Avertir le modérateur

Les prélèvements d'organes confirmés par un ancien prisonnier - Suite

Suite de :http://campsd-extermination-en-chine.20minutes-blogs.fr/archive/2008/11/03/les-prelevements-d-organes-confirmes-par-un-ancien-prisonnie.html

Comment ces anciens détenus ont-ils su que des organes de pratiquants du Falun  Gong étaient prélevés? Les pratiquants de Falun Gong ont leur propre croyance spirituelle. Ces détenus pensaient qu'ils étaient tout simplement entêtés. Tout ce qu'il fallait pour que les pratiquants soient libérés était qu'ils  s'engagent par  écrit à ne plus jamais pratiquer le Falun Gong, mais ils ne le faisaient pas. En conséquence, ils étaient battu et torturé. Quelques fois, les gardiens privaient les pratiquants de nourriture. D'autres fois, ils les nourrissaient avec les restes pour cochons ou  de la nourriture  pleine de moisissures. Je sais par expérience qu'il y a deux gardiens dans chaque centre de détention de Wuxi dont le travail consiste à rouer de coups les détenus. Ils battent et torturent les pratiquants jusqu'à ce qu'ils soient quasiment morts. Quelques fois, les prisonniers souffrent de blessures internes qui les empêchent de manger. Quelques fois, leurs lèvres et leurs bouches sont blessées à cause des coups de pieds qu'ils ont reçus, les rendant incapables de s'alimenter. Après leur avoir administré des solutions salines pendant deux jours, les gardiens arrêtent tout et les ignorent. Arrivés à ce stade là, ces pratiquants sont à moitié morts. Le jour suivant, ils sont tirés hors de leur cellule et leurs organes prélevés. Nous ne les  revoyons jamais.

Comment ces détenus ont-ils eu la certitude que les pratiquants sont tués pour leurs organes, au lieu de penser qu'ils avaient été libérés? Vous m'avez demandé comment les anciens détenus étaient sûrs que ces pratiquants étaient tués pour leur organes plutôt que d'avoir été libérés? Premièrement, ces gens n'ont pas promis d'arrêter de pratiquer le Falun Gong, donc il n'y a aucun espoir qu'ils aient été libérés. Deuxièmement, les pratiquants sont emmenés dans une pièce isolée. De nombreux docteurs en blouses blanches entrent dans cette pièce et font les prélèvements et après, on ne les revoient plus. Un jour, un nouveau prisonnier est arrivé dans notre cellule.


Il nous a raconté qu'à l'extérieur, il y avait la famille d'un pratiquant qui se disputait avec les gardiens. Ils ont demandé pourquoi leur parent était mort si soudainement et pourquoi son corps avait été incinéré avant qu'il ne leur soit présenté. Les détenus étaient perplexes. Après tout, ce pratiquant était vivant quand il avait été retiré de la cellule, deux jours plus tôt. Comment avait-t-il pu mourir si soudainement? Il a du être assassiné. Pourquoi avoir refusé le droit à sa famille de voir le corps avant l'incinération? C'est parce que ses organes lui avaient été prélevés. Réfléchissez-y. Ils prélèvent les organes de prisonniers  exécutés, pourquoi n'iraient-ils pas un cran au-dessus?


Cela s'est-il produit dans chaque cellule? A quelle fréquence?
J'ai été emprisonné pendant deux ans et détenu dans 17 cellules différentes. Dans chaque cellule, et souvent plus d'une fois, un détenu racontait que  des  pratiquants avaient été tués pour leurs organes. Même si je n'ai pas été témoin oculaire de ces crimes, j'ai vu la violence avec laquelle  on battait les pratiquants du Falun Gong. Les gardiens pouvaient les ligoter à une planche avec les membres étirés, en les maintenant attachés pendant de longues heures. On ne leur permettait pas d'aller aux toilettes. J'ai aussi été témoin de gardiens  maintenant ouverte la bouche de pratiquants avec des tiges de bambous effilées pour les gaver. Je n'ai pas la moindre idée s'ils ont maintenant  changé leur  façon de faire.


En d'autres termes, les prisonniers dans les centres de détention étaient au courant qu'il y avait des prélèvements d'organes sur des pratiquants du Falun Gong vivants dès 2002, avant que ces crimes ne soient dévoilés au monde?

C'est exact. Les prisonniers des centres de détention étaient au courant de cela en 2002. Quand, après avoir quitté la Chine, j'ai lu des articles sur les prélèvements d'organes, j'ai totalement cru à l'exactitude des renseignements .

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu