Avertir le modérateur

En Chine, les difficultés des Instituts Confucius sont attentivement analysées

institut confucius, Chine, propagande chinoise,Parti Communiste Chinois Le mois dernier, les Instituts Confucius, localisés sur l’ensemble du globe, ont organisé une conférence à Pékin pour discuter des dispositions à prendre face aux difficultés rencontrées au niveau du financement et du personnel. Ces établissements sont subventionnés par le Parti Communiste Chinois et ont déjà coûté plus de 500 millions de dollars au régime, ils lui permettent de gagner en échange un «soft power» et lui assurent les moyens d’une propagande internationale.

La 7ème Conférence de l’Institut Confucius, qui s’est tenue dans le Centre de convention nationale de la Chine a pris fin le 18 décembre. Les représentants ont discuté des problèmes liés à l’intégration locale, au développement durable et ont évoqué le manque d’enseignants à temps-plein.

Les Instituts Confucius, mis en place par le PCC pour «promouvoir la langue et la culture chinoise», sont directement pris en charge par le régime chinois et placés sous le contrôle du Hanban, un organe affilié au Ministère de l’Education.

Le premier Institut Confucius a ouvert ses portes en Corée du Sud en 2004 et depuis lors, c’est à l’échelle mondiale que plus de 400 Instituts Confucius ont vu le jour et plus de 500 classes couvrant le programmes Confucius (hébergées respectivement au sein des universités puis des écoles), ont été mis en place. Selon Le Quotidien du Peuple, journal porte-parole du régime, les statistiques ont montré qu’en moyenne un Institut Confucius ou un nouveau programme voit le jour tous les trois jours.

Les Instituts Confucius souffrent d’un taux de rotation élevé d’enseignants, car la majorité d’entre eux sont des volontaires pour de courtes périodes. Toujours selon Le Quotidien du Peuple, ces centres qui croissaient si vite autrefois manquent cruellement d’enseignants à temps-plein, ce qui est devenu un problème crucial pour leur expansion à l’étranger.

Les représentants de certains Instituts Confucius ont également admis que leur promotion mondiale a été difficile. Certains gouvernements et critiques occidentaux ont perçu ces instituts comme les véhicules de la propagande du PCC, et veulent de ce fait réduire leur expansion.

Li Changchun, un ancien membre du comité permanent du Politburo, a été cité dans The Economist, il précisait que les Instituts Confucius formaient «une partie importante dans la politique de la propagande chinoise à l’étranger».

«En mettant en place et en promouvant les Instituts Confucius, le régime tente de dissimuler la diffusion d’une pensée communiste. C’est pourquoi les Instituts Confucius ne sont pas les bienvenus à l’étranger», a déclaré Sun Wenguang, un professeur à la retraite ayant autrefois enseigné à l’Université du Shandong: «Ils manquent d’enseignants, aussi. Les enseignants ayant des compétences académiques réelles ne veulent pas y travailler.»

Lire la suite sur: http://www.epochtimes.fr/front/13/1/11/n3507785.htm

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu