La une des lecteursTous les blogsles top listes
Envoyer ce blog à un amiAvertir le modérateur

26/12/2008

La santé dans la Culture chinoise

Les gens modernes prêtent beaucoup d’attention à leur santé. En général ils comptent sur le sport quotidien et la médecine moderne. Il existe une autre voie pour se maintenir en bonne santé. En chinois on dit : cultiver sa moralité, c’est préserver sa santé.

sante%20sagesse%20culture%20chinoise.jpgDans le Yijing (le Livre des Mutations) [1], il y a une phrase qui dit : « le fonctionnement de la loi du ciel est le plus sain, si l’homme suit la loi du ciel, alors il deviendra naturellement fort et sa vie ne cessera pas. » L’homme est né entre le ciel et la terre. Il est normal qu’il se conforme à la loi du ciel. La vraie conformité, c’est de cultiver sa morale.

Un médecin très connu de la dynastie Tang, Sun Simiao, avait écrit dans son livre : « Si l’homme est de mauvaise morale, bien qu’il prenne des élixirs de longue vie, il ne pourra prolonger sa vie ; par contre, si l’homme est de bonne moralité, sa vie sera longue et heureuse sans qu’il prenne de médicaments. C’est ça le point essentiel pour préserver la santé. » Le vrai moyen de ménager sa santé est d’attacher de l’importance à la moralité et de faire des choses bienveillantes, comme le relèvent beaucoup de méthodes de Qi Gong [2].

Au moins de cette manière, on peut retrouver sa santé et prolonger sa vie. Un tel homme aura un grand coeur et de l’esprit, qu’on le chérisse ou qu’on l’insulte, il ne s’effraye pas. Un homme de morale noble avec une grandeur d’esprit, ne s’enthousiaste pas pour le gain ni ne s’attriste pour la perte et vit tranquillement. Ce mode de vie est très bon pour la santé.

Selon le raisonnement de la médecine traditionnelle chinoise : la joie nuit au coeur, la colère nuit au foie, la crainte nuit aux reins, la tristesse et l’inquiétude nuisent à la rate, la pensée et la réflexion nuisent aux poumons. C’est pourquoi, quand on est très en colère, on a mal au foie ; quand on a très peur, on ne contrôle pas ses urines ; quand on a trop de pensée et d’inquiétude, on tousse souvent.

[1] Le Yijing aurait été composé par le roi Wen des Zhou qui était le père du fondateur de la dynastie des Zhou (1122-256 av. J.-C.), la notion de yin et de yang pour la première fois est mentionnée dans un commentaire du Yijing.

[2] Qi Gong : terme générique pour les méthodes traditionnelles chinoises cultivant le corps et l’esprit.

Tiré de The Epoch Times

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu