Avertir le modérateur

  • La Chine face à ses responsabilités

    Chine, economie, justice, yueyue, responsabilité, avocat, ordre social, Mao Tsé-Tong, David Kilgour, Falun Gong, prélèvement d'organes, procès en chine, mise en scène de justice, indifférence

    Pendant des années, mon respect pour les Chinois a eu pour effet de minimiser les critiques de leur gouvernement, rationalisant ma position en me disant qu’au moins l’actuel gouvernement n’était pas celui de Mao Tsé-Tong sous lequel, environ 35 à 45 millions de citoyens sont morts de faim, pendant le «grand bond en avant» (1958-1962).

    Quand il a été prouvé que la pauvreté de centaines de millions de familles, dans les années 50, 60 et 70, avait disparu grâce à l’ouverture du marché économique des exportations dirigé par Deng Xiaoping en 1978, je suis devenu un inconditionnel de la Chine, aveugle face à sa mauvaise gouvernance, aux désastres environnementaux, à la violence du parti-État, aveugle face aux inégalités sociales croissantes, à l’augmentation de l’injustice et de la corruption, qui ont sévi depuis la période de Deng jusqu’au début des années 90.

    La mort de la petite Wang Yueyue
    Dans ce contexte, permettez-moi de parler de la mort récente d’une enfant de deux ans, Wang Yueyue, après une série effroyable d’incidents sur le marché de Foshan dans le Guangdong. Comme tout un chacun le sait maintenant, Yueyue est morte à l’hôpital après avoir été écrasée par deux chauffards en délit de fuite. Dix-huit personnes ont été filmées alors qu’elles passaient devant elle sans venir la secourir.

    Mark Mackinnon, le chef du bureau de Pékin du Globe and Mail, a écrit un long article au sujet de cette tragédie: «Plusieurs de ces passants ont été traqués par les médias chinois et ils ont été interrogés sur leur comportement. […] Pourquoi ne sont-ils pas intervenus ? Le mot ‘‘peur’’ court sur toutes les lèvres. ‘‘J’étais effrayée’’, explique une femme nommée Lin tristement célèbre pour être passée devant Yueyue avec sa fille de cinq ans, en ajoutant si quelqu’un d’autre avait porté secours, j’aurais fait la même chose’’».

    L’indifférence n’est pas la réponse. Les Chinois que j’ai rencontrés sont tout sauf indifférents. […] Le système légal ici est imprévisible et injuste pour ceux qui n’ont pas d’argent et pas de relations politiques. Prendre part amène souvent des problèmes.

    Le cas le plus cité est celui de Peng Yu, un homme de Nanjing qui s’est arrêté pour aider une femme qui était tombée et s’était cassé la hanche […]. Devant les coûts médicaux élevés, la femme de 65 ans s’est retournée contre son «bon samaritain» et l’a accusé d’être responsable de sa chute […]. Le tribunal a retenu ses accusations, trouvant «ne pas être d’accord avec les raisons» selon lesquelles Peng n’aurait écouté que son cœur. Il a été obligé de payer la facture médicale de 6.000 dollars. Le cas de M. Peng est bien connu, et il y en a eu plusieurs comme celui-ci.

    Lorsque j’ai été invité dans une émission de la radio BBC World pour discuter du cas de Yueyue, un interlocuteur de la République Tchèque a rappelé aux auditeurs qu’il n’y a pas que les Chinois qui auraient pu avoir la même réaction que les 18 passants. Quiconque vit dans un État autoritaire peut comprendre ce qui leur a traversé l’esprit.

    Les procès en Chine: de simples mises en scène
    Il est difficile pour les étrangers de comprendre que les procès en Chine sont de simples mises en scène. Clive Ansley, un avocat canadien, a pratiqué à Shanghai pendant 13 ans, réglant plus de 300 dossiers dans son tribunal, avant de rentrer en Colombie-Britannique. Dans son article paru en mars 2007 dans la revue Le Verdict destinée aux avocats, il explique la réalité de la situation: «Il y a un dicton courant chez les avocats et les juges chinois qui croient vraiment en l'État de droit, et ce dicton, familier à tous les milieux juridiques en Chine illustre bien la futilité des tentatives canadiennes à ‘‘aider la Chine à améliorer son système juridique’’ par la formation des juges. Il est: ‘‘Ceux qui traitent le dossier ne font pas le jugement et ceux qui font le jugement n’ont pas traité le dossier’’. Rien de ce qui se passe dans la ‘‘salle du tribunal’’ n’a d’impact sur le jugement.»

    Jérôme Cohen, expert en droit chinois à l’université de Droit de New York, souligne que tant que le gouvernement chinois n’aura pas signé ni ratifié l’accord international des Droits Civils et Politiques, son peuple n'aura pas de libertés fondamentales. D’autres abus du système légal sont illustrés par les exemples d’avocats accusés «d’incitation à faux témoignage» pour avoir convoqué un témoin à décharge et par l’utilisation régulière de la torture pour obtenir des aveux.

    La goutte d’eau pour Clive Ansley a été lorsqu’un décret voté par les juges de la Cour Suprême de Chine a demandé de «s’assurer que le jugement protège l’intérêt national lors d’un différend entre le parti chinois et un parti étranger». Ansley est retourné au Canada car il savait que cela signifiait que les verdicts en faveur des étrangers devenaient impossibles, dans pratiquement tous les cas.

    Mme Li, une ancienne juge de la Cour fédérale chinoise, s’est expliquée récemment à l’université de San Diego. Malgré son poste élevé, elle a été envoyée dans un camp de travaux forcés pendant trois ans et quatre mois sans aucune forme d’audition, parce qu’elle pratiquait le Falun Gong.

    Mme Li explique: «En Chine, la corruption est habituelle dans le système judiciaire, d’autant plus si vous pratiquez le Falun Dafa. J’étais sans doute le seul juge qui ait refusé des dessous de table et j’étais reconnue comme un juge loyal et juste. En avril 2002, j’étais sur la place Tiananmen et je plaidais auprès du gouvernement pour stopper les persécutions contre les pratiquants du Falun Gong. J’ai été emmenée au commissariat et tabassée, mon nez était en sang et pour me forcer à faire des aveux, ils m’ont empêchée de dormir pendant trois jours et trois nuits».

    Mme Li a été radiée de la Cour fédérale parce qu’elle ne voulait pas signer une déclaration dénonçant le Falun Gong. Les autorités l’ont obligée à divorcer et elle vit maintenant en Californie, avec le statut de réfugiée.

    Falun Gong
    La persécution en cours des bouddhistes tibétains, des chrétiens, des musulmans ouighours et autres groupes spirituels par le parti-État chinois, enfreint la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Considérons le Falun Gong, d’abord devenu public en 1992, et qui en sept ans, a atteint les 70 à 100 millions de pratiquants, selon les propres estimations du gouvernement. La pratique, contenant des éléments du bouddhisme et du taoïsme, combinés à une série d’exercices doux, cherche à améliorer le corps et l’esprit. Ses principes essentiels sont «authenticité-compassion-tolérance». Bien que moi-même non pratiquant, j’ai été très impressionné par la dignité et le caractère des gens pratiquant le Falun Gong rencontrés dans plus de quarante pays, depuis 2006.

    Après la mi-1999, des dizaines de milliers de Falun Gong ont été envoyés dans des camps de travaux forcés – créés d’après ceux établis par Hitler, puis Staline – sur une seule signature de la police, sans aucune forme d’audience.

    Aujourd’hui, le Falun Gong semble composer près des deux-tiers des victimes de torture et la moitié des détenus dans les camps de travaux forcés, dans toute la Chine. Selon les recherches que David Matas et moi-même avons accomplies, compilées dans le livre Bloody Harvest, les pratiquants ont été assassinés par milliers depuis 2001 et leurs organes objets de trafic pour les patients chinois et étrangers. Pour la seule période de 2000 à 2005, avec Matas nous avons conclu que la seule explication possible aux 41.500 greffes réalisées en Chine, était que les organes avaient été prélevés de force sur des pratiquants du Falun Gong.

    Engagement responsable avec Pékin
    Les dirigeants du Canada et du secteur privé devraient examiner la raison de leur soutien des violations de tant de valeurs canadiennes dans le but d’accroître les exportations vers la Chine. De plus, pendant des années, ce phénomène a principalement entraîné la délocalisation en Chine d’emplois canadiens et un accroissement constant de notre déficit commercial bilatéral (actuellement approximativement 31 milliards de dollars). La partie de notre communauté ayant surinvesti en Chine n’a-t-elle pas le sens de la responsabilité pour les emplois nécessaires pour les Canadiens ? Le reste d’entre nous est-il tant focalisé sur l’accès à des biens de consommation peu onéreux que nous ignorons les coûts humains et environnementaux payés par les Chinois qui les produisent ?

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/La-Chine-face-a-ses-responsabilites.html

  • La croissance de l'économie chinoise basée sur des prisons d'esclaves

    economie chinoise, chine, économie, esclave, esclavage, prison, camp de travail, origine jouets Noel, laogai, régime

    Des travailleurs pour rien et en quantité illimitée

    L'économie en expansion de la Chine continue a pu grandir à cause de l'utilisation du travail d'esclaves ou aux camps de Laogai. Le mot « Laogai » veut dire "réformer à travers le travail". C'est un système de manufactures en prison et de centres de détention mis sur pied par l'ancien leader chinois Mao Zedong durant les années 50 comme moyen de rééduquer à travers le travail et d'augmenter l'économie de la République Populaire de Chine. Depuis 1979, il y a apparemment quelques milliers de personnes obligées de travailler dans le système de Laogai. Aujourd'hui, c'est devenu une énorme source de travailleurs gratuits et de profit pour le gouvernement chinois. Selon les estimations de la fondation de recherche Laogai, il y a 6.8 millions de personnes incarcérées dans les 1100 institutions de travail de Chine.

    Ceux qui sont incarcérés dans ces institutions, doivent faire face à de longues heures de travail et de traitement brutal avec peu de sommeil et de nourriture. Selon un rapport de Stephen D. Marshall intitulé « Le Laogai Chinois: un rôle caché dans le développement du Tibet » certains travaillent 20 heures par jour avec des forces oppressives violentes ce qui a forcé certains détenus à choisir le suicide plutôt que d'être battus, de mourir de faim ou de travailler jusqu'à la mort. D’autres se mutilent ou se blessent pour éviter de travailler. Des détenus qui sont plus lents ou refusent de travailler reçoivent des chocs électriques, sont battus, agressés sexuellement ou mis en isolement. Parmi les prisonniers de ces camps de travail, on retrouve des criminels, des prisonniers politiques et des pratiquants du Falun Gong qui maintenant composent jusqu’à la moitié de ceux détenus dans le camp de Laogai.

    Qui utilise le travail d’esclaves?

    Les camps de travaux forcés sont à la fois une forme de torture et une source énorme de profit pour la Chine. Avec la quantité incroyable de main-d’œuvre gratuite qui vient du camp de Laogai, la Chine a leurré plusieurs entreprises extérieures avec son système de « profit avec le travail d’esclaves ». Avec des coûts en gros ridiculement bas, plusieurs ne peuvent résister à l’appât et sans le savoir encouragent cette pratique illégale.

    Des produits d’usage commun comme des arbres de Noël, des ampoules pour arbres de Noël, des bracelets, des outils, de la nourriture sont parmi les produits manufacturés et exportés. Selon un rapport d’un Comité de la Chambre des communes sur les relations internationales, les compagnies qui avaient ou ont des produits faits au camp de Laogai sont Midas, Staples, Chrysler, Nestlea. Un rapport récent d’un détenu du camp de travail de Changii dans les états de Zinjiang mentionne que la Tianshan Wooltex Stock Corporation Ltd, un contractant du camp de travail de Changji manufacture des produits pour des compagnies à l’étranger telle que Banana Republic, Neiman Marcus, Bon Genie, Holt Renfrew, French Connection et d’autres. Pour la compagnie Banana Republic, les commandes sont entre 200000 et 280000 pièces par jour.

    Les produits manufacturés dans ces endroits sont faits par des gens qui sont contraints de travailler dans des milieux peu sécuritaires et dans des conditions malsaines. Des détenus de Laogai ont dit qu’à cause de la malnutrition, la privation de sommeil, ils en viennent à avoir des poux ou la gale et à souffrir d’hépatite, de tuberculose et autres malaises. Les détenus sont forcés de travailler même s’ils sont malades. Plusieurs ne peuvent pas prendre de douche durant de longues périodes de sorte que leurs fluides corporels viennent en contact avec les produits qu’ils manufacturent. Ces produits sont ensuite envoyés partout à travers le monde.

    Comment arrêter les produits de Laogai

    Les lois qui invalident sur le papier le travail d’esclaves n’ont pas pu arrêter la vague de produits manufacturés de façon inhumaine et qui sont envoyés et commercialisés à travers le monde. Par exemple, depuis 1983, il est illégal d’importer des biens aux États-Unis qui ont été manufacturés par le biais de travaux d’esclaves. Selon la Fondation de recherche de Laogai, le gouvernement chinois a garanti publiquement l’arrêt de l’exportation de produits venant de travaux d’esclaves en octobre 2001.

    En 1992, la Chine et les États-Unis ont signé le « Memorandum of Understanding » (MOU) dans un effort qui permettait aux É.U. d’avoir accès à l’information nécessaire pour contrôler les produits bannis venant du travail de prisonniers. Selon le MOU, le gouvernement chinois s’est engagé à enquêter sur toutes les plaintes de travail d’esclave.

    Cette entente n’a pas eu de résultat réel vu les profits que la Chine risquait de perdre avec sa source de travailleurs gratuits que le système de Laogai produit. Mettant de côté les demandes des États-Unis de réponses sur ce sujet, la Chine montre des camps « sanitaires » pour les inspecteurs. Parmi les autres tactiques pour s’assurer que la production continue à avoir lieu, notons des fausses compagnies, le changement d’adresse, et le mélange de camp de travail et des choses qui n’ont rien à voir avec les affaires.

    En plus, des organisations telles que la Fondation de recherche de Laogai et l’Organisation mondiale pour l’investigation des persécutions du Falun Gong continuent de rechercher au sein du gouvernement chinois l’utilisation de travail d’esclaves comme une source de croissance économique et de montrer à tous les produits manufacturés à Laogai.Malgré le fait que la Chine continue pour l’instant à bénéficier de « l’économie des prisons », il se pourrait bien que ce soit les consommateurs du monde entier qui viennent à bout du destin de Laogai. Dès que le monde entier viendra à réaliser toutes les souffrances qui ont mené à la production des produits qu’ils achètent, ils ne le feront pas aussi facilement, malgré le bas prix.

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Le-Cout-eleve-des-Laogai-en-Chine.html

  • La hausse de la consommation des produits de luxe en Chine liée à la corruption

    Chine, produits de luxe, Louis Vuitton, Luxe, corruption, injustice sociale, pots de vin

    Le PIB de la Chine se classe en 105ème position dans le monde. Selon son ministère du Commerce, 150 millions de Chinois gagnent moins de 1 $ par jour, ce qui correspond à l’indice de pauvreté fixé par les Nations Unies. Pourtant, la Chine arrive en deuxième position sur le marché des produits de luxe dans le monde.
     
    Tandis que les marchés de luxe en Europe, en Amérique du Nord, et au Japon sont en diminution du fait du ralentissement mondial de l’économie, la consommation chinoise en produits de luxe est à la hausse, s'élevant à 10,7 milliards de dollars soit   25% du marché mondial du luxe.

    Wang Ning, professeur de sociologie à l’université de Sun Yat-Sen dans la province du Guangdong, a déclaré à la Radio «Son de l’Espoir» qu'il voit la consommation de produits de luxe en Chine comme appartenant à un marché noir, puisque la source des revenus utilisés pour de tels achats n’est pas claire et ne provient pas de sources légales.

    «La Chine est encore un pays pauvre du fait de son revenu moyen. Cependant, sa consommation en produits de luxe est devenu numéro deux dans le monde !» a t-il dit. «Ceci est juste une indication de la polarisation de la répartition des revenus. La richesse est dans la main d'une petite partie de la population. Ils ont trop d'argent, et ainsi, ils achètent des produits de luxe».
     
    «En Chine, le marché du luxe est une industrie particulière. Il est actuellement l'incarnation de l'injustice sociale et de la corruption», dit le professeur.
     
    Jiang Caifen, professeur agrégé à l’Université d’Etude Economique à Guangzhou, a réalisé une étude approfondie des consommateurs de luxe dans le but de voir qui achetait des produits de luxe.
     
    «Selon mes observations, il y a trois types de consommateurs de luxe: ceux qui sont devenus très riches très rapidement, les élites sociales, incluant les travailleurs à col blanc dans les entreprises aux capitaux étrangers, et les représentants du gouvernement», a t-il précisé.
     
    «Les produits de luxe sont devenus des indicateurs de problèmes sociaux. La source du problème n'est pas les produits luxe, mais la société elle-même», a écrit M. Zhou Ting, directeur du Centre de Recherche sur les Produits de Luxe à l'Université du Commerce International et de l'Economie, dans un article intitulé "Le Syndrome du Luxe" dans une édition récente de la Chine Hebdomadaire.
     
    «En Chine, il y a trop de gens qui sont des nouveaux riches de la deuxième génération, trop de gens dont les parents sont devenus riches grâce au pouvoir politique, trop de gens comme Guo Meimei [un jeune de 20 ans qui a fait étalage de richesse pouvant provenir de la corruption de la Croix-Rouge en Chine], trop de gens qui sont devenus riches du jour au lendemain grâce à l'extraction non réglementée du charbon et au forage pétrolier. Tous ces gens sont impatients d'utiliser les produits de luxe pour prouver leur identité», a écrit M. Zhou.

    Cadeaux et pots de vin
    McKinsey & Company, un cabinet international de conseil pour les Directions générales des grandes entreprises, a publié un rapport dans lequel il déclare que 50% des produits de luxe achetés en Chine en 2009 ont été sous forme de cadeaux.

    «Offrir une montre de chez Vacheron-Constantin, un sac à main Louis Vuitton, une cravate Ermenegildo Zegna ou d’autres, est répandu dans le monde des affaires», déclare le professeur Jiang dans une interview faite par Guangzhou Daily.

    «Dans le système chinois, l'autorité d’une personne correspond à la valeur des dons qu’elle reçoit», affirme le sociologue Wang, dans le Guangzhou Daily. «Louis Vuitton est la marque de luxe la plus reconnue en Chine. Elle est, par conséquent, devenue le symbole du pouvoir.»

    En Chine, si l'on veut gravir les échelons de son entreprise, il faut se soumettre à son superviseur. Si l'on veut faire des affaires, il faut le soutien des fonctionnaires de l'État. Les entreprises ont pris l’habitude de verser des pots de vin, marchant main dans la main avec les fonctionnaires.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/La-hausse-de-la-consommation-des-produits-de-luxe-en-Chine-liee-a-la-corruption.html

  • Un haut criminel chinois de passage en France: Chen Deming, ministre du Commerce chinois

    Chen Deming, ministre du Commerce chinois, Chine, haut criminel chinois en France, criminel, France, ministre du Commerce chinois, CIPFG, coalition d'investigation sur la persécution du falun gong, Falun Gong, droits de l'homme en Chine

    Chen Deming, ministre du Commerce chinois, sera en visite officielle en France du 26 au 28 novembre 2001. Né en mars 1949, il a été successivement vice-gouverneur, vice-secrétaire du comité permanent provincial du Parti Communiste Chinois (PCC), et le gouverneur de la province du Shaanxi de mai 2002 à mai 2006.

    Selon des rapports d’enquête sur ses différents mandats à Shaanxi, Chen Deming a activement soutenu et organisé la persécution à l’encontre du Falun Gong dans la province[1]. Le 2 août 2002, lors du neuvième Assemblée populaire nationale de la province du Shaanxi, au nom du vice-gouverneur de la province, il a exprimé son soutien à la répression du Falun Gong. Le 20 octobre 2002, alors qu'il était en tournée d’inspection spéciale au bureau provincial de la sécurité publique, il a appelé à une répression sans faille à l’encontre du Falun Gong. 

    Selon le site Internet Minghui tenu par des pratiquants de Falun Gong, du 20 juillet 1999 à ce jour, 32 pratiquants de Falun Gong ont été identifiés comme persécutés à mort dans la province du Shaanxi [2](voir liste ci-dessous). Le nombre réel serait beaucoup plus élevé. Des milliers de pratiquants de Falun Gong y subissent toutes formes de persécutions : tortures, travaux forcés, injection de produits toxiques, viols, emprisonnements, menaces, licenciements, amendes, interdiction de pratiquer leur croyance, jusqu’aux prélèvements d’organes forcés, ... 

    Selon des rapports de l’ONU, des organismes de droits de l’homme, ou de gouvernements, le Falun Gong est le groupe le plus persécuté par le régime chinois. Cette persécution constitue une forme de massacre massif et une violence d’État à très grande échelle qui n'est pas moins cruelle que le massacre de la Place Tian’anmen en 1989 et ceux des pays arabes et de l’Afrique du Nord tout récemment.

    Nous souhaitons que le gouvernement de France, patrie des droits de l’homme, tende la main aux citoyens chinois, en faisant le nécessaire pour arrêter la persécution à l’encontre du Falun Gong en Chine, et interdise l’entrée en France de criminels tels que  comme Chen Deming.

    Contacts

    Association Falun Gong France

    Alain Tong - 06 01 76 80 85

    CIPFG France - http://www.cipfg.org/

    Jianping Zhang - 06 10 32 92 54 - cipfg.fr@sfr.fr

    - - -

    Liste incomplète des pratiquants de Falun Gong identifiés comme persécutés à mort pendant les différents mandats de Chen Deming dans le Shaanxi

    Wang Dawei, persécuté à mort au 6 septembre 2002

    Un ex-ingénieur de la compagnie de l’industrie des avions de Xi’an a été battu à mort et sa femme a été détenue deux fois dans un camp de travaux forcés

    http://www.vraiesagesse.net/news/0507/01/E62189_20050624_fr.htm

    Li Qingzhou, persécuté à mort en novembre 2002

     M. Li Qingzhou, pratiquant de Dafa de la province de Shaanxi, a été torturé à mort

     http://www.vraiesagesse.net/news/0310/01/E40568_20030922_fr.htm

    Yao Jingmin, persécuté à mort en décembre 2003

    Le pratiquant de Falun Gong Yao Jingmin de la ville de Hanzhong, province de Shaanxi, est mort suite à des tortures en mars 2004

    http://www.vraiesagesse.net/news/0411/17/E54260_20041106_fr.htm

     Jing Yuxue, persécuté à mort le 15 avril 2004

    Thirteen Practitioners Who Died from Abuse and Maltreatment during the Persecution

    http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/9/13/64858.html

    Wang Yunfang, persécutée à mort le 5 juillet 2004

     La pratiquante Wang Yunfang de la ville de Hanzhong, Province de Shaanxi est décédée, suite à la persécution, en juillet 2004

     http://www.vraiesagesse.net/news/0411/30/E54692_20041119_fr.htm

     Zhou Qingtian, persécuté à mort en juillet 2004

     M. Zhou Qingtian, pratiquant de Falun Dafa de Xi’an, torturé à mort

     http://www.vraiesagesse.net/news/0411/04/E54050_20041031_fr.htm

     Zhang Baowang, persécuté à mort le 5 décembre 2004

     Le pratiquant de Falun Dafa, M. Zhang Baowang de la ville de Baoji, province de Shaanxi, a été torturé à mort

     http://www.vraiesagesse.net/news/0502/08/E57193_20050205_fr.htm

    Yang Qiaoli, persécutée à mort le 26 janvier 2005

     Practitioner Yang Qiaoli and Her Family Suffer Ruthless Persecution in Tongchuan City, Shaanxi Province

     http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/5/16/60808.html

     Wang Wensheng, persécuté à mort le 15 mars 2005

     Wang Wensheng of Hancheng City Persecuted to Death

     http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/9/1/64475.html

     Wang Zhiyu, persécutée à mort le 13 avril 2005

     Thirteen Practitioners from Shandong, Shaanxi, Inner Mongolia and Other Provinces Who Died Because of the Persecution

     http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/5/9/60575.html

     Ms. Huang Guiqin, persécutée à mort le 13 juin 2005

     Nine More Practitioners from Shaanxi, Gansu and Henan Provinces Persecuted to Death

     http://www.clearwisdom.net/emh/articles/2005/8/12/63848.html

     Chen Jiansheng, persécuté à mort le 11 octobre 2005

     M. Chen Jiansheng a été torturé à mort au camp de travail de Zaozihe

     http://www.vraiesagesse.net/news/0601/20/E66813_20051113_fr.html

     Le pratiquant Chen Jiansheng a été tué par perfusion intraveineuse d’urine après avoir été gavé de force avec de l’eau salée très concentrée au camp de travail Zaozihe dans la province du Shaanxi

     http://www.vraiesagesse.net/news/0612/23/E80745_20061210_fr.htm

    - - -

     Contexte

    Le Falun Gong (appelé également Falun Dafa) est une méthode spirituelle basée sur le Bouddhisme et le Taoïsme. Préconisant les valeurs universelles d’authenticité, bienveillance et tolérance, elle est constituée par une série d’exercices méditatifs bénéfiques pour la santé. Le Falun Gong n’a pas d’agenda politique, il est accessible gratuitement à tous.

    Le régime communiste chinois considère le Falun Gong comme ennemi N°1, et a mobilisé tous ses moyens pour le persécuter. C’est un régime de dictature qui veut tout contrôler ; mais les pratiquants du Falun Gong sont apolitiques et résistent aux répressions par le régime chinois ; les pratiquants du Falun Gong sont très nombreux (70 à 100 millions avant le juillet 1999 selon le gouvernement chinois)

    Le Falun Gong a pu identifier 3457 pratiquants qui ont été persécutés à mort depuis le 20 juillet 1999 ; des millions ont été ou sont emprisonnés et torturés uniquement pour leur croyance spirituelle. Selon des rapports de l’ONU, des organismes de droits de l’homme, ou de gouvernements, 2/3 cas de tortures en Chine concernent les pratiquants de Falun Gong ; la moitié des prisonniers en Chine sont des pratiquants de Falun Gong.

    Selon des témoignages et des enquêtes, des milliers de pratiquants de Falun Gong auraient été tués suite à des prélèvements d’organes orchestrés par le régime chinois partout dans le pays.


    [1] Annonce de l’investigation sur Li Jianguo, Dong Lei, Chen Deming du comité permanent provincial du Parti pour la province de Shaanxi et du gouvernement

    http://www.zhuichaguoji.org/node/307

    “Organisation internationale pour enquêter sur la persécution du Falun Gong” (volume 1)

    http://www.zhuichaguoji.org/node/343 .

    [2]http://library.minghui.org/victim/107,,1,1.htm, en chinois.

     

     

  • NEWS CHINE: Dette USA-Chine et censure des oeuvres créatives


    « Asie à la Une » toute l'actualité du 21... par NTDFrancais

     

    New Tang Dynasty Television (NTD) est une chaîne de télévision indépendante et à but non lucratif, créée en 2002. Basée à New York, NTD a ses journalistes et correspondants dans plus de 70 villes du monde.

    NTD comprend un réseau de volontaires et d’équipes issus de tous milieux et connaisseurs à la fois des sociétés asiatiques et occidentales. La chaîne s’est engagée à apporter aux téléspectateurs des programmes de la plus grande qualité – des programmes non seulement distrayants mais aussi percutants.

    Au-delà de la programmation télévisée, NTD se distingue par son rôle majeur dans la promotion de l’art et de la culture traditionnelle chinoise. Chaque année, la chaîne organise et sponsorise une série de représentations, de compétitions et de programmations locales.

  • Ai Weiwei: volé par le régime chinois

    Ai Weiwei a précisé: «En tant que citoyen, mon innocence est liée à l’innocence du pays. Nous ne faisons pas cela uniquement pour nous, nous pensons que la procédure légale doit être juste, elle doit être transparente et juste. C’est la seule façon de voir de l'espoir dans ce pays». (NTD)
    Ai Weiwei a précisé: «En tant que citoyen, mon innocence est liée à l’innocence du pays. Nous ne faisons pas cela uniquement pour nous, nous pensons que la procédure légale doit être juste, elle doit être transparente et juste. C’est la seule façon de voir de l'espoir dans ce pays». (NTD)

    L’artiste chinois Ai Weiwei revient sur le devant de la scène. Mercredi 9 novembre 2011, il a accordé sa première interview filmée depuis son arrestation en juin dernier.

    Ai Weiwei a déclaré: «Il y a six mois, j'ai été plus ou moins pris en otage. Aujourd'hui, je paye la rançon, avec le sentiment d’avoir été volé. Vous me comprenez, dépouillé de façon officielle».

    La rançon dont il parle est une amende de 1,7 million d'euros que le régime chinois lui a ordonné de payer comme arriérés d’impôts. L'artiste a eu un peu plus d’une semaine pour trouver l’argent.

    Mais le régime chinois n'avait pas prévu l’incroyable affluence de soutiens reçus par Ai Weiwei. Des dizaines de milliers de personnes lui ont versé de l’argent. Certains ont même apporté leur contribution en pliant les billets de banque en forme d’avion qu'ils ont fait voler chez Ai Weiwei.

    Ai Weiwei souhaite rembourser toutes les personnes qui lui ont envoyé de l’argent.

    En payant cette amende, Ai Weiwei espère pouvoir faire appel pour cette affaire, qu’il considère comme une ruse pour masquer la raison réelle de ses 81 jours de détention en juin dernier. En réalité, le régime veut faire taire le critique le plus virulent du pays.

    Ai Weiwei a précisé: «En tant que citoyen, mon innocence est liée à l’innocence du pays. Nous ne faisons pas cela uniquement pour nous, nous pensons que la procédure légale doit être juste, elle doit être transparente et juste. C’est la seule façon de voir de l'espoir dans ce pays».

    Selon la loi chinoise, Ai Weiwei peut désormais prétendre à une révision administrative de son dossier. Il devrait encore verser un peu plus de 740.000 euros. Mais selon l'artiste, honorer cette somme reviendrait à avouer sa culpabilité. Pour l’instant, la balle est dans le camp du régime chinois.

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Ai-Weiwei-Vole-par-le-regime-chinois.html

  • Vladimir Poutine, lauréat du prix Confucius pour la paix

    Vladimir Poutine, lauréat du prix Confucius pour la paix, prix Confucius pour la paix, dictateur Mouamar Kadhafi, premier ministre russe,guerre de Tchétchénie,Liu Xiaobo, prix nobel de la paix, protecteur des régimes syrien et iranien, soutien de la russie à la SYrie, Soutien de la russie à l'Iran Un prix invraisemblable, le prix Confucius pour la paix, a été attribué à un candidat tout aussi invraisemblable : l'homme fort russe Vladimir Poutine.Le premier ministre russe, envahisseur de la Géorgie et protecteur des régimes syrien et iranien, s'est fait attribuer ce prix par un comité qui avait d'abord été mis sur pied, puis aboli, par le ministère de la Culture chinois.

    La sélection a été annoncée lors d'une conférence de presse à Pékin le 13 novembre. Un des organisateurs, le poète Qiaocheng Dharma, a commenté à Radio France Internationale qu'une des raisons pour lesquelles Poutine avait gagné le prix était à cause de son opposition à la campagne de l'OTAN en Libye pour soutenir les rebelles.

    Il est très peu probable que les rebelles auraient pu venir à bout du dictateur Mouamar Kadhafi, aux commandes d'un régime brutal depuis des décennies, sans l'assistance de l'OTAN. Certains commentateurs ont suggéré que l'attribution du prix à Poutine était une manière d'envoyer un autre genre de message : qu'il est correct d'envahir et de soumettre des régions habitées par des minorités.

    Zhao Pei, commentateur sur la chaîne New Tang Dynasty, considère plutôt ironique l'attribution du prix à Poutine. Ce dernier était au cœur de la deuxième guerre de Tchétchénie, république rebelle qui fut reprise par Moscou en début 2000, qui a causé des milliers de morts. En plus, Poutine est loin d'être reconnu pour son respect des droits de la personne et de la liberté de la presse.

    Selon une déclaration émise par le comité du prix, le rôle de Poutine dans la guerre de Tchétchénie explique en partie pourquoi il est lauréat : «Sa main de fer et sa sévérité révélées dans cette guerre ont grandement impressionné les Russes et il a été vu comme étant capable d'apporter sécurité et stabilité à la Russie.»

    Le prix Confucius pour la paix a été mis sur pied initialement par le ministère de la Culture afin de contester l'attribution du prix Nobel de la paix à Liu Xiaobo, un dissident chinois incarcéré. Le comité a plus tard été officiellement dissous, mais a refait surface cette année de manière non officielle.

    Le premier lauréat du prix Confucius est Lien Chan, le président honoraire du Parti nationaliste de Taïwan. Selon les observateurs, cette attribution était un coup politique visant à renforcer l'idée de «réunir» Taïwan démocratique et la Chine communiste.

    Lire la suite: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/International/Vladimir-Poutine-laureat-du-prix-Confucius-pour-la-paix.html

  • Le sens de la vie selon Lao Tseu: définition du Tao

    Le sens de la vie, Lao Tseu, définition du Tao, le taoïsme, qu'est ce que la vie, proverbe chinois, respect du ciel et de la terre, respect de la croyance, croire dans le tao, la nature de l'humanité, l'origine de l'humanité, signification du Tao  Lao Tseu a dit :

    « Un quelque chose était, non défini mais accompli
    Né avant Ciel-et-Terre
    Sans parole comme sans borne
    Indépendant inaltérable
    Se jouant partout sans fatigue
    En somme la Mère du monde
    Ne sachant pas son nom je le nomme Voie »

    Cela suggère que l’univers est formé à partir du « Tao ».

    Dans les cent dernières années, l’invasion soudaine du spectre communiste a créé une force s’opposant à la nature et à l’humanité, causant des atrocités et tragédies inimaginables, poussant la civilisation humaine au bord du gouffre. Ayant commis toutes sortes d’horreurs qui vont à l’encontre du Tao et qui s’opposent au ciel et à la terre, c'est devenu une force extrêmement malfaisante qui s’érige contre l’univers.


    « L’Homme suit les voies de la Terre
    La Terre suit les voies du Ciel
    Le Ciel suit les voies de la Voie (Tao)
    Et la Voie suit ses propres voies. »

    Tiré des 9 commentaires sur le parti communiste chinois: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/9-Commentaires-sur-le-Parti-communiste/Le-Parti-communiste-est-une-force-qui-soppose-a-lunivers.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu