Avertir le modérateur

Wang Yang, un réformiste de Guangdong, pourrait avoir sa place au soleil

Wang Yang, Chine, réforme, fonctionnaires, Parti communisteWang Yang, l’une des personnes les plus éminentes de la faction réformiste du Parti communiste chinois (PCC), va poursuivre sa politique dans la province de Guandong, après avoir été gardé à son poste de secrétaire du Parti de cette région et suite aux rumeurs qu’il obtiendra probablement un siège au Comité permanent du Politburo, l’organe politique le plus puissant en Chine.

En tant que Secrétaire du Parti de la province du Guandong depuis 2007, Wang a formé une sorte de coalition avec le Premier ministre Wen Jiabao et le Président chinois Hu Jintao afin d’introduire une réforme dans la province du Guandong.

La réforme soutenue par Wang Yang représente une menace pour les cadres qui ont fait leur carrière dans la sécurité et les organes de propagande.

Comme l’a indiqué  le journal  l’Economic Observer: «La raison de l’alliance de Wang Yang, Secrétaire du Parti de Guangdong, avec Wen Jiabao lors de l’essai de la réforme à Guandong ne provient pas seulement du  fait qu’ils viennent de la même province et ont fait partie de la Ligue de la jeunesse communiste, mais aussi parce que Wang Yang cherchait un modèle économique pour la ville de Guangdong qui répondait aux attentes des citoyens. Par conséquent, ils ont fait une proposition à la Banque mondiale, ainsi qu’à d'autres organisations internationales  pour la mise en œuvre d’un plan sur cinq ans».

L'importance de Wang Yang s’est accrue suite à la récente éclipse de Bo Xilai, qui  défendait les idéologies politiques opposées et la  politique économique mettant l’accent sur l'Etat.

Bo était un garde rouge dans sa jeunesse et son organisation d’étudiants a été formée directement  par Mao Zedong. L’attitude critique de son père, Bo Yibo, a donné à Bo Xilai une occasion de prouver son zèle révolutionnaire en frappant son père et en lui cassant trois côtes. Yang Guang, un survivant de la Révolution culturelle, cite les paroles de Bo Yibo: «Quand j'ai vu qu'il n'avait pas peur de couper les liens avec les membres de sa famille, j’ai compris qu'il était un bon élément pour la prochaine génération de la direction du Parti».

Wang était un révolutionnaire qui restait ferme dans sa croyance dans un système économique transparent et principalement privé plutôt qu’étatique, un système que les experts considèrent comme essentiel pour un développement économique durable en Chine. La croissance du pouvoir  politique de Wang s’est illustrée par sa gestion réussie de l’agitation sociale dans le village de Wukan, qui a été résolue par un compromis, au lieu de la violence.

Un climat économique international défavorable a peut-être en partie aidé Wang à introduire les réformes dans le Guangdong. «L’échec de la réforme est autorisée, mais l’inaction n’est pas autorisée» était l’un des slogans lancé ces dernières années. Les partisans affirment que la politique de libéralisation économique dans le Guangdong est un exemple potentiel que d'autres régions de la Chine pourront suivre.

Wang a également déclaré récemment que le peuple chinois ne devrait pas remercier le Parti communiste pour ses succès ou son  bonheur, une déclaration qui est fondamentalement à l’opposé des six dernières décennies de propagande du Parti.

Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Wang-Yang-un-reformiste-de-Guangdong-pourrait-avoir-sa-place-au-soleil.html

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu