Avertir le modérateur

La dernière « droitière » rescapée des purges de Mao parle du Shen Yun 2008 - Partie 4

[Note: Lin Xiling, née en 1935, a rejoint la Troupe de théâtre de l’armée quand elle avait 13 ans. En 1953, elle est entrée à l’Université DPA_poster-small_04-Mimi_web.jpgpopulaire de Chine pour étudier le droit, et a été journaliste pour le China Youth Daily. En 1957, elle a été étiquetée “droitière” typique par Mao Zedong, et emprisonnée pour 15 ans. En 1979, lorsque le dirigeant Deng Xiaoping a réhabilité les droitiers, il a demandé que Lin Xiling, Zhang Bojun, Luo Longji, Chu Anping et Chen Renbin (cinq droitiers célèbres) ne soient pas réhabilités. En 1983, Mme. Lin Xiling s’est réfugiée en France et elle vit actuellement aux Etats Unis. Aujourd’hui, quatre des cinq "droitiers célèbres" sont décédés. Mme Lin Xiling est par conséquent connue comme la"dernière droitière de Chine".]

"Ce qui m’a le plus touchée durant la représentation des Arts divins c’est comment ils guident avec compassion ceux qui recherchent la véritable signification de la vie. La Chanson « Qui je suis » chantée par M. Guan Guimin est si paisible et pure de cœur qu’elle a trouvé accès à mon cœur, brisé il y a un demi siècle par le Parti communiste chinois (PCC).

J’ai été à deux doigts de la mort. On m’a étiquetée " droitière " dans les années 50 et j’ai passé 15 ans en prison. Plus tard, je suis partie en exil avec mes parents, mon fils et ma nièce- mes êtres les plus chers – sont mort persécutés par le régime du PCC. Mon fils n’avait que 18 ans, et le régime du PCC a imputé sa mort au Falun Gong. J’ai même publié une annonce déclarant que sa mort n’avait rien à voir avec le Falun Gong, rendant clair que le meurtre était la responsabilité du régime du PCC, et que c’était ce même PCC qui était la secte perverse. Je savais que les pratiquants de Falun Gong étaient en but à la plus brutale des persécutions. Mais encore plus ou moins influencée par les mensonges fabriqués par le régime du PCC, je n’ai pas cherché à connaître la vérité à propos du Falun Gong.

Si longtemps j’ai lutté avec la vie et me suis battue seule contre le régime du PCC. Bien qu’étant chrétienne, je ne m’en sentais pas moins impuissante et j’ai perdu tout espoir d’avenir et pour ce pays. Il m’est arrivé de penser à renoncer, mais je n’ai pas abandonné mon ressentiment jusqu’à ce que je vois le spectacle des Arts divins.

Quelle merveilleuse interprétation ! Qui présentait à la fois la beauté et l’éclat du ciel et du monde humain. Elle nous faisait entrevoir l’espoir que dans le futur la justice finirait par prévaloir sur le mal. Elle nous montrait l’origine ultime et la finalité de la vie. J’ai regardé le spectacle avec les yeux du cœur et je l’ai ressenti dans mon âme. Je ne pouvais pas réprimer mes larmes, qui diluaient et lavaient la haine accumulée pendant un demi-siècle, et j’ai rempli mon cœur des éléments les plus précieux : la compassion et la tolérance."

A suivre

Tiré de http://fr.clearharmony.net/articles/200801/37383.html

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu