Avertir le modérateur

  • Le Tibet sous haute surveillance

    palais de potala à lhassa au tibet,tibet,tibet chine,palais à lhassa,palais bouddhiste au tibet,dalai lama,gouvernement tibétainLes dirigeants chinois prétendent avoir beaucoup d’événements à célébrer au Tibet. Selon eux, après 60 ans de règne du Parti communiste, la région est plus prospère qu’avant sa «libération». Mais ces célébrations semblent ne devoir concerner que le Parti.

    Un groupe de Tibétains en exil affirme que les habitants ont reçu l'ordre de se tenir à l'écart et que la capitale Lhassa se trouve sous haute surveillance militaire.

    Dawa Tsering, porte-parole du gouvernement tibétain en exil, a déclaré: «De nombreux médias ont décrit Lhassa comme une ville de terreur, parce que la police militaire se trouve partout. Beaucoup de tireurs cachés se positionnent dans les temples sacrés, comme le temple de Jokhang. Toutes les rues sont surveillées par l'armée et les policiers en civil. Les moines ont reçu l’ordre de rester dans les temples. Il n'y a pas du tout de touristes».

    Le gouvernement tibétain, en exil à Dharamsala dans le nord de l’Inde, affirme que la réalité de la situation de Lhassa est très différente de ce que le régime chinois essaie de montrer.

    Kelsang Gyaltsen, envoyé spécial du gouvernement tibétain en exil, a ajouté: «Les Tibétains disent qu’ils auraient dû se réjouir après la soi-disant «libération du Tibet» par le PCC. Mais réfléchissez, tout Lhassa au Tibet est occupé par la police militaire. Il y a des tireurs cachés partout dans Lhassa. Avec un contrôle militaire aussi strict, l'atmosphère n'est absolument pas à la joie ou aux célébrations».

    À l'inverse du succès proclamé par le gouvernement chinois, les Tibétains en exil affirment que les gens ont souffert sous le régime communiste.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Le-Tibet-sous-haute-surveillance.html

  • La plus jolie fille de Linfen

    Chine.jpgSes camarades de classe l’appellent la fille la plus belle de Linfen et ce, pour une bonne raison. Ils pensent qu’elle est unique et très spéciale. Agée de 20 ans, Meng Peijie a été, dès l’âge de 8 ans, la tutrice unique de sa mère adoptive paralysée, pendant les 12 dernières années.

    L’histoire de Peijie a fait la une de Xinhua du 21 juin et a été mise en ligne par ses camarades de classe du collège de Shanxi à Linfen, lesquels ont été touchés par sa gentillesse et son abnégation envers sa mère adoptive. Peijie est née en 1991 dans la Province de Shanxi. Elle a été orpheline dès l’âge de 5 ans car, suite à l’accident de voiture de son père, sa mère l’envoya dans une famille adoptive et décéda peu de temps après. Trois ans plus tard, la mère adoptive de Peije, Liu Fangying, est devenue invalide suite à une maladie, et son père adoptif a abandonné la famille, laissant une enfant de 8 ans prendre en charge sa mère adoptive paralysée, ainsi que courses, cuisine et cours à l’école.

    En 2009, Peijie a été admise au Collège de Linfen, assez éloigné de sa maison, mais cela ne l’a pas empêché de continuer à prendre soin de sa mère adoptive. Liu a décrit le programme chargé de sa fille durant ces 12 dernières années. Elle a expliqué que Peijie se lève à 6 heures du matin, l’aide à changer ses draps, la lave et l’habille, lui donne son petit-déjeuner. Ensuite elle court à l’école. Pendant sa pause déjeuner, elle revient en courant faire la cuisine, lui fait à manger, lui donne une douche et lui fait un massage, s’occupe du linge à laver, change les draps si besoin, et part en courant à l’école. Après l’école, elle se dépêche de rentrer chez elle pour préparer le diner et faire le ménage. A 21 heures, en général elle commence à faire ses devoirs.

    «Tu ne me connais pas, mais je te connais. Gardes la tête haute et reste forte!»

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/La-plus-jolie-fille-de-Linfen.html

  • La culture du thé en Chine

    L’origine du thé

    Thé en Chine.jpegIl y a sept choses dont les chinois se préoccupent dans leur vie quotidienne: ‘’ Le bois de chauffage, le riz, l'huile, le sel, la sauce soja, le vinaigre et le thé.’’ Même si le thé est le dernier sur la liste de leurs nécessités quotidiennes, il a une histoire plutôt significative et une connotation culturelle, le peuple chinois ayant une longue tradition de ‘’prendre une tasse de thé après un repas.’’ La Chine est l’origine du thé et de la culture du thé, ainsi, le thé a accompagné la nation chinoise durant 5000 ans. Comme l'énonce un couplet : ‘’Une tasse de thé de printemps vous garde votre invité un moment, une vie simple et pure vous inspire à devenir immortel.’’ Offrir une tasse de thé aux invités est une belle tradition chinoise. Alors parlons du ‘’thé’’ aujourd'hui.


    D'agissant de l’origine du thé, existe une légende chinoise au sujet de Shennongshi. ‘’Alors que Shennongshi cherchait des herbes médicinales, il goûta des centaines de sortes de plantes et de graines. Un jour, il goûta 72 poisons, mais utilisa alors le thé comme antidote détoxiquant.’’ D’après la légende, notre ancêtre Shennongshi avait un ventre transparent comme le cristal. Peu importe ce qu’il mangeait, il pouvait le voir clairement à travers son ventre. A cette époque, les gens vivaient dans des conditions primitives et mangeaient tout cru, poisson, légumes, fruits, aussi les diarrhées étaient-elles très courantes. La légende veut que dans le but d’aider les gens, Shennongshi goûta toutes sortes d’herbes et de végétation pour découvrir ce qui se passait dans son ventre après avoir mangé divers types de nourriture. Il voyageait toute l'année à travers montagnes et rivières. Un jour, Shennongshi découvrit une sorte de plante avec des feuilles vertes et des fleurs blanches, et en mangea les feuilles. L'ayant fait, il fit une étrange découverte dans son estomac. Non seulement, les feuilles se déplaçaient, montant et descendant dans son estomac et nettoyant tout ce qu’il avait mangé, mais laissaient aussi un gout agréable dans sa bouche et une sensation rafraîchissante. Shennongshi futextrêmement heureux d’avoir découvert l’effet détoxifiant des feuilles. Il pensait que la découverte du thé lui avait été accordée par les divinités, en appréciation de sa gentillesse en essayant de découvrir, dans son vieil âge, des herbes médicinales pouvant traiter les maladies des gens. Shennongshi fut reconnaissant envers les divinités, et devint encore plus diligent dans la collecte d’herbes médicinales. Dés lors, dés qu’il s’empoisonnait en goûtant les herbes, il utilisait les feuilles vertes pour se détoxifier. Puisque les feuilles vertes jouaient le rôle d’un médecin (contrôlant et nettoyant son estomac), Shennongshi les appela ‘’cha’’ (examiner). Plus tard, les gens ont changé le caractère pour ‘’cha’’ (thé). Voici comment fut découvert le thé.


    Parce que le ‘’thé’’ peut apaiser la soif, rafraichir, et neutraliser le poison, les arbres à thé furent ramassés et produits des années plus tard. Ils étaient considérés comme une sorte d’herbe pour garder une bonne santé en plus des herbes médicinales.

    Lire la suite sur: http://fr.clearharmony.net/articles/201003/50374.html

  • Arrestation de quatre avocats en Chine

    Les quatre avocats Luo Sifang, Liang Wucheng, Yang Zhonghan et Yan Zaixin de la ville de Nanning dans la province du Guanxin composaient l'équipe de défense dans l'affaire de Huang Huanhai, battu à mort dans la ville de Beihai de la même province l'an dernier. Quatre hommes sont accusés d'homicide dans l’affaire.

    Au cours des auditions, les quatre avocats de la défense ont présenté à la Cour les preuves que les policiers ont torturé les accusés pour leur extorquer des aveux.
    Ce sont du coup les quatre avocats qui se retrouvent arrêtés pour «incitation au faux témoignage» selon l'Article 306 du Code Pénal chinois: une loi souvent détournée par les responsables lorsque ces derniers veulent réduire au silence les avocats de la défense.

    Trois témoins de la scène du crime, dont les dépositions contredisent les déclarations de l'accusation, ont eux aussi été arrêtés par le Bureau Municipal de la Sécurité public de Beihai pour faux témoignage.

    Le 14 juin, la police a arrêté et emmené deux avocats Yang Zaixin et Yang Zhonghan. Les deux derniers ont été arrêtés plus tard. Si les familles des avocats Yang Zaixin et Yang Zhonghan ont reçu les avis de détention criminelle des leurs, les familles de leur deux confères n'ont toujours rien reçu, annonce le blog de l'avocat Yang Jinzhu de la province du Hunan qui suit l'affaire.

    Yang Jinzhu écrivait sur un blog que plusieurs mois avant son arrestation, Yang Zaixin lui avait envoyé des documents par courrier express, lui demandant d'assurer sa défense, et clamait déjà n'avoir incité personne à faire un faux témoignage. Après ce qu’il dit avoir été des recherches minutieuses, Yang Jinzhu affirme que les faits reprochés à Yang Zaixin ne sont en aucune façon «une incitation à faux témoignage».

    Yang Xuelin du cabinet d'avocats Sinotrust de Pékin va dans le même sens. Il déclare au Business Herald que «si l'on examine les documents publiés par Yang Jinzhu, on voit que le motif de l'arrestation des quatre avocats n'était pas lié aux preuves recueillies pour l'enquête, mais plutôt au fait que les quatre avocats avaient découvert et avaient montré que les aveux obtenus par la police l'avaient été sous la torture».

    Les avocats pénalistes dans le viseur

    L'accusation portée contre les quatre avocats est dans la droite ligne d’une autre affaire qui a ému toute la communauté des avocats chinois: celle de l'avocat pénaliste Li Zhuang, qui a passé 18 mois en prison pour les mêmes raisons et a été libéré le 13 juin dernier.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Arrestation-de-quatre-avocats-en-Chine.html

  • Le Congrès américain soutient ouvertement le Falun Gong

    Le congres americain soutient le Falun Gong.jpegLa persécution du Falun Gong est maintenant dans sa douzième année. Depuis juillet 1999, chaque année, les pratiquants de Falun Gong et leurs supporters se rassemblent sur les pelouses du Capitole de Washington. Lors d’un discours plusieurs membres du congrès se sont exprimés et ont apporté un éclairage sur la situation de la Chine au regard du respect des droits de l’homme.

    Dana Rohrabacher représentant le 46e district de Californie a expliqué: «Des milliers et des milliers d'êtres humains sont assassinés,... enlevés à leurs familles et jetés dans des cachots, des prisons et des camps de travail».

    «Ces choses inacceptables se produisent en Chine, non pas de manière officieuse, mais plutôt avec la bénédiction et sous la direction des leaders du parti communiste, qui contrôlent le gouvernement de la Chine», a-t-il ajouté.

    Ileana Ros-Lehtinen représentante du 18e district de Floride, a précisé: «Au moins vingt six pratiquants sont morts suite aux violences en détention depuis le début de cette année».

    Chris Smith représentant le 4e district du New Jersey a trouvé que le président Obama a été trop modéré quand il s'est agit de faire pression auprès du régime chinois sur les droits de l'homme: «J'espère que le président et la secrétaire d'État Hillary Clinton se rendront compte de l'erreur qu’il y a à parler de façon trop modérée, alors que les gens sont torturés à mort, et tués de mille et une autre manières, seulement à cause de leur foi et tout simplement parce qu'ils sont du Falun Gong», a-t-il déclaré.

    Alors que, beaucoup pensent que le président Obama doit réaffirmer son soutien, le congrès a pris une position ferme. Ainsi, en 2010 la chambre américaine des représentants a adopté une résolution appelant le régime chinois à mettre fin à la persécution. Les pratiquants du Falun Gong, qui ont connu la torture, ont expliqué que ce soutien est très précieux.

    «Le soutien du congrès  ainsi que celui du gouvernement américain et de différentes organisations est aussi très important car il fait pression auprès du régime communiste», a précisé Charles Lee, une des victimes de la persécution.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Le-Congres-americain-soutient-ouvertement-le-Falun-Gong.html

  • Le régime chinois condamne la rencontre entre Obama et le Dalaï-Lama

    obama et le Dalai Lama.jpegLe 16 juillet 2011, le président américain Barack Obama a accueilli à la Maison Blanche le chef spirituel tibétain en exil – le Dalaï-Lama – malgré les fortes objections du régime chinois. Dans un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères chinois, le régime chinois a mis en garde les États-Unis de cesser d'interférer dans les affaires intérieures de la Chine... une méthode souvent utilisée pour faire taire les critiques sur les piètres dossiers des droits de l’homme à Pékin.

    Dimanche 17 juillet, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois, Ma Zhaoxu , a déclaré: «Un tel acte a scandaleusement interféré dans les affaires intérieures de la Chine, blessé les sentiments du peuple chinois et endommagé les relations sino-américaines».

    Le régime chinois a réitéré qu'il s'oppose fermement à toute réunion de dirigeant étranger avec le Dalaï-Lama. Malgré ces vives réactions, M. Obama a passé près de 45 minutes avec le Dalaï-Lama dans une rencontre privée dans laquelle il a souligné l'importance de la sauvegarde des droits de l'homme pour les Tibétains.

    Selon un communiqué publié par la Maison Blanche, Barack Obama et le Dalaï-Lama reconnaissent le Tibet comme faisant partie de la Chine. La rencontre de samedi dernier est la deuxième entre Obama et le leader spirituel tibétain.

    Le Dalaï-Lama effectuait un voyage de 11 jours à Washington, DC. Il y a une semaine, il a donné une conférence sur la pelouse du Capitole américain le jour de son anniversaire... une cérémonie bouddhiste avec des milliers de participants.

    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Le-regime-chinois-condamne-la-rencontre-entre-Obama-et-le-Dalai-Lama.html

  • La propagande chinoise passe avant Harry Potter

    Harry potter en Chine.jpgRien de mieux qu'une bonne superproduction sur l'histoire du Parti communiste chinois. Du moins c'est la théorie cachée derrière ce grand film chinois Le début de la grande restauration. Plus de 150 grands acteurs, dont des figures nationales comme Chow Yun-fat, ont participé à cette production soutenue par le Parti communiste.

    Les autorités chinoises se sont fixées comme objectif d'atteindre une recette de 88 millions d'euros d’entrées. Mais visiblement, ce film ne génère pas autant d'intérêt. Le régime chinois a donc bloqué la sortie d'autres films plus populaires comme les derniers Harry Potter et Transformer, jusqu'à ce que Le début de la grande restauration ait récolté suffisamment d'entrées.

    De nombreuses entreprises d'État ont été obligées d'acheter des milliers de billets pour leurs employés. Certains cinémas vendent même des billets imprimés pour Le début de la grande restauration à des spectateurs d'autres films.

    Malgré tout, Le début de la grande restauration n'a rapporté que 32 millions d'euros. C'est plus que d'autres films sponsorisés par l'État, mais moins de la moitié de la somme prévue.

    Harry Potter devra donc attendre, au moins jusqu'à ce ses versions de DVD piratées envahissent le marché noir.


    Tiré de: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/La-propagande-chinoise-passe-avant-Harry-Potter.html

  • La persécution du Falun Gong est illégale selon la législation chinoise

    2010-07-23-fr100720-paris-protest1.jpgEn juillet 1999, le parti communiste chinois a annoncé via les média contrôlés par l'état que Falun Gong était une ''organisation illégale'', lançant une persécution inégalée à l'encontre de 100 millions de ses citoyens les plus remarquables. Les laquais du PCC ont arrêté, humilié, harcelé et torturé les pratiquants de Falun Gong sans aucun processus légal ni leur accorder le droit à se défendre eux-mêmes par voie légale. Mais ils ne se sont pas arrêtés à ces atrocités, et ont assassiné au moins 3.292 pratiquants qui refusaient de renoncer à leur croyance. Le PCC a commis des crimes immenses, déclarant imperturbablement agir ''comme stipulé par la loi''. Après recherche et étude des lois chinoises, aucune loi semblable n'a été promulguée ni avant ni pendant les dix ans depuis le début de la persécution.


    1. La persécution a commencé avant l'annonce officielle
    La persécution du Falun Gong par le PCC a débuté le 20 juillet 1999. Mais les annonces du régime du PCC de ''Bannir l'organisation du Falun Gong'' et ''Interdire tout appel'', par le Ministère des Affaires Civile et le Ministère de la Sécurité Publique, n'ont pas été publiées avant le 22 juillet, deux jours plus tard. Ces annonces ne sont elles-mêmes pas légales, car le Ministère des Affaires Civiles et le Ministère de la Sécurité Publique ne sont pas des institutions légalement désignées pour faire de telles annonces selon la Constitution chinoise.

    2. Les ordres changent de direction
    Sans s'appuyer sur un précédent légal ou une loi établie, le régime du PCC a commencé sa persécution systématique, et l'atmosphère politique a pris des allures de Révolution Culturelle. Mais malgré tous les efforts mis dans la destruction de Falun Gong, en utilisant toutes les ressources du pays, malgré les déclarations de l'ancien dirigeant Jiang Zemin ''d'éliminer Falun Gong en trois mois'', rien de la sorte n'a été accompli. Ainsi, le 30 octobre 1999, le Comité siégeant du PCC au Congrès National du Peuple a publié une ''Décision d'interdire les cultes pervers, et de se protéger et de punir les activités des cultes pervers''.

    Cette ''Décision'' a été rendue publique cinq jours après que Jiang Zemin ait diffamé Falun Gong et l'ait qualifié de ''culte pervers'' dans un entretien écrit avec le journal français Le Figaro le 25 octobre 1999, dans une tentative de faire de la persécution de Falun Gong une affaire publique. Selon l'idée de Jiang, et non selon la loi, le régime du PCC a changé la directive de la persécution du Falun Gong d' ''interdire une organisation illégale'' en ''punir un culte pervers''. Cette décision est devenue la ''base légale'' pour commettre d'horribles crimes contre les pratiquants de Falun Gong, en déclarant que c'était agir ''selon la loi''. S'il s'agissait de la soit-disant ''loi'', les actions d'éliminer Falun Gong trois mois plus tôt étaient illégales. Mais lorsqu'on se penche sur la signification de ''culte pervers'' publié comme partie de la décision, on ne peut trouver aucune mention du Falun Gong.

    En examinant systématiquement la ''Décision'', on peut voir qu'en plus de slogans politiques tels que ''maintenir la stabilité sociale'', elle dénonce les activités criminelles, incluant des incidents tels qu' ''organiser des rassemblements de masse pour perturber l'ordre social, duper autrui, causer la mort, violer des femmes, escroquer financièrement de l'argent et des biens, ou commettre d'autres crimes causés par la superstition et l'hérésie''. Les crimes listés dans la ''Décision'' et les punitions associées faisaient déjà partie de la loi criminelle chinoise, en application depuis longtemps. Il n'y avait aucun besoin d'une nouvelle ''Décision'' du corps législatif. En fait, la ''Décision'' a été rédigée pour donner crédit à la répression et à la persécution de Falun Gong. Mais du point de vue de la loi, la ''Décision'' n'a rien à voir avec Falun Gong.


    3. Les deux ''Explications'' développées en disgrâce judiciaire sans précédant
    Avant la publication de la ''Décision'', la Cour Suprême du Peuple et le Parquet Suprême du Peuple du régime du PCC ont autorisé les ''Explications de la Cour populaire suprême et du Parquet populaire suprême sur certaines questions relatives à l’application concrète de la loi pour régler les affaires criminelles d'organisation et d'utilisation de cultes hérétiques'' (''Explication 1'') les 9 et 8 octobre respectivement. En comparant ''l'Explication 1'' avec la ''Décision'' ci-dessus, il est visible que le langage se ressemble dans le contenu et la pensée. Seule ''l'Explication 1'' a été rédigée comme document légal, et contient plus de vocabulaire légal. En fait ''l'Explication 1'' a été rédigée avant la ''Décision'' du corps législatif. Et la ''Décision'' a été écrite pour donner pouvoir et crédit à ''l'Explication 1''. A nos yeux, cela est devenue une disgrâce judiciaire.

    Lire la suite sur: http://fr.clearharmony.net/articles/200908/46984.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu