de Wang s'est rendue au tribunal pour des explications, on lui a répondu que c'était au commissariat de police de sa localité et au Bureau de gestion de la rue que revenait la responsabilité d'informer les gens.

    Au commissariat de police, les fonctionnaires ont fait savoir à Yu qu'ils ne voulaient pas s'embêter à l'informer dans la mesure ou ils pensaient que le couple avait divorcé. Puisque l'information sur le divorce était fausse, Yu a dit à la police que quelqu'un avait menti sur son compte.

    Après avoir brièvement parlé à son mari lors du verdict au tribunal, Yu raconte: «Wang est gravement  blessé. Il a une jambe atrophiée. Il est très faible, mais lucide et décidé. Je lui ai dit que nous allions bien à la maison et qu'il ne devait pas s'inquiéter.»

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Header/Sept-ans-de-prison-pour-un-avocat-chinois-des-droits-de-lhomme.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu