Avertir le modérateur

Taiwan vote une résolution pour soutenir les prisonniers de conscience chinois

prisonniers de conscience chinois,relation taiwan chine,droits de l'homme,chine,liberté tibet

Le parlement taïwanais a voté une résolution le 11 décembre mettant en avant la surveillance et l’éventuel sauvetage de prisonniers de conscience chinois, et exigeant que le gouvernement porte son attention sur plus de 4000 prisonniers de conscience détenus par le régime communiste chinois juste de l’autre côté du détroit.

La résolution avait été soumise par la législatrice Yu Mei-nu, présidente de l’Association Internationale des Droits de l’Homme, un nouveau sous-comité du corps législatif taïwanais, qui a pris la parole au Yuan Législatif (l’assemblée législative) de Taiwan.

«Hier, le 10 décembre, était la Journée Internationale des Droits de l’Homme, et nous avons été ravis d’assister au cours de la séance  au vote d’une résolution attirant l’attention sur les prisonniers de conscience chinois, ceux-ci incluant: des activistes pro-démocrates, des avocats des droits de l’homme, des pratiquants de Falun Gong et des tibétains», a déclaré Yu.

Dans leur nouvelle résolution, les législateurs  ont déclaré: «Le Rapport des Droits de l’Homme 2011 du Département d’État des États-Unis et le rapport annuel de 2011 de la Congressional-Executive Commission des États-Unis abordent tous deux le problème des prélèvements illicites d’organes effectués sur les pratiquants de Falun Gong et les condamnés à mort en Chine, afin de faire des profits. Ils parlent également de la sévère répression infligée au peuple tibétain par le Parti Communiste Chinois (PCC) dans toutes les régions tibétaines et à tous niveaux, non seulement par une politique de persécution et d’arrêts abusifs de moines bouddhistes tibétains dans les monastères et les couvents, mais aussi en l’étendant à la détention de chanteurs connus et d’écrivains engagés dans des représentations artistiques, tout en intensifiant la répression qui a conduit à une choquante série d’auto-immolations par des Tibétains protestant contre la gouvernance répressive de la Chine.

«Le PCC a persécuté les pratiquants de Falun Gong ces treize dernières années et d’innombrables pratiquants de Falun Gong ont été arrêtés et détenus dans des camps de travaux forcés, des prisons et des centres de détention», a-t-elle expliqué.

«La liste contient 4 033 prisonniers de conscience et 1854 d’entre eux sont des pratiquants de Falun Gong illégalement détenus pour le régime chinois, soit le plus grand nombre sur la liste. De nombreux pratiquants de Falun Gong risquent actuellement en Chine de subir de brutales tortures et d’avoir leurs organes prélevés, alors qu’ils sont encore en vie», a continué Chu.

Chow Mei-Li, présidente des Amis du Tibet, a expliqué que la seule chose que désire le peuple tibétain est la liberté du Tibet et le retour du Dalaï-lama. Cependant, elle a ajouté que bien que ces espoirs soient relativement simples, ils ne peuvent s’exprimer que par des auto-immolations pour protester contre la Chine qui règne d’une main de fer sur le Tibet. Chow a vivement incité le gouvernement taïwanais à inclure la liste des prisonniers de conscience dans les prochaines négociations inter-détroit  entre la Chine et Taiwan.

Tiré de: http://www.epochtimes.fr/front/12/12/18/n3507648.htm

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu