Avertir le modérateur

  • Le Congrès américain appelle à une enquête sur Tiananmen

    Une résolution votée par la Chambre des représentants appelle à libérer tous les prisonniers politiques toujours détenus par Pékin, 20 ans après la répression.

    Le Congrès américain a appelé mardi 2 juin la Chine à lancer une enquête sous l'égide des Nations unies sur la répression de Tiananmen il y a 20 ans et à libérer tous les prisonniers politiques encore détenus en lien avec ces manifestations.
    La Chambre des représentants a voté à une très large majorité en faveur de cette résolution qui exprime sa sympathie aux victimes du 4 juin 1989 tuées par les forces de l'ordre chinoises lors de la répression du mouvement démocratique sur la vaste place de la capitale chinoise.
    396 parlementaires ont voté en faveur de la résolution et un seul s'y est opposé. 37 parlementaires n'avaient pas pu assister au vote.
    La résolution appelle la Chine à autoriser "des enquêtes complètes et indépendantes sur la répression de Tiananmen, avec l'aide du Haut commissaire aux Nations unies pour les droits de l'homme et du Comité international de la Croix rouge".

    Cesser de "harceler" des militants

    Elle appelle également la Chine à libérer les dizaines de prisonniers qui seraient encore détenus en lien avec les manifestations de Tiananmen.
    La résolution demande également à Pékin de cesser de "harceler" des militants, dont les signataires de la "Charte 2008", une pétition appelant l'an dernier à des réformes politiques, et le groupe des "Mères de Tiananmen" qui rassemble des proches des victimes réclamant une enquête sur la répression.
    Cette résolution risque de déplaire à la Chine qui s'insurge régulièrement contre les critiques de l'étranger sur son bilan en matière de droits de l'homme ou son traitement des minorités au Tibet et dans le Xinjiang (nord-ouest).
    Mais le président américain Barack Obama et la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton n'ont fait aucun commentaire public pour le moment à la veille du vingtième anniversaire des évènements de Tiananmen.

    Le gouvernement chinois, "un groupe criminel"

    La résolution de la Chambre a reçu le soutien de sa présidente, Nancy Pelosi, voix souvent critique du régime de Pékin, notamment en ce qui concerne le Tibet, qui avait surpris la semaine dernière par son ton modéré lors d'une visite en Chine.
    Mais cette dernière a assuré mardi qu'elle avait directement réclamé au président Hu Jintao la libération de 10 prisonniers, dont les militants pour les droits de l'homme Hu Jia et Liu Xiaobo et l'avocat dissident Gao Zhisheng.
    Certains membres du Congrès n'ont pas mâché leurs mots lors du vote de la résolution mardi soir.
    "Il y a vingt ans aujourd'hui, le gouvernement chinois a fait savoir au monde qu'il était un groupe criminel tout à fait prêt à tuer des gens désarmés pour rester au pouvoir", a déclaré la républicaine Dana Rohrabacher, représentant l'Etat de Californie (ouest).

    Bilan officiel de 241 morts

    "Des millions de personnes prient ici en Occident pour l'effondrement du parti communiste chinois pour que le bon peuple de Chine puisse vivre en liberté et qu'il puisse y avoir un rassemblement sur la place Tiananmen", a déclaré un élu républicain de Virginie (est), Frank Wolf.
    Dans la nuit du 3 au 4 juin 1989, les militaires avaient mis fin à sept semaines de mouvement démocratique à Pékin, dont le centre se situait sur la place Tiananmen, siège symbolique du pouvoir communiste.
    Aucun bilan officiel n'a été donné, la municipalité de Pékin parlant de 241 morts, mais pour les organisations de défense des droits de l'homme, il serait beaucoup plus lourd.

    NouvelObs.com le 03/06/09
    Tiananmen : Voir dossier spécial en images

     

  • Tiananmen : les journalistes étrangers dénoncent restrictions et harcèlement

    PEKIN (AFP) — Le Club des correspondants étrangers en Chine a condamné mardi les restrictions et le harcèlement imposés par les autoritésALeqM5ijOtjVfMQ2wdCJ9aLIv24SjWcR6w.jpg chinoises aux journalistes à l'approche du 20e anniversaire de la répression des manifestations de Tiananmen jeudi.

    "Le Club des correspondants étrangers en Chine (FCCC) déplore les restrictions imposées aux journalistes qui tentent de couvrir le 20e anniversaire de la répression militaire des manifestants de la place Tiananmen en 1989", a déclaré le Club dans un communiqué.

    Le FCCC, que les autorités chinoises refusent de reconnaître, a recensé au moins trois cas récents de journalistes n'ayant pas pu faire leur travail sur la place Tiananmen et de sources intimidées.

    Un caméraman étranger a ainsi affirmé avoir été emmené au commissariat la semaine dernière après avoir voulu filmer sur la place, la police l'accusant d'avoir provoqué un "incident".

    Par ailleurs, selon le FCCC, une équipe de télévision étrangère a été entourée par cinq voitures de police pendant qu'elle interviewait des étudiants à l'Université de Pékin, l'un des berceaux de la contestation en 1989.

    Plus tard, les étudiants qu'elle avait interviewés ont été interrogés par la police.

    Le même jour, l'équipe a été emmenée au commissariat et interrogée pendant deux heures après avoir interviewée des mères de victimes de la répression, selon le communiqué de l'association des journalistes étrangers.

    Cette dernière "appelle les autorités à permettre aux journalistes d'effectuer leur travail et de mettre fin aux intimidations des citoyens chinois qui exercent leur droit inscrit dans la Constitution de s'exprimer auprès des reporters", a déclaré son président Jonathan Watts dans le communiqué.

    La Chine a renforcé les mesures de sécurité, sur la place Tiananmen, centre politique du pays, et à ses abords, à l'approche de l'anniversaire sensible de la répression du mouvement démocratique, dans la nuit du 3 au 4 juin 1989.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu