Avertir le modérateur

- Page 2

  • Transcender les cultures

    « Lorsque quelqu'un est élevé, que son cœur est plus pur, il va produire quelque chose de plus formidable »

    Le 18 janvier 2009

    MONTREAL -- M. Derkson, qui travaille dans le domaine de la finance, a assite au Spectacle de la Divine Performing (DPA) avec son epouse pour « decouvrir » la culture chinoise.

    « Alors, ce que je vois ce soir, c'est le genre de chose que j'aime beaucoup. » (Samira/La Grande Époque)

    Pour moi, c’est encore plus pertinent, parce que j'essaie d'en apprendre sur le bouddhisme. En assistant au spectacle, j'essaie de capter les mouvements qui expriment le mieux la recherche de la compassion et de l'amour pour des êtres humains.» a dit M. Derkson lors de l’entracte a la Place des Arts a Montreal le 17 janvier.


    «Pour produire une œuvre, ça prend du repos, un sentiment de paix en soi, pour être capable d'oublier toutes les autres choses, toutes les expériences, toutes les sensations, toutes les pensées, il faut les éliminer totalement. C'est un genre de méditation qu'il faut appliquer pour produire une œuvre. Lorsque quelqu'un est élevé, que son cœur est plus pur, il va produire quelque chose de plus formidable, ça c'est officiel», estime M. Derkson à ce sujet.

    «Il y a beaucoup de bonheur dans leur [danseurs de la DPA] expression, dans leurs mouvements et aussi beaucoup d'énergie qui est positive. Alors, ce que je vois ce soir, c'est le genre de chose que j'aime beaucoup», conclut-il.


    En effet, en plus d’etre des artistes accomplis, les membres de la Divine Performing Arts apportent une profondeur peu commune à leur travail. La compagnie new-yorkaise Divine Performing Arts (DPA), productrice de l’évènement, tente d’appliquer un principe antique chinois qui soutient que l’état d’esprit d’un artiste se reflète dans sa création.

    Ils s’inspirent de pratiques et culture traditionnelle chinoise, telles que la méthode de cultivation 'individuelle de Falun Dafa et apportent naturellement une expression de calme et une profondeur à leur travail.

    M. Derkson a dit qu’il a également apprécie la formule du spectacle dans lequel sont présentés en alternance des numéros de danse, de chant, de musique qui s’intègrent bien par la présentation des maîtres de cérémonie. (La Grande Epoque)

    M. Derkson a dit « À comparer avec tout ce qu'on connaît, c'est formidable : ce type de danse athlétique et acrobatique [danse classique chinoise], leurs costumes, les couleurs… J’étais vraiment étonné de voir cela»

    Il dit également apprécier la formule du spectacle dans lequel sont présentés en alternance des numéros de danse, de chant, de musique qui s’intègrent bien par la présentation des maîtres de cérémonie qui passent du français à l’anglais ainsi qu’au mandarin.


    «J'aime beaucoup tout ce qu'ils ont fait... Parce que mes origines sont de Russie, le dernier numéro m’a vraiment plu, c'est vraiment intéressant!», a-t-il complété évoquant un numéro de danse des steppes tibétaines.

    Tiré de Vraiesagesse.net

  • La chorégraphe de Divine Performing Arts à propos de la danse classique chinoise

    Michelle Ren, chorégraphe et danseuse principale de la Divine Performing Arts New York Company. (Wen Ai/The Epoch Times)

    TORONTO, Canada—du Mid-Autumn Spectacular au New Year Spectacular, Michelle Ren, chorégraphe et danseuse principale de Divine Performing Arts, n’a jamais manqué d’apporter la joie aux publics de Toronto .


    Après six représentations de la ‘Divine Performing Arts (DPA) 2009 World Tour’ à Toronto juste entre le nouvel an occidental et chinois , l’enthousiasme et la sincérité des publics canadiens a laissé à Mme Ren une profonde impression.


    “Au Canada le public est souvent silencieux durant les numéros, mais à la fin de chaque numéro ils nous surprennent par la chaleur de leurs applaudissements. Cela nous laisse toujours un très beau souvenir.”


    Mme. Ren se dit très honorée de se produire avec la DPA dans de nombreux et prestigieux théâtres du monde. Au total, la compagnie de danse a donné plus 90 représentations pour la tournée 2007-2008, et prévoit d’en donner plus de 300 pour la tournée 2008-2009 .


    “Pour des danseurs ordinaires, ils ne sont généralement pas capables de donner autant de représentations de toute leur vie. Avec Divine Performing Arts, j’ai eu la chance d’apprendre de la culture traditionnelle, de sa moralité et j’en ai artistiquement bénéficié."


    Mme. Ren a commencé sa formation par la gymnastique artistique à l’âge de six ans avant de se lancer dans la danse. Elle a gagné plusieurs prix nationaux en Chine, et a reçu le premier prix dans la division féminine adulte de la Compétition internationale de Danse classique chinoise de la télévision New Tang Dynasty en 2007.

    Les publics redécouvrent leurs plus jolis souvenirs

    Mme Ren dit qu’en regardant la Divine Performing Arts, les spectateurs "semblent redécouvrir leur plus jolis souvenirs ; des impressions d’enfance, d’une nature tranquille, compatissante et juste. Après avoir regardé DPA, il semble qu’ils se reconnectent à ces impressions depuis longtemps perdues qui résonnent profondément dans leur cœur . C’est probablement la raison pour laquelle autant de gens sont touchés aux larmes en regardant le spectacle."


    Dans la société d’aujourd’hui, la plupart des gens ont oublié la culture traditionnelle, dit-elle. " C’est pour moi une chance incroyable que de ramener les valeurs traditionnelles perdues aux publics en une telle période de l’histoire. "


    ”Nous avons tous la même attente promouvoir la culture chinoise dans toute sa pureté et sa beauté. Nous voulons toujours communiquer le plus sincère et le meilleur au public. Aussi en jouant, chantant ou dansant, nous n’avons habituellement aucune mauvaise pensée. Lorsque nos cœurs sont purs, le public se sentira à son tour à l’aise et réceptif."


    Elle a dit que les pensées, la moralité et la considération des interprètes pour autrui dans la vie quotidienne se reflèteront sur la scène.


    “Tous les interprètes croient au divin. Lorsque vous produisez quelque chose avec un cœur pur et sincère, vous serez forcément éclairé. Et naturellement ce qui en ressortira sera unique et caractéristique.”


    Mme. Ren espère que davantage de gens pourront voir ce spectacle.


    “Je pense que quiconque peut regarder le spectacle a une profonde relation prédestinée avec nous. Lorsque l’espèce humaine ouvre vraiment son cœur, les divinités lui offriront le meilleur.”

    Par Jia Li et Helena Zhu le 23 janvier 2009

    Tiré de ClearHarmony

  • Peinture: La Loi rectifie l'Univers

    La Loi Rectifie l'Univers

    2005-01-01-2004-12-31-dsc02610_fazhenqiankun_s.jpg

  • Le Parlement européen fait pression pour la liberté d'information en Chine

    Vue de l'intérieur du Parlement européen
    Vue de l'intérieur du Parlement européen à Strasbourg, France. (Dominique Faget/AFP/Getty Images)

    Le Parlement européen demande à l’opérateur de services fixes par satellite Eutelsat de reprendre la diffusion en Chine d'une chaîne indépendante de Pékin. La résolution adressée à l'entreprise européenne a été adoptée le 14 janvier 2009 par une majorité des 785 députés du Parlement.

    Eutelsat a arrêté la diffusion de New Tang Dynasty Television (NTDTV) en Chine en juin 2008, évoquant des problèmes techniques. Cependant, une enquête menée par Reporters sans frontières (RSF) a démontré que la coupure du signal de NTDTV était un geste prémédité et influencé par le régime chinois à l'approche des Jeux olympiques.

    La résolution exhorte les 27 États-membres de l'Union européenne à «prendre les mesures nécessaires pour contribuer à la reprise des émissions de NTDTV vers la Chine et promouvoir l'accès à des informations non censurées pour des millions de citoyens chinois».

    La résolution demande aussi à Eutelsat «de reprendre la diffusion de NTDTV vers la Chine sans retard et d'expliquer les raisons de cette interruption». Le document souligne que «NTDTV est un diffuseur télévisuel à but non lucratif et la seule chaîne de télévision indépendante de langue chinoise à émettre vers la Chine depuis 2004».

    Faisant face à des accusations d'avoir cédé aux pressions du régime communiste chinois, Eutelsat a refusé de se présenter devant le Parlement européen le mois dernier pour offrir sa version des faits.

    Les articles publiés par RSF indiquent que l’affirmation d'Eutelsat selon laquelle il n'y aurait pas assez d'espace pour NTDTV sur son satellite W5 n'est probablement pas exacte.

    «Il y a assez d'espace en réserve sur le satellite W5 d'Eutelsat, particulièrement depuis que le Broadcast Board of Governors américain s'est retiré, par exemple : Voice of America a quitté le satellite W5 le 1er août, libérant ainsi beaucoup d'espace», explique le député européen Bart Staes. «En réalité, ils succombent à la pression du régime communiste chinois.»

    La «crédibilité d'Eutelsat est en jeu et nous pressons ses actionnaires d'intervenir le plus rapidement possible afin que la diffusion de NTDTV puisse reprendre sur ce satellite», a déclaré RSF.

    La résolution du Parlement européen a débuté sous la forme d'une déclaration cosignée, en octobre 2008, par les députés Marco Cappato, Hanna Foltyn, Thomas Mann, Charles Tannock et Helga Truepel qui proviennent des quatre forces politiques principales. Le nombre de signataires a surpassé les 400 le 14 janvier, ce qui en a fait une résolution devant être lue par le président du Parlement. Il s'agit pour Eutelsat d'une forte réprimande verbale et d'une victoire pour le mouvement de défense des droits de l'homme en Chine.

    Les eurodéputés ont identifié trois situations particulièrement préoccupantes en matière de droits de l'homme en Chine, incluant la persécution de la discipline spirituelle Falun Gong, la répression au Tibet et les prélèvements d'organes forcés sur des prisonniers condamnés à mort et des pratiquants de Falun Gong emprisonnés en raison de leur croyance.

    «L'Union européenne repose sur les principes de liberté, de démocratie et de respect des droits de l'homme, des libertés fondamentales et de l'État de droit», mentionne la résolution.

  • Barack Obama déclare la guerre monétaire à la Chine

    Le monde entier a salué la volonté du nouveau président des Etats-Unis de rompre avec les pulsions bellicistes de son prédécesseur. C'est pourtant par une déclaration de guerre adressée à Pékin que, sur le plan monétaire, Barack Obama a inauguré son mandat

    Elle a pris la forme d'une réponse écrite du nouveau secrétaire au Trésor, Tim Geithner, à une question que lui avait adressée la Commission des finances du Sénat. "Le président Obama - conforté par les conclusions de nombreux économistes - pense que la Chine manipule sa monnaie, a-t-il expliqué.

    Washington utilisera tous les moyens diplomatiques pour convaincre Pékin de réformer son approche des taux de change."

    La réponse de Pékin n'a pas tardé. "Le gouvernement chinois n'a jamais eu recours à une supposée manipulation de devises pour engranger des bénéfices en commerce international, a affirmé le ministère chinois du commerce dans un communiqué publié vendredi 23 janvier. Dans une situation où l'impact de la crise mondiale continue de s'étendre, tous les pays devraient renforcer la coopération et affronter ensemble les défis." La Maison Blanche s'était jusqu'à présent toujours gardée d'utiliser le terme de "manipulation" à propos de la façon particulière des Chinois de gérer la parité de leur monnaie. Un rapport officiel publié début 2006 par le Trésor américain avait failli le mentionner, mais in extremis, le mot en avait été retiré. Avec l'arrivée d'Henry Paulson au Trésor, les relations monétaires entre Pékin et Washington s'étaient même progressivement réchauffées. Grand connaisseur - et admirateur - de la Chine, M. Paulson avait, malgré la pression des parlementaires américains, privilégié la méthode douce et accepté le principe d'une réévaluation extrêmement progressive et lente du yuan.

    A l'évidence, son successeur est au contraire un adepte de la méthode forte. Aux yeux de la nouvelle administration américaine, tous les moyens doivent être utilisés pour tenter de relancer une économie ravagée par la crise et essayer de stopper l'hémorragie d'emplois aux Etats-Unis. Même celui d'une certaine forme de protectionnisme monétaire.

    UNE STRATÉGIE RISQUÉE

    Les risques d'une telle stratégie de confrontation avec la Chine sont tout aussi connus que les raisons qui la motivent. Le premier est d'affaiblir un peu plus encore une économie chinoise dont le ralentissement semble prendre des proportions inquiétantes.

    Le produit intérieur brut (PIB) n'a progressé que de 6,8 %, sur un an, au quatrième trimestre 2008, ce qui, à l'échelle de la Chine, prend presque des allures de récession, avec la menace d'une explosion sociale dans le pays. Dès lors, les Etats-Unis peuvent-ils se permettre de ruiner leur banquier ?

    La banque centrale de Chine est devenue depuis l'automne, devant le Japon, le premier détenteur de bons du Trésor américains, avec un stock aujourd'hui supérieur à 700 milliards de dollars (545 milliards d'euros). A force de trop les titiller sur les taux de change, les Chinois pourraient finir par riposter en décidant de boycotter les prochaines adjudications du Trésor américain. Il s'ensuivrait une envolée des taux d'intérêt à long terme américain, dont l'effet serait d'aggraver la récession aux Etats-Unis. La Maison Blanche doit tenir compte du fait que la Chine possède là une arme de destruction massive.

    Mais ce n'est pas seulement un conflit monétaire bilatéral sino-américain qu'il faut redouter, mais bien une guerre des changes mondiale. La banque centrale russe (BCR) a annoncé jeudi une dévaluation de 10 % du rouble qui a déjà perdu près du quart de sa valeur en deux mois. Elle a promis qu'il s'agirait de l'ultime réajustement. Jusqu'au prochain, sans doute, lorsqu'une nouvelle détérioration de la situation économique en Russie le rendra inévitable.

    La livre sterling, enfin, est tombée vendredi à son plus bas niveau depuis vingt-quatre ans face au dollar, touchant 1,3503 dollar, après l'annonce d'une contraction de 1,5 % du PIB au quatrième trimestre. Sans doute l'affaiblissement de la livre est-il de nature à stimuler les exportations britanniques, et donc, dans cette mesure, constitue-t-il plutôt une bonne nouvelle pour le gouvernement de Gordon Brown

    , qui en manque cruellement en ce moment. Mais le risque existe d'une perte de contrôle totale de la situation et d'un effondrement du sterling, qui poserait des problèmes de financement de la dette publique difficiles à surmonter.

    Tiré de le Monde

     

  • Le discours de Obama censuré en direct par CCTV

    La télévision d'état chinoise censure le discours de Obama

    Le discours d'investiture a été expurgé des références au communisme et à la corruption.

    Pour voir en direct la censure du discours de Obama par CCTV la chaîne du gouvernement chinois, voir le reportage de NTDTV:

    http://english.ntdtv.com/?c=145&a=7215

    Chine: des passages sensibles du discours d'Obama censurés, Pékin "pas au courant"

    PEKIN (AFP) — Le gouvernement chinois a affirmé jeudi tout ignorer de la censure apparente du discours d'investiture de Obama.jpgBarack Obama par les médias chinois qui ont soigneusement omis de citer ou retransmettre des passages politiquement sensibles.

    Ces médias audiovisuels et internet avaient notamment taillé dans ses déclarations sur le "communisme" ou la répression des "dissidences".

    "Je ne suis pas au courant de la question que vous soulevez mais je pense que les médias ont le droit de présenter l'information comme ils le veulent", a déclaré la porte-parole du ministère des Affaires étrangères Jiang Yu, lors d'un point presse régulier.

    A la télévision chinoise, le discours et sa traduction en chinois avaient été hâtivement coupés lorsque le nouveau président avait rappelé que "les générations précédentes ont affronté le fascisme et le communisme pas seulement avec des missiles et des chars mais avec des alliances solides et des convictions fortes".

    Pareillement, les deux grands portails chinois Sina et Sohu ont coupé cette mention de communisme dans leurs retranscriptions en chinois, ainsi que tout un passage consacré aux dissidents.

    Toutefois, l'internet a véhiculé des versions bien plus complètes du discours en anglais.

    Le quotidien officiel China Daily, également en anglais et s'adressant principalement aux étrangers en Chine, a de son côté repris la déclaration visant "ceux qui font taire la dissidence" et sont "du mauvais côté de l'Histoire", selon le nouveau président américain.

    Quand Pékin censure le discours d'Obama

    Le discours d'investiture a été expurgé des références au communisme et à la corruption.

    Tout avait pourtant bien commencé dans la nuit de mardi à mercredi. La CCTV, chaîne nationale, retransmettait en direct le discours d’investiture du nouveau président américain, avec sous-titrage et traduction sonore simultanée. Mais rapidement, Barack Obama déclare : «Les générations précédentes ont affronté le fascisme et le communisme, pas seulement avec des missiles et des chars, mais avec des alliances solides et des convictions fortes.»

    Au mot «communisme», la voix du traducteur s’éteint et Obama disparaît de l’écran, remplacé par une présentatrice déconcertée qui appelle, en se trompant de nom, l’envoyée spéciale de la chaîne aux Etats-Unis : «Quelles sont les difficultés américaines face à l’économie ?» «Obama doit faire ses preuves mais il fait confiance à son peuple», répond la journaliste prise au dépourvu. Les autres médias chinois, sites et journaux ont coupé la phrase.

    Ainsi qu’une autre, qui ne visait pas nommément la Chine, mais dans laquelle Pékin s’est apparemment reconnu : «A ceux qui s’accrochent au pouvoir par la corruption, la tromperie et en faisant taire la dissidence, sachez que vous êtes du mauvais côté de l’Histoire, mais que nous tendrons la main si vous acceptez de desserrer les poings», a dit le Président au monde entier. Sauf aux Chinois.

    «Le droit éditorial» de Pékin

    Hier, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a défendu le «droit éditorial» de Pékin dans la coupe intempestive sur le communisme. Mais elle a refusé de commenter l’allusion aux régimes corrompus, préférant détailler les performances de son pays  : «Le gouvernement chinois respecte et protège les droits de l’homme. Mais nous sommes toujours au stade premier du socialisme, et beaucoup de choses doivent encore être améliorées.»

    Pékin a récemment fermé près de 200 sites web, accusés de propager un contenu «vulgaire» ou «pornographique». Parmi eux, le populaire Bullog.cn, plate-forme de débats de société créée par un professeur d’anglais, à la pointe des réformes.

    Tiré de Libération

     

  • La dernière « droitière » rescapée des purges de Mao parle du Shen Yun 2008 - Partie 5

    [Note: Lin Xiling, née en 1935, a rejoint la Troupe de théâtre de l’armée quand elle avait 13 ans. En 1953, elle est entrée à l’Université populaire de Chine pour étudier le droit, et a été journaliste pour le China Youth Daily. En 1957, elle a été étiquetée “droitière” typique par Mao Zedong, et emprisonnée pour 15 ans. En 1979, lorsque le dirigeant Deng Xiaoping a réhabilité les droitiers, il a demandé que Lin Xiling, Zhang Bojun, Luo Longji, Chu Anping et Chen Renbin (cinq droitiers célèbres) ne soient pas réhabilités. En 1983, Mme. Lin Xiling s’est réfugiée en France et elle vit actuellement aux Etats Unis. Aujourd’hui, quatre des cinq "droitiers célèbres" sont décédés. Mme Lin Xiling est par conséquent connue comme la"dernière droitière de Chine".]

    Suite de:

    http://campsd-extermination-en-chine.20minutes-blogs.fr/archive/2009/01/23/la-derniere-droitiere-rescapee-des-purges-de-mao-parle-du-sh.html

    " Les Arts divins ont démontré l’espoir que la Justice finira par vaincre le mal1011068897_67f3744648.jpg

    Je comprends profondément les pratiquants de Falun Gong sur la base de mes propres expériences. Après huit ans de persécution incessante, les pratiquants de Falun Gong persévèrent dans leurs croyances, et ne se sont jamais compromis avec le régime du PCC. Aujourd’hui, ils transcendent la persécution et offrent un spectacle de classe internationale pour clarifier les faits aux gens dans le monde et éveiller leurs consciences. C’est quelque chose qui ne peut être motivé par aucun profit politique ou économique, mais qui est clairement accompli par la puissance conférée par la croyance en " Vérité, Compassion et Tolérance. "

    La scène “Le pouvoir de la conscience” est ma préférée et démontre parfaitement la vérité que la “droiture vaincra assurément le mal.” Nous pouvons voir que de plus en plus de Chinois se réveillent des mensonges inventés par le régime du PCC et prennent ouvertement parti pour la justice. A la fin de cette scène, les pratiquants à la fois sur la scène et sur l’écran étaient du monde entier et c’est la scène la plus belle que j’ai jamais vue. C’est un aperçu du futur et aussi une vraie réflexion de ce qui se passe aujourd’hui. Seule une société qui est basée sur la Vérité, la Compassion et la Tolérance est une société vraiment harmonieuse. Les [principes] " Vérité, Compassion, Tolérance " recherchés par les pratiquants de Falun Gong apportent un nouvel espoir et une force vitale à ce monde.

    Les Arts divins nous inspirent à rechercher la vérité

    Après avoir regardé le spectacle, lorsque j’ai jeté un coup d’oeil au programme du spectacle, j’ai été attirée par la description d’une chanson " la vérité est le seul salut, la vérité est le dernier espoir du futur"

    Il y a des années, lorsqu’un de mes amis m’a offert le livre Zhuan Falun, j’ai refusé de le lire du fait de l’exclusivité de la christianité, de plus j’avais une opinion négative du Falun Gong à cause de la propagande omniprésente du régime du PCC. J’ai dit des choses erronées, mais Les Arts divins m’ont changée. Avec l’aide de ce miroir droit, j’ai réalisé la limitation de l’histoire et la limitation de la vie humaine. Ne prétendez pas connaître quelque chose qu’en fait vous ne connaissez pas, ne dîtes rien si vous ne comprenez pas, et ne croyez jamais à la propagande et aux calomnies inventées de toute pièce par le régime du PCC.

    Ma matière principale à l’université était le droit, et j’ai été accusée et persécutée par le régime du PCC. Pourtant, j’ai quand même été dupée par le régime du PCC sur la question du Falun Gong. Je dirais à toutes les personnes que le connais la vérité concernant le Falun Gong. Face à la pression du régime du PCC et à la pression de mes amis, je ferais le choix de la conscience en disant la vérité et en étant une bonne personne.

    Je suis prudente pour la plupart des choses, mais je suis totalement convaincue par la pure authenticité, l’ultime compassion et la beauté des Arts divins . A voir les innombrables compliments du public, quelque soient leur race, leur profession, leur genre et leur âge, je réalise que le succès Les Arts divins de la scène ne saurait venir des hommes, c’est le ciel qui purifie le corps et l’esprit des hommes. Les Arts divins de la scène sont d’origine divine, ils sont le gospel des cieux.

    J’apprécie vraiment Les Arts divins pour m’avoir apporté la vérité, la vérité à propos du Falun Gong, la vérité à propos de la persécution, et la vérité à propos de la vie qui m’inspire à rechercher la vérité de l’univers. Je pense que je suis bénéficiaire du spectacle. Je remercie Dieu pour m’avoir donné une chance de regarder le spectacle de la Cie des Les Arts divins et la chance de rechercher la vérité de la vie.

    Lorsque je suis devenue Chrétienne, j’ai été baptisée dans l’eau. Regarder jouer La Cie des Arts divins est comme un baptême qui purifie l’âme."

    Tiré de http://fr.clearharmony.net/articles/200801/37383.html

  • La dernière « droitière » rescapée des purges de Mao parle du Shen Yun 2008 - Partie 4

    [Note: Lin Xiling, née en 1935, a rejoint la Troupe de théâtre de l’armée quand elle avait 13 ans. En 1953, elle est entrée à l’Université DPA_poster-small_04-Mimi_web.jpgpopulaire de Chine pour étudier le droit, et a été journaliste pour le China Youth Daily. En 1957, elle a été étiquetée “droitière” typique par Mao Zedong, et emprisonnée pour 15 ans. En 1979, lorsque le dirigeant Deng Xiaoping a réhabilité les droitiers, il a demandé que Lin Xiling, Zhang Bojun, Luo Longji, Chu Anping et Chen Renbin (cinq droitiers célèbres) ne soient pas réhabilités. En 1983, Mme. Lin Xiling s’est réfugiée en France et elle vit actuellement aux Etats Unis. Aujourd’hui, quatre des cinq "droitiers célèbres" sont décédés. Mme Lin Xiling est par conséquent connue comme la"dernière droitière de Chine".]

    "Ce qui m’a le plus touchée durant la représentation des Arts divins c’est comment ils guident avec compassion ceux qui recherchent la véritable signification de la vie. La Chanson « Qui je suis » chantée par M. Guan Guimin est si paisible et pure de cœur qu’elle a trouvé accès à mon cœur, brisé il y a un demi siècle par le Parti communiste chinois (PCC).

    J’ai été à deux doigts de la mort. On m’a étiquetée " droitière " dans les années 50 et j’ai passé 15 ans en prison. Plus tard, je suis partie en exil avec mes parents, mon fils et ma nièce- mes êtres les plus chers – sont mort persécutés par le régime du PCC. Mon fils n’avait que 18 ans, et le régime du PCC a imputé sa mort au Falun Gong. J’ai même publié une annonce déclarant que sa mort n’avait rien à voir avec le Falun Gong, rendant clair que le meurtre était la responsabilité du régime du PCC, et que c’était ce même PCC qui était la secte perverse. Je savais que les pratiquants de Falun Gong étaient en but à la plus brutale des persécutions. Mais encore plus ou moins influencée par les mensonges fabriqués par le régime du PCC, je n’ai pas cherché à connaître la vérité à propos du Falun Gong.

    Si longtemps j’ai lutté avec la vie et me suis battue seule contre le régime du PCC. Bien qu’étant chrétienne, je ne m’en sentais pas moins impuissante et j’ai perdu tout espoir d’avenir et pour ce pays. Il m’est arrivé de penser à renoncer, mais je n’ai pas abandonné mon ressentiment jusqu’à ce que je vois le spectacle des Arts divins.

    Quelle merveilleuse interprétation ! Qui présentait à la fois la beauté et l’éclat du ciel et du monde humain. Elle nous faisait entrevoir l’espoir que dans le futur la justice finirait par prévaloir sur le mal. Elle nous montrait l’origine ultime et la finalité de la vie. J’ai regardé le spectacle avec les yeux du cœur et je l’ai ressenti dans mon âme. Je ne pouvais pas réprimer mes larmes, qui diluaient et lavaient la haine accumulée pendant un demi-siècle, et j’ai rempli mon cœur des éléments les plus précieux : la compassion et la tolérance."

    A suivre

    Tiré de http://fr.clearharmony.net/articles/200801/37383.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu