Avertir le modérateur

  • Apprendre sans réfléchir c’est travailler pour rien

    Confucius, culture chinoise traditionnelle, éducation, apprendre, moralité, éthique, Fleur de prunierConfucius, 551 av J.C – 479 av J.C, naquît dans le Royaume de Lu pendant la période du Printemps et de l’Automne. On lui avait donné le nom de Qiu et son nom de courtoisie était Zhongni. (Dans la culture chinoise, un nom de courtoisie est un nom utilisé plus tard dans la vie à la place du nom de naissance.)

    Confucius fût nommé fonctionnaire chargé de la supervision de l’éducation dans le royaume de Lu. Il voyagea dans tout le royaume, enseignant les valeurs morales, les concepts éthiques, la pensée, les points de vue politiques et la ’cultivation’ au sein du contexte de moralité, ainsi que des concepts idéologiques et culturels de son temps.

    On dit que le plus haut critère de Confucius était "la clémence" Ses étudiants affirmaient que son instruction était centrée autour de la "loyauté et de la considération d'autrui. "

    Confucius enseignait la "doctrine du milieu", compilée dans un des quatre anciens textes confucéens, connus sous le nom des Quatre livres, et publiés en 1190 par Zhu Xi.

    Les pratiquants savent que pour améliorer son xinxing (moralité et comportement éthique d’une personne), une personne devrait bien se comporter et devenir une bonne personne. Mais cela va encore plus loin, signifiant devenir une meilleure personne et améliorer son critère moral au-delà de la norme pour les humains.

    Ainsi, quel est le critère que Dieu a donné aux humains pour être homme ? Les paroles de Confucius qui suivent pourraient ouvrir nos esprits.

    Selon les Analectes de Confucius, considérées comme une interprétation de ses paroles et de son comportement, Confucius disait :

    " Apprendre sans réfléchir c'est travailler pour rien, réfléchir sans apprendre est dangereux. "

    Confucius voulait dire que si quelqu’un apprend sans réfléchir, il ne comprendra pas, et que si quelqu'un réfléchit mais n’apprend pas, il sera confus.

    Lorsqu’une personne apprend, elle peut mémoriser, puis se souvenir de ce qu’elle a appris. Mais souvent, elle ne comprend que les pensées supercicielles et non les compréhensions profondes qui se présentent. Beaucoup ne connectent pas ce qu’ils apprennent avec la réalité, ce qui signifie qu’ils ne peuvent pas appliquer ce qu’ils ont lu. Ainsi, apprendre devient superficiel. Nous pouvons le décrire comme " inhaler l’information sans la digérer." On connaîtra les bases sans pouvoir mettre en pratique ce qu’on a appris. On apprend mécaniquement, sans mettre en pratique ce qu'on a appris.

    La science moderne est très mécanique et superficielle, elle empêche de comprendre le contenu plus profond à moins de cultiver son xinxing et d'améliorer son caractère. La science moderne limite les pensées des gens. Ils devraient donc prêter attention à cette méthode d’étude et comprendre ses forces et ses faiblesses pour éviter de devenir informatisés, mécanisés et uniformisés.

    D’un autre coté, Confucius enseignait que si une personne ne fait que réfléchir mais n’étudie pas, elle deviendra confuse et n’améliorera pas son caractère. Bien sûr, un professeur avisé joue un rôle important en instruisant ses élèves. Il est vraiment difficile de trouver un maître qui ait cette sagesse. Ainsi, lorsque l’on en découvre un, on ne devrait pas être paresseux et saisir le temps, réaliser qu’il s’agit d’une précieuse opportunité et étudier dur, suivre les directives du maître et mieux faire jusqu’à ce que l’on réussisse.

    La ‘cultivation’ diffère du comportement humain. Cultiver diffère d'étudier la connaissance humaine, de cultiver son caractère moral ou de l'amélioration de soi.

    Pour un pratiquant, le critère est plus élevé et la raison en est plus profonde. Seuls les pratiquants peuvent comprendre ce concept lorsqu’ils cultivent diligemment.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201110/58372.html

  • Le Porte-parole du régime chinois: Quel lait contaminé?

    lait contaminé, Chine, santé, réserves de lait, touristes chinois, pollution de l’environnement

    Un fonctionnaire chinois a récemment annoncé que la plupart du lait en poudre pour bébé est bon en Chine Pourtant essayer de le dire à ces milliers de Chinois qui voyagent à Hong Kong pour acheter des produits non contaminés.

    Le nombre de personnes qui épuisent les réserves de lait en poudre de Hong Kong est si élévé que cela a contraint le gouvernement à adopter une «loi deux boites» limitant son exportation à 1,8 kg par personne – mais le jour suivant, huit contrebandiers étaient arrêtés, pour traffic de lait. La punition pour la violation de cette loi est sévèr a été une amende de 500.000 dollars HK (50.154 euros) et deux ans de prison.

    Ce n’est pas étonnant que les Chinois aient été furieux après la déclaration de Lyu Xinhua, Porte-parole du régime, disant qu’il n’y avait pas de souci à se faire au sujet du lait en poudre. Lyu est le porte-parole de l’organe consultatif du Parti communiste qui, avec l’assemblée législative du régime qui approuve les lois sans discutions, a tenu depuis le 3 mars un nombre important de rencontres politiques à Pékin. Selon le China Daily, il faisait référence à un rapport de l’Autorité chinoise de quarantaine qui affirme que 99% du lait en poudre dans le pays est bon, ajoutant: «Je crois que les services compétents ont déjà pris des mesures et que ce problème sera progressivement résolu».

    Cependant, cela n’a pas convaincu les Chinois. Xiang Qingyu, le père d’un bébé qui a été empoisonné par le lait en poudre contaminé, a avoué à la radio Son de l’espoir (SOH): «Peu importe ce qu’ils disent, les gens font tout ce qu’ils peuvent pour amener de l’étranger le lait en poudre pour nourrissons et refusent d’acheter les produits locaux…Depuis 2008, les gens n’ont plus confiance dans le lait en poudre chinois. Actuellement, ils doutent encore plus de sa qualité».

    En 2008, un grand scandale avait éclaté au sujet du lait en poudre contaminé avec de la mélamine. Le régime a annoncé que 300.000 bébés avaient été intoxiqués, dont six sont décédés, mais selon Xiang ce chiffre pourrait être majoré de beaucoup plus, vu la réticence des médecins à diagnostiquer des calculs rénaux chez son propre fils.

    Lin Zixu, un analyste indépendant des affaires chinoises, a dit à SOH que le scandale de la mélamine était «un incident honteux» et que les responsables chinois devraient se sentir bien embarassés, pourtant Lyu a essayé de blanchir l’image du régime.

    Selon lin: «Les touristes chinois ont provoqué une pénurie de lait en poudre pour bébés dans de nombreux endroits en Europe, en Amérique, en Australie et à Hong Kong… N’est-ce pas la preuve qu’il y a un problème avec le lait en Chine?»

    Si on accepte la déclaration de Lyu , selon laquelle 99% du lait chinois est bon, même si la plupart du lait est sûr, cela signifie que près de 200.000 bébés chinois boivent des produits de qualité inférieure. «Cela reste toujours un nombre élevé», souligne Lin.

    Les remarques de Lyu Xinhua ont également été critiquées sur Kdnet, un forum populaire en ligne

    «Quel lait boivent les petits enfants de Lyu Xinhua?», a demandé un commentateur.

    Un autre a ajouté: «Est-ce que le porte-parole pourrait nous dire quels sont les 1% des produits hors norme pour que les parents évitent de les acheter? … S’il connaissait vraiment la réponse, cela ne devrait pas être difficile à dire!»

    Un troisième a demandé: «Tous les fonctionnaires impliqués dans le scandale du lait en poudre contaminé de Sanlu ont gardé leurs postes. Comment les gens peuvent-ils encore avoir confiance?»

    He Qinglian, une éminente économiste chinoise, a abordé la question dans son dernier commentaire: «La pénurie de lait en poudre de bonne qualité reflète de graves problèmes existant en Chine, tels que la crédibilité du gouvernement, la réputation des fabriquants, la pollution de l’environnement et ses effets sur la chaîne alimentaire».

    Mme He note que malgré une croissance économique rapide qui a permis à la Chine de devenir la deuxième économie au monde, elle ne peut même pas satisfaire les besoins de ses propres mères en lait en poudre sain.

    «Quelque soit l’angle sous lequel vous le regardez, c’est une tragédie pour la Chine. C’est le résultat d’innombrables farces politiques, qui s’accumulent l’une par-dessus l’autre. Si même les petites boîtes de lait en poudre ne peuvent pas rassurer les mères chinoises, est-ce que le rêve de Pékin de devenir une super puissance peut devenir une réalité?»

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/3/19/n3508077.htm

  • David Kilgour encourage l'Australie à agir contre le trafic d'organes

    New Tang Dynasty (NTD) Television est une chaîne de télévision indépendante, à but non lucratif, établie par des Chinois vivant à l'étranger.

    Originellement en chinois, NTD diffuse depuis 2004 en anglais des nouvelles au quotidien et une grande variété de programmes. Récemment l'espagnol, le français et le russe viennent compléter cette évolution.

    Tiré de: http://www.youtube.com/user/NTDFrench

  • Shen Yun – «C’est comme si l’esprit s’envolait», déclare une économiste

    sortie spectacle chinois, danse classique chinoise, économiste, CHine, musique classique, spirituel, divin, message universelLONDRES – L’économiste Samia Azam a été bouleversée par la profondeur du spectacle Shen Yun au Barbican Centre de Londres le 6 mars. Madame Azam a dit avoir trouvé Shen Yun profondément spirituel et avoir eu le sentiment de se connecter à une entité divine.

    «C’est comme si l’esprit s’envolait. À un moment donné vous sentez littéralement que votre esprit quitte votre corps et la connexion peut être intense à ce point et c’est un magnifique spectacle», a déclaré Madame Azam.

    «Le message spirituel est en fait universel, c’est au-delà des frontières ethniques», a-t-elle dit.

    Shen Yun Performing Arts a été créée en 2006 avec pour mission de faire revivre 5 000 ans du véritable, patrimoine culturel divinement inspiré de la Chine, selon le livret du programme.

    La danse classique chinoise, le chant et la musique sont utilisés pour exprimer d’anciennes traditions et Madame Azam a trouvé fantastique que la connexion au divin puisse être transmise à travers la danse.

    Le spectacle Shen Yun comprend également du bel canto chanté par des sopranos et un ténor de renom. Madame Azam a été particulièrement impressionnée par la réflexion philosophique présentée dans  Les hommes agissent, les Dieux regardent  chanté par le ténor Qu Yuan. Elle a dit que la chanson transmet une compréhension quant au but d'un être humain et au fait de devoir être responsable de qui vous êtes, de ce en quoi vous croyez et de la manière dont vous agissez.

    «C’était une expérience très, très émouvante que d’être assise là et de regarder, un peu comme entrer dans une retraite spirituelle, c’est un spectacle absolument incroyable», a-t-elle dit.

    Madame Azam a dit qu’elle aurait besoin d’une heure et demie pour réussir à rendre compte à ses amis de ses sentiments, de la profondeur, la beauté et surtout du cœur spirituel de Shen Yun.

    Propos recueillis par NTD et Rosemary Byfield. Version en anglais: ‘My spirit was soaring’ Says Economist

    Shen Yun Performing Arts est actuellement en tournée en Europe. Après Londres, Shen Yun se produira à Bruxelles du 11 au 13 mars, à Roubaix le 16 mars, à La Haye les 18 et 19 mars, à Berlin les 22 et 24 mars, à Lausanne les 26 et 27 mars, à Francfort du 29 au 31 mars, à Prague les 2 et 3 avril et à Stockholm les 8 et 9 avril.

    Shen Yun terminera sa tournée européenne par Paris avec trois représentations au Palais des Congrès les 12 et 13 avril prochains.

    Pour en savoir plus: ShenYunPerformingArts.org

  • Culture Traditionnelle : l’Essence des échecs chinois (Go) n’est pas de gagner ou de perdre

    jeu de go, culture chinoise,arts majeurs de la culture chinoise, échecs chinois, stratégie, Weiqi Les quatre arts majeurs de la culture chinoise ancienne sont la musique des instruments traditionnels, la calligraphie, la peinture et les échecs. Les échecs désignent les échecs chinois Weiqi, au nom moderne de "Go", en Chine. De même que la sagesse de Confucius, du Bouddhisme et du Taoïsme et d’autres arts culturels, ils font partie de la culture chinoise de plusieurs milliers d’années.

    Le Weiqi a une longue histoire. Il y a de nombreuses légendes à propos de son origine – une d’entre elle raconte qu'il a été découvert par l’Empereur Yao. Zhang Hua de la dynastie des Jin a mentionné dans son Traité sur les Curiosités (ou Exposé sur les sujets de grande envergure) : "l’Empereur Yao a inventé le Weiqi pour instruire son fils, Danzhu." Luobi de la dynastie des Song a exposé dans Lu Shi Hou Ji que l’Empereur Yao a épousé Fuyishi, qui a donné naissance à leurs fils, Danzhu. Danzhu ne se comportait pas correctement, alors l’empereur demanda les conseils des immortels. Au bord du fleuve Fen, il vit deux immortels assis l’un en face de l’autre sous un genévrier chinois vert. Il les regarda tracer des lignes formant un quadrillage sur le sable. Ils plaçaient des pièces noires et blanches sur le quadrillage en rangée de bataille. L’empereur les approcha et demanda comment il pourrait améliorer le comportement de son fils.

    Un des immortels dit : "Danzhu est bon en compétition mais il est imprudent. Prenez ce à quoi il est bon et développez son caractère de cette façon. " Un immortel pointa les lignes de sable et les pierres. " On appelle cela une planche d’échecs Weiqi. La planche est à angle droit et statique, alors que les pièces sont rondes et se déplacent. Cela suit le modèle du ciel et de la terre. Depuis que nous avons inventé ce jeu, personne ne l’a jamais maîtrisé. " (extrait de Almanach des Immortels) Danzhu apprit alors le Weiqi grâce à son père et fit de grand progrès. Les anciens ont inventé le Weiqi non dans le but de gagner ou de perdre, mais pour encourager le caractère, cultiver la moralité et le tempérament, développer la sagesse, et exprimer son propre talent artistique. Weiqi est également associé avec les changements célestes, les changements de gouvernement, les stratégies militaires, la gestion des affaires d’état, et l’apport de la paix et de la stabilité dans le pays.

    D’après les Annales de Zuo, [Analectes] de Confucius, et Mencius, il est évident que le Wéiqi était très populaire dans les périodes du Printemps et de l'Automne et des Etats Guerriers. Pendant la grande Dynastie des Tang, le Weiqi était florissant. L’empereur des Tang, Xuanzong, établit un statut officiel pour les joueurs d’échecs appelé Serviteur Impérial des Echecs, un homologue du Serviteur Impérial de la Peinture et du Serviteur Impérial de la Calligraphie.

    Certains maîtres de Weiqi d’aujourd’hui croient qu’il symbolise l’univers, qui est composé de 360 corps célestes. Il y a 19 lignes verticales et 19 lignes horizontales sur le plateau et 361 points en tout. Un point supplémentaire au centre, appelé Tianyuan, reflète le Taiji, qui représente le centre de l’univers. Le nombre 360 est le nombre de jours dans une année lunaire, qui est divisée en quatre. Les quatre coins sont le printemps, l’été, l’automne et l’hiver. Les pièces d’échecs blanches et noires représentent le jour et la nuit, et signifient le ciel et la terre.

    À en juger par l’arrangement des points noirs et blancs dans le Hetu et Luoshu de 'Signification Originale du Livre des Changements', le Weiqi peut aussi bien avoir un rapport avec ces travaux. Comme le Luoshu, le plateau de Weiqi a 361 points d’intersection, huit étoiles d’orientation, et 72 points d’intersection le long de la périphérie, qui correspondent aux 360 jours, aux huit diagrammes et aux 72 saisons. La pièce de jeu est plate en-dessous, et arrondie au-dessus. Les deux couleurs noire et blanche symbolisent le Yin et le Yang. Les Ecritures sur les Echecs de la période du Sud et du Nord découvertes dans la grotte de Mogao, dans la ville de Dunhuang de la province de Gansu, disaient que " les 361 chemins suivent les nombres d’une année. "

    Du point de vue de la ‘cultivation’, comme le Livre des Changements, Hetu, Luoshu et les Huit Trigrammes, le Weiqi n’a pas été crée dans cette période de civilisation, mais pendant la civilisation préhistorique. Ils nous ont été donnés par les dieux. Li Xuan Man Yan a déclaré que " le Weiqi n’était pas du monde humain à l’origine. Il a été d’abord trouvé dans la tombe de l’empereur Zhou Muwan, située dans la province de Sichuan et plus tard dans une chambre en pierre dans la montagne Shang. C’était un outil permettant aux immortels de cultiver leur tempérament et d'apprécier le Tao. »

    Jouer au Weiqi est trompeusement simple. Il n’y a que des pièces noires et blanches, et les règles du jeu sont aussi très simples. Cependant, sa complexité est bien plus grande que celle des autres jeux d’échecs. Il y a seulement 361 points d’échecs, mais les combinaisons sont presque infinies. Dans 'Carnet à Croquis du Ruisseau des Rêves', Shenkuo a parlé du nombre de changements du Weiqi : " Il s’élève à 3 puissance 361. "

    Les implications du Weiqi sont profondes et complexes. En tant qu’une partie de la culture conférée aux humains par les immortels, au cours de milliers d’années, le Weiqi a été grandement apprécié par les empereurs, les généraux, les érudits et les gens du commun. Il a également donné naissance à de nombreuses légendes et d' histoires fréquemment reprises, à une belle littérature, y compris des livres sur la stratégie militaire et le contrôle d’un pays. Le Weiqi est une fleur magnifique dans l’histoire de la civilisation Chinoise.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/200509/21831.html

  • Débat au Parlement danois - Les députés condamnent le prélèvement forcé d’organes à vif par le PCC

    Parlement danois, droits humains, Chine, Prélèvement d'organes, commerce humain, Falun DafaLe 22 février 2013 le Parlement danois a tenu un débat intitulé: “La situation judiciaire de la Chine communiste”. Ce débat était l’initiative de Soren Espersen- éminent membre du Parlement, vice-président et porte-parole du Parti du peuple danois. Il visait à discuter du problème actuel des droits de l'homme en Chine et questionner le Ministre des Affaires étrangères concernant le prélèvement d’organes à vif sur des pratiquants du Falun Gong par le Parti communiste chinois (PCC).

     

    Le ministre danois des Affaires étrangères et les porte-paroles de la politique étrangère de huit autres partis ont participé au débat et pris la parole. Le 26 Février, plus de 100 membres du Parlement ont voté la proposition du débat.


    M. Espersen a souligné lors du débat :”En ce qui concerne ce qui se passe en Chine, comme l’a dit le Ministre des Affaires étrangères, nous n'avons pas les chiffres exacts. Mais selon les dernières informations d'Amnesty International, en Chine il y a plus de 5 millions de prisonniers, comprenant des dissidents politiques, des représentants d’églises, des avocats, des avocats, des pratiquants de Falun Gong, des chrétiens, et des Tibétains. Ils sont répartis dans plus de 1.400 camps de travail. Certains camps créent leurs propres sociétés commerciales afin d’exploiter ouvertement le travail gratuit des prisonniers pour se faire de l'argent. Le pire, c'est qu’y est perpétré le crime de prélèvement d'organes à vif. Quels que soient les organes ou le type de sang, ils peuvent fournir à leurs acheteurs exactement ce dont ils ont besoin et tirer un énorme profit de la vente d'organes. "


    Le porte-parole pour les affaires étrangères du parti danois de l’Alliance rouge et verte, Nikolaj Villusen a déclaré: “Le débat d'aujourd'hui est très important. Au Danemark, nous avons un accord commun quant aux droits humain. Presque tous les partis sont d’accord que les droits de l'homme revêtent une importance fondamentale. Par conséquent, nous devons parler pour ceux qui luttent encore pour leurs droits humains dans leur propre pays. "
    Les membres du Parlement ont soulevé sept questions concernant le passif de violations des droits de l'homme du PCC. C'était la première fois que le Parlement danois tenait un débat spécial sur la situation des droits humains chinois. Le débat a été retransmis en direct.


    Le 26 Février, les parlementaires ont voté sur la proposition lancée commune de six partis lors du débat. La proposition a été adoptée à la majorité des votes de plus de 100 membres. La proposition se lit comme suit: “Le parlement danois a débattu sur le problème de droits humains de la Chine et invite le gouvernement chinois à travailler à l'amélioration de sa situation des droits humains.Le parlement danois est également au courant des recommandations formulées par les hauts représentants des Nations Unies et les hauts représentants de l'UE pour aborder les violations actuelles des droits humains par la Chine, y compris l’absence de liberté d'expression et le traitement injuste des groupes minoritaires. "
    C'est la première fois que le gouvernement danois a, dans son propre parlement, officiellement reconnu le prélèvement d’organes à vif par le PCC. "


    Interviewé par les médias, Soren Espersen a déclaré ”Je pense qu'en tant que pays, nous devrions avoir le bon point de vue. La Chine est contrôlée par une dictature communiste qui continue à poursuivre et à prendre pour victime les Tibétains et les pratiquants de Falun Gong. Nous ne devons pas seulement penser à des échanges commerciaux avec la Chine et ignorer ses problèmes de droits humains. "

    Lire la suite de l'article sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201303/112111.html

  • Taiwan veut criminaliser le commerce illégal d’organes

    Les organes obtenus illégalement constituent une inquiétude majeure en Chine où les autorités ont été accusées d’assassiner des prisonniers de conscience pour leurs organes. La Chine est en effet la principale destination de patients taïwanais qui veulent obtenir rapidement des organes à l’étranger.

    Selon Hsu Ming-neng, directeur du Bureau des affaires médicales du Département de la santé de Taiwan: «Nous voulons diminuer les cas d’utilisation d'organes venant de sources discutables. Nous prévoyons d'étudier un amendement concernant les greffes d’organes au cours de la période législative à venir et souhaitons le soutien de chacun.»

    Hsu Ming-neng s’est exprimé le 28 février 2013 à Taipei lors d’un forum organisé par le département de la santé. Le panel présent était constitué d’un groupe de cinq médecins et enquêteurs venus du monde entier, parmi lesquels David Kilgour, coauteur d’une enquête internationale sur les prélèvements d’organes forcés en Chine. Ils se sont rendus à Taiwan pour justement dénoncer les abus concernant les greffes d'organes en Chine.

    Jacob Lavee, un médecin  israélien, a découvert que ses patients se rendaient en Chine pour y obtenir des greffes dans des délais extrêmement courts. Certains se sont vus promettre un organe à une date fixe, ce qui laisse penser que la Chine bénéficie d’un approvisionnement d’organes «à la demande».

    Depuis, M. Lavee œuvre pour qu’Israël empêche le tourisme de transplantation en Chine.

    «Ces courtiers qui jouent le rôle d’intermédiaires entre les patients locaux et les donneurs en Chine, leur sort devrait être réglé. C’est ce que nous avons fait en Israël et de cette façon, nous avons réussi à mettre totalement fin au flux des patients israéliens se rendant en Chine», a déclaré Lavee aux journalistes de NTD Taiwan.

    Selon Jianchao Xu, un médecin chinois résidant aux États-Unis, un effort combiné est nécessaire pour mettre fin aux prélèvements forcés d’organes en Chine.

    «Je pense que le public, la communauté médicale, le secteur politique et la communauté juridique doivent tous entreprendre des actions, parce que ce n’est pas une chose que les médecins à eux seuls peuvent accomplir», a-t-il dit.

    Des enquêteurs indépendants et des défenseurs des droits de l’homme ont accusé dès 2006 le régime chinois de tirer profit des prélèvements forcés d’organes. Le groupe le plus important de victimes identifiées est constitué des pratiquants de Falun Gong persécutés. Les chrétiens clandestins et les minorités ouïgoures détenus seraient également assassinés pour leurs organes.

    Tiré de: http://www.youtube.com/watch?v=4JQ0jYaz9Uk&list=UUIWw8PPP5OPNkDCLBrG9zVA&index=10

  • L’impression de billets crée une inflation prête à éclater en Chine

    Chine, économie, bulle financière, inflation, monnaie, prêts, YuanSelon les chiffres de la Banque Centrale, l’approvisionnement monétaire de la Chine a doublé en quatre ans, pour atteindre 97,42 trillions de yuans à la fin de l’année 2012. L’économiste chinois Ni Jinjie a déclaré que l’impression excessive de monnaie par la banque centrale chinoise est à l’origine de la crise de l’inflation actuelle, rendant les prix des matières premières et du logement de plus en plus élevés. Il s’agit d’une abondance de l’offre de crédit, qui a cependant conduit à des bulles d’actifs prêtes à exploser, comme on peut le constater dans le secteur de l’immobilier.

    Le ratio pour mesurer le crédit, le ratio M2, comprend tous les types de trésorerie, ainsi que les dépôts pour le contrôle et les comptes d’épargne. Depuis que le crédit est devenu le moteur de l’économie, sa relation au produit intérieur brut (PIB) est couramment utilisée pour mesurer le degré de monétisation de l’économie d’un pays. L’économie a besoin de crédit pour son développement mais trop de crédit peut alimenter des bulles économiques et créer de l’inflation.

    Dans les économies des pays développés, le rapport entre le ratio M2 et le PIB est inférieur à 1. Dans les pays émergents, le ratio M2 correspond habituellement entre 1 et 1,5 fois le PIB. Le ratio chinois du M2 équivalent à 97,42 trillions de yuans pour un PIB de 51,93 trillions de yuans, a atteint son plus haut niveau historique soit environ 1,88 en 2012. La croissance du ratio M2 chinois a été de 13,8% au cours de l’année, elle a été beaucoup plus élevée que la croissance du PIB et 1,5 fois le taux de croissance du ratio M2 des États-Unis. En ce qui concerne la création de crédit, personne ne bat aujourd’hui la Chine, ce qui laisse le pays vulnérable à l’éclatement des bulles économiques.

    Ni Jinjie a écrit dans un article publié dans Beijing News: «Au cours des vingt dernières années, lorsque la tendance de la marchandisation et de la monétisation de la Chine a été la plus évidente, le ratio du M2 par rapport au PIB est passé de 82,5% en 1990 à 150% en 2000. Fin 2012, le ratio était proche de 190%.»

    Ni souligne: «Le PIB ne peut pas se développer sans la sauvegarde d’un stock de monnaie accumulée sur le long terme. Le niveau de stock du ratio M2 a un impact direct sur la macroéconomie du pays – le taux d’inflation, la croissance économique et le chômage, ainsi que sur la balance des paiements internationaux et d’autres indicateurs économiques. Un ratio M2 supérieur au PIB signifie des risques d’inflation et une surchauffe de l’économie.»

    Ni ajoute: «Avec un ratio où le M2 croît fortement par rapport au PIB, une énorme quantité de création monétaire est la principale cause directe des prix élevés des matières premières et du logement dans le pays aujourd’hui».

    Des offres de crédit excessif

    Depuis que le ratio M2 est principalement composé d’actifs dans le système bancaire, c’est la création de crédit débridée qui alimente la bulle économique. Ni dit que chaque année, environ 8 à 9 trillions de yuans de nouveaux prêts constituent la principale source de croissance du M2.

    Selon Ni, «il y a des années, 3 à 5 trillions de yuans auraient été considérés comme une offre de crédit excessive. À notre époque, il est difficile d’imaginer l’expansion rapide du crédit bancaire d’aujourd’hui.»

    Selon la banque centrale chinoise, les nouveaux prêts consentis au cours des 11 premiers mois de 2012 par les banques chinoises ont atteint 7,75 trillions de yuans, dépassant les 7,47 trillions de yuans prêtés au cours de l’année 2011. Les économistes estiment que le montant total des nouveaux prêts pourrait atteindre environ les 8,3 trillions de yuans pour l’année 2012.

    Les nouveaux prêts dans les actifs sont par exemple pour l’acquisition de logements. En outre, un effet d’entraînement s’est créé, faisant grimper les prix des matières premières et créant de l’inflation. Dans le cas du logement, la demande pour le bois, le ciment et l’acier ont fait monter le prix de ces produits. Les salaires des travailleurs dans le secteur de la construction sont utilisés pour acheter des produits de première nécessité, ce qui augmente également la pression des prix sur ces biens.

    En dehors de la création de prêts, l’impression de monnaie par la banque centrale accroît également la masse monétaire. Selon le 21st Century Network, un réseau mondial d’information et de communication, la création monétaire totale de la Chine en 2012 de 12,26 trillions de yuans a représenté près de la moitié de la création monétaire mondiale qui est de 26,25 trillions de yuans.

    Cette création continue de nouveaux prêts a eu pour conséquence un fort endettement des entreprises chinoises. Des calculs réalisés par l’organisme d’études économiques Zerohedge montre que la Chine est le pays avec le secteur de l’entreprise le plus fortement endetté, avec une dette représentant 151% du PIB.

    Goldman Sachs estime que cette tendance n’est pas durable. La banque d’investissement a écrit une note à ses clients: «Il est essentiel pour les nouveaux dirigeants de poursuivre les réformes, non seulement de soutenir le secteur privé mais également de soutenir la consommation de façon générale. Une attitude opposée aurait très probablement des résultats négatifs pour les secteurs, les banques et en fin de compte sur toute l’économie».

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/3/11/n3508019.htm

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu