Avertir le modérateur

Le journal de langue chinoise Sing Tao licencie tous ses rédacteurs et traducteurs à Toronto

Sing Tao Daily, Chine, Hong Kong, Presse, parti communisteLe Sing Tao Daily, un journal de langue chinoise pro-Pékin dont les quartiers généraux sont à Hong Kong et dont la compagnie médiatique canadienne Torstar Corporation détient une partie majoritaire des opérations canadiennes, a annoncé le licenciement immédiat de 15 employés le mardi 10 avril.

On compte parmi les mises à pied tous les traducteurs et rédacteurs qui ne font pas partie de la direction.

Howard Law, un représentant de la Southern Ontario Newspaper Guild [guilde des journaux du sud de l’Ontario], a affirmé que Sing Tao avait fait l’annonce à son personnel.

«Ils déménagent tous les postes reliés à la rédaction au bureau Sing Tao de Hong Kong; ils n’auront plus de rédacteurs [à Toronto]», a dit Law. Law ne connaît pas le sort qui sera réservé à la direction de Sing Tao à Toronto.

Law croit que la qualité du journal sera affectée.

Selon lui, «[s]‘ils déménagent la rédaction et la traduction à Hong Kong, nous nous attendons à un produit de qualité inférieure, car leur personnel ne connaît ni Toronto, ni le Canada, ni les expressions canadiennes. Alors je crois qu’il y aura certaines erreurs».

Law ajoute que la direction n’a pas encore expliqué les raisons des licenciements, ni les raisons pour lesquelles la rédaction et la traduction sont déménagées à Hong Kong.

Il précise que le syndicat rencontrera les membres concernés et décidera des prochaines démarches à suivre.

«La convention collective n’interdit pas à la compagnie [Sing Tao] de sous-contracter des travaux, mais tout sous-contrat doit être légal». Ils considéreront les options légales qui s’offrent à eux.

Peter Li, vice-président des opérations chez Sing Tao Daily, a indiqué au journal Ming Pao le 10 avril que la décision avait été prise après une longue et mûre réflexion. Les licenciements permettront de maintenir le journal dans une position compétitive en prenant des mesures proactives pour maintenir les coûts le plus bas possible, a-t-il dit.

Liens avec le régime chinois
Au Canada, Sing Tao est détenue en majorité par Torstar, bien que le journal ait toujours une relation quant à la rédaction avec la société mère à Hong Kong, le Sing Tao News Group.

Le président de Sing Tao News Group, Charles Ho, est un membre du Standing Committe of the Chinese People’s Political Consultative Conference, une position réservée aux plus proches alliés du Parti communiste chinois.

La Jamestown Foundation, un groupe de réflexion basé aux États-Unis qui supervise les menaces à la démocratie et à la liberté, a analysé l’influence de Pékin dans les médias de langue chinoise d’outre-mer en 2001.

Il a constaté que le Sing Tao Daily ainsi que trois autres journaux de langue chinoise étaient sous l’influence directe du Parti communiste chinois.

«En préparation à la rétrocession de Hong Kong à la Chine en 1997, le gouvernement chinois a tout mis en œuvre, au début des années 1990, pour acheter quelques agences médiatiques importantes de Hong Kong. Il a exécuté ces procédures par l’entremise de parties tierces ayant des liens avec la Chine», indiquait le rapport.

Dans le cas de Sing Tao, le régime chinois a aidé financièrement la propriétaire de l’époque, Sally Aw Sian, qui faisait face à une crise financière à la fin des années 1980, selon Jamestown. Par la suite, le journal s’est transformé en un journal procommuniste dont la rédaction a même été confiée à un ancien rédacteur en chef du Quotidien du Peuple, le porte-parole officiel du régime.

Selon l’analyste politique Kengchit So, Sing Tao s’est transformé et est devenu l’un des journaux les plus procommunistes de Hong Kong.

So avait auparavant une chronique politique dans l’édition internationale de Sing Tao dans laquelle il critiquait souvent le régime chinois. La chronique a été coupée, et So soutient qu’un éditeur lui avait dit que c’était parce que la propriétaire de l’époque, Sally Aw Sian, se préparait à rencontrer le président du Parti communiste chinois, Jiang Zemin

Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Canada-/-Quebec/Le-journal-de-langue-chinoise-Sing-Tao-licencie-tous-ses-redacteurs-et-traducteurs-a-Toronto.html

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu