Avertir le modérateur

  • 90 ans du parti communiste chinois, 90 millions de démissions


    Hong Kong célébre les 90 millions de démissions... par NTDFrancais

     

    Actuellement: 97 839 461 chinois ont démissionné des 3 organes du parti communiste chinois

    Depuis six ans, un mouvement populaire invite les Chinois du monde entier à se défaire de leurs liens avec le parti communiste au pouvoir en Chine. Ainsi, selon les organisateurs, à ce jour, plus de 90 millions de personnes auraient renoncé à leur adhésion au parti. Cette étape importante a été célébrée dans le monde, jusqu'à Hong Kong, où les habitants bénéficient de plus de liberté politique qu’en Chine continentale placée sous le joug du parti communiste.

    Au cours du week-end dernier, les hauts responsables du parti communiste chinois ont débattu sur leur pouvoir lors d’une conférence annuelle à Pékin. Cependant, à Hong Kong, jouissant d'un gouvernement indépendant, s’est déroulé un événement très différent. Dimanche dernier, des résidents se sont rassemblés afin de soutenir les 90 millions de personnes ayant renoncé publiquement à leurs liens avec le parti communiste chinois. Il s’agit d’un mouvement initié il y a six ans. En 2004, l’édition chinoise du journal Epoch Times a publié cet éditorial intitulé « Neuf commentaires sur le Parti communiste. » Ce document propose une analyse en profondeur du PCC et de ses crimes à l’encontre du peuple chinois. Rapidement, cet éditorial a incité les personnes à démissionner du PCC et de ses organisations affiliées. Ce mouvement est connu sous le nom de Tuidang, ce qui signifie démissionner ou « quitter » le PCC. Dimanche, des personnalités politiques ont exprimé leur soutien aux participants.

    Tiré de: http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/actualite/2011-03-24/570967491985.html

    Plus d'informations sur:

    Les 9 commentaires sur le Parti communiste:

    http://www.theepochtimes.com/n2/t/quitting-the-chinese-communist-party/

    http://www.lagrandeepoque.com/LGE/9-Commentaires-sur-le-Parti-communiste/

  • "Demeurer constant"

    etre constant.jpg

    Dans les temps anciens, il y avait un homme du nom de Qiu. Il était le plus habile joueur de "Go " de sa région. Parce qu’il excellait au jeu de " Go "les gens l’avaient surnommé " Go Yi Qiu ". Parce que Go Yi Qiu avait un très haut statut parmi les joueurs de Go et une grande influence parmi le public, quelqu’un eut un jour l’idée de ruiner sa réputation.

    Un jour, alors que Yi Qiu était en train de jouer, ils amenèrent quelqu’un jouer du Sheng (un instrument musical avec treize roseaux) à côté de lui. Yi Qiu fut si distrait par la musique mélodieuse qu’il perdit la partie. Quelques jours plus tard, alors que Yi Qiu était en train de jouer, ils trouvèrent une autre personne pour lui poser continuellement des questions inutiles sur les principes du jeu de Go. Yi Qiu était à bout. Il perdit de nouveau. En conséquence, les gens commencèrent à propager des rumeurs, et disaient que le talent de Yi Qiu était médiocre et qu’il était un charlatan. Ces rumeurs causèrent une immense peine et une grande appréhension à Yi Qiu.

    Un homme sage, en apprenant la situation, se présenta pour defendre Yi Qiu. Il pensait que la récente chute de capacité de Yi Qiu n’indiquait pas la médiocrité de sa capacité. Il raconta l’histoire d’un homme qui fut une fois le plus grand mathématicien du monde. Un jour en travaillant sur une question mathématique, une grande oie sauvage vola au-dessus de sa tête, émettant des piaulements sonores, ce qui le rendit incapable de résoudre une équation simple. Mais cela ne signifiait pas qu’il fut faible en math, cétait simplement dû à la distraction apportée par l’oiseau. De même, les récentes pertes de Yi Qiu en faveur de ses adversaires n’étaient pas dues à ses capacités, mais à des interférences extérieures. Son esprit était distrait par les facteurs extérieurs. En conséquence il était incapable de rester concentrer sur les mathématiques ou le jeu de « Go ».

    Lire la suite: http://fr.clearharmony.net/articles/200607/27798.html

  • Une maîtresse d’école violentée en détention

    Sur son lieu de travail, Hu Miaomiao chante avec ses élèves de maternelle. Le 26 juin 2010 elle a été condamnée à un an dans un camp de travaux forcés, où elle a été victime de sévices sexuels.
    Sur son lieu de travail, Hu Miaomiao chante avec ses élèves de maternelle. Le 26 juin 2010 elle a été condamnée à un an dans un camp de travaux forcés, où elle a été victime de sévices sexuels. (Photo offerte par Minghui.org)

    Peut être la fin d’une année de tortures en camp de travaux forcés

    Sur cette photo prise dans l’école maternelle où Miaomiao travaillait, on voit que c’est une jeune femme aimable. On raconte qu’elle dansait et chantait très bien et qu’elle était très appréciée.

    Son école est maintenant fermée. Le 15 juin 2010, des policiers de la ville de Zhangjiako dans la province de Hebei au Nord-est de la Chine ont fait irruption chez elle pour tout saccager et la kidnapper alors qu’elle avait 25 ans.

    A l’instar de dizaines de millions d’autres Chinois, Miaomiao pratique le Falun Gong (aussi connu sous le nom de Falun Dafa). Avant d’être arrêtée, elle pratiquait ses cinq exercices méditatifs et étudiait ses enseignements, qui se résument en trois principes qui sont “Authenticité, Bienveillance, Patience”.

    Miaomiao parlait aussi à son entourage du bien qu’elle pensait du Falun Gong. D’où la descente de police chez elle. En juillet 1999, le Parti communiste chinois (PCC) a décidé «d’éradiquer» le Falun Gong.

    Sans aucune procédure légale, Miaomiao a été condamnée le 26 juin 2010 à un an de détention dans le camp de travaux forcés pour Femmes de Shijiazhuang et soumise à ce que le PCC appelle «réforme par le travail». Miaomiao savait ce que cela signifiait. Plusieurs années auparavant, sa mère, qui pratiquait également le Falun Gong, était morte en camp de travaux forcés. Miaomiao a été emmenée sans que sa famille en soit informée.

    Dès son arrivée au camp, Miaomiao a été enfermée dans une remise et menottée à un lit en fer. Plusieurs prisonnières ont coupé ses longs cheveux de manière grossière. Les prisonnières l’ont bâillonnée avec du ruban adhésif et l’ont frappée au visage à coup de semelles de chaussures. La chef de section l’a giflée. Ensuite on l’a obligée à rester debout toute la nuit.
    Quand Miaomiao a été placée dans une cellule elle a été surveillée de plus près encore. Des prisonnières devaient se relayer pour la surveiller en permanence. Elles l’ont battue, l’ont forcée à rester debout pendant des heures, l’ont insultée, critiquée et l’ont soumise aux corvées — sous la surveillance des gardiennes.

    Lire la suite sur: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Une-maitresse-decole-violentee-en-detention.html

  • La télévision chinoise NTD accessible en France sur Freebox et SFR/Neufbox

     

    New Tang Dynasty Television (NTD) est une chaîne de télévision indépendante et à but non lucratif, créée en 2002. Basée à New York City, NTD a ses journalistes et correspondants dans plus de 70 villes du monde. NTD comprend un réseau de volontaires et d’équipes issus de tous milieux et connaisseurs à la fois des sociétés asiatiques et occidentales. La chaîne s’est engagée à apporter aux téléspectateurs des programmes de la plus grande qualité – des programmes non seulement distrayants mais aussi percutants. Au-delà de la programmation télévisée, NTD se distingue par son rôle majeur dans la promotion de l’art et de la culture chinoise traditionnelle. Chaque année, la chaîne organise et sponsorise une série de représentations, de concours et de programmes locaux. NTD est reconnue dans les termes des lois américaines comme une organisation 501C(3) et soutenue publiquement par les dons individuels, les sponsors d’entreprises, les droits et la vente de ses programmes.

    NTD sur Freebox et SFR-Neuf Box.png

    Programmation

    Le programme phare de la chaîne est l’information ; NTD propose des reportages pertinents neuf fois par jour sur les évènements importants à travers le monde. Prenant en compte toute la famille, NTD propose 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 des séries en prime time, des spectacles culturels, des émissions éducatives et des programmes pour enfants sans oublier les émissions sportives, les émissions de divertissement, les programmes financiers et commerciaux, des talk-shows animés et de nombreux émissions originales sur d’autres sujets pouvant intéresser les chinois du monde entier. Une grande partie de ces émissions se focalise sur la culture traditionnelle chinoise et l'actualité en Asie.

     

    NTDTV.jpg Historique et vision

    L’émission par satellite d’NTD a débuté courant février 2002, en Amérique du Nord. En avril 2004, c’est devenu la première – et l’unique – chaîne de télévision indépendante en langue chinoise à diffuser une programmation non censurée à l’intérieur de la Chine continentale. A présent, la chaîne émet 24/24h et 7/7j, elle couvre l’Asie, l’Europe et l’Australie en sept langues.

     

    Au tournant du 21ème siècle, il est devenu clair que le marché des médias en langue chinoise aux États-Unis était de plus en plus dominé par des organes médiatiques contrôlés par les gouvernements étrangers. Cette prédominance était vivement ressentie par plusieurs communautés chinoises à travers le pays, qui partageaient la même expérience d’avoir été persécutées en Chine et dont les faits étaient largement passés sous silence par les médias. La plupart des communautés chinoises outre-mer ont également vu une forte demande et la nécessité d’une source d’information fiable et non censurée sur la Chine et une plate-forme où la voix de ces communautés pourrait être entendue ; les gens voulaient avoir une alternative. En 2001, quelques hommes d’affaires ont eu l’idée d’une chaîne de télévision indépendante en langue chinoise et l’ont réalisée. Aujourd’hui, NTD apprécie le soutien étendu de ses téléspectateurs, des communautés chinoises, des ONG et des fidèles téléspectateurs en Chine continentale.

     

    Les fondateurs d’NTD ont l’ambition de donner une voix authentique aux communautés chinoises dans le monde et de devenir une source d’information et de connaissance fiable pour le bien-être et l’avancement du peuple chinois dans le monde. Par exemple, en février 2003 NTD est devenu la première entité médiatique à diffuser la nouvelle de l’épidémie du SRAS en Chine – révélant totalement les faits que les autorités du Parti ont accepté de reconnaître au bout de trois semaines.1 La fédération internationale des journalistes décrit NTD comme ayant « gagné une réputation internationale pour ses informations objectives et pertinentes sur la politique, l’économie et la culture » depuis sa création en 2001.2

     

    Pour ses efforts, NTD a été qualifié par le Sénat des États-Unis comme "pionnier" et d’"unique bouée de sauvetage de l’information" pour le peuple chinois.3 L’Union européenne se fait l’écho en notant qu’"NTD est parmi toutes les chaînes de télévision l’unique à apporter une information sur des problèmes régionaux et internationaux, des débats pluralistiques, des reportages sur des évènements en Chine destiné au public chinois, non censurés et dans leur propre langue."4

     

    NTD cherche à couvrir l’actualité de dernière minute, pas uniquement pour les téléspectateurs chinois mais aussi pour les gens dans le monde entier de toutes les cultures et de toutes les langues. Pour finir, NTD aspire à augmenter sa programmation internationale dans les années à venir.

     

     

    1 "REVIEW & OUTLOOK Editorial: Not a Pretty Dish." The Wall Street Journal Europe. Le 17 mars 2005.

     

    2 "IFJ Raps Eutelsat Over Ban on Chinese Network: 'Censorship and a Craven Sacrifice of Principle.'" Independent Federation of Journalists. Le 15 mars 2005. En ligne : http://www.ifj.org/default.asp?index=3015&Language=EN

     

    3 Lettre du Sénat des Etats-Unis adressée le 20 mai 2005 à George Bush, Président des États-Unis.

     

    4 Letter to Giuliano Berretta, Chairman and CEO of French company Eutelsat, signed by 75 Members of the European Parliament, March 10, 2005.

    Plus d'informations sur NTD France: http://fr.ntdtv.com/

    New Tang Dynasty Television: http://www.ntdtv.com/

  • Disputes territoriales en Mer de Chine


    Disputes territoriales en Mer de Chine par NTDFrancais

    Les dernières offensives du régime chinois dans les revendications territoriales maritimes exaspère de nombreux pays asiatiques de la région. Récemment, les disputes dans la mer de Chine méridionale se sont intensifiées. La mer de Chine méridionale représente une des principales voies maritimes internationales, dont les sous-sols pourraient contenir d’importantes réserves de pétrole et de gaz. Six pays  revendiquent une partie de cette mer: la Chine, Taiwan, le Vietnam, les Philippines, la Malaisie et Brunei. La Chine revendique la plus grande partie de ce territoire. Ces dernières semaines, les actions maritimes du régime chinois ont déclenché de nombreuses protestations. Les autorités vietnamiennes accusent des bateaux chinois d’avoir intentionnellement empêché des navires vietnamiens de poursuivre leurs recherches de pétrole et de gaz dans la mer de Chine méridionale.

    Les autorités chinoises ont nié ces accusations et demandé au Vietnam de ne pas les provoquer. Les Philippines se sont plaintes après que les autorités chinoises aient mis en place des poteaux, une bouée et des matériaux de construction à proximité de la rive Amy Douglas à 125 miles nautiques de l'île de Palawan, à l'ouest des Philippines. La Chine est également engagée dans un conflit territorial avec le Japon en mer de Chine orientale. Les deux pays sortent à peine d'un différend territorial causé l'an dernier par la collision entre un bateau de pêche chinois et un patrouilleur japonais au large des îles Diaoyu.  La Chine, le Japon et Taiwan revendiquent tous une souveraineté sur ces îles qui abritent d’importantes réserves de pétrole et de  gaz.
    Il est peu probable que ces revendications donnent lieu à des affrontements militaires, mais la diplomatie dans la région reste tendue. Les autorités chinoises affirment que leur armée ne représente aucune menace. Mais leur volonté d'utiliser la force pour asseoir leur souveraineté maritime inquiète les autres pays asiatiques.

  • Qu'est ce que le parti communiste chinois

    Préambule
    Pendant plus de 5 000 ans, le peuple chinois a créé, sur la terre nourrie par le fleuve Jaune et le fleuve Yangtse, une civilisation éblouissante. Durant cette longue période de l’histoire, des dynasties sont nées et se sont éteintes, la culture chinoise a prospéré et décliné. De grandes et émouvantes péripéties se sont succédées sur la scène historique de la Chine.
    L'ombre de Mao
    L'ombre de Mao : Une mère et son fils entre dans le musée militaire de Pékin où les accueille une grande statue de l'ancien dictateur Mao. (Stephen Shaver/AFP/Getty Images)
    L’an 1840 ouvre, selon la plupart des historiens, le début de l’ère de la Chine contemporaine, le début de son voyage de la tradition vers la modernité. La civilisation chinoise a dû faire face à quatre épisodes majeurs de défis et de réponses. Les trois premiers comprennent l’invasion de Pékin par une force alliée anglo-française au début des années 1860, la guerre sino-japonaise en 1894 (aussi appelée la « Guerre Jiawu ») et la guerre russo-japonaise dans le Nord-Est de la Chine en 1906. La Chine a répondu à ces trois défis par un mouvement d’occidentalisation : importation de biens et d’armes modernes, transformations institutionnelles à travers le mouvement de Réforme de 1898 , tentative à la fin de la dynastie Qing d’instaurer un régime constitutionnel, puis enfin la Révolution Xinhai (ou Révolution Hsinhai) de 1911 .

    À la fin de la Première Guerre mondiale, la Chine, bien que sortie victorieuse, ne faisait pas partie des grandes puissances. Beaucoup de Chinois voyaient comme des échecs les réponses de leur pays à ces trois grands défis. Le mouvement du 4 mai allait mener à la quatrième tentative de répondre aux défis précédents, aboutissant à l’occidentalisation complète de la culture chinoise à travers le mouvement communiste et sa révolution radicale.

    Cet article traite de l’issue du dernier épisode, à savoir le mouvement communiste et le Parti communiste. Examinons de près le résultat de ce que la Chine a choisi, ou peut-être devrait-on dire, ce qui lui a été imposé. 160 ans sont passés, près de 100 millions de personnes sont décédées de mort non naturelle, et presque tout de la culture et de la civilisation traditionnelles chinoises a été détruit.


    I. S’appuyer sur la violence et la terreur pour conquérir et maintenir son pouvoir

    «Les communistes ne s'abaissent pas à dissimuler leurs opinions et leurs projets. Ils proclament ouvertement que leurs buts ne peuvent être atteints que par le renversement violent de tout l'ordre social passé.» Cette citation est tirée du dernier paragraphe du Manifeste du Parti communiste, le document principal du Parti communiste (PC). La violence est le seul et le principal moyen par lequel le Parti communiste est parvenu au pouvoir. Ce trait de caractère s’est transmis à toutes les formes ultérieures du Parti qui sont apparues depuis sa création.

    En fait, le premier Parti communiste au monde a été établi bien des années après la mort de Karl Marx. L’année qui a suivi la Révolution d’Octobre de 1917, le « Parti communiste (bolchevique) de Russie » (plus tard plus connu sous le nom du « Parti communiste de l’Union soviétique ») est né. Ce Parti s’est développé en employant la violence contre les « ennemis de classe » et il s’est maintenu par la violence aussi contre les membres du Parti et les citoyens ordinaires. Pendant les épurations orchestrées par Staline dans les années 1930, le Parti communiste soviétique a massacré plus de 20 millions de soi-disant espions et traîtres, ainsi que ceux qui étaient soupçonnés d’avoir des opinions différentes.

    Lire la suite des "9 commentaires sur le Parti communiste": http://www.lagrandeepoque.com/LGE/9-Commentaires-sur-le-Parti-communiste/Quest-ce-quest-le-Parti-communiste.html

  • Chen Guangcheng, un militant persécuté

    Chen Guangcheng est chinois, aveugle et militant pour les droits. (NTD)
    Chen Guangcheng est chinois, aveugle et militant pour les droits. (NTD)

    Chen Guangcheng est chinois, aveugle et militant pour les droits. Il est devenu un héros local en défendant les victimes d'avortements forcés dans la province du Shandong.

    Il avait été libéré de prison en septembre 2010, après y avoir purgé une peine de quatre ans pour «atteinte à la propriété et organisation de rassemblement ayant perturbé la circulation. »  Cette accusation est largement considérée comme une ruse utilisée par les autorités pour l'écarter. Depuis sa libération, Chen et sa famille sont contraints de vivre en résidence surveillée.

    Le 09 février, l'organisation China Aid, basée aux États-Unis, a reçu une vidéo témoignant de la surveillance constante à laquelle sont soumis Chen et sa famille. Depuis, quatre mois de silence se sont écoulés.

    Le 15 juin dernier, China Aid a reçu une lettre, en provenance de Chine et parvenue  clandestinement. Elle est rédigée par l'épouse de Chen de Chine. Sous forme de compte-rendu, elle présente la persécution croissante à laquelle la famille a été confrontée depuis la diffusion de la vidéo. Par ailleurs cette lettre, dénonçant un harcèlement violent, est le premier contact entre la famille Chen et le monde extérieur depuis le 09 février 2011.

    A travers ce courrier, Yuan Weijing, épouse de Chen Guangcheng, fait part des différents évènements qui ont marqué leur vie sous résidence surveillée: «Le 18 février 2011, sous les ordres du Vice-secrétaire du parti communiste de la ville de Shuanghou, Zhang Jian et des policiers de la sécurité nationale, soit un groupe de 70 à 80 personnes, ont forcé la grille de mon domicile. Ils nous ont battus et torturés, mon mari Chen Guangcheng et moi-même, pendant plus de deux heures. Aucun d'eux ne portait d'uniforme, aucun d'eux n'a présenté de document légal. Ils ont pratiquement tout pillé dans la maison. Bien que mon mari et moi ayons été gravement blessés, nous n’avons pas été autorisés à quitter la maison pour recevoir de soins médicaux».

    Lire la suite: http://www.lagrandeepoque.com/LGE/Chine-/-Asie/Chen-Guangcheng-un-militant-persecute.html

  • Historique et vision de la télévision chinoise NTD

    New Tang Dynasty Television.jpg

    L’émission par satellite d’NTD a débuté courant février 2002, en Amérique du Nord. En avril 2004, c’est devenu la première – et l’unique – chaîne de télévision indépendante en langue chinoise à diffuser une programmation non censurée à l’intérieur de la Chine continentale. A présent, la chaîne émet 24/24h et 7/7j, elle couvre l’Asie, l’Europe et l’Australie en sept langues. Au tournant du 21ème siècle, il est devenu clair que le marché des médias en langue chinoise aux États-Unis était de plus en plus dominé par des organes médiatiques contrôlés par les gouvernements étrangers. Cette prédominance était vivement ressentie par plusieurs communautés chinoises à travers le pays, qui partageaient la même expérience d’avoir été persécutées en Chine et dont les faits étaient largement passés sous silence par les médias. La plupart des communautés chinoises outre-mer ont également vu une forte demande et la nécessité d’une source d’information fiable et non censurée sur la Chine et une plate-forme où la voix de ces communautés pourrait être entendue ; les gens voulaient avoir une alternative. En 2001, quelques hommes d’affaires ont eu l’idée d’une chaîne de télévision indépendante en langue chinoise et l’ont réalisée. Aujourd’hui, NTD apprécie le soutien étendu de ses téléspectateurs, des communautés chinoises, des ONG et des fidèles téléspectateurs en Chine continentale.

     

    Les fondateurs d’NTD ont l’ambition de donner une voix authentique aux communautés chinoises dans le monde et de devenir une source d’information et de connaissance fiable pour le bien-être et l’avancement du peuple chinois dans le monde. Par exemple, en février 2003 NTD est devenu la première entité médiatique à diffuser la nouvelle de l’épidémie du SRAS en Chine – révélant totalement les faits que les autorités du Parti ont accepté de reconnaître au bout de trois semaines. La fédération internationale des journalistes décrit NTD comme ayant « gagné une réputation internationale pour ses informations objectives et pertinentes sur la politique, l’économie et la culture » depuis sa création en 2001.

     

    Pour ses efforts, NTD a été qualifié par le Sénat des États-Unis comme "pionnier" et d’"unique bouée de sauvetage de l’information" pour le peuple chinois. L’Union européenne se fait l’écho en notant qu’"NTD est parmi toutes les chaînes de télévision l’unique à apporter une information sur des problèmes régionaux et internationaux, des débats pluralistiques, des reportages sur des évènements en Chine destiné au public chinois, non censurés et dans leur propre langue.". NTD cherche à couvrir l’actualité de dernière minute, pas uniquement pour les téléspectateurs chinois mais aussi pour les gens dans le monde entier de toutes les cultures et de toutes les langues. Pour finir, NTD aspire à augmenter sa programmation internationale dans les années à venir.

    Tiré de: http://fr.ntdtv.com/ntdtv_fra/vision.html

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu