Avertir le modérateur

  • Une lettre d'un prisonnier chinois découverte dans une décoration pour Halloween

    Il y a plus d'un an, Julie Keith, originaire de l'Oregon aux États-Unis, a acheté un ensemble de décoration d'Halloween au magasin Kmart local. Elle l'a ensuite laissé pendant un an sans l'utiliser. Elle s'apprêtait à le donner pour l'empêcher de prendre de la poussière, puis a soudain décidé de l'utiliser pour le cinquième anniversaire de sa fille qui tombe juste avant Halloween.

    [Julie Keith, Portland, Oregon] :
    « Lorsque j'ai ouvert l'emballage, une note sur un papier est tombée. J'ai ouvert ce papier et cela venait d'une personne qui demandait de l'aide dans un camp de travail en Chine. Je ne savais pas trop quoi en faire. »
    La lettre, rédigée dans le camp de travail de Masanjia à Shenyang dans le nord-est de la Chine, décrit un environnement sordide.

    La lettre commence par : " Si vous achetez ce produit, veuillez renvoyer cette lettre à l'Organisation mondiale des Droits de l'homme. Des milliers de personnes se trouvent ici et subissent la persécution du parti communiste chinois. Je vous remercie et me souviendrai de vous à jamais. "

    Selon cette lettre, les détenus travaillent 15 heures par jour, sous la contrainte et sont payés moins de 2 dollars par mois. Des milliers de personnes sont détenues dans ce camp et la plupart sont des pratiquants de Falun Gong.

    Mais ce n'est pas tout. La lettre continue en disant : " Les gens qui travaillent ici sont punis, en moyenne, entre 1 et 3 ans sans aucune décision du tribunal. La plupart d'entre eux sont des pratiquants de Falun Gong qui sont des personnes innocentes qui ont des croyances différentes de celles du PCC. Ils endurent des punitions plus dures que les autres. "

    [Julie Keith, Portland, Oregon] :
    « J'ai commencé par faire des recherches sur Google et cela m'a horrifié, certaines des histoires qui viennent de là-bas. Mais j'étais vraiment heureuse de ne pas vivre dans un pays où ce genre de choses se produit. »

    Le système chinois de rééducation par le travail est connu pour ses abus des droits de l'homme. Ce système est largement utilisé par le régime communiste pour persécuter la pratique spirituelle du Falun Gong. En 2008, le Département d'État américain a estimé que la moitié des 200 000 détenus chinois enregistrés dans les camps de travail chinois sont des pratiquants de Falun Gong.

    [Julie Keith, Portland, Oregon] :
    « J'étais au courant de l'existence de ces camps de travaux forcés, mais je ne pensais pas que c'était si horrible. »

    La jeune femme a parlé au Bureau des Enquêtes pour la Sécurité intérieure et l'Immigration, qui étudie le dossier. Le groupe Sears Holdings, à qui appartient Kmart, a aussi ouvert sa propre enquête.

    Tiré de: https://www.youtube.com/watch?v=gCYQTUwJVyM&list=UUIWw8PPP5OPNkDCLBrG9zVA&index=5

  • Un aperçu de la médecine traditionnelle chinoise à travers le caractère Yao

    Caractère chinois Yao, drogue et médicament, médecine chinoise traditionnelle, origine des mots, mythologie chinoise

    Le caractère chinois (YAO) désigne un médicament ou une drogue. Il est composé de deux parties. La partie supérieure, , est le radical chinois qui indique l'herbe et les plantes apparentées, notamment les plantes médicinales. La partie inférieure, (prononcée yuè ou lè), est un caractère chinois à part entière. Il a deux significations: la musique ainsi que le bonheur (les délices).

    Ces deux éléments et leurs trois significations donnent un aperçu précis de la manière dont l'ancienne médecine chinoise était appréhendée. Le caractère originaire de la partie inférieure, témoigne de l'utilisation de la musique pour guérir les maladies depuis l'antiquité chinoise, avant même la découverte de la médecine à base de plantes.

     

    Bataille de l'Empereur Jaune avec Chi You

    Selon la mythologie chinoise, Huang Di, soit le légendaire Empereur Jaune vénéré comme l'ancêtre du peuple chinois, a du relevé le défi d'un combat contre Chi You, le terrible chef d'une ancienne tribu. Béni par la divine fée Xuan Nü  pour promouvoir la vertu et condamner la tyrannie, l'Empereur Jaune fut avisé lors d'un rêve. Seul le bruit assourdissant d'un tambour fait de la peau du Kui, un monstrueux bœuf sauvage qui résidait sur les rives de la mer occidentale, pourrait défaire  le métal sur la tête de Chi-You et sa tribu.

    Au réveil, l'empereur ordonna immédiatement la capture du Kui. Sa peau fut ensuite utilisée pour produire 80 tambours. Lorsque les soldats de l'empereur ont fait retentir les tambours sur le champ de bataille, la terre trembla dans toutes les directions et Chi-You et ses  soldats furent abattus, le métal se fissurant sur leur tête en provoquant d'atroces douleurs.

    Cependant, plusieurs des soldats de l'empereur furent submergés par le bruit et tombèrent aussi dans l'inconscience. L'empereur appela à l'aide son maître de musique, qui se hâta d'improviser un remède.

     

    L'instrument du sauvetage

    Le maître de musique délia les cordes des arcs de l'armée de l'empereur et les attacha sur un morceau de bois creux. Il pris ensuite  un petit morceau de métal et affleura méticuleusement les cordes, produisant une musique magnifique. Peu à peu, les soldats blessés reprirent conscience. Inspiré par cet instrument, Cang Jie, le fonctionnaire en charge de la création des sinogrammes, construisit le caractère pour la musique.

    La moitié supérieure représente (BAI) au centre, avec une «chaîne» de chaque côté. , désigne la couleur blanche, dans ce contexte, fait référence  au plectre - petit outil plat utilisé pour pincer les instruments à cordes. La moitié inférieure est le (mù), ce qui signifie bois.

    Ainsi, on peut voir que le sinogramme offre  une représentation habile et parfaite d'un instrument de sauvetage. Du fait que la musique a d'abord servi à guérir les blessés, le caractère de la musique a ensuite été intégré dans le sinogramme représentant les médicaments

     

    De l'amertume à la joie

    Le caractère chinois pour la musique a une autre signification: la joie, le bonheur. Bien que la relation soit évidente, la bonne musique peut procurer du plaisir, la notion de plaisir a ici un rôle particulier pour la médecine chinoise. Être malade c'est être dans l'amertume, un patient n'est capable de retrouver la santé et le bonheur qu'après avoir souffert par l'amertume. Ce paradoxe a sa racine dans La Doctrine du milieu, le classique confucéen qui enseigne que pour gagner une position invincible, il faut décider puis tenir le juste milieu entre les deux extrêmes.

    De là on peut retrouver l'espoir dans l'adversité et faire preuve de prudence au milieu de la prospérité. A partir de ce principe, on peut voir pourquoi le bonheur, , est  un des éléments du sinogramme de médicament . Le radical en haut de se réfère à l'herbe et aux plantes apparentées, notamment les plantes médicinales.

    Selon la mythologie, Shen Nong, considéré comme le père de l'agriculture en Chine, aurait échantillonné des centaines d'herbes pour tester leurs valeurs médicinales. Il est également celui qui aurait établi une base complète pour la médecine traditionnelle chinoise, plus tard compilée dans le premier livre de la Chine sur la pharmacologie, appelé Le classique de la phytothérapie de Shen Nong. C'est pourquoi on trouve le radical dans le caractère chinois pour la médecine.

     

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/12/12/30/n3507683.htm

  • Une lettre d'un camp de travail chinois retrouvée dans une décoration pour Halloween

    lettre, camp de travail chinois, décoration halloween,lettre d'un prisonnier chinois, Chine, Falun Gong

    Le 23 décembre 2012, une histoire poignante a été publiée dans The Oregonian à propos d’une résidente des Etats Unis qui a ouvert un paquet de décorations de Halloween pour y trouver à sa grande surprise une note introduite à l'intérieur de l'emballage, écrite moitié en anglais moitié en chinois par un prisonnier dans un camp de travail chinois. Le message était un cri d’appel à l’aide – comme une bouteille lancée à la mer appelant à l’aide d'un autre rivage.
    Julie Keith habitante de l’Oregon aux Etats Unis a trouvé le message à l’intérieur d’un paquet qu’elle a acheté à Kmart. Le Département de la sécurité intérieure des E.U. a ouvert une enquête concernant cette affaire.

    Une lettre du camp de travail de Masanjia en Chine

    La lettre dit : “Monsieur, si à l’occasion vous achetez ce produit, veuillez avoir l’obligeance de faire suivre cette lettre à une organisation des droits de l’homme. Des milliers de personnes ici qui sont persécutés par le gouvernement du Parti communiste chinois vous remercieront et se rappelleront de vous éternellement [sic].”
    Le camp de travail de Masanjia est connu comme le plus brutal des camps de travail en chine particulièrement envers les pratiquants du Falun Gong.
    “Les gens qui travaillent ici doivent travailler 15 heures par jour sans repos le samedi ni le dimanche, ni jours fériés. Sinon ils sont torturés, battus et insultés. Ils ne sont pratiquement pas payés ! (10 yuans par mois)
    “Les gens qui travaillent ici sont punis de 1 à 3 ans en moyenne, sans condamnation d’un tribunal ( une punition illégale). La plupart sont des pratiquants du Falun Gong qui sont des gens totalement innocents simplement parce qu’ils ont une croyance différente de l'idéologie du Gouvernement du PCC. Souvent ils sont punis plus sévèrement que les autres.
    Mme Keith a été choqué et ne pouvait qu’imaginer le désespoir de celui qui a écrit et le courage qu'il lui a fallu pour mettre la lettre dans cette boîte. S’il avait été pris, les conséquences auraient été inimaginables.


    The Oregonian a rapporté qu’après avoir diffusé la lettre sur Facebook ils ont reçu un grand nombre de réponses. Beaucoup de gens avaient déjà entendu parler des horreurs se déroulant dans les camps de travail en Chine mais personne n’avait reçu une lettre en venant directement. Ses amis écrivaient avoir été très tristes en lisant la lettre et avoir mesuré le courage de celui qui l’a écrite et comment nous aux Etats Unis prenons nos libertés pour acquises.
    The Oregonian a rapporté que Sophie Richardson, la directrice de Human Rights Watch a déclaré “Nous ne sommes pas en mesure de confirmer la véracité ou l'origine de cela. Je pense qu'il est juste de dire que les conditions décrites dans la lettre sont certainement conformes à ce que nous savons sur les conditions des camps de rééducation par le travail. ”
    Si une enquête plus poussée détermine que ces produits ont en effet été fabriqués dans un camp de travaux forcés, les décorations d'Halloween de Kmart pourraient porter un coup à la chaîne américaine de magasins discount, parce que l’article 19, Section 1307 du Code des EU interdit l'importation de tous les produits fabriqués dans un pays étranger par le travail forcé.

    The Oregonian a informé que le U.S. Immigration and Customs Enforcement (ICE) de cette lettre et le département de la Sécurité intérieure d’ICE a initié une enquête sur l’affaire. La maison mère de Kmart, Sears Holding Corporation a publié une déclaration qu’ils allaient enquêter sur l’affaire et s'il s'avère que leurs sociétés coopératives en Chine utilisent les camps de travail ils vont résilier le contrat.


    Travaux forcés pour les pratiquants du Falun Gong en Chine

    Selon un rapport sur le site Web Minghui du 23 décembre, l'une des tâches de travaux forcés dans le camp de travaux forcés de Masanjia est de fabriquer des vestes et des pantalons pour enfants. Les doudounes sont connus par de nombreuses marques, y compris "Webster" et "Bosideng." L'intérieur de la veste est rempli de duvet, ce qui entraîne de graves problèmes de qualité de l'air dans l'espace de travail. Le camp de travaux forcés a mis en place une salle spéciale, appelée la "maison d’en bas." Les murs de l'atelier sont très élevés, et les murs extérieurs sont encore plus élevés et très peu de soleil pénètre dans l'atelier. La poussière est toujours visible en suspension dans l'air.


    Selon un autre rapport sur le site Web Minghui publié le 28 novembre 2012, la prison N ° 1 de Shenyang dans la province du Liaoning force les pratiquants de Falun Gong et les détenus criminels à faire de longues heures de travail d'esclave toute l'année pour gagner de l'argent pour la prison. L'habillement est un produit principal du travail d’esclave réalisé dans la prison. La plupart des produits sont destinés à l'exportation.

    Tiré de: http://fr.clearharmony.net/articles/201212/111371.html

  • Le gué du tigre de Philippe Dessertine : idée de cadeau pour Noël

    Cadeau de noël, roman français, Le Gué du Tigre, idée de cadeau, Chine, roman policier, Philippe Dessertine, économiste françaisUne bonne idée de cadeau pour Noël, une histoire vraie romancée par l'économiste Philippe Dessertine sur un évènement s'étant déroulé début 2012 en Chine. Au fil des pages, on y retrouve un roman policier haletant et une histoire d’apparence surréaliste.

    Philippe Dessertine, s’intéresse à la Chine en mai 2007 lorsqu'il constate que le coeur de l'économie mondiale se déplace inexorablement vers l'Asie et la Chine. Il réunit depuis un ensemble d'informations sur l'économie et la politique du pays en suivant de près son actualité et ses rebondissements.

    C'est la fuite de Wang Lijun à l'ambassade américaine début 2012 qui fait deviner à l'auteur un grand bouleversement à l'œuvre en Chine. La fuite du policier présenté par les médias d’état chinois comme héros de la lutte anti-corruption - corrompu par la mafia et impliqué dans les prélèvements d'organes en réalité - et l'encerclement consécutif de l'ambassade américaine par l’armée et les unités d'élites des différentes factions chinoises, autant d'évènements qui se cristallisent le temps d'une nuit, dévoilant au fur et à mesure les tensions souterraines du pouvoir en Chine et leurs implications sur le reste du monde.

    Craignant pour sa vie, espérant la protection des États Unis, Wang Lijun s’enfouit à l’ambassade américaine avec de nombreux dossiers et secrets d’état, informations que le pouvoir chinois s’efforce de cacher depuis une dizaine d'années. Ce sont ces révélations que l'on retrouve romancées sous la plume de l’économiste français.

    Cet évènement qui, selon Philippe Dessertine, a modifié la face de l'économie mondiale début 2012, a été également le déclencheur de l’éviction d’un des princes rouges du parti communiste chinois, Bo Xilai, alors prétendant à la succession à la tête du régime.

    Luttes de pouvoir rocambolesques à l'aube du 18ième Congrès, implication macro économique mondiale, polar politique sur l'actualité chinoise, voici ce à quoi vous pouvez vous attendre en lisant Le Gué du Tigre publié aux éditions Anne Carrière.

    Plus d’informations sur :

    http://www.encres-vagabondes.com/magazine/dessertine.htm

    Commande sur:

    http://livre.fnac.com/a4200144/Philippe-Dessertine-Le-gue-du-tigre

  • La largesse d’esprit et la modestie

    empereur Gangwu, Chine, dynastie des Han, largesse d'esprit, dirigeants despotiques, empereurs vertueux  L’empereur Gangwu de la dynastie des Han était très respecté par ses ministres et par son peuple pour sa largesse d'esprit, sa modestie, son attitude respectueuse et son abord facile. Contrairement aux dirigeants despotiques, il n’était jamais arrêté dans ses opinions, ni vaniteux, ni arrogant, ou ne se comportait en " petit chef ". Même les gens qui avaient des griefs envers lui, lui prêtaient allégeance après avoir appris à le connaître.


    Le bras droit de Liu Xiu, Ma Yuan avait d'abord été un des premiers disciples de Wei Xiao, un général en chef de la région de Xizhou. A ce moment-là, Wei Xiao à l’ouest, Liu Xiu à l’est et Gongsun Shu au sud-ouest étaient des rivaux surveillant chaque mouvement les uns des autres. Wei Xiao avait appris que Gongsun Shu avait l’intention de se proclamer Roi de l’etat de Shu, il envoya donc Ma Yuan voir les deux hommes avant de décider de ce qu’il allait faire.


    Ma Yuan et Gongsun Shu étaient du même villlage et avaient grandi côte à côte. Mais le présomptueux et méprisant Gongsu Shu attendait d’être sûr qu’il serait au centre de la cérémonie de bienvenue et que ses gardes soient tous en alerte avant d’accepter de rencontrer Ma.


    D’un autre côté, lorsque Ma Yuan vint rendre visite à Liu Xiu, ce dernier n’était pas assis sur son trône entouré de ses sbires. Au lieu de cela, il était tout seul dans le hall Xunde du palais Luoyang pour attendre Ma. Il sourit à la vue de Ma et vint le saluer "J’admire votre courage de faire la navette entre deux empereurs. Cela montre votre richesse intérieure ainsi que votre expérience. C’est vraiment un grand honneur de vous rencontrer aujourd’hui. "


    Impressionné par la modestie et l’humilité de Liu, Ma dit : “Dans le monde d’aujourd’hui, ce ne sont pas seulement les empereurs qui choisissent des ministres vertueux, mais ce sont également les ministres qui choisissent des empereurs vertueux." Ma demanda également à Liu si celui-ci ne craignait pas que Ma soit un assassin. Ce à quoi Liu répondit qu’il le considérait comme un messager, et qu’un messager devait être traité avec courtoisie.


    À son retour, Ma yuan dit à Wei Xiao que Gongsun Shu était aussi vaniteux qu' une grenouille au bord d'un puits. Lorsqu’il fit des commentaires au sujet de Liu Xiu, Ma le loua comme un vrai chef. Il dit "L’empereur Guangwu et moi nous sommes rencontrés des dizaines de fois et nous avons toujours parlé comme des amis proches. Son grand talent et son courage m’ont frappé. J’ai été impressionné par sa franchise, sa droiture, sa largesse d'esprit et son humilité."

    Lire la suite sur: http://fr.clearharmony.net/articles/200606/27311.html

  • Les médias officiels chinois déforment le massacre du Connecticut

    Le massacre qui a coûté la vie à 20 enfants d'une école primaire du Connecticut aux États-Unis, vendredi dernier, a ému le monde entier. Cependant, les médias officiels chinois ont saisi cette occasion pour raviver la flamme du nationalisme.

    La chaîne de télévision chinoise CCTV a diffusé, non-stop, des reportages et des analyses sur la tuerie, mettant en avant la politique chinoise de tolérance zéro sur les armes. Le rédacteur du Global Times a été jusqu'à demander : " N'est-ce pas un désastre pour les droits de l'homme ? "

    Une façon subtile d'effacer les appels répétés des États-Unis pour un meilleur respect des droits de l'homme en Chine, une question que la Chine qualifie de problème interne.

    Mais les internautes chinois ne se sont pas trompés sur ces reportages nationalistes. Et ils ont souligné que les médias officiels chinois ont à peine parlé d'une tragédie similaire qui s'est déroulée en Chine centrale le même jour. Un homme a blessé 22 enfants et une femme dans une école primaire de la préfecture de Guangshan, dans la province du Henan. Cette attaque n'a heureusement fait aucun mort.

    L'économiste Han Zhiguo a commenté ce massacre du Henan sur son micro blog, en disant: "Les principaux médias se sont tus, on ne peut voir ces informations que sur Weibo. Cette attitude des médias veut-elle dire que la vie des enfants chinois ne vaut pas grand-chose ?". Ce message a été reposté environ 150 000 fois.

    En réponse aux grands titres de CCTV sur le massacre du Connecticut, un internaute a demandé : "Où se trouve le reportage de CCTV sur les 22 élèves attaqués dans le Henan ? "

    Les autorités de Guangshan ont aussi été critiquées, pour leur manque de réactivité. Les autorités locales avaient d'abord organisé une conférence de presse qui a été annulée quelques heures après. Les médias n'ont pas réussi à contacter les responsables.

    Cette tragédie, dans la province du Henan, a souligné l'absence de soins psychiatriques en Chine. Selon les premiers rapports, l'homme responsable de l'attaque souffrait de déficience mentale et était la proie de crises d'épilepsie depuis deux an.

    Tiré de: http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2012-12-18/993371457935.html

  • Taiwan vote une résolution pour soutenir les prisonniers de conscience chinois

    prisonniers de conscience chinois,relation taiwan chine,droits de l'homme,chine,liberté tibet

    Le parlement taïwanais a voté une résolution le 11 décembre mettant en avant la surveillance et l’éventuel sauvetage de prisonniers de conscience chinois, et exigeant que le gouvernement porte son attention sur plus de 4000 prisonniers de conscience détenus par le régime communiste chinois juste de l’autre côté du détroit.

    La résolution avait été soumise par la législatrice Yu Mei-nu, présidente de l’Association Internationale des Droits de l’Homme, un nouveau sous-comité du corps législatif taïwanais, qui a pris la parole au Yuan Législatif (l’assemblée législative) de Taiwan.

    «Hier, le 10 décembre, était la Journée Internationale des Droits de l’Homme, et nous avons été ravis d’assister au cours de la séance  au vote d’une résolution attirant l’attention sur les prisonniers de conscience chinois, ceux-ci incluant: des activistes pro-démocrates, des avocats des droits de l’homme, des pratiquants de Falun Gong et des tibétains», a déclaré Yu.

    Dans leur nouvelle résolution, les législateurs  ont déclaré: «Le Rapport des Droits de l’Homme 2011 du Département d’État des États-Unis et le rapport annuel de 2011 de la Congressional-Executive Commission des États-Unis abordent tous deux le problème des prélèvements illicites d’organes effectués sur les pratiquants de Falun Gong et les condamnés à mort en Chine, afin de faire des profits. Ils parlent également de la sévère répression infligée au peuple tibétain par le Parti Communiste Chinois (PCC) dans toutes les régions tibétaines et à tous niveaux, non seulement par une politique de persécution et d’arrêts abusifs de moines bouddhistes tibétains dans les monastères et les couvents, mais aussi en l’étendant à la détention de chanteurs connus et d’écrivains engagés dans des représentations artistiques, tout en intensifiant la répression qui a conduit à une choquante série d’auto-immolations par des Tibétains protestant contre la gouvernance répressive de la Chine.

    «Le PCC a persécuté les pratiquants de Falun Gong ces treize dernières années et d’innombrables pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés et détenus dans des camps de travaux forcés, des prisons et des centres de détention», a-t-elle expliqué.

    «La liste contient 4 033 prisonniers de conscience et 1854 d’entre eux sont des pratiquants de Falun Gong illégalement détenus pour le régime chinois, soit le plus grand nombre sur la liste. De nombreux pratiquants de Falun Gong risquent actuellement en Chine de subir de brutales tortures et d’avoir leurs organes prélevés, alors qu’ils sont encore en vie», a continué Chu.

    Chow Mei-Li, présidente des Amis du Tibet, a expliqué que la seule chose que désire le peuple tibétain est la liberté du Tibet et le retour du Dalaï-lama. Cependant, elle a ajouté que bien que ces espoirs soient relativement simples, ils ne peuvent s’exprimer que par des auto-immolations pour protester contre la Chine qui règne d’une main de fer sur le Tibet. Chow a vivement incité le gouvernement taïwanais à inclure la liste des prisonniers de conscience dans les prochaines négociations inter-détroit  entre la Chine et Taiwan.

    Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/12/12/18/n3507648.htm

  • Les cinq montagnes sacrées de Chine

    Chine, Montagne sacrée, mont Taishan, pèlerinage en chine, tourisme en chine

    Les cinq montagnes sont le Mont de l'Est ou mont Taishan, le mont Song ou mont central, le mont de l'Ouest ou le mont Huashan, le mont du Nord ou Mont Bei Hengshan et le Mont du Sud ou Mont Nan Hengshan. Leur altitude varie de 1360 à 2190 mètres.

    L'ensemble des cinq monts sacrés, qui s'est constitué progressivement, apparaît bien structuré à partir de l'époque des Dynasties du Nord et du Sud entre l’an 420 et 589 avec le développement du bouddhisme et des grandes écoles taoïstes, qui y construisirent de nombreux temples. Les taoïstes créèrent vers cette époque les Dieux des cinq monts.


    À partir des dynasties Ming (1368-1644) et Qing (1644-1911), les Monts de l'Est et de l'Ouest perdront beaucoup de leurs temples bouddhistes et prendront un caractère presque exclusivement taoïste.

    Depuis toujours en Chine, les montagnes ont été des lieux privilégiés pour les activités religieuses. La traduction de pèlerinage, chaosheng, est l'abréviation de chaobai shengshan , "payer ses respects à la montagne sacrée". En tant que "fils du Ciel", les empereurs se devaient d'aller au cours de leur règne rendre un culte sur les monts sacrés, ou au moins d'y envoyer une délégation. Ils le faisaient le plus souvent lors de leur prise de pouvoir pour affirmer leur qualité de titulaire du "mandat céleste", particulièrement lorsqu'ils inauguraient une nouvelle dynastie. Ces rites impériaux étaient le feng destiné au Ciel et le shan destiné à la Terre. La fonction touristique et de loisir des cinq monts s'est également développée très tôt, la haute société aimant aller sur les hauteurs pour échapper aux chaleurs estivales.

    Caractéristiques de ces 5 Monts
    Le Mont Tai

    Le mont Tai ou Taishan, est situé près des plaines de Qi et Lu (pays de Confucius, actuellement province de Henan, à l’Est de la Chine). C’est la plus ancienne des montagnes sacrées et elle en garde le titre de «Première montagne du monde connu». On l'appelle parfois le mont Dai : ce caractère chinois est composé de «montagne» et de «génération», ce qui veut dire qu'elle est l'ancêtre des monts sacrés. C'est sur le Taishan que Qin Shi Huang (empereur fondateur de la dynastie Qin -260 à -210) effectua les cérémonies au Ciel et à la Terre qui marquèrent son avènement. On y trouve le plus ancien vestige religieux des cinq montagnes, un temple dédié au mont dont la fondation remonte aux Han Occidentaux (202 av JC). Le Taishan est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis mai 1987.  


    Associé à l'aurore, à la naissance et au renouveau, le mont Tai est souvent considéré comme la plus en vue de ces cinq montagnes. Les temples qui y sont perchés attirent de nombreux pèlerins depuis 3000 ans. Son point culminant, le pic de l'Empereur de Jade, a une altitude de 1 545 m. L’Empereur de Jade est un dieu chinois d'origine taoïste considéré comme le chef des autres dieux ; il est lié au Ciel et à la souveraineté.(...)

    Lire la suite de l'article sur: http://fr.clearharmony.net/articles/200805/39615.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu