Avertir le modérateur

  • Trailer Shen Yun 2013

     

    Shen Yun présente la danse et la musique du répertoire classique chinois dans un spectacle à la fois exaltant et éclatant de couleur. Une représentation de Shen Yun donne un aperçu de ce qu'a été la culture traditionnelle chinoise: la recherche de la grâce, de la sagesse et des vertus distillées par cinq millénaires de civilisation chinoise.

    Shen Yun renouvelle tout son répertoire de danses, de chants et de musiques chaque année. Le cœur même de Shen Yun est dans l'interprétation de la danse classique chinoise et pour notre plus grand plaisir, Shen Yun fait aussi place aux nombreux styles de danses propres aux multiples ethnies et folklores chinois.

    Le spectateur, à travers toute une suite de créations courtes, est convié au voyage, de l'Himalaya aux régions tropicales des lacs, des cieux les plus élevés aux plateaux poussiéreux de l'Empire du Milieu. Il verra des légendes qui racontent l’histoire de la Chine, depuis la création de sa culture il y a plus de 5000 ans jusqu'à l'histoire du Falun Dafa aujourd'hui.

    Les chanteurs, ténors, sopranes et autres chanteurs primés sont accompagnés au piano, tout comme l'erhu, qu'on appelle parfois le violon chinois, un instrument à deux cordes aimé de tous grâce à ses mélodies profondément touchantes.

    L'orchestre de Shen Yun est unique. Occident et Orient se fondent dans ses compositions originales. Les sons typiquement chinois des instruments anciens comme l'erhu et le pipa évoluent au cœur même d’un riche environnement de sonorités occidentales : des cordes, des percussions, des vents et des cuivres. Ce creuset de deux grandes traditions classiques produit un son nouveau et inattendu.

    Le public se trouve transporté dans un autre monde grâce aux fonds de scène animés. Ces fonds de scènes de haute technicité projetés derrière les danseurs semblent transporter toute la scène dans des paysages fleuris, des forêts profondes, des steppes mongoles ou des paradis célestes.

    Les costumes colorés de Shen Yun impressionnent énormément les spectateurs. Ces centaines de superbes costumes cousus à la main correspondent aux différentes dynasties de la Chine, à ses différentes régions et ses différents groupes ethniques. On entend souvent « Ce costume-là, comme j'aimerais le porter ! ». Même les grands couturiers quittent le spectacle la tête bouillonnante d’inspirations nouvelles.

    danse classique chinoise,histoire de la chine,dynasties chinoises,culture chinois traditionnelle,spectacle chinois

    Tiré de: https://www.youtube.com/user/ShenYunTV

    Plus d'informations sur: http://fr.shenyunperformingarts.org/

  • Contrôler les discours à propos de la Chine: les pensées impériales du régime

    Chine, débat intellectuel, contrôle de la parole, liberté d'expression, discours scientifique, xinhuaOn aurait pu penser que la participation à une conférence universitaire prévoit un débat intellectuel et un échange libre d’idées. Mais ce n’est pas vraiment le cas en Chine. Christopher Ford, un chercheur de l’Institut Hudson à Washington, après avoir participé à un colloque organisé en novembre en Chine, par la Société chinoise des sciences militaires, a récemment avoué qu’il avait fait l’expérience de «quelque chose de semblable à une session d’auto critique maoïste».

    Il a publié un article de 2.000 mots, rédigé sous la forme d’une analyse du discours scientifique et reflétant les tentatives de ses interlocuteurs chinois, affiliés à l’Armée populaire de libération (APL), pour faire accepter à un participant au colloque, non-chinois, la version officielle des intentions stratégiques chinoises.

    Ford a écrit, par exemple: «Plutôt que de parler de jugement ou de la gestion des revendications débattues dans un monde pluraliste, les participants de l’APL semblaient considérer la prévention des conflits internationaux et l’assurance de l’éventuelle ‘confiance’ comme étant principalement dans la prévention de la formation ou de l’émergence de telles revendications – précisément en obtenant la validation et l’acceptation par les autres des revendications de la Chine, ainsi que de sa propre vision de sa place dans le monde.»

    Ce n’est pas seulement dans le cadre limité des colloques militaires chinois que le Parti communiste chinois (PCC) cherche à imposer ses propres vues et à s’assurer que les autres parties les transmettent. Selon un compte rendu détaillé paru dans le New York Times du 15 janvier, Hollywood est également sous l’emprise de l’important appareil de censure du régime chinois.

    Les studios et les producteurs de films invitent maintenant les censeurs d’Etat chinois à revoir leur travail et à faire les ajustements nécessaires, afin de s’assurer qu’ils puissent accéder au marché du cinéma chinois. Un film, La momie: la tombe de l’empereur dragon a rencontré des problèmes, car il présentait les Occidentaux comme sauveurs de la Chine. Un autre film, Karaté kid 2010, a été initialement rejeté car il mettait en scène un personnage de méchant Chinois.

    Cette tendance s’aligne à celle expérimentée par Ford lors de la conférence militaire. Il a constaté que les intervenants de l’ALP avaient exigé du Japon, comme condition préalable de la «confiance stratégique», de réviser son programme scolaire pour représenter «correctement» les torts fait par le Japon à la Chine, et d’exclure les parties de droite de la sphère politique.

    Ford demande pourquoi cela ne constitue pas une ingérence dans les affaires intérieures du Japon – une accusation fréquemment lancée par les organismes du régime chinois envers les Etats-Unis, quand ces derniers font référence aux violations des droits de l’homme par le Parti.

    «Un général de l’ALP bien connu a expliqué que Pékin ne considère pas comme ingérence dans les affaires intérieures d’autres pays le fait de leur imposer des demandes concernant leur manière de voir et de présenter la Chine, ainsi que leur propre histoire dans la région Asie Pacifique», a écrit Ford. «Parce que ces choses affectent la Chine.»

    Ce «droit de propriétaire» du Parti, comme le nomme Ford, sur la façon dont la République Populaire de Chine est vue et comprise, est «l’impérialisme conceptuel» qui fait partie des objectifs stratégiques du régime pour «contrôler les discours concernant la Chine partout dans le monde». L’acceptation de la version officielle du Parti par d’autres pays «peut contribuer à la légitimité de la version du régime à l’intérieur du pays, et ainsi à la continuation de sa monopolisation du pouvoir», a écrit Ford.

    Alors il «ne s’agissait pas d’une distraction personnelle du but» de la conférence, «mais, en fait, du jeu lui-même».

    Selon He Qinglian, une experte de l’appareil de propagande du Parti qui est actuellement installée aux Etats-Unis, il n’y a rien de nouveau dans les efforts du PCC à vouloir influencer ce que les autres disent et pensent à son sujet, mais la puissance internationale accrue de la Chine grâce à son essor économique, rend la réalisation de ces efforts beaucoup plus facile.

    Lire la suite sur: www.epochtimes.fr/front/13/1/25/n3507836.htm

  • Les danses masculines de Shen Yun incarnent l’idéal masculin

    idéal masculin, élégance masculin, paix intérieure, Yin et yang, Chine, valeurs de l'homme, danse classiqueLa compagnie Shen Yun Performing Arts, basée à New York, est actuellement l’étoile montante dans le monde du spectacle. Elle se caractérise par son inébranlable conviction que les richesses et les valeurs véhiculées par la culture traditionnelle chinoise ne sont pas simplement asiatiques mais universelles, elles appartiennent à l’humanité tout entière.

    Indépendamment de tout, avec courage, intégrité et malgré la situation en Chine contemporaine, Shen Yun est allée de l’avant pour redonner vie, pour restaurer et préserver le lien invisible et sacré qui existe entre le divin, l’homme et le monde naturel.

    Un concept inhérent à la culture chinoise, qui date de plus de 5.000 ans, est aujourd’hui bien connu: celui du yin et du yang, deux forces opposées mais complémentaires, toujours en relation dynamique (quand l’une croît, l’autre décroît) et qui interagissent profondément et non aléatoirement, avec la nature.

    Des professionnels de la danse ont souvent dit que les qualités de vigueur masculine et d’élégance féminine exposées dans les danses de Shen Yun sont un parfait exemple de l’équilibre harmonieux entre le yin et le yang de la culture traditionnelle chinoise.

    L’extraordinaire virtuosité de toutes les danses masculines de Shen Yun n’est pas passée inaperçue auprès des spectateurs européens, spécialistes de la danse. Jeanne Brabants, fondatrice et ancienne directrice du Ballet Royal de Flandres, en Belgique, également danseuse et chorégraphe, a exprimé son émerveillement face à ces nombreux danseurs, faisant l’éloge de leur discipline et de leur endurance.

    Jeanne Brabants a déclaré: «Ce qui est fantastique avec ce groupe est qu’il y ait tant de danseurs hommes. Dans notre pays,… pas en Espagne, ni en Hongrie, mais en France ou en Allemagne, nous avons beaucoup de mal à trouver des danseurs pour nos compagnies et, [dans ce spectacle] ils dansent si extraordinairement bien, ces hommes. Les nôtres ne peuvent pas être comparés à ces danseurs.»

    «Des hommes forts ayant trouvé la paix intérieure»

    Lin Xiling est une intellectuelle chinoise de renom ayant passé plus de vingt ans en France en tant qu’expatriée, après avoir été exilée de Chine, dans les années 1980, pour des raisons politiques.

    Dans une interview de NTD, Lin Xiling a partagé ses impressions sur la représentation de Shen Yun où les danseurs incarnaient des hommes de la dynastie Tang: «La grande dynastie Tang fut l’époque la plus splendide de l’histoire de Chine. Pour moi, les hommes de la dynastie Tang pouvaient "capturer un tigre dans les montagnes et saisir un dragon dans l’océan". Ils sont débordants de virilité, confiants, calmes et poursuivent d’une ferme volonté leur quête de vertu», a-t-elle déclaré.

    «Je pensais qu’en Chine contemporaine, après plus de soixante ans de règne communiste, que le courage de notre nation avait été brisé. Où pouvez-vous rencontrer des hommes forts ayant trouvé la paix intérieure? Un homme vrai pouvant "porter la vertu sur ses épaules d’acier" est difficile à trouver, pourtant les batteurs de la dynastie Tang [Batteurs de la Cour des Tang, une danse du programme de 2007] ont parfaitement exprimé l’esprit des hommes chinois et m’ont permis de retrouver l’espoir que notre nation renaisse un jour», a déclaré Lin Xiling.

    Un artiste complet

    Yungchia Chen est un manager associé, chorégraphe et danseur clé de la compagnie Shen Yun Performing Arts.

    Yungchia Chen a commencé la danse à l’âge de onze ans et a obtenu son diplôme du département de danse de l’université Minzu de Pékin. Il est devenu, par la suite, maître de conférence là-bas. Avant de partir vivre aux États-Unis, il était membre du conseil de l’Association de Danse de la République de Chine, à Taïwan.

    Lire la suite: http://www.epochtimes.fr/front/13/1/26/n3507841.htm

  • Des jeux video pour propager l'idéologie communiste

    Le croirez-vous ? Les consoles de jeux video sont interdites en Chine. Elles le sont depuis 2000. Selon le régime chinois, les jeux video nuisent directement à la jeunesse chinoise.

    Mais comme l'a récemment rapporté le journal anglais The Telegraph, les autorités du parti communistes ont récemment lancé une campagne active de promotion de jeux video en ligne dans le but de faire proliférer son idéologie communiste.

    La Chine compte environ 120 millions de joueurs en ligne. La région militaire de Nanjing et une entreprise de technologie de réseau basée à Wuxi ont développé ensemble un jeu militaire en ligne, intitulé «Mission glorieuse». Il a été mis pour la première fois en service au sein de l'Armée de libération du peuple en 2011. Une version publique a été lancée dans la seconde moitié de 2012.

    Actuellement, les versions militaires et publiques sont en vente en magasin et sur Internet. Mais ce jeu n'est qu'un exemple parmi un effort estimé à plusieurs millions de dollars pour endoctriner les jeunes joueurs.

    [Zhu Xinxin, Ancien rédacteur, Radio du peuple du Hebei]:
    «Le régime sait qu'il est impossible d'éliminer les jeux en ligne en Chine. Donc il utilise ces jeux pour répandre son idéologie. Par essence, le régime du PCC est une théocratie qui contrôle la nation sur les plan culturel, économique et psychologique.»

    Le 20 juillet, The Telegraph rapportait que le jeu "Mission glorieuse" est le produit de 7 responsables de la propagande, supervisé par l'armée chinoise. Le but du jeu est de, je cite, "instiller les valeurs essentielles de l'armée à ses joueurs en leur faisant mener une série de missions de combat."

    Souvent désignés "Jeux rouges" un grand nombres de ces jeux vidéos se déroulent pendant la guerre contre le Japon entre 1937 et 1945. Certains jeux ont adapté leurs scénarios dans un cadre plus moderne.

    Parmi ces jeux, on retrouve "Guerre de résistance" ou "protéger les îles Diaoyu" développés par Shenzhen ZQ Game Technology. Selon les médias, cette entreprise reçoit un très grand soutien des autorités centrales du régime communiste.

    Selon The Telegraph, ZQ Games a été gratifiée de dons et de réductions d'impôts. Elle appartient en partie à la Ligue de la jeunesse communiste, une branche affiliée au Parti communiste chinois.

    Tiré de: http://www.youtube.com/watch?v=cHe4fY6v2QQ&list=UUIWw8PPP5OPNkDCLBrG9zVA&index=1

  • Royaume Uni - Les droits de l’homme s'exposent dans les chambres du Parlement

    Exposition d'art, parlement anglais, exposition des droits de l'homme, artistes chinois, répression, Chine

    La Cérémonie d’ouverture à la Salle d’attente supérieure, Chambre des Communes, le 18 Décembre 2012. (Simon Gross/The Epoch Times)

    Un jour normal, il n’y a pas beaucoup d’attente dans la Salle d’Attente Supérieure, au coeur même des Chambres du Parlement. Proche des 19 chambres du comité où plus de 700 sessions publiques sont tenues chaque année produisant 300 rapports, c’est un espace où les Députés, les personnalités, les responsables de gouvernements, les magnats du commerce, les représentants des corps de la communauté et les citoyens concernés se pressent pour en rencontrer d'autres.

    Le 18 décembre, et pour quatre jours, la 11ème et dernière présentation de la tournée de L’Art de Zhen-Shan-Ren de cette année s'est tenue à cet endroit où pendant des années n’ont été présentées que des expositions privées, visibles seulement pour ceux ayant affaire dans le Parlement.

    Andrew George, le député d’Ouest Cornouailles et des Iles de la circonscription Scilly de St Yves, a parrainé l’exposition. Il a dit qu’il " tenait à s’assurer que nous étendions l’amplitude de nos connaissances."

    Ajoutant que l’exposition est extrêmement puissante et que les Chambres du Parlement sont "le coeur démocratique du Royaume Uni et que [donc] nous devrions pouvoir recevoir l’information que peut-être dans d’autres chambres dans d’autres parties du monde ils ne reçoivent tout simplement pas. Il a parrainé la présentation de l’exposition parce qu’il voulait que les législateurs du RU "gardent nos yeux ouverts."

    "Je pense que cela ouvrira les yeux de beaucoup de gens parce qu’il y a manifestement un problème culturel et de foi et également, je pense, une sensibilité artistique" a-t-il dit.

    Sous différentes formes, L’Art de Zhen Shan Ren a tourné dans le monde depuis 2004. La collection, dont le titre se traduit par L’Art de Vérité, Bienveillance, Tolérance, a commencé lorsqu’un groupe d’artistes ont décidé d’utiliser leurs talents pour rendre compte de la nature de leurs expériences de la pratique spirituelle du Falun Dafa.

    La plupart des peintres sont Chinois et certains ont connu la torture et la persécution qui a été infligée à des millions de pratiquants de Falun Gong en Chine depuis 1999. Du fait de leur sujet international, l’acceptation des peintures a dû passer par un processus supplémentaire d’inspection du Foreign Office. Cela a pris plus d’un an, les relations avec la Chine étant pleines de points de vue diplomatiques, politiques et éthiques.

    Exposition d'art, parlement anglais, exposition des droits de l'homme, artistes chinois, répression, Chine

    Le membre du Parlement Andrew George, avec sa constituante des Cornouailles Yukari Werrell devant la peinture Les larmes d’une orpheline de Xiqiang Dong, huile sur toile, 48” x 48”, 2006. (Simon Gross/The Epoch Times)

    Les artistes participant savent que bien d’autres artistes capables ne peuvent pas se joindre à l’exposition étant privés des libertés fondamentales dont jouissent ceux qui vivent en Occident. Les œuvres présentées sont majoritairement dans la tradition Occidentale de peinture à l’huile réaliste. D’autres sont exécutées à l’aquarelle chinoise et dans des styles à l’encre, où l’essence du sujet est décrite plutôt que de se focaliser sur les textures de surface.

    M. George a admiré la peinture Les Larmes d’une Orpheline de Xiqiang Dong. Elle montre une fillette tenant une boite avec les cendres de ses parents. Elle porte un blouson de cuir, ayant appartenu à son père, sur ses épaules. Comme de nombreux pratiquants de Falun Gong, ses parents sont morts dans une prison d'état et ont été incinérés, possiblement après l'extraction de leurs organes.

    M. George a déclaré : "C’est extrêmement puissant, très expressif. Je ne pense pas qu’il soit possible pour quiconque de regarder cela sans considérer tout le symbolisme qui s’y trouve et sans reconnaître à quel point c’est poignant."

    Il a dit qu’il ressentait comme un privilège le fait d’être associé à l’exposition.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201301/111609.html

  • Des dizaines de milliers de Taiwanais ont manifesté contre leur président

    Manifestation Taipei, Taiwan, Chine, contrôle des médias, politique à l'égard de la Chine,Ma Ying-jeou

    TAIPEI, Taiwan – Depuis le mois de juillet, les Taiwanais sont préoccupés par le contrôle auquel sont soumis leurs programmes de télévision, effectué en lien avec les intérêts du Parti communistes chinois. Dimanche dernier, des dizaines de milliers de personnes ont manifesté pour exprimer cette préoccupation, ainsi que leur opposition à Ma Ying-jeou, président et chef du Parti nationaliste, dont l’administration suit une politique favorable à l’égard de la Chine.

    La manifestation était organisée en partie par le Parti progressif et démocratique de l’opposition, qui a également demandé la démission de Ma, la réforme du système des retraites et a exprimé une préoccupation au sujet de la fusion de Next Media avec le groupe Want Want China Times, un conglomérat dirigé par l’homme d’affaire taiwanais Tsai Eng-Meng, largement considéré comme quelqu’un qui cherche les faveurs des autorités chinoises pour obtenir l’accès au marché lucratif de Chine continentale.

    Cette vente est particulièrement troublante pour les Taiwanais, qui y voient la perte d’un autre média indépendant, en l’occurrence Next Média qui est basé à Hong Kong. Tsai est critiqué pour sa position pro-chinoise et les critiques estiment que ses benéfices publicitaires en provenance de Chine continentale, ainsi que d’autres intérêts commerciaux conduisent à la censure de l’information.


    Un récent sondage de la station télévisée TVBS montre que 70% de la population exprime mécontentement à propos de la politique menée par Ma. Ceci est largement à mettre en relation avec l’acquisition de ce média. Chen Hsia-yi, le président de l’association des journalistes de Taiwan, a précisé que plus de 600 intellectuels et 9 membres de l’Académia Sinica, opposés à la fusion de Next Media et de Want Want , ont demandé à rencontrer le Président Ma pour aborder le problème de l’infiltration chinoise dans les médias taiwanais.


    Chen estime qu’il y a un mécontentement généralisé dû à la perte de l’indépendance des médias à Taiwan et que par ailleurs, Ma n’a presque rien entrepis pour traiter cette question.

    «Est-ce que l’opinion publique n’a vraiment aucune importance?», a demandé un étudiant lors de la récente manifestation.


    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/13/1/20/n3507821.htm

  • Gao Zhisheng vivant et bien portant dans la prison de Shaya

    Après plus de 9 mois de séparation, le célèbre avocat chinois Gao Zhisheng a été autorisé à rencontrer sa famille. Le 12 janvier dernier, Gao Zhisheng a rencontré et parlé avec son jeune frère et son beau-père à l'intérieur de la prison du XinJiang où il est toujours captif.

    [Geng He, Épouse de Gao Zhisheng]:
    « Il avait l'air bien. Il est sorti et ses membres ne semblent pas avoir été blessés. Il avait le crâne rasé et ne paraissait pas trop maigre. »

    Geng He, l'épouse de Gao Zhisheng, a fui aux États-Unis avec ses deux enfants en 2009. Elle a expliqué que son mari n'avait pas été autorisé de parler des conditions de vie à l'intérieur de la prison.

    [Geng He, Épouse de Gao Zhisheng]:
    « Ils n'ont pas pu lui poser de questions sur la vie dans la prison. À la fin de la rencontre, son frère lui a demandé s'il pouvait lire le journal ou regarder la télévision. Le garde a interrompu la conversation et a répondu que Gao Zhisheng ne pouvait pas regarder la télévision mais que la prison possédait une bibliothèque. »

    Au moins, cette rencontre prouve que Gao Zhisheng est vivant et bien portant. Les craintes étaient nombreuses à ce sujet après que des responables de la prison de Shaya aient refusé une demande de visite à son frère aîné en août dernier. Lors de précédentes périodes de disparitions forcées, Gao Zhisheng avait subi de graves tortures entre les mains de responsables de la sécurité chinoise.
    Mais  l'avocat des droits de l'homme Tang Jingling a récemment confié au Journal The Epoch Times qu'il pense que Gao Zhisheng est toujours torturé et soumis à un contrôle strict.
     (http://www.theepochtimes.com/n2/china-news/gao-zhisheng-allowed-family-visit-in-remote-prison-338368.html)

    Le militant Hu Jia a appelé les sympathisants de Gao Zhisheng à lui envoyer des cartes postales en prison. Une façon d'assurer sa sécurité.

    [Hu Jia, Militant pour les droits de l'homme]:
    « Ces cartes postales font comprendre aux responsables de la prison que l'attention est tournée vers eux. Chaque carte postale ajoute de la pression sur la prison. La pression leur rappelle de ne pas persécuter illégalement les prisonniers politiques. »

    Gao Zhisheng est souvent appelé la conscience de la Chine. Il s'est fait connaître en défendant les minorités. Mais après avoir appelé les autorités chinoises à mettre un terme à la persécution des pratiquants du Falun Gong. Gao Zhisheng est lui-même devenu une cible de la répression.

    En 2006, il avait été condamné à trois ans de prison pour subversion, avec cinq ans de sursis. En 2009, l'avocat a disparu en détention. En décembre 2011, les médias ont annoncé que Gao Zhisheng avait violé cette période de sursis et qu'il était détenu dans la région reculée du Xinjiang.

    Tiré de: https://www.youtube.com/watch?v=JCTPLkfY4Ho&feature=youtu.be

  • Cultiver strictement la moralité et rendre le bien pour le mal

    cultiver la moralité, être un homme de bien, dynastie song, poète, Chine, Oeuvre ancienne

    Zhao Gai, un résident de Nanjing durant la Dynastie Song, était autrefois un érudit à la cour royale et précepteur du fils de l’empereur. Il était collègue de Ouyang Xiu, figure renommée de la littérature de l’époque et ils travaillaient ensemble à rédiger des livres. Zhao était un homme honnête et prudent et il était très calme. Ouyang le regardait de haut. Lorsque Ouyang fut promu secrétaire de l’empereur, il rétrograda Zhao à cause de son style d’écriture simple. Zhao ne le prit pas à cœur parce qu’il ne se souciait guère de renommée et de richesse.


    Plus tard, la nièce de Ouyang se compromit dans des affaires indécentes avec d’autres personnes, et ceux qui n’aimaient pas Ouyang voulurent prendre avantage de la situation pour le diffamer. L’empereur fut très en colère en apprenant ces affaires et personne, excepté Zhao n’osa parler ouvertement en faveur de Ouyang. Zhao écrivit à l’empereur déclarant : ‘’ Ouyang Xiu est devenu un des plus proches fonctionnaires de l’empereur grâce à son extraordinaire talent littéraire. Votre Majesté, ne croyez pas les mots calomnieux que vous avez entendus, propres à le stigmatiser vite et bien. Je l’ai beaucoup fréquenté et il ne m’a pas bien traité, mais je me soucie de cette affaire dans l’intérêt général de la cour royale.’’ Quelques personnes demandèrent à Zhao : ‘’ N’es tu pas fâché contre Ouyang ?’’ Zhao répondit : ‘’ Je ne peux pas mettre mes intérêts personnels au dessus des affaires publiques.’’

    L’empereur ne fut pas heureux de la lettre de Zhao et Ouyang fut quand même rétrogradé. Zhao devint conséquence en charge de Suzhou. Plus tard, il quitta son emploi pour veiller sur l’un de ses parents. Lorsque la période de veille fut terminée, Zhao reçut la position d'érudit officiel à la cour royale. De nouveau, Zhao écrivit à l’empereur, lui demandant de réhabiliter Ouyang à son ancien poste.


    Bien que la cour royale rejeta l’appel de Zhao, chacun admira les hautes qualités morales de Zhao et ses gestes magnanimes. Ouyang en vint aussi à apprendre que Zhao était un si noble aîné et le respecta beaucoup. Ils devinrent alors, bons amis.


    Lorsque Zhao fut en charge de la région de Yunzhou, un de ses jeunes fonctionnaires détourna trois cent mille dollars du trésor public, acheta une terre en bail et gagna de l’argent. Lorsque Zhao entendit celà, il utilisa son propre argent pour régler la dette, parce qu’il connaissait les luttes financières de ce fonctionnaire. Le livre d’histoire parle des hautes qualités morales de Zhao ainsi que de sa gentillesse et de sa bienveillance dans sa façon de traiter les autres durant sa vie.

    Le noble comportement moral de Zhao était le résultat d’une stricte 'cultivation' morale quotidienne, durant sa vie entière. Dans le but d’avoir un standard moral élevé et strict pour lui-meme, il avait deux bouteilles vides. Il mettait une pousse de soja jaune dans l'une d'elles dès qu’une bonne intention surgissait dans son esprit ou qu’il accomplissait une bonne action. Il mettait un haricot noir dans l’autre bouteille aussitôt qu’il avait une mauvaise pensée ou commettait une mauvaise action. Au début, il y avait beaucoup de haricots noirs. Considérant ce fait, nous pouvons voir que chacun a des failles et commet des erreurs. La clé est comment nous les gérons.


    Plus tard, Zhao continua à se cultiver strictement, et regardait en lui de façon régulière, exerçait sa tolérance, corrigeait constamment des erreurs et allait dans la direction de la bienveillance. Ainsi, de plus en plus de haricots jaunes s’accumulèrent dans la bouteille. Finalement, Zhao Gai atteint un caractère élevé et noble. Cet exemple illustre qu’un comportement noble et droit, semble être le résultat d’une 'cultivation' graduelle et stricte de soi-même.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/200601/24178.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu