Avertir le modérateur

Markelov: avocat défenseur des droits de l'homme assassiné à Moscou

Obsèques du jeune avocat russe Stanislav Markelov, assassiné le 19 janvier 2009 dans les rues de Moscou.
Obsèques du jeune avocat russe Stanislav Markelov, assassiné le 19 janvier 2009 dans les rues de Moscou. Markelov luttait sans relâche pour la défense des droits de l'homme dans son pays miné par la violence et la corruption. (Artyom Korotayev/AFP/Getty Images)

Les libertés civiles disparaissent en Russie, tout comme ceux qui les défendent. Le 19 janvier 2009 à Moscou, un avocat défenseur des droits de l'homme de 34 ans, Stanislav Markelov, et une jeune journaliste stagiaire, Anastasia Barburova, ont été assassinés dans la rue. Les démocrates et militants des droits en Russie pleurent cette perte.

À environ 15 h, Markelov et Barburova quittaient le Centre de la presse indépendante après une conférence de Markelov au sujet de la libération de prison d'un colonel russe coupable du meurtre d'une jeune femme tchétchène.

Selon la presse, un assaillant armé d'un pistolet muni d'un silencieux a tiré quelques coups de feu dans le dos de Markelov. Barburova a reçu une balle dans la tête en essayant d'arrêter l'assassin.

Markelov est mort sur-le-champ. Barburova a été dépêchée à l'hôpital Gradskaya où elle a succombé à sa blessure.

Même si ces deux meurtres sont survenus en plein jour, au centre-ville de Moscou et en face d'un édifice à bureaux achalandé, personne n'aurait admis à la presse avoir été témoin du drame.

Connexion tchétchène
Durant la conférence de presse, Markelov avait insisté que la libération le 15 janvier du colonel Budanov, condamné en 2000 du meurtre d'Elsa Koungaïeva, était inappropriée et essentiellement illégale. Markelov, avocat de la famille Koungaïeva, œuvrait à faire renverser la décision de libération.

L'implication de Markelov dans le dossier de la Tchétchénie allait au-delà de la seule affaire Budanov.

Il avait auparavant collaboré de près avec la journaliste Anna Politkovskaya. Réputée dans le monde entier pour ses reportages sur les exactions russes en Tchétchénie, elle a été assassinée, probablement parce qu'elle dérangeait le Kremlin, le 7 octobre 2006. Politkovskaya travaillait pour le journal russe indépendant Novaya Gazeta, tout comme Anastasia Barburova.

Défenseur des droits de l'homme
Markelov avait la réputation d'un homme intrépide, se portant à la défense de multiples causes pour protéger les droits de l'homme en Russie.

Il prenait la défense des journalistes, dont Mikhail Beketov. Ce dernier avait été battu avec une telle violence le 13 novembre 2008 qu'il est dans le coma depuis.

Le jeune avocat s'était également rangé du côté des nombreuses victimes des mouvements d'extrême-droite russes, cherchant à les protéger avec le droit.

Durant l'été 2008, Markelov avait accepté de représenter l'Association du Falun Dafa dans une poursuite contre l'administration de la ville de Moscou. Le Falun Dafa (aussi appelé Falun Gong) est une pratique de méditation qui est bannie et persécutée en Chine depuis 1999, mais pratiquée librement ailleurs dans le monde.

Selon des pratiquants de Falun Gong en Russie, la ville de Moscou a interféré à de nombreuses reprises avec leurs activités pacifiques. Ils estiment que ces problèmes sont causés par la pression du régime communiste chinois.

«Nos manifestations pacifiques sont toujours une source d'inquiétude pour le Parti communiste chinois. Ils ont tenté un nombre de choses pour nous causer des problèmes, en faisant pression sur les autorités russes», commente Alexandra Ikhinova, une pratiquante de Moscou.

«Nous avons précédemment lancé une poursuite contre le consul chinois He Guan pour avoir diffusé de la propagande de haine contre le Falun Gong et pour avoir appelé à restreindre nos libertés», explique Ikhinova. «L'appât du gain est très fort dans ce monde et le gouvernement russe interfère avec le Falun Gong pour des raisons d'argent.»

Les limites repoussées

Selon l'avocat russe spécialiste des droits de l'homme Yuriy Schmidt, «Dans le passé, il arrivait que des avocats soient assassinés, mais ils étaient impliqués dans les affaires. Toutefois, le meurtre d'avocats qui pratiquent le droit commun, je ne peux me rappeler de cas du genre.»

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu