Avertir le modérateur

D'anciens cadres du PCC publient une lettre ouverte adressée à Hu et Wen

Zhou Yongkang, membre du Comité permanent du Politburo
Zhou Yongkang, membre du Comité permanent du Politburo – la plus haute instance dirigeante du Parti communiste chinois – pourrait être expulsé du Parti tout comme son protégé, Bo Xilai. (Liu Jin/AFP/Getty Images)

Seize anciens cadres du Parti communiste chinois ont publié le 9 mai, sur Internet, une lettre ouverte adressée aux dirigeants chinois, Hu Jintao et Wen Jiabao.

L'auteur de la lettre, Yu Yongqing, a confirmé son authenticité lors d'une entrevue téléphonique avec The Epoch Times.

La lettre émet plusieurs requêtes concernant le haut dirigeant Zhou Yongkang, dont son retrait du Comité permanent du Politburo; son retrait du rôle de secrétaire de la Commission des affaires politiques et législatives (CAPL); que Zhou admette ses torts dans la persécution du Falun Gong; que Zhou démissionne de tout autre poste, y compris son adhésion au Parti; et que Zhou fasse l'objet d'une enquête par la Commission centrale de discipline.

Zhou Yongkang est aux commandes de l'appareil de sécurité chinois en dirigeant la CAPL et il est un des neuf membres du Comité permanent du Politburo, la plus haute instance du pouvoir au sein du régime. Des rumeurs avaient fait surface au mois de mars que Zhou – assisté par Bo Xilai qui a récemment été disgracié et expulsé – avait planifié un coup d'État pour empêcher Xi Jinping de devenir le prochain dirigeant suprême et pour installer à la place Bo dans les plus hautes sphères.

Geste audacieux
La lettre des signataires est particulièrement intéressante, car elle dénonce un homme qui a le pouvoir de les faire disparaître.

«Habituellement, les auteurs de telles lettres ont des demandes générales, comme la mise en œuvre de réformes politiques», explique le chroniqueur Zhang Tianliang. «Il est très rare qu'une seule personne soit prise à partie.»

La lettre a été publiée sur le site web Canyu.org, appartenant à la China Free Press.

La lettre demande également que Liu Yunshan soit démis de ses fonctions de directeur du Département de la propagande (sous Li Changchun) et qu'on l'empêche de participer à la prochaine rencontre du Comité permanent lors du 18e Congrès national du peuple.

Liu Yunshan, considéré par plusieurs comme faisant partie de la faction de Hu Jintao au sein du Parti, est un des dix candidats considérés pour un poste sur le Comité permanent.

Les crimes de Mao et de ses successeurs
Les 16 signataires de la ville de Zhaotong, province du Yunnan, ont énuméré les crimes de Mao Zedong et de ses successeurs. Ils ont aussi dénoncé l'intention de Zhou Yongkang et de Bo Xilai de ramener la Révolution culturelle et de planifier un coup d'État à Chongqing.

Yu Yongqing a déclaré : «Dans plusieurs mouvements, les intellectuels et les agriculteurs ont été sauvagement réprimés. Après les tourments de la Révolution culturelle de Mao Zedong en Chine, ses successeurs Deng Xiaoping et Jiang Zemin ont été responsables du massacre de Tiananmen en 1989 et de la persécution actuelle du Falun Gong.»

Yu Yongqing estime que ces évènements ont ruiné l'avenir de la Chine et que les protagonistes devraient être tenus pour responsables. Le gouvernement doit innocenter les gens persécutés, selon lui. Si le PCC ne change pas, les gens vont se soulever et le renverser.

Un autre signataire, Wu Zhibo, a dit croire que Pékin savait que Zhou Yongkang soutenait Bo Xilai. Il a aussi dit que la Chine ne devrait pas retourner aux jours obscurs et chaotiques de la Révolution culturelle.

La lettre souligne que plutôt que de critiquer sérieusement la Révolution culturelle et les crimes commis par Mao Zedong, et d'éliminer l'influence persistante de la Révolution culturelle, le Comité central du Parti valorise encore l'idéologie de Mao et a déformé l'histoire afin de camoufler ses crimes. Par exemple, la statue de Mao se dresse encore sur la place Tiananmen.

La lettre ajoute que l'idéologie de Mao a joué un rôle fondamental dans les troubles politiques en Chine actuellement concoctés par Zhou Yongkang  et l'ex-secrétaire du Parti à Chongqing, Bo Xilai. Sans la tentative de défection au consulat américain de l'ex-chef de police de Chongqing et bras droit de Bo Xilai, Wang Lijun, le 6 février dernier, la Chine aurait fait face à des conséquences inimaginables, indique la lettre.

Version originale : Party Veterans Publish Open Letter to Hu and Wen


Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Danciens-cadres-du-PCC-publient-une-lettre-ouverte-adressee-a-Hu-et-Wen.html

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu